AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2895961204
Éditeur : Lux Éditeur (02/06/2011)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :

D'Hiroshima à l'Irak, en passant par la guerre du Vietnam, les bombardements aériens sont au cour de la stratégie militaire américaine. Des analystes ont réfuté l'utilité stratégique de cette pratique, en montrant qu'elle relève davantage de la "passion technologique" que de la "raison militaire". Selon Howard Zinn, cette critique est recevable, mais trop courte. Il faut, soutient-il dans cet essai, condamner l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  26 mars 2012
On a longtemps raconté que le largage de bombes nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki permit de hâter la fin de la guerre dans le Pacifique et d'épargner des centaines de milliers de vies de G.I américains. Arguments à l'appui, Howard Zinn réfute complètement cette thèse. Bien avant cela, les Japonais avaient entamé des négociations de reddition sans condition par l'intermédiaire des Soviétiques. Cyniquement, les Américains qui tenaient à leur démonstration de force, avaient rejeté ces propositions. de plus, ils tenaient réaliser à ces expériences grandeur nature. Ainsi purent-ils comparer l'efficacité de l'uranium à Hiroshima et à Nagasaki au détriment de populations civiles qui subirent le feu nucléaire, furent monstrueusement brûlées ou irradiées. S'il n'était besoin que d'un seul argument, l'argument humain suffirait amplement à rejeter pareilles méthodes... de même à Royan, le 15 avril 1945, alors qu'Américains et Russes s'apprêtaient à se rejoindre à l'est, se déclenchaient les bombardements infernaux qui permirent de tester sur la ville martyre un nouveau moyen de destruction qui serait plus tard appelé napalm. Aucun véritable intérêt stratégique (depuis le débarquement, les armées étaient ravitaillées sans passer par Bordeaux). Aucune défense anti aérienne mais surtout un besoin d'en découdre du côté de l'armée française. Résultat : une ville rasée pour rien et encore des milliers de victimes civiles supplémentaires...
Ce petit livre écrit par le grand historien Howard Zinn est parfaitement documenté et référencé. Les faits avancés sont indiscutables. Sur ces deux tragédies historiques parfaitement injustifiées et quelques autres comme le bombardement de Dresde ou ceux plus récents au Viet-Nam ou en Irak, les démocraties (et l'américaine en particulier) se sont abaissées à des niveaux de monstruosité et de cynisme équivalents ou même pires que ceux de leurs adversaires. Très intéressant et très bien écrit, cet ouvrage permettra de fournir quantité d'arguments aux pacifistes et autres opposants aux bombardements aériens quasiment toujours à l'aveugle et parfois cyniquement appelés « frappes chirurgicales » pour empêcher de se représenter ce que souffrent les humains qui les subissent.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   26 mars 2012
« Les attaques contre Hiroshima et Nagasaki n'avaient rien d'une opération de « combat » au sens habituel du terme. Elles n'avaient pas non plus pour objectif premier la destruction de cibles militaires, car ces deux villes avaient été choisies non pas malgré leur forte densité de population, mais bien en raison de celle-ci (…) Ces attaques avaient été conçues comme un étalage, une démonstration de force. La question à se poser est donc la suivante : dans quel état d'esprit un peuple essentiellement honnête doit-il se trouver, quel genre de contorsion morale doit-il accomplir, pour être prêt à anéantir jusqu'à 250 000 êtres humains dans le seul but de marquer des points ? »
« L'atmosphère, surchauffée, atteignait une température proche de 1000°. Pour s'en protéger, les gens se jetaient dans la rivière, où ils bouillaient vivants. On estime que ce raid a fait 85 000 à 100 000 victimes, mortes par manque d'oxygène, empoisonnement au monoxyde de carbone, exposition à la chaleur ou aux flammes, impact de débris projetés ou piétinement... »
« Une bonne cause peut devenir mauvaise si on la défend aveuglément par des moyens meurtriers. » (Freeman Dyson)
« Nous pourrions rompre avec l'idée selon laquelle la vie des autres vaut moins que celle des Américains, selon laquelle un enfant japonais, irakien ou afghan vaut moins qu'un enfant américain. »
« Nous devrions maintenant savoir que l'horreur des moyens est toujours certaine tandis que la pertinence des fins ne l'est jamais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Howard Zinn (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Howard Zinn
Howard Zinn – Un mouvement pour la Paix (2009)
Dernier discours enregistré de l'historien et activiste Howard Zinn, où il aborde le sujet de la guerre, et la nécessité de l'abolir !
autres livres classés : armementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'impossible neutralité

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Howard Zinn était

réformé
bombardier
parachutiste
fantassin

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : L'impossible neutralité : Autobiographie d'un historien et militant de Howard ZinnCréer un quiz sur ce livre