AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253059240
285 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)
3.49/5   41 notes
Résumé :
Cizia Zykë écrit comme on frappe. Aussi, comment faire dans la dentelle lorsque vos deux « héros », tombés en rade dans un sale coin, découvrent un monde de ripaille, de sexe et de folie...
Derrière les hauts murs d'une hacienda étrangement accueillante, César et Couicou vont basculer de l'orgie vers l'horreur.
L'énigmatique Dona Mercedes leur mitonnant un drôle de banquet...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ademios
  01 novembre 2017
Un excellent ZYKE pour sûr peut-être son meilleur ! L'intrigue commence comme souvent avec lui, par un duo antinomique : d'un côté le beau parleur charismatique César qui règne en despote sur son amitié avec son acolyte Couicou (rien que le nom évoque le porc). Tombés en panne au milieu de nul part les deux amis vont demander l'hospitalité dans une maison aussi aguicheuse qu'effrayante.
La famille qui les accueille ressemble énormément à celle du film : massacre à la tronçonneuse (le grand-père, l'immense attila..) et d'ailleurs je pense que le livre doit énormément de son inspiration à ce film qui vous laisse deviner totalement ce qu'il pourrait se passer à la fin.. Au début du livre tout va bien : repas gargantuesque, chambre pour les deux, superbes jardins qui entoure la demeure.
Mais rien ne va se passer comme voulu. Entre la fille de la famille Dona mercedes, Attilia le géant à la force surhumaine mais timide dans la vie et groupil cet espèce de clown démoniaque fin et hirsute comme un démon. Sans parler du grand-père semblant être fou, on comprend qu'un terrible drame se cache derrière leur fascination des cochons et de l'appétit d'ogre des protagonistes.
La fin est véritablement bluffante de cruauté, plus les scènes obscènes à mourir de rire, laissant ce livre à un public relativement averti. Quoi qu'il en soit ZYKE a voulu faire ressortir la bestialité de l'homme à travers tous ses pêchés : bouffe,sexe,alcool, paresse ... comme si l'homme n'était jamais tant éloigné du cochon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cannetille
  09 mars 2019
Zykë nous offre à nouveau un concentré d'humour noir bien féroce, dans une histoire d'épouvante dont on devine très vite l'issue mais qui vous tient malgré tout et malgré vous jusqu'au bout.

Deux voyageurs de commerce mal assortis, tombés en panne au fin fond de la campagne du Sud espagnol, demandent l'hospitalité dans une ferme isolée, aussi séduisante qu'inquiétante, aux habitants tous plus étranges les uns que les autres, et, on le comprend rapidement, bien différents de ce qu'ils paraissent. Les deux hôtes s'accommodent chacun à leur manière de ce huis-clos forcé : tandis que Couicou (au nom prédestiné) s'enfonce peu à peu dans des vacances oisives et gourmandes, César, qui pensait d'abord profiter de la naïveté d'une famille de ploucs, sombre bientôt, et avec raison, dans la paranoïa.

Au fil des pages, dans cette luxueuse ferme bâtie autour de l'élevage du cochon, c'est toute la bestialité humaine qui prend forme : goinfrerie et paresse pour l'un, stupre et avidité pour l'autre, sans parler de la ruse des propriétaires des lieux qui sévissent depuis des générations.

Avec son habituelle efficacité narrative, ses personnages et leurs répliques saisissants de vérité, son style cru et empli de dérision, Zykë nous emmène encore une fois au bout de la folie, de l'abjection et du dégoût, comme si finalement bien peu de choses séparaient l'homme du cochon. Comme d'habitude avec Zykë, pour public plutôt averti.

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mpgeffroy
  30 mars 2008
Surprise pour le lecteur! Des repas pantagruéliques dans une ferme aux confins d'un désert pour deux aventuriers égarés. le dessein des hôtes est tellement énorme que l'on met un temps avant de le deviner. Pour ma part je l'ai lu en frissonant mais envie d'aller jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          60
ivandeslivres
  26 avril 2021
Dés le début l'intrigue est facile à détecter. Mais, ça se laisse lire quand même. le personnage de césar est assez réaliste, dans le genre petit commercial véreux. La dona aussi, on sent la maîtresse de plantation. Bref, pas un chef d'oeuvre mais ça se lit.
Commenter  J’apprécie          00
jblartigot
  22 août 2018
Un régal ce bouquin.. Même Monseigneur Barbarin l'aurait validé.. du mauvais gout... de la saloperie et de l'humour crash..; Un régal
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
JLB21JLB21   04 mars 2021
Attila tira la commande à lui. La pelle remonta, et s’abattit sur la voiture. Remonta. S’abattit … Bientôt, la Cadillac mauve ne fut plus qu’un amas de tôle où surnageait le moteur, entouré de débris de verre.

Le bulldozer tourna longtemps dans les champs, chargeant dans sa pelle d’énormes blocs de pierre qu’il allait déverser sur l’épave.

Attila, impassible, couvert de poussière, jouant de toutes les commandes à la fois, orchestrait le ballet.

Quand il eut empilé un véritable monument, un cairn de pierres qui dissimulait jusqu'au plus petit bout de tôle, il reprit le chemin de la ferme.

Il souriait.

Il était content.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 janvier 2013
Il y avait là, entre ses genoux, en échange de trois verroteries, de quoi le faire vivre luxueusement pendant des années : ne fréquenter que des hôtels de classe, ne manger que dans les restaurants de classe, ne sortir que dans les bars de classe, avec des filles de classe …
Commenter  J’apprécie          10
JLB21JLB21   04 mars 2021
César ne doutait jamais de ses conquêtes. C’était un de ses traits de caractère. Il n’essuyait d’ailleurs que de rares échecs et pouvait, sans se vanter, se donner le titre d’homme-qui-plaît-aux-femmes. Il était viril, costaud sans être gros, les épaules larges et le torse solide. Sans doute était-il de petite taille suivant les canons habituels de ces dames, mais son maintien avantageux, son bagout et le charme qu’il savait donner à ses yeux bleus remplaçaient avantageusement les quelques centimètres manquants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JLB21JLB21   04 mars 2021
C’est avec inquiétude que César vit, un peu après l’en-cas de midi, Attila venir travailler à quelques mètres de leur chambre, à un massif de gardénias roses et blancs, devant la porte-fenêtre. Couicou était parti. Le lâche, le faux frère ! Il passait tous ses après-midi dans le parc avec ses deux nouveaux amis, Goupil et le grand-père.

L’ami Couicou ! … L’ingrat, oui ! qui le délaissait comme une vieille chaussette. Qui le laissait, lui son vrai compagnon, son bienfaiteur, seul et démuni face aux ennuis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 janvier 2013
Elle aimait l’odeur. Elle aimait son odeur. Son parfum de sueur et de gras qui faisait naître dans son corps de jeune fille des émotions diverses, entremêlées et confuses. Elle fondait de bonheur tout en ressentant, agaçante, une sorte d’insatisfaction.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cizia Zykë (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cizia Zykë
« Alma », la bande-annonce. L'ultime roman inédit de Cizia Zykë.
Une petite fille aux étranges pouvoirs vient au monde. Autour d'elle, c'est l'Espagne du Moyen Âge, barbare autant que raffinée, à la fois religieuse et brutale, où la reine Isabelle la Catholique s'apprête à chasser tous les Juifs du royaume. La petite Alma, celle qui parle avec Dieu, deviendra-t-elle le guide dont son peuple a besoin, ou bien sera-t-elle comme tant d'autres balayée par le vent mauvais de l'Histoire ? L'épouvante se mêle au comique, les destins s'enchevêtrent, aussi grandioses que pitoyables, dans un récit haletant, à la force d'une légende.
Roman disponible le 6 septembre 2018 (papier & numérique).
+ Lire la suite
autres livres classés : captivitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16950 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre