AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de palamede


palamede
  08 juillet 2019
« Il n'y a pas si longtemps, Port Sangre n'était qu'un petit port de pêche où commerçaient les Kunas et que les pirates avaient fréquenté jusqu'au XVIIIe siècle. Son histoire est encore empreinte de l'esclavage, des envahisseurs espagnols ou anglais, de la révolte des Cimarrons, de la contrebande et du marché noir. »

En découvrant San Perdido et Port Sangre, lieux imaginaires voisins de Panama, je n'ai pu m'empêcher de penser à Chronique d'une mort annoncée de Gabriel Garcia Marquez ce qui, vous me l'accorderez, n'est pas une mince référence, surtout pour un premier roman. Tout y est ou presque. La chaleur étouffante, la corruption à tous les niveaux, les politiciens véreux, le clivage social entre très riches et très pauvres, la sensualité exacerbée, la population métissée, jusqu'au réalisme magique cher au prestigieux Nobel colombien. Comme d'autres avant moi, je lui trouve un talent fou à ce franchie. Il imagine des personnages caribéens forts singuliers et raconte l'Amérique centrale comme s'il y avait toujours vécu. Hors il paraît qu'il n'y a jamais mis les pieds...
Commenter  J’apprécie          692



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (65)voir plus