AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782021114317
128 pages
Seuil (07/11/2013)
4.21/5   12 notes
Résumé :
Quatrième de couverture:
Zurich, Hong Kong, les Bahamas, les îles Caïmans, le Luxembourg… Ces noms évocateurs dissimulent une sinistre réalité : la fraude fiscale d’une minorité d’ultra-riches au détriment de l’immense majorité. Grâce à une méthode inédite, l’auteur a pu évaluer l’ampleur du phénomène : 5 800 milliards d’euros, soit 8 % du patrimoine financier des ménages, sont détenus dans les paradis fiscaux. C’est la première fois que les circuits de l’éva... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
leogreen
  01 février 2014
La richesse manquante des nations se manifeste par un « trou », évalué par l'auteur à 5800 milliards d'euros en 2013, au bilan comptable de la finance internationale : la valeur inscrite au passif est supérieure celle inscrite à l'actif au niveau mondial.
Les titres dans les paradis fiscaux ne sont, en effet, enregistrés comme créance, ni dans ces derniers (titres et propriétaires sont étrangers), ni dans les pays de résidence de leur propriétaire (en raison du secret bancaire), mais seulement en tant que dette par les comptables du pays dans lequel la société qui émet les titres est domiciliée (exemple d'un français qui détiendrait des titres d'une société américaine dans une banque suisse).
Deux démarches simultanées sont proposées comme plan d'action par l'auteur :
- la sanction, principalement économique, dirigée par une coalition de pays à l'encontre des paradis fiscaux.
- le contrôle, par le biais d'un cadastre financier mondial, l'échange automatique d'information et l'impôt global sur le capital.
Si cet ouvrage universitaire a le mérite d'adresser sous un angle pragmatique une problématique trop peu souvent étudiée et discutée à la fois dans les milieux universitaires et sur la place publique, on ne peut s'empêcher de le refermer avec le sentiment d'avoir suivi un raisonnement trop brillant et volontariste, pour ne pas être entièrement dénué de toute arrière-pensée politicienne, que l'on jugera compatible, ou non, avec un travail de recherche indépendant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JeanLouisBOIS
  12 août 2022
Argent dissimulé.
C'est une évidence: il faut lutter contre l'évasion fiscale. L'évasion fiscale consiste à ne pas payer l'impôt sur le revenu dans le pays où ce revenu a été réalisé. On le transfère illégalement dans un pays tiers qui prélève une taxe très inférieure au pays d'origine. Ce pays tiers constitue ce qu'on appelle un paradis fiscal qui s'enrichit au dépens des pays sources et de leurs citoyens. C'est le cas de la Suisse, des îles Vierges, de Monaco, du Luxembourg, des Bermudes, de Hong Kong mais aussi de l'Irlande.
En économiste conséquent, Gabriel Zucman, montre de façon claire et précise, dans La Richesse Cachée des Nations, l'organisation et l'étendue du phénomène qui touchait en 2013 au moins 8% de l'économie mondiale, soit 4800 milliard d'euros et décrit les remèdes à appliquer. Il s'agit d'un véritable “plan d'action concret et réaliste pour lutter contre l'évasion fiscale”. Il se décline en 3 axes:
Établir un registre mondial des titres financiers.
Exiger un échange international et automatisé des données financières.
Mettre en oeuvre un impôt global progressif sur les fortunes.
Dans la lignée des études de Piketty, ce livre dénonce à juste titre, cette iniquité majeure devant l'impôt et le fait que ce sont les plus riches, citoyens ou entreprises qui en profitent effrontément. Ce livre-programme semble irrésistible et pourtant il paraît très rapidement irréalisable. Toutes les mesures prônées exigent des accords internationaux, ou du moins des principaux acteurs du commerce mondial, pour être mises en oeuvre. Or, la plupart de ce type d'organisation multipolaire ne brillent pas par leur efficacité et leur clairvoyance. On peut donc déjà craindre une certaine inaction! Et même si les instances gouvernementales et intergouvernementales parviennent à prendre le dessus, comment pourrait-on s'assurer que ces superstructures de contrôle seraient à la hauteur de leur tâche? On peut légitimement en douter au vu des résultats passés des grandes structures publiques internationales qui n'ont souvent le mérite d'exister que pour limiter les dégâts. de plus, donner tout pouvoir à des groupes d'états, aussi bien intentionnés soient-ils, pose toujours un problème majeur (type Big Brother). Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire et s'accrocher au statu quo.
Ce livre, écrit il y a presque dix ans, n'a d'ailleurs pas suscité de réactions très convaincantes des gouvernants qui ne font pas preuve, au niveau international, d'une volonté sans faille autre que celle affichée dans les médias. On a donc affaire à un livre digne d'intérêt pour comprendre facilement les mécanismes de l'évasion fiscale des ultra-riches comme des très grandes entreprises multinationales mais dont les solutions, théoriquement possibles, semblent difficilement applicables et pas toujours souhaitables.
Lien : https://www.melchior.fr/note..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
NonFiction   19 décembre 2017
L’actualisation d’un livre fondamental pour comprendre les paradis fiscaux et les mécanismes d’évasion et de fraude fiscales.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
leogreenleogreen   01 février 2014
Les profits partent aux Bermudes, mais les usines non. L'argent se cache en Suisse, mais il n'y est pas investi. Le capital n'est pas mobile, il est dissimulable. L'Europe se vole elle-même.
Commenter  J’apprécie          50
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   10 août 2022
De la mythologie créée de toutes pièces pour justifier la loi sur le secret bancaire jusqu'à l'escroquerie à grande échelle pour couvrir les fraudeurs, tout atteste de la malhonnêteté de bien des banquiers suisses. (p.28)
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   10 août 2022
Quand on regarde dans le détail, les anomalies statistiques mondiales ne sont rien d'autre que le reflet des placements réalisés par les particuliers depuis les paradis fiscaux. C'est pourquoi le déséquilibre actif-passif global, qui s'élève à 4800 milliards d'euros en 2013, fournit une estimation raisonnable du montant des portefeuille offshore des ménages. (p.47)
Commenter  J’apprécie          00
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   10 août 2022
C'est l'une des grandes règles du capitalisme que, plus on monte dans l'échelle des fortunes, plus la part du patrimoine financier est importante, et, en son sein, celle des actions - les titres qui confèrent la propriété des moyens de production, le vrai pouvoir économique et social. (p.52)
Commenter  J’apprécie          00
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   10 août 2022
Plus que de se concurrencer, les paradis fiscaux ont en réalité eu tendance à se spécialiser dans les différentes étapes de l'activité de gestion de fortune. (p.34)
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Gabriel Zucman (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gabriel Zucman
Le 26 février, retrouvez notre émission en clair et en direct de la rédaction, à partir de 18 heures. Au menu : nos débats sur Assange et les autres lanceurs d'alerte, avec Eva Joly ; des rencontres avec les co-autrices de «Notre corps, nous-mêmes» et l'économiste Gabriel Zucman ; et nos enquêtes sur la FNSEA.
autres livres classés : Paradis fiscauxVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
54 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre