AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Wladimir Berelowitch (Traducteur)
ISBN : 2253057886
Éditeur : Le Livre de Poche (31/12/1997)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Partgrad, une ville de province imaginaire, quelque part en U.R.S.S., vit depuis des décennies plongée dans sa léthargie poststalinienne.
Jusqu’au jour où les gorbatchéviens locaux décident d’en faire la cité modèle de la nouvelle ligne officielle. Et comme la glasnost consiste à ne plus cacher les tares du système, Partgrad va devenir pour les visiteurs occidentaux une sorte de vitrine paradoxale.
Le romancier des « Hauteurs béantes » (prix Médicis ét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lerital31
  21 juillet 2015
Ce livre aborde une période clé de l'histoire de l'URSS: son effondrement avec les réformes menées par la perestroïka de Gorbatchev. On imagine qu'un tel sujet va nécessiter un essai laborieux, épais comme dictionnaire, pour pouvoir couvrir l'étendue du sujet: l'état du pays, les réformes décidées, leurs mises en application et leurs résultats. Tout en légèreté, Zinoviev nous propose une description de la période à travers l'histoire d'une ville, avec un ton ironique et détaché qui compose un emballage aussi plaisant que la critique qu'il porte est acerbe. L'ancien monde communiste, ses idéaux bafoués et les absurdités générées par des décennies d'idéologie aveugle, sont décrits avec humour. L'auteur ne tombe pas pour autant dans le manichéisme, le monde occidental, paradis libéral tant désiré par la perestroïka, en prend également pour son grade. Zinoviev n'y va pas de main morte sur ses compatriotes, personne n'est épargné!
Facile à lire, intéressant pour comprendre l'époque, c'est un ouvrage à lire pour tous les curieux de l'histoire de l'URSS.
A la fin de la lecture, une citation de Coluche m'est revenue qui illustre bien l'idée générale: "Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. le communisme c'est le contraire."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Zebra
  29 juillet 2012
Une version moderne du roman burlesque "Les douze chaises". Ce livre passionnera les historiens de la Russie et amusera les autres par son réalisme, sa variété et son humour décapant.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ZebraZebra   29 juillet 2012
[...] C'est ainsi que se fit la rencontre avec Kroutov et le Tchaadev de Partgrad, alias le directeur du dépôt de légumes Grobyka. Cette rencontre se tint dans la maison de campagne de celui-ci, qui ressemblait extérieurement à la datcha banale d'un escroc moyen soviétique. Mais une fois à l'intérieur. Kroutov comprit que lui, premier personnage de la région, n'était qu'un mendiant en comparaison de ce Tchaadev. Après le dîner, dont l'abondance royale stupéfia Kroutov qui pourtant en avait vu d'autres, on passa dans le bureau du maître de maison.
- Ça, c'est une bibliothèque ! s'exclama Kroutov à la vue de l’énorme quantité de livres.
- Je les ai collectionnés toutes ma vie, répondit fièrement Grobyka. Cette bibliothèque n'a pas de prix. Vendue au marché noir, elle pourrait monnayer tout le déficit financier de la région. Seulement il vaut mieux ne pas le faire.
- Pourquoi ?! Pour une action patriotique de ce genre, on vous décernerait une décoration, vous auriez les honneurs de la presse.
- Je n'en ai pas besoin, je ne suis pas vaniteux. Ni pingre non plus d'ailleurs. La question n'est pas là. Les difficultés, ça n'empêche pas de vivre. En fait, on ne peut pas s'en passer. Si vous vous débarrassez de certaines difficultés, vous en aurez d'autres, encore pires. Alors mieux vaut garder les vieilles parce qu'on s'y fait. [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lerital31lerital31   21 juillet 2015
Mikhaïl Sergueevitch décide de regarder lui-même comment travaillent les ouvriers lorsqu'ils n'ont pas bu. Il arrive à l'usine. S'approche d'un ouvrier qui paraît travailler avec énergie. Lui demande s'il pourrait travailler avec un verre de vodka dans le ventre. L'ouvrier lui répond avec hésitation que sans doute, il pourrait. Et si tu en buvais deux, pourrais-tu travailler? demande Mikhaïl Sergueevitch. L'autre répond d'un ton plus assuré que oui. Et avec un demi-litre de vodka? insiste Mikhaïl Sergueevitch. Ben tu vois bien que je travaille, répond l'ouvrier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Alexandre Zinoviev (3) Voir plusAjouter une vidéo

Ah vous écrivez : émission du 08 août 1980
Au sommaire de ce magazine littéraire de Bernard PIVOT: Jean DELAY pour "Avant mémoire 2" Alexandre ZINOVIEV pour "Les Hauteurs béantes" et "L'antichambre du paradis"
autres livres classés : bureaucratieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14303 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre