AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Johannes Nathan (Collaborateur)
EAN : 9783822838266
695 pages
Éditeur : Taschen (25/09/2007)
4.02/5   30 notes
Résumé :

Leonardo da Vinci (1452-1519) possessed one of the greatest minds of all time; his importance and influence are inestimable. This XXL-format comprehensive survey is the most complete book ever made on the subject of this Italian painter, sculptor, architect, engineer, scientist and all-around genius. With huge, full-bleed details of Leonardo's masterworks, this highly original publication allows the reader to inspect the subtlest facets of his brushstroke... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Jacopo
  20 novembre 2019
Avertissement : ce livre n'est indiqué pour en faire la lecture dans le métro, non plus pour lire dans son lit et même le déposé sur une table en verre. Tous ça pour vous dire que ce livre est gros, lourd et de grande dimension. Bonne chance pour le mettre sur la tablette de votre bibliothèque. Et je suis surpris de cette troisième édition pour le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci en cette année où l'Italie est en délire ainsi que le Louvre qui en n'à mis plein la vue. Pour en revenir à ce livre qui présente tout l'oeuvre peint et graphique de Léonard de Vinci, la présentation graphique va avec l'ampleur du livre. Vous aurez la chance de voir en gros plan, même, très gros plan des partie de tableau de ce maître Italien comme vous ne pourrez voir si vous allez sur place, dans une foule en délire, voir les tableaux mentionnée dans ce livre. Tranquille, au chaud et dans le confort du foyer, vous pourrez feuilleter ce livre sur une table bien solide, bien sûr. Un très bonne présentation de chacun des tableaux qui lui ont été attribué et quelques incertitudes. Mais le trois-quart de ce livre est consacrer aux dessins, croquis et pages de ses carnets, c'est beaucoup, et même un peu trop. Qui n'a pas vu un de ces dessins un jour, même si il sont en gros plan, c'est quand même des dessins, ce qui est pas la même chose que les tableaux où l'on peu voir toutes les subtilités du coup de pinceau et des nuances de couleurs, produites par l'artiste. Quand même, intéressant à voir par sa présentation et l'impact des visiteurs qui verront ce livre sur votre table de salon (en bois solide) et du risque d'hernie discale lorsqu'il voudrons soulever le livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
clude_stas
  24 septembre 2014
Voici donc un de mes livres les plus impressionnants. Tout d'abord par son format - 45 x 30 pour 9 cm d'épaisseur – et par son poids – 10 kg. Ensuite par son contenu. Je crois que ce doit être l'ouvrage le plus complet au sujet de Léonard de Vinci. En trois parties (la vie, l'oeuvre, le catalogue raisonné), nous faisons le tour de la question (certains diront de l'énigme) du peintre qui n'en était pas un. Certains, peu au fait des oeuvres léonardesques, seront étonnés du nombre réduit de tableaux (trente-quatre en tout) et émerveillés par l'abondance de la production graphique.
Pour rédiger la biographie, nous avons un certain nombre de documents historiques laissés par Léonard tout au long de ses voyages entre l'Italie et la France : ses lettres, ses écrits, son journal, ses contrats avec ses commanditaires, des documents plus rares et conservés dans des archives peu accessibles. Aussi chaque oeuvre étudiée est replacée dans son contexte historique et dans la chronologie de l'ingénieur qui en était un. Ce qui fait de cet imposant ouvrage, plutôt difficile à manier, une lecture agréable, se trouve dans sa maquette aérée et raffinée, laissant une large place à des illustrations pleine page dans la troisième partie. Mais surtout, quand cela se révèle possible, les oeuvres sont mises en perspective avec leur processus d'élaboration (dessins le plus souvent). Ainsi la célèbre peinture « La Cène » (1495-97) qui n'est pas une fresque classique, est accompagnée des études de perspectives, des esquisses de compositions, des croquis pour les visages et leurs expressions. Puis le tout est mis face à l'oeuvre finale avant d'être confronté avec les créations contemporaines ayant les mêmes thématiques. de même, si la Joconde phagocyte toute l'attention des visiteurs du Louvre, il existe également un certain nombre d'oeuvres fascinantes, y compris celles que nous avons perdu au gré des vicissitudes de l'Histoire. Il est donc étonnant de lire que de nouvelles découvertes se sont faites dernièrement (et non ! Pas à cause du livre de Dan Brown !) ; de nombreux articles ont éclairé la conservation et la provenance de ces oeuvres-là, d'autres se sont attardés sur les sources iconographiques, l'iconologie et la fortune critique de celles-ci. Restent toutes ces attributions parfois bien fantaisistes, parfois tout à fait probantes, pour un certain nombre de créations, sans oublier l'influence plus que certaine d'Andrea del Verrochio (Léonard, Sandro Botticelli, le Pérugin et Lorenzo di Credi, furent ses élèves) ainsi que tous ces peintres léonardesques issus de son propre atelier : Giampreni, Giovanni Antonio Boltraffio, Andrea Solari et, évidemment, Salai, tellement androgyne.
Il n'y a rien à redire. La qualité de reproduction en couleur est au-dessus de tout reproche. Et vu le format de l'ouvrage, un vrai sentiment de dialogue s'instaure rapidement avec l'oeuvre ; ainsi le regard s'arrête plus facilement sur tel détail, sur un regard, sur un doigt, sur une fleur ou un arbre, sur un objet. le seul reproche, vous vous en doutez, c'est que toutes ces qualités ont leur revers : le livre est grand, gros et lourd, si bien que sa lecture n'est pas aisée du tout. le livre est tout bonnement in-trans-por-ta-ble.
Le premier auteur, Frank Zöllner, a étudié pour sa thèse la théorie artistique et architecturale en rapport avec Léonard. Nous lui devons également plusieurs ouvrages sur la Renaissance italienne et (déjà) une monographie sur Léonard. le second, Johannes Nathan, qui a étudié la technique du maître, est, quant à lui, spécialiste du sujet. Si bien que le texte ici présent prend la valeur d'une somme de deux savoirs particulièrement complémentaires. Il me reste à parler de la partie consacrée aux oeuvres graphiques (636 dessins) choisies parmi les milliers de feuilles produites par Léonard lors de sa carrière. Les domaines explorés par le maître sont très variés : une architecture, un chat, quelques cerises, le vol d'un oiseau, l'anatomie d'une femme enceinte, que sais-je encore ? Une grande partie des dessins proviennent des collections D'Elisabeth II et, grâce à eux, nous prenons pleinement conscience que Léonard était architecte, ingénieur, anatomiste, urbaniste, zoologue, botaniste, hydrologue, cartographe, spécialiste de la logistique militaire, inventeur et … artiste (peintre et sculpteur). Et de nous émerveiller sur la diversité de sa technique graphique : enlevé pour un instantané animal, plus précis pour une étude architecturale, très exact et minutieux pour une machine, moins retenu pour une caricature.
Bref, cet ouvrage est incontournable car il est à la fois scientifiquement rigoureux et un superbe objet destiné au grand public. Un superbe objet de collection, plutôt volumineux, donc ayez un lutrin chez vous ! Ou alors déposez-le négligemment sur la table basse du salon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Nayac
  04 avril 2020
J'ai un peu attendu la fin de la vague et du bruit médiatique 2019 sur Léonard de Vinci pour me plonger dans ce livre qui figurait dans ma PAL.... depuis quelques temps.
L'ouvrage est en deux tomes, le premier étant consacré aux peintures, le second , plus volumineux, aux dessins et esquisses (très nombreux, ce qui donne un éclairage sur les talents reconnus de dessinateurs de Léonard de Vinci).
La partie dessins était celle qui m'attirait le plus. On y retrouve une alternance de croquis vifs à coups de plumes saisissant un mouvement, et des dessins plus achevés. Au delà de la technique totalement maîtrisée, ce sont les expressions qui touchent le plus dans ces dessins. Expressions qui traduisent la conviction de Léonard que le visage humain reflète directement ses traits de caractère et ses sentiments momentanés.
Cet ouvrage m'a permis également de ré-apprécier la peinture de Léonard de Vinci, d'une part du fait de la qualité des reproductions, d'autre part du fait des nombreux zooms (les visages en particulier) qui font ressortit le sfumato et la délicatesse des tons, des transitions. Ces photographies illustrent bien une des citations du livre, d'Hippolyte Taine: "ses (Léonard) figures expriment une sensibilité et un esprit incroyables; elles regorgent d'idées et de sensations inexprimées".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable
  09 octobre 2014
L'histoire de cet artiste est vraiment fascinante! On comprend pourquoi Léonard de Vinci stimule encore l'imaginaire des chercheurs, des artistes et des cinéastes encore aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JahroJahro   12 mars 2013
Les aptitudes particulières du jeune artiste pour le dessin sont maintes fois évoquées par les biographes de l'époque, par exemple Vasari : "Il dessine entre autres sur papier avec une telle exactitude et de manière si parfaite, que personne n'a jamais pu atteindre son aisance ; je possède moi-même de lui un divin dessin à la pointe d'argent, aux ombres claires et sombres."
Commenter  J’apprécie          40
JacopoJacopo   15 novembre 2019
Le grand Léonard resta d'ailleurs toute sa vie infantile par bien des aspects ; on dit que tous les grands hommes doivent conserver quelque chose d'infantile. Il continua de jouer même à l'âge adulte, ce qui le rendait parfois étrange et incompréhensible pour les contemporains.
Commenter  J’apprécie          30
JacopoJacopo   15 novembre 2019
On dit du mystérieux Léonard qu'adolescent, il répondit à son maître de mathématique: Il est bien malheureux l'élève qui ne surpasse pas son maître.
Commenter  J’apprécie          21

Dans la catégorie : Peinture italienneVoir plus
>La peinture et les peintres>Histoire et géo. de la peinture>Peinture italienne (84)
autres livres classés : leonard de vinciVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
819 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre