AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Hélène Bernaille (Traducteur)
ISBN : 2266197533
Éditeur : Pocket (11/02/2010)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Après bien des mésaventures, Valashu et ses compagnons sont de retour à Mesh avec la fabuleuse Pierre de Lumière. Cette puissante relique en forme de coupe dorée devrait enfin apporter la paix tant espérée aux neuf royaumes d'Ea. Cependant pour Val, la mission n'est pas terminée. La Pierre de Lumière ne révélera pas si facilement ses secrets. Ses pouvoirs ne pourront être utilisés qu'avec l'aide d'une figure de légende, le Maitreya. Mais qui est-il vraiment et où le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
boudicca
  17 juillet 2012
Après deux premiers volumes quelque peu décevants, D. Zindell parvient à nous accrocher davantage avec ce « Seigneur des mensonges ». On retrouve Valashu et les autres là où on les avait laissé après leur confrontation avec le toujours aussi peu crédible Morjin. L'intrigue évolue et prend un nouveau tournant bienvenu avec ce troisième volume qui se révèle finalement être le meilleur depuis le début de cette saga. Certaines scènes sont ainsi particulièrement réussies, notamment celles du tournois qui occupent une bonne partie du roman et qui sont parvenues à rapidement m'embarquer. de même, certaines idées de l'auteur sont à saluer, notamment le sort original réservé à la jusque là trop stéréotypée Atara.
Valashu reste malgré tout un protagoniste peu attachant, voire exaspérant par sa naïveté et sa propension à l'auto-apitoiement. Il en va de même de Maram qui n'aura décidément pas eu une seule bonne réplique depuis le début, ou encore de Khane qui à trop vouloir jouer le mystère finit par lasser. L'absence d'un véritable ennemi crédible participe aussi à atténuer l'intérêt du lecteur qui a du mal à se sentir concerné par le combat des personnages. Ce troisième tome, bien qu'au dessus des deux autres, est finalement le dernier de la série du « Cycle d'Ea » que j'ai lu ce que je regrette car tout n'est pas à jeter dans la saga de D. Zindell, loin de là. le charme n'a simplement par opéré sur moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Goupilpm
  13 juin 2016
Comme l'indique la quatrième de couverture l'on retrouve le protagoniste principal et ses deux amis à Mesh six mois après le retour de la Pierre de Lumière sur les terres Valari.
Dans ce troisième opus expose le contexte géopolitique entre les différents royaumes Valari qui voudraient que la coupe soit également exposée dans leurs royaumes, mais aussi les envoyés de Morjin que voudraient aussi la récupérer. Dans ce début de roman beaucoup de tensions et de dissensions sont présentes et une question revient sempiternellement Valashu est-il celui qui sauvera le monde d'Ea ? L'auteur insiste beaucoup sur ce fait, mais revient a maintes sur les événements qui se sont passé lors de la quête ce qui évidemment n'est pas sans généré quelques longueurs.
Il faut attendre un bon quart du livre pour qu'il y ait enfin de l'action, puis l'on passe aux préparatifs de participation au tournoi qui oppose les différentes nations Valari et notamment les palabres pour savoir si le héros arrivera à fédérer ces différents royaumes pour que leurs rois participent au Conclave prévu dans la capitale Alonienne. le tournoi qui aurait du engendré une partie plus rapide est survolé, peu visuel, et il est dommage que l'auteur l'ait peu exploité. Cette partie du récit a surtout engendré des négociations entre les rois ce qui une fois de plus a engendré des longueurs parfois inutile à force d'insister. Hormis l'alliance éventuelle des peuples d'Ea pour lutter conte le Seigneur des Mensonges, il ne se dégage pas vraiment d'intrigue, l'auteur place simplement ses pions pour la suite de la saga.
L'univers se développe peu car si le porteur de L'épée de lumière traverse les différents territoires Valari, il y a peu d'informations délivrées sur les royaumes. On retrouve bien des analogies à la mythologie, mais celles-ci ayant été déjà exploités dans les deux opus précédents.
Les personnages n'évoluent guère et le héros passe son temps à s'apitoyer sur son sort, son ami Maram continue à papillonner autour des jeunes femmes, et si l'auteur essaye de mettre dans les interactions un peu d'humour il ne fait que reprendre les mêmes artifices que précédemment.
Au final, on est clairement dans un tome de transition qui ne sert qu'à mettre en place l'intrigue pour les tomes ultérieurs, qui n'apporte que très peu d'éléments intéressants. Et hormis dans le final le combat et la rencontre avec Atara le récit s'avère très linéaire.

Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
malo87malo87   27 janvier 2014
Un ange peut perdre son âme aussi sûrement qu'un homme. Et quand cela lui arrive, sa chute est d'autant plus terrible que son âme est plus grande.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1323 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre