AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MarcelineBodier


MarcelineBodier
  31 août 2017
S'il ne fallait emporter qu'un seul livre sur une île déserte, mon coeur pencherait fortement pour la Lettre d'une inconnue... Comme tous les livres de Stefan Zweig, la description très fine des sentiments et surtout de leur ambivalence me transporte et me fascine. Mais pourquoi la Lettre d'une inconnue plutôt que La confusion des sentiments, Amok, 24 heures de la vie d'une femme, le joueur d'échecs, tous ces livres que j'ai tous lus plusieurs fois et que je n'arrêterai jamais de relire ? Eh bien pour l'histoire, pardi... Oui, je suis fascinée par cette idée qu'il est possible de vivre une grande passion amoureuse auprès de son objet mais à son insu, fascinée par l'idée que nous vivons les uns à côté des autres mais ne nous voyons pas.

Vous rappelez-vous ce délicieux film des années 90, "Chacun cherche son chat" ? Chloé y croise plusieurs fois un garçon, et à chaque fois, une petite étincelle jaillit dans leur échange de regards. Elle est frappée par la coïncidence qui les met régulièrement sur le chemin l'un de l'autre et qui fait à chaque fois resurgir ce petit coup de coeur : et le spectateur attend la suite, persuadé comme elle que c'est un coup de foudre qui trouvera son happy end. Et lorsqu'enfin leur rencontre se fait... pour elle, c'est la concrétisation évidente de tous ces signes, tandis que lui pense que c'est la première fois qu'il la voit.

La lettre d'une inconnue, c'est ce phénomène, à ceci près qu'en 1993, l'histoire s'arrête sur une légère déception et passe à la suite, tandis qu'en 1922, le jeu se poursuivait jusqu'à la mort. Est-ce démodé ? A l'heure de Tinder et des rencontres jetables, avons-nous basculé dans un monde où plus personne ne pourrait attendre la mort pour révéler à l'objet de son unique passion ce à côté de quoi il est passé ? Qui sait. Mais la passion et la folie amoureuses existent toujours, elles... Ainsi, ce n'est pas le caractère vraisemblable ou pas des faits qui importe pour qui lit La lettre d'une inconnue. Et même plus : si ce n'est pas vraisemblable, alors cela ne nous oblige que plus à plonger dans les abysses qui sont en nous, où la pression est aussi forte que dans les abysses océaniques, et où nous pouvons avoir la surprise de croiser les mêmes créatures luminescentes et incroyables dont nous ne soupçonnions pas l'existence.
Commenter  J’apprécie          221



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (22)voir plus