AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de rabanne


rabanne
  14 février 2016
Zola est sans doute l'un des meilleurs sociologue de son temps, faute d'être le romancier du siècle.
Il a énormément marqué ma jeunesse. Si Germinal et Au Bonheur des Dames restent mes livres favoris, j'ai néanmoins été marquée par L'assommoir.
A travers le Quartier de la Goutte-d'or à Paris et le portrait de Gervaise, c'est la peinture au vitriol d'une société gangrenée par la violence, l'injustice et les inégalités. Par l'atavisme aussi.
Gervaise est la fille de parents alcooliques, maltraitée, boiteuse, bref déjà abîmée et affaiblie avant même de pouvoir rêver s'en sortir. Elle fait les mauvaises rencontres et les mauvais choix.
Mais au lieu de lutter et relever la tête tant qu'elle le peut encore, elle n'y croit plus et sombre, la faiblesse du corps étant plus forte que tout le reste. L'accumulation de souffrances et d'échecs a finalement raison d'elle.
Mais la fatalité n'est pas une fin en soi, pour Zola, comme le prouveront la réussite de sa soeur ou la force de caractère d'Etienne et de Nana, les enfants de Gervaise.

(dès la 2nde)
Commenter  J’apprécie          392



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (36)voir plus