AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782278098354
192 pages
Éditeur : Didier Jeunesse (18/03/2020)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 96 notes)
Résumé :
La rentrée en sixième n'est pas toujours facile. Dès le premier jour, Ralph fait de Lana son bouc émissaire et tous les moyens sont bons pour la tourmenter. Zélie, elle, préfère regarder ailleurs ; pas question d'être une balance, surtout quand on veut être aimée et populaire dans sa classe.
Lana va-t-elle se laisser faire ?
Et pourquoi Ralph agit-il ainsi ?
Tour à tour, Lana, Ralph et Zlie racontent l'histoire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (97) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  02 mars 2020
Dernier roman jeunesse dévoré grâce à Didier Jeunesse : Des bleus au cartable de Muriel Zürcher.
La rentrée en sixième n'est pas toujours facile.... comme nous allons le constater.
Dès le premier jour, Ralph fait de Lana son bouc émissaire et tous les moyens sont bons pour la tourmenter.
Zélie, elle, préfère regarder ailleurs ; pas question d'être une balance, surtout quand on veut être aimée et populaire dans sa classe.
Lana va-t-elle se laisser faire ?
Et pourquoi Ralph agit-il ainsi ?
Tour à tour, Lana, Ralph et Zélie racontent l'histoire.
Des bleus au cartable est un excellent roman jeunesse que je conseille à tous, dès 10 ans.
Nous avons trois points de vue car trois narrateurs : Lana, la harcelée ; Zélie, qui veut être populaire et ne surtout pas être une balance ; mais aussi Ralph le harceleur.
Trois enfants de 11 ans parmi tant d'autres, et dont l'histoire, classique, fait froid dans le dos ! Il est facile de se retrouver dans un ou plusieurs des personnages. Surtout qu'il y a une raison au comportement de Ralph. S'il en veut à Lana c'est car il a peur qu'elle révèle quelque chose. En soi, ce gamin n'est pas méchant mais il préfère attaquer plutôt qu'être attaqué. C'est compréhensible, même si je ne cautionne absolument pas son comportement.
J'ai apprécié que Muriel Zürcher n'aille pas trop loin. C'est un roman jeunesse à partir de 10 - 11 ans, avec de jeunes élèves. S'ils avaient été plus loin dans les actes de harcèlement cela aurait été trop, et pas crédible. le harcèlement reste de trop, un enfant n'a pas à faire subir ce que Ralph fait subir à Lana. Mais cela reste en adéquation avec leur age.
Les adultes sont très à l'écoute, notamment les mamans quand les filles décident de parler. Et là encore, c'est crédible. Il ne faut pas minimiser les faits, écouter les enfants, ne pas juger et c'est ce qui arrive ici.
De plus, une initiative prise par le corps enseignant dans la dernière partie du roman est une excellente idée. Il faudrait vraiment que ce genre de solution soit proposée car des ateliers pour prévenir et comprendre le harcèlement scolaire sont plus que nécessaire de nos jours. Et aussi, comment se défendre face à certains comportement !
Des bleus au cartable est un vrai coup de coeur car il est extrêmement bien ficelé. La plume de Muriel Zürcher fait mouche, elle est tout à fait adapté aux élèves dès le CM2 ou la sixième.
Je suis conquise, et je mets un énorme cinq étoiles à ce très bon roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
AudreyT
  09 août 2020
****
Lana, Zélie et Ralph font leur rentrée en 6ème. Zélie met tout en oeuvre pour faire partie des élèves populaires. Ralph veut aussi passer pour un gars cool. Et c'est malheureusement Lana qui en subira les conséquences... Comment faire tomber les masques ? Qui se cachent derrière ce garçon tyrannique, cette fille aveugle ou fragile ? Comment sortir des rôles qu'on a tant voulu tenir ?
Muriel Zürcher signe ici un roman jeunesse très réussi. le harcèlement scolaire est le thème central et il est habilement traité.
Les chapitres alternent entre 3 personnages, 3 façons d'appréhender et d'approcher le harcèlement.
Lana est l'élève qui centralise toutes les moqueries. Elle est la source de toutes les attentions. Surtout celles de Ralph. Lui c'est le garçon toujours entouré, qui organise des supers fêtes et aux côtés de qui il est bien de se montrer. Et puis, il y a Zélie. Elle est l'élève qui ne laisse jamais rien au hasard, une tenue, une attitude, des amies. Ce trio représente la victime, l'agresseur et le témoin aveugle...
Avec une écriture fluide et simple, des personnages auxquels on s'attache facilement, ce roman constitue une approche juste sur un problème souvent passé sous silence.
La force de la parole, le courage des mots, et la priorité à la vérité... Voici les seuls maîtres que les enfants devraient suivre...
Un grand merci à NetGalley et aux Éditions Didier Jeunesse pour leur confiance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
mariech
  05 mars 2020
Des bleus au cartable c'est un délicat roman des Éditions Didier jeunesse sur le thème du harcèlement .
C'est le jour de la rentrée en sixième , tout le monde se raconte ou invente , pour les moins chanceux , ses dernières vacances .
Pour la plupart des élèves , il s'agit d'un moment important où on montre ses nouveaux vêtements , son nouveau cartable .
C'est un moment difficile pour Lana , elle ne suit pas les codes en cours , elle n'a pas la chance d'avoir un nouveau cartable , elle arrive en sixième avec son cartable de CP , ce sera un objet de moquerie .
Malgré tout , Lana n'est pas passive , elle réagit , demande de l'aide à sa maman , elle se prend en mains
J'ai beaucoup aimé ce livre qui reste positif , qui est nuancé , on a différents avis sur l'histoire , sans jamais juger mais aussi sans minimiser .
Un livre à mettre entre toutes les mains , il ne faut pas attendre qu'il soit trop tard , parler , dénoncer , comprendre , est toujours important .
Commenter  J’apprécie          242
Sharon
  14 mars 2020
Des bleus au cartable est un roman à trois voix, dont le sujet est le harcèlement. Présentation simple et sans fioriture. Nous avons d'abord Zélie (prénom rare, qui est celui de la mère de sainte Thérèse de Lisieux, je le dis en passant). Elle m'a sciée, terme familier pour vous dire à quel point cette gamine qui rentre en 6e maîtrise mieux que moi (que les adultes ?) les stratégies de management : comment être populaire, comment garder sa popularité, comment tout se permettre parce que, justement, elle est populaire. Comment surtout, surtout, ne pas s'approcher de celle qui ne l'est pas – Lana. L'impopularité, cela peut être contagieux, non ?
Lana n'a pas de stratégie. Elevée par une mère seule qui galère pour joindre les deux bouts, elle aimerait simplement profiter de sa scolarité, et non être harcelée. Pour Ralph, tout est prétexte pour se moquer d'elle. Il est tant de choses à retenir sur le harcèlement, ou plutôt sur les moyens d'empêcher le harcèlement : le harceleur aime avoir un public, et ne plus en faire partie, réagir, peut tout changer.
Mais voilà. Parfois, en lisant ce livre, j'ai eu l'impression que le temps s'était arrêté. La peur de « passer pour une balance » est ici bien présente (loin des confidences que j'ai pu, parfois, recueillir). L'extrême confiance en soi aussi. Zélie, qui dans le schéma du harcèlement, se trouve être « témoin supporteur » ne voit pas pourquoi elle interviendrait, ce qui se passe ne la concerne pas. Bien des adultes réagissent comme elle – Zélie a un avenir tout trouvé, n'était le basculement qui se produit dans le cours du récit. Il suffit d'un rien, d'un battement d'ailes du papillon ou d'une boule de poils, pour que les choses changent.
Et les adultes, dans tout cela ? le constat n'est pas brillant. Seule la mère de Lana est à mes yeux exemplaire, d'abord parce qu'elle aime sa fille et fait tout pour qu'elle se sente bien, ensuite parce qu'elle prend sa défense, pointant les insuffisances, pour ne pas dire les défaillances de la direction de l'établissement dans lequel sa fille est scolarisée. Pour moi qui suis professeur principale de 6e, je suis ébahie de voir une chef d'établissement brandir la menace de la saisine d'un conseil de discipline au premier incident (pas si simple dans la réalité), sans avoir consulté le dossier scolaire de l'élève, depuis son arrivée au collège ou en primaire. N'ont-ils pas, comme nous, de liaison école-collège, de journées de visite, d'intégration, sans oublier le conseil école/collège ? Bref, défaillance, surtout que les professeurs, les surveillants, n'ont rien vu, rien entendu, rien compris – trop fatiguant ? J'ajoute que les parents de Ralph n'ont pas vu non plus ce qui se passait dans leur foyer. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils étaient éblouis par leur fils aîné mais presque. On imagine pas à quel point il est difficile de trouver sa place dans une fratrie, combien il peut être difficile de parler à ses parents, quand le quotidien est fait de micro ou macro humiliation du fils préféré, humiliations qui ont lieu « pour son bien » par « volonté d'endurcir ». La maltraitance n'est pas loin, même si admettre qu'un aîné puisse maltraiter un cadet n'est pas facile à admettre. Bienvenu dans la mise en place d'un processus de harcèlement, dans lequel le harcelé, dans un autre cadre, devient à son tour harceleur. Oui, dans les situations de harcèlement, rien n'est simple, et ce roman à trois voix a le mérite de le montrer.
Il va aussi plus loin en montrant comme on peut tenter d'y remédier, et de rappeler que ce n'est pas la pauvreté, la grosseur, la minceur qui font que l'on est harcelé, c'est le fait que l'on est vulnérable, et que l'autre le sent.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Gr3nouille2010
  21 juillet 2020
Un excellent roman sur le thème du harcèlement. Court, simple et avec tous les points de vue possibles, il est largement accessible à tout le monde dès le primaire, même à ceux qui ne lisent pas beaucoup ou qui n'apprécient pas beaucoup la lecture. C'est un excellent support pour faire connaître le harcèlement et ses conséquences aux plus jeunes.
Ralph, Lana & Zélie rentrent au collège pour la première fois. Lana, plutôt réservée, a encore un sac de "bébé" et Ralph n'hésite pas une seconde à s'en prendre à elle dès le premier jour... Zélie, quant à elle, fait tout son possible pour devenir populaire car c'est dès la 6ème que ça se joue, hors de question de défendre un autre élève et risquer d'être cataloguée de balance... Mais pourquoi Ralph fait-il ça ?
On entre très vite dans le vif du sujet avec ce premier jour de rentrée et Ralph qui s'en prend rapidement à Lana. Pourquoi ? On finit tôt ou tard par le découvrir et on se rend compte qu'une situation de harcèlement peut survenir sans que l'on s'en rende vraiment compte... Aucun de ces personnages n'est réellement méchants et le harcèlement s'installe sans qu'il soit réellement calculé. On découvre le point de vue de Ralph, Lana et Zélie mais pas seulement. Dans tous ces chapitres, on a aussi celui des témoins muets.
Du point de vue de Ralph, on assiste à sa façon de harceler Lana mais on finit aussi par découvrir pourquoi il le fait. de celui de Lana, on assiste, impuissant, à toutes les misères que Ralph fait tomber sur elle. Et, enfin, du point de vue de Zélie, on assiste au témoin, qui rigole aux blagues de Ralph et qui ne dénonce pas les méfaits, mais qui se pose des questions malgré tout. L'auteure nous montre un harcèlement sous toutes les coutures, sans pour autant pointer quelqu'un du doigt. Il n'y a pas réellement de rôle de méchants ou de gentils. Chacun a ses raisons pour telle ou telle situation et les personnages évoluent avec ces situations, se posant les bonnes questions.
Les personnages dégagent beaucoup d'émotions. le premier jour de collège est toujours très important. On a envie de se faire bien voir ou juste d'être le plus discret possible. On sait que chaque action que l'on fait pourrait avoir des conséquences par la suite aux yeux des autres. L'auteure a dressé le portrait de trois personnages différents, même si certains secondaires sont tout autant travaillés et ont tout autant d'importance dans leur façon d'intervenir ou de gérer une situation précise.
On découvre une vie assez détaillée des protagonistes, suffisamment en tout cas pour que l'on comprenne pourquoi ils ont le rôle de harceleur/harcelée/témoin.
En bref, cette histoire se lit très vite avec des personnages très bien développés qui évoluent au fil du récit, où les émotions sont présentes à de nombreuses occasions. le lecteur ne pourra que être touché par cette lecture, où il finira aussi par se poser les bonnes questions et voir certaines situations sous un angle différent, notamment parce qu'il n'y a aucun jugement dans cette histoire.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   14 mai 2021
Ce n'est pas parce qu'on est trop gros, trop moche, trop petit, trop quelque chose qu'on est harcelé. La vérité, c'est qu'on peut trouver des défauts à n'importe qui. On peut même en inventer ! Si on harcèle quelqu'un, c'est parce qu'on le sent vulnérable.
Commenter  J’apprécie          00
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   14 mai 2021
Une chose est sûre, tous les trois, on a changé.
Commenter  J’apprécie          20
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   14 mai 2021
Ce n'est pas de ta faute. Quand quelqu'un te fait du mal, ça n'est jamais de ta faute. C'est de sa faute à lui.
Commenter  J’apprécie          00
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   14 mai 2021
Je ne veux pas que ma mère pense que j'ai des problèmes. Elle en a déjà bien assez comme ça.
Commenter  J’apprécie          00
unbouquinetuncafeunbouquinetuncafe   14 mai 2021
Ce que je n'oublierai jamais, c'est que je n'ai pas aidé quelqu'un qui en avait besoin.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Muriel Zürcher (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Muriel Zürcher
Muriel Zürcher nous parle de son roman #sauverlou, paru aux éditions Didier Jeunesse.
Résumé : Elles n'auraient jamais dû être là... Une seule solution : fuir pour survivre.
Alors qu'elles passent la nuit dans la forêt, Romane et sa petite soeur Lou sont témoins d'un règlement de compte entre braqueurs. L'homme qui se fait assassiner a le temps de leur confier le lieu secret du butin. Elles craignent désormais pour leur vie ! Poursuivies par le meurtrier, leur cavale les pousse jusqu'aux côtes normandes. Même si elle risque beaucoup, Romane a un plan : elle compte trouver l'argent volé, pour financer une opération qui pourrait sauver sa soeur malade…
Pour en savoir plus : https://didier-jeunesse.com/collections/romans-12-ans-et-plus/sauverlou-9782278100415
Découvrez tous nos autres romans ado : https://didier-jeunesse.com/collections/romans-12-ans-et-plus
+ Lire la suite
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..