AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2251004866
Éditeur : Les Belles Lettres (01/01/2003)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Zosime est un historien grec de l'empire romain, et un païen fort tardif, puisqu'il vivait au début du V°s ap. J.C. à Constantinople. Ceci est le premier volume d'une série de six consacré à l'édition bilingue du texte grec, et surtout à d'indispensables introductions et notes critiques permettant au lecteur moderne de s'y retrouver dans ces événements complexes, depuis les origines de Rome, esquissés au premier livre, jusqu'à la mort de Gallus, frère de Julien, en ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  13 décembre 2015
Les Belles-Lettres publient en cinq volumes les oeuvres de l'historien grec Zosime, l'un des derniers hauts fonctionnaires païens de Constantinople, qui écrivit, pense-t-on, au début du VI°s. Les livres que nous avons conservés relatent les événements de l'an 238 à l'an 410, année du sac de Rome par Alaric. On sait que les volumes bilingues des Belles-Lettres sont conçus pour durer au moins cinquante ans, et sont faits avec un soin, une science et des précautions infinis. Dans ce cas précis, le texte de Zosime par lui-même n'est pas extrêmement intéressant : c'est un compilateur, un auteur de résumés d'autres historiens, peu capable d'aller à l'essentiel ni de produire une discours historique autonome, si l'on en croit le commentateur, François Paschoud, grand spécialiste de l'Antiquité tardive. En revanche, les notes, explications, introductions, gloses et commentaires du livre sont d'une lecture fascinante et font revivre pas à pas les siècles de "la chute de Rome", par recoupements, explications, mises en perspective d'un éditeur hors pair. Il faut lire Zosime sous la direction de F. Paschoud : c'est un bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
raydelraydel   13 mars 2017
Mais les guerres civiles de Marius et de Sylla, de César et de Pompée, ayant changé le gouvernement, ils déférèrent l'autorité souveraine à Auguste, sans considérer que c'était mettre l'espérance des particuliers et la fortune publique entre les mains d'un seul qui, qu'il veuille bien ou mal gouverner, ne pouvait pourvoir à tous les besoins des provinces éloignées, ni choisir des gouverneurs qui répondent toujours à ce qu'on attendait de leur probité et de leur sagesse, ni qui sachent s'accommoder aux inclinations des divers peuples. Ils ne savaient pas même s'il n'outrepasserait pas les bornes de la puissance légitime ; s'il n'affecterait pas une domination tyrannique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   15 juillet 2016
Aux Palmyréniens qui le consultaient pour savoir s'ils s'empareraient du pouvoir en Orient, le dieu répondit en ces termes :
"Sortez de mon sanctuaire, hommes trompeurs et malfaisants qui offensez la race glorieuse des immortels."
A ceux qui s'informaient sur l'expédition d'Aurélien contre les Palmyréniens, le dieu rendit cet oracle :
"Seul, à la tête de nombreuses colombes, un faucon dirige la plainte glacée ; cependant celles-ci tremblent devant leur meurtrier."

p. 49
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : paganismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1761 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre