AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Nono19


Nono19
  27 août 2017
"Au Bonheur des Dames" ou comment un grand magasin triomphe des petits commerces de quartier. Comment, me direz-vous? En élargissant les offres, en vendant parfois à perte, en jouant avec la publicité et les soldes mais surtout en faisant rêver ces dames!
Car Octova Mouret, le propriétaire du Bonheur des Dames a bien compris qu'en attirant l'oeil, l'envie de ses clientes, il les tenait dans son palais de la consommation.

En ce qui concerne Zola et la saga des Rougon-Macquart, je suis une vraie novice. Je me suis lancée dans cette lecture car j'avais beaucoup aimé la série anglaise "Paradise" qui est dérivée de ce roman et que je voulais voir à quoi ressemblait le roman original.
Ça a été une bonne découverte malgré un bémol qui ,à la longue, m'a quelque peu lassée.

Le bémol en question est la profusion de détails. Je n'en pouvais plus de lire sur les différents types de soies, velours, dentelles, ... Sans oublier les différentes transformation du Bonheur des Dames expliquées avec moult détails!

L'histoire d'amour entre Denise et Mouret évolue petit à petit. Denise prenant du pouvoir et Mouret apprenant l'humilité.
Ces deux-là, bien que fort différents, partagent une passion pour le grand magasin même si Denise se sent plus concernée par le bien être des employés.

Mais ce qui rend ce roman si intéressant, c'est la mort des petits commerces et le triomphe des grands magasins qui vendent de tout certes moins cher mais aussi de moindre qualité.
Des stratégies commerciales bien ficelées que les petits vendeurs ne peuvent pas suivre.
Les clients sont attirés par le prix moins lourd pour leurs portefeuilles. Les acheteurs compulsifs, eux, sont attirés par le rêve, le faste vendu par les grands centres commerciaux.

Un roman qui peut se lire séparément et qui permet de comprendre la lutte entre petits et grands commerces et comment les premiers se sont retrouvés les grands perdants.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (2)voir plus