AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355580537
Éditeur : Hongfei Culture Editions (04/10/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Sansan, aimable aubergiste, accueille les voyageurs en route pour la capitale de la Chine. Dans son établissement, elle régale ses hôtes d'un vin doux et de galettes dont elle seule connaît le secret de fabrication. Mais Sansan n'est peut-être pas celle que l'on croit. Victimes du mauvais tour qu'elle leur joue, ses pensionnaires ne ressortent pas de l'auberge comme ils y sont entrés! Seul Zhao, plus avisé que les autres, saura échapper au sortilège de l'aubergiste,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lire_pour_le_plaisir
  19 octobre 2012
Dans la littérature occidentale on connaît très bien Les métamorphoses ou L'âne d'or où Lucius est transformé en âne suite à erreur dans une potion, toutefois le contenu de ce récit latin a plus eu de succès en adaptations de BD érotique (Pichard et Manara) qu'en album pour les jeunes, quoiqu'il existe quand même un roman de littérature de jeunesse édité par Dargaud en 1982 à destination de lecteurs d'une dizaine d'années intitulé L'âne d'or.
Si ce texte d'un auteur berbère date du IIe siècle après Jésus-Christ, le récit de L'Auberge des ânes a été écrit environ sept cent ans plus tard par Xue Yusi sous le titre, que personnellement nous rendons par La troisième jouvencelle de l'auberge du pont de bois. Au titre plus explicite le récit de L'Auberge des ânes se déroule sous la dynastie des Tang, la période où il a été effectivement écrit.

Sansan (ce qui est le redoublement du mot "trois" en chinois) est la tenancière d'un établissement où l'on peut se rassasier et dormir, se révèle aux yeux du jeune héros Zhao comme une magicienne maléfique. Après avoir découvert un secret de cette personne, grâce à sa sobriété qui l'a tenue en éveil, le personnage principal échappe à une transformation en âne. Ne manquant pas d'audace, il décide de prendre la troisième soeur à son propre piège. Devra-t-elle passer le restant de ses jours dans la peau d'un équidé ?
Une page documentaire sur le conte avance les diverses morales pouvant être tirées de ce récit : « il est défendu de chercher à nuire à autrui ; il ne faut pas ignorer pour autant les manoeuvres malhonnêtes qui peuvent nous atteindre ». Sans être excessif, le volume de texte n'est pas négligeable pour un album. Il faut compter environ 90 mots par double-page, ce qui écarte l'a priori toujours possible de lecture pour les petits. Ce préjugé est également partiellement levé par l'aspect de l'illustration qui adapte le style de dessin chinois à un graphisme occidental. le côté enjôleur de la sorcière est très bien rendu. Les images permettent de s'interroger avec des élèves sur ce qu'on mange traditionnellement le matin dans des pays différents et à découvrir d'autres céréales que le blé, puisqu'ici il est question de galettes de sarrasin.
Lien : http://crdp.ac-amiens.fr/cdd..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Gallisse
  28 octobre 2012
Il y a bien longtemps, en Chine, vivait une jeune femme nommée Sansan. Bien que seule et sans famille, elle avait réussi à faire prospérer son auberge où, en compagnie de ses nombreux ânes, elle accueillait chaque soir des voyageurs de passage. Un jour, un jeune homme dénommé Zhao s'y arrêta pour passer la nuit. En posant ses affaires chez Sansan, il était loin de se douter qu'il allait découvrir un terrible secret. Ce ne sont pas moins de six petites mains qu'il a fallu réunir pour revisiter et adapter ce conte chinois du IXe siècle. Alexandre Zouaghi et Chun-Liang Yeh se sont occupés du texte qui nous plonge au coeur de la magie et du mystère alors que Clémence Pollet a réussi à illustrer l'ensemble en restant très fidèle à l'esprit et à la tradition.
Lien : http://www.bodoi.info/a-la-u..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   15 février 2013
Ce conte populaire chinois ménage le suspense. [...] Un habile mélange de mystère et de raffinement sur fond de tradition populaire fait de cet album une plaisante ouverture à la civilisation chinoise selon le projet éditorial de la maison HongFei.
Lire la critique sur le site : Ricochet
autres livres classés : âneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Alexandre Zouaghi (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre