AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782825121122
646 pages
Éditeur : L'Age d'Homme (05/02/1990)
3.67/5   15 notes
Résumé :
Zinoviev raconte la vie dans l'enfer soviétique, dont il saisit qu'il n'est pas produit par les dirigeants, mais par les masses.
Dans cette anti-utopie, l'histoire de l'humanité se résume par une lutte entre les forces de la civilisation et celles du communisme. Zinoviev ne croit à aucune possibilité de réformer le système : le dissident est un révolté contre toute forme de société.

Robert Kopp
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Villebard
  07 février 2015

Sans doute un des livres les plus pertinents écrits sur le système soviétique.
Quand on a vécu sur place, on reconnait tous les protagonistes !
Extrêmement caustique et jubilatoire.
Il faut comme disait je ne sais plus qui, il faut s'efforcer de rire pour éviter d'avoir à pleurer...
Commenter  J’apprécie          60
Thesauruskatinite
  27 mars 2020
Les figures de Staline et Soljenitsyne se côtoient, avec d'autres personnages historiques, dans cette somme où le communisme soviétique est dépeint dans toute sa bêtise, tantôt sous une forme romanesque à l'humour noir, ironique et scandaleux dans les biais sexuels et scatologiques employés pour ridiculiser idéologues, technocrates et arrivistes participant à la mascarade sociale (ce qui ne va pas sans évoquer le travail d'un Serge Rivron dans Crafouilli) ; tantôt sous les traits d'un essai sociologique gouverné par une logique implacable, où le pouvoir et ses mécanismes sont exposés avec une rare intelligence (comme Juan Branco a pu le faire dans quelques ouvrages).
Mais le logicien, sociologue, romancier et poète russe va plus loin, car nul n'est épargné dans sa fresque monstrueuse, pas même les opprimés, tant la vérité ne laisse pas grand monde debout une fois qu'on la révèle sans préconceptions ni intéressement.
Lien : https://www.senscritique.com..
Commenter  J’apprécie          20
Chasto
  09 août 2020
Regards et analyses sans concessions d'un système autoritaire, dictatorial et tyrannique.
Chacun dans sa vérité, sa réalité apporte sa part d'authenticité et de responsabilité.
L'auteur y apporte son style, sa sincérité et son ironie pour le plus grand plaisir de ses lecteur(rice)s.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ThesauruskatiniteThesauruskatinite   16 mars 2020
Dans la mesure où le pouvoir [...] s'approprie l'intelligence et la volonté de la société, il cherche naturellement à faire approcher l'état réel des choses de cet idéal et il considère les manifestations de volonté des personnes qui commencent, sans son autorisation, à réfléchir sur la société, ses lois, son système dirigeant, son économie, son droit, sa presse, ses arts, etc., comme des immixtions illégales dans un domaine qui lui est réservé. Et si ces personnes commencent à mieux comprendre les problèmes de la société que les représentants du pouvoir (ce qui n'est pas difficile à obtenir, car le niveau officiel de compréhension tend à un minimum de vérité et à un maximum d'erreur), elles apparaissent même au pouvoir comme des criminels, quoique, juridiquement parlant, il ne soit interdit à personne de comprendre le milieu où il vit. On contourne facilement cette absence de sanction juridique en présentant la compréhension de la société comme une calomnie évidente et subversive, sous prétexte qu'elle ne coïncide pas avec les vues officiellement prescrites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ThesauruskatiniteThesauruskatinite   15 mars 2020
Les intérêts du groupe sont les intérêts de certains membres du groupe et avant tout, de ses membres dirigeants. Des intérêts généraux et communs du groupe sont un mythe, une tromperie ou une pure abstraction. A la rigueur, cela arrive, à titre d'exception. La direction du groupe lui impose, sous couleur de ses intérêts communs, quelque chose d'extérieur aux intérêts de ses membres. Bien entendu, on tient quand même compte des membres du groupe, mais on le fait dans la moindre mesure possible. C'est là une source de conflits et de conséquences incontrôlables. L'éducation officielle des hommes cherche à leur faire considérer des intérêts extérieurs comme leurs propres intérêts (selon les principes "Tout cela se fait pour toi", "C'est ton entreprise", "C'est toi, le maître ici", etc.).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ThesauruskatiniteThesauruskatinite   23 mars 2020
Expliquer comment, sur la base d'un volontariat intégral, il peut se développer la contrainte la plus complète et la plus débridée que connaisse un pouvoir, voilà une tâche pour ceux qui se plaisent à résoudre des paradoxes. L'oppression est une résultante des libres volontés des individus et non un dessein maléfique des tyrans. Aux mains de ce pouvoir, les tyrans sont tout autant des pions que leurs victimes. Le prétendu pouvoir illimité des tyrans est une pure illusion, produite par une situation où les victimes du pouvoir sont en fait toutes-puissantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ThesauruskatiniteThesauruskatinite   21 mars 2020
Les indépendants. Ceux-là sont des anticorps dans notre société. Ils sont très peu nombreux. Mais ils sont dangereux, parce qu'ils sont maîtres d'eux-mêmes. Un seul de ces indépendants peut nous causer bien plus de tracas qu'un parti d'un million d'opposants. Personnellement, j'autoriserais bien les partis. De toute façon, chez nous, ils dégénéreraient forcément en une comédie d'avortons, et cela sans aucun emploi de la contrainte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mylenamylena   11 avril 2015
De nos jours, la peur de la vérité n'est pas une peur de l'inconnu, mais une peur de quelque chose qu'on connaît très bien. Les gens ont peur d'eux-mêmes parce qu'ils savent qui ils sont.
Commenter  J’apprécie          80

Video de Alexandre Zinoviev (3) Voir plusAjouter une vidéo

Ah vous écrivez : émission du 08 août 1980
Au sommaire de ce magazine littéraire de Bernard PIVOT: Jean DELAY pour "Avant mémoire 2" Alexandre ZINOVIEV pour "Les Hauteurs béantes" et "L'antichambre du paradis"
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : littérature russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
348 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre