AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377540099
224 pages
Éditeur : Lapin éditions (14/06/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Des corps en transition, qui se libèrent de ce qui les oppresse. Chaque personnage est en quête d'un renouveau, d'une identité, d'amour...Ils s'affirment ou s'enferment, consciemment ou non, pour s'accepter et vivre libres. Ils muent, au sens propre comme au figuré. Ils s'observent et s'analysent sous toutes les coutures, s'imposent et se dissèquent pour se comprendre et comprendre leur monde.Quentin ZuttionQuentin Zuttion est dessinateur pour la presse et auteur de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
lemillefeuilles
  09 avril 2020
Aimant plutôt bien le style de Quentin Zuttion, j'étais plutôt curieuse de découvrir celui-ci étant donné que deux de mes amies l'avaient bien apprécié !
Onze nouvelles, onze corps différents (petite fille, femme obèse, personnage trans...) qui, chacun à leur manière, viennent se raconter. Tout ceci se fait à l'aide de onze couleurs différentes : rouge, orange, noir... qui permettent de mettre en lumière des moments de vie des protagonistes.
L'auteur conte ces histoires avec brio, nous permettant, en quelques pages, de comprendre les ressentis de ces personnages. Les couleurs choisies ne le sont jamais par hasard, et elles permettent de voir le corps différemment. J'ai beaucoup aimé les traits de Quentin Zuttion, mais aussi les couleurs, parfaitement bien choisies.
L'histoire de la petite fille et de sa robe, de la femme grosse avec ses pelures d'orange, m'ont particulièrement plu... Il y en a d'autres que j'ai moins aimées, les trouvant tantôt inégales, tantôt peu compréhensibles.
Dans l'ensemble, c'était une chouette bande dessinée qui permet de parler du rapport au corps chez différentes personnes, le tout abordé à travers une couleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
Abyssinia
  16 janvier 2019
Chromatopsie est une bande dessinée très intime, proche de l'autobiographie, réalisée avec soin par Quentin Zuttion, alias Monsieur Q. Projet initialisé sur son blog personnel, les éditions Lapin l'ont contacté afin d'en imprimer une version papier. L'auteur, à la fois scénariste et dessinateur, offre un très bel ouvrage esthétique dont la couverture fait directement écho à l'Homme de Vitruve, célèbre représentation du corps aux proportions idéales parfaites effectuée par Léonard de Vinci. S'emparant de cet emblème artistique, Quentin Zuttion propose ainsi un corps multiple, dont chacun·e peut jouir de son exception, dans une société lisse, à la lisère de l'uniformisation. Le·a lecteur·rice dissèque ainsi onze récits, onze squelettes restitués par un prisme lumineux étudié. Si le recourt à la polychromie est un prétexte, il s'agit pourtant bien là de délivrer un recueil de manifestations corporelles d'un état psychologique meurtri dont résulte une authentique ode à la différence, la bienveillance et la guérison. Les confessions, à la force évocatrice, sont entières et sans aucune réserve, empreinte des affronts quotidiens auxquels chacun·e fait face. C'est au moyen d'un trait davantage mature et affirmé qu'à ses prémices sur la toile que l'auteur procède à l'éclosion d'une mosaïque d'émotions, dont l'autopsie fait l'examen d'une quête identitaire complexe, épineuse et à l'occasion métaphorique. Si Quentin Zuttion affirme délivrer un ouvrage sans visées politique et pédagogique, son caractère universel car hautement symbolique devient un véritable outil, un pansement dont tous et toutes peuvent se saisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ChroniquesMartiennes
  11 juillet 2018
Chromatopsie, ce sont onze nouvelles. Onze nouvelles qui parlent du corps, de l'autre, du couple, d'identité, d'amour. de notre rapport au corps, de notre rapport à l'autre, de notre rapport à notre identité.
Il y a cette fille lesbienne, coincée dans une famille rigide et rétrograde.
Il y a cet enfant qui rêve d'aller à l'anniversaire de son ami avec sa robe de fée-princesse.
Il y a ce jeune homme qui s'efface, cette jeune femme qui hait son corps, ces deux enfants qui se découvrent pour la première fois.
Et il y en a bien d'autres.
Fatigués, en colère, amoureux, apeurés, apaisés… Onze personnages esquissés à travers ces nouvelles, pour onze ambiances différentes, onze palettes d'émotions. Chacune représentée par une couleur symbolique.
J'ai tout aimé dans ce recueil. le propos de chaque nouvelle, le ton tantôt serein, tantôt corrosif ; l'ambiance, le graphisme tout doux, les couleurs pâles… Une impression de pure bienveillance se dégage de cet album, renforcé par le dessin épuré et la colorisation très pastel. Les personnages ne sont pas jugés, moqués, décrédibilisés ou autre. Ils sont. Point. Et Quentin Zuttion les présente tels quels avec leurs beautés et leurs laideurs, leurs forces et leurs complexes, leur mal être et leur curiosité. À chaque fois il évite l'écueil du cliché pour présenter des hommes et des femmes vrais, entiers tous différents et uniques à l'image de ce petit garçon qui aime les robes et de ses parents qui ne s'en inquiètent pas mais au contraire le soutienne. Ou de ce jeune garçon et de cette jeune fille qui explorent leur corps ensemble avec respect et attention.
[...] J'ai aimé découvrir chaque tranche de vie avec ses douceurs et ses violences (à l'image de la nouvelle qui ouvre ce recueil qui est d'une violence contenue absolument dingue).
Un recueil de nouvelles atypique qui mériterait d'être plus connu tant il est beau, doux et juste.
Lien : https://leschroniquesviennen..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lprieur
  10 août 2020
Un ouvrage tout en délicatesse.
J'ai apprécié le fait qu'il y ait peu de texte, que nous soyons obligés de nous pencher sur le dessin, de prendre le temps de l'observer, le comprendre, voire l'interpréter - car certaines histoires sont plutôt ouvertes. Certains apprécieront, d'autres trouveront cela gênants, tout dépend de vos goûts.
Chaque histoire s'ouvre sur la représentation d'un corps, que l'on croirait "disséqué" dans le sens où il est légendé de quelques mots, comme pour un schéma. Mais ces mots-clefs (ainsi que la couleur et le titre associés) ajoutent à la poésie de l'ensemble, et m'ont toujours donné envie d'en savoir davantage.
Chromatopsie ouvre à la diversité, à l'acceptation de son corps, de son identité. Chouette panel auquel le trait de Zuttion rend particulièrement justice.
Toutes les histoires ne m'ont pas marqué de manière égale, ce qui explique que je ne mette "que" trois étoiles, mais je vous conseille d'y jeter un oeil.
Commenter  J’apprécie          10
Camkyou
  03 juillet 2019
Tout en sensibilité, Chromatopsie nous propose plusieurs variations sur le thème amoureux. A chaque nouvelle est associée une couleur, une émotion, qui devient le fil rouge du récit.
Fidèle à ses thèmes de prédilection, Quentin Zuttion nous parle d'amour, de violence, de sexualité, d'acceptation de soi... tout en nuances, sans tabous et sans clichés. La palette est vaste : du petit garçon déguisé en princesse au chagrin d'amour terrassant, en passant par la question des amours éphémères et du rapport au corps.
Une véritable réussite qui, d'une façon ou d'une autre, peut trouver écho en chacun.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
Bedeo   03 septembre 2018
Dans ce bel opus finement aquarellé, éloge de toutes les beautés, Quentin Zuttion met en avant LA différence. Il décortique les corps meurtris par leurs vécus et donne pleinement la parole à ces derniers.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BulledEncre   16 juillet 2018
240 Pages pour une immersion conceptuelle dans les émotions et les corps à travers la force évocatrice des couleurs et dans les méandres mémoriels d’un auteur engagé qui n’a pas peur de déranger. A réserver à un public averti.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
lemillefeuilleslemillefeuilles   29 mars 2020
- Et Lucas il m'a pris la main et m'a fait danser et tourner, tourner, tourner !
...
- Dites.
- Oui chaton ?
- Comment vous êtes tombés amoureux ?
- Oh...
- Eh bien... J'ai pris la main de maman... et je l'ai fait danser, et tourner, tourner, tourner, tourner, tourner...
Commenter  J’apprécie          120
lemillefeuilleslemillefeuilles   29 mars 2020
- Après les cours, tu rentres à la maison tout de suite !
- J'suis gouine.
...
- Tu sais ce que c'est une "gouine", papa ?
Commenter  J’apprécie          60
Erik_Erik_   05 décembre 2020
La santé est hypocrite, elle loge notre corps, mais à tout moment peut lui causer des torts.
Commenter  J’apprécie          00
alirryalirry   29 décembre 2018
Ça te va bien, cette couleur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Quentin Zuttion (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Quentin Zuttion
La première émission live des éditions du Lombard.
Pour cette première édition animée par Aurélie Blonde, nous avons souhaité vous présenter les 8 romans graphiques qui rythmeront cette année 2021 en présence de leurs auteurices. Au programme : interviews, dessin live, visite d'ateliers.
retrouvez, dans l'ordre d'apparition : - Judith Vanistendeal - La baleine bibliothèque - Simon Spruyt - le tambour de la Moskova https://www.lelombard.com/bd/le-tambour-de-la-moskova/le-tambour-de-la-moskova - Alix Garin - Ne m'oublie pas https://www.lelombard.com/bd/ne-moublie-pas/ne-moublie-pas - Quentin Zuttion - La dame blanche - Sylvie Roge et Olivier grenson - La fée assassine - Thomas Cadène et Joseph Falzon - Alt-Life 2 - Grégory Panaccione - Quelqu'un à qui parler - Aude Mermilliod - le choeur des femmes https://www.lelombard.com/bd/le-choeur-des-femmes/le-choeur-des-femmes
+ Lire la suite
autres livres classés : corpsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3969 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre