AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de rabanne


rabanne
  12 février 2017
Stefan Zweig ou le choc littéraire de mes 17 ans, lorsque j'ai découvert la toute première fois La pitié dangereuse.

Chaque rencontre avec sa plume a eu le pouvoir d'effacer le temps, comme pour cette dernière lecture.
Une issue annoncée comme fatale et tragique, dans laquelle faut lire la désespérance de l'héroïne et de son amant comme le reflet du propre pessimisme de l'auteur, dont le roman inachevé fut publié à titre posthume (après son suicide en 1942).
Ainsi, l'épisode d'"ivresse" que vit Christine, telle une Cendrillon transformée en princesse, ou autre Pretty Woman dans la lumière, traduit parfaitement toute l'hypocrisie politique et sociale de cette époque d'entre-deux-guerres, liée au pouvoir de l'argent et la culture de l'apparence d'une certaine catégorie de profiteurs, face à la misère et la rancoeur des plus humbles...
Réaliste, révoltant et émouvant.

Merci à mes fidèles amies, Sabine et Agathe, de m'avoir donné envie de connaître cet ultime roman de Zweig !
Commenter  J’apprécie          476



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (46)voir plus