AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953286373
Éditeur : 3z (15/04/2013)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
legasconlegascon   10 juin 2013
Extrait : À travers le nuage de fumée j’aperçus une silhouette, et me précipitai à l’intérieur. La hache m’en tomba des mains ; devant moi se tenait une superbe créature en tenue d’Ève. Ses longs cheveux d’un noir profond encadraient un visage d’un rare éclat. Les flammes de l’incendie se reflétaient par petits bonds sur sa peau cuivrée. Durant plusieurs secondes je restai sans réaction. La jeune fille me souriait sans esquisser le moindre geste, le moindre cri. Le feu était partout, mais elle ne semblait pas avoir peur. Lorsque j’entendis mes collègues qui montaient l’escalier, je sortis enfin de ma torpeur. Je me précipitai vers elle, retirai ma veste et la recouvris d’un geste.

– Mademoiselle, êtes-vous seule dans l’appartement ?

– Non, non, il y avait un homme et une femme sur le tapis, mais je ne sais plus où ils sont !
Sa voix ajouta encore à ma surprise. Douce, harmonieuse, chaude. Style bonbon au miel, parfumé à la fleur de sel de Guérande. Un vrai délice, une véritable mélodie.

– Venez vite avec moi, je vais envoyer des renforts, savez-vous qui sont cet homme et cette femme ?

Sur un ton de voix toujours égal, la belle me répondit :

– Non, mais c’est elle qui m’a achetée, lui je le vois tous les jours, mais je ne connais pas leurs noms.

Je ne comprenais rien aux propos de la jeune fille. Elle devait sûrement délirer, il était grand temps de la sortir de là. Après avoir averti un collègue qui arrivait sur le palier, je la pris dans mes bras et repartis dans les escaliers. Son corps était souple comme la soie et aussi léger qu’une plume, son parfum enivrant semblait venir d’un autre monde. Jamais je n’avais transporté une victime avec autant d’aisance. Je la serrais très fort et la jeune fille ne pouvait douter plus longtemps de l’intérêt que je lui portais.

– Je dois vous avertir que je suis la Princesse de Bronze, la fille du roi Huitzilihuitl. Si vous voulez m’aimer je ne pourrai pas me refuser à vous, mais je devrai vous jeter un maléfice.

– Pardon, excusez-moi, je n’ai pas très bien compris, c’est quoi cette histoire de fille de roi et de Princesse de Bronze ?

Sans même hausser le ton, sans la moindre parcelle de d’agacement, d’impatience, ou même d’émotion, la belle reprit son explication. Dans cette voix, il y avait bien un soupçon de fleur de sel de Guérande qui rehaussait avec bonheur le goût de miel. Digne d’un chef étoilé.

– C’est très simple, je vais vous expliquer. Avant que vous ne me trouviez, je n’étais qu’une poignée de cendre cristallisée dans une statuette de bronze. Comme je ne pouvais plus supporter de voir défiler la vie des autres sans pouvoir vivre la mienne, j’ai imploré Huitzilopochtli le dieu des Aztèques. Mais c’est sa sœur Coyolxauqui, la déesse de la Lune et des ténèbres qui m’est apparue. Elle m’a fait une proposition, celle de me faire renaitre de mes cendres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
legasconlegascon   16 juin 2013
Le décor se plante à Paris. Raphaël Lemer œuvre dans la prestigieuse brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Un après-midi de novembre lui et ses collègues sont amenés à intervenir sur un incendie à deux pas de la Tour-Effel. Arrivé sur zone, Raphaël monte dans les étages et fait une déconcertante, mais extravagante rencontre. Il a alors deux choix possible : celui de faire juste son job, sauver des vies et éteindre des incendies ; ou celui de répondre présent à la proposition d’une divine sirène à la voix mélodieuse.
Sa première réaction : c’est trop beau pour être vrai ! Sa deuxième : et si pourtant c’était vrai ? Que croyez-vous qu’il fit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
legasconlegascon   09 juin 2013
Même à Paris, c’est trop beau pour être vrai : et si pourtant c’était vrai !
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

ADJECTIFS peu communs

infantil(e) : adjectif qui se rapporte à ....

l'enfant
l'infanterie

20 questions
113 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeux , vocabulaire , mots , signification , expressions françaises , culture générale , expressionsCréer un quiz sur ce livre