AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LydiaB


LydiaB
  08 décembre 2012
"Je veux faire le poème de l'activité humaine" écrira Zola dans son ébauche d'Au Bonheur des Dames. Pari réussi ! Car ce onzième tome des Rougon-Macquart (non, je ne les relis pas dans l'ordre ! Oui, je sais, ce n'est pas logique mais je m'en fiche puisqu'il s'agit d'une relecture) est un récit extraordinaire visant à montrer le progrès avec l'implantation des grands magasins et à en faire également la dénonciation : mort des petits commerces, conditions de travail difficiles. Zola, avec tout le talent qu'on lui connaît, s'attache à démontrer cette véritable révolution sociétale en marche. Bien entendu, une grande histoire d'amour verra le jour. On est Zola ou on ne l'est pas ! Cet ouvrage, paru un an après Pot-Bouille, critique au vitriol de la bourgeoisie, paraît plus serein que ce dernier (et que toute la saga).

Je ne serai jamais vraiment objective face à un Zola. Je l'aime trop pour ça. Mais quand même, il faut bien avouer qu'une description de celui-ci n'a pas son pareil pour remuer en nous des sentiments. Non ? Bon, je vous avais dit que je n'étais pas objective. Allez, je cède la parole à ce bon vieil Émile !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          802



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (63)voir plus