AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782362292439
Éditeur : Bruno Doucey, 2019 (17/10/2019)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Que fait cette femme derrière son rideau ?
Elle observe la vie au dehors. Elle rêve. Elle se souvient de la joie du bébé qu'elle a attendu. Elle revoit le plaisir fou avec son petit dans ses bras. Elle pense aux enfants de Syrie, là-bas sous les bombes. Elle se souvient du bébé qu'elle a perdu. Le rideau bouge dans le vent. La femme à sa fenêtre pense à la douleur de toutes les mamans. Un petit cheval en bois, un nounours attendent celui qui peut-être ne rev... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Fransoaz
  17 décembre 2019
« La femme qui regarde par la fenêtre
a envie d'avoir une baguette magique pour
effacer le gris
et redessiner des sourires. »
La femme à sa fenêtre est un recueil de poésies écrites par Maram al-Masri et illustrées par le crayon réaliste et tendre de Sonia Maria Luce Possentini. Les mots de Maram al-Masri mettent l'enfant au coeur de sa poésie, sa fragilité et sa force, ses peurs et ses rêves.
« Les enfants rêvent
de chevaux
de chiens, de chats,
d'amis
et surtout ils rêvent
de baisers, de sourires
et de mains tendres. »
Les deux femmes harmonisent leurs créations pour parler et interpeller l'enfant. La femme à sa fenêtre est édité dans la collection Poés'histoires chez Bruno Doucey. Cette collection offre aux enfants la possibilité de s'approprier les poèmes et les invitent à écouter les histoires qu'ils racontent.
« J'étais en train de marcher, fatiguée
je regarde derrière moi:
je me vois en train de tirer
une montagne de tristesse avec ma main droite
une montagne d'espoir avec ma main gauche. »
La poète alterne les moments d'abattement et de désespoir avec ceux de réjouissance et d'envie d'avancer. Elle s'adresse aux enfants de Syrie, ceux qui paient trop fort le poids et l'empreinte de la guerre. La femme à la fenêtre envoie un message magnanime et universel, une ondée de poésie gracieuse et bouleversante à égrener dans les petites et grandes oreilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
AgatheDumaurier
  03 janvier 2020
Un très beau recueil, comme tous ceux que j'ai eu l'occasion de lire des éditions Bruno Doucey.
La poésie ici parle aux adultes et aux enfants, dans un même langage tout sauf mièvre ou facile. Cependant elle a l'intelligence d'être limpide et évidente. Les illustrations se fondent dans le langage et le rendent encore plus transparent. Les interrogations et les inquiétudes autour de la fragilité des enfants et le devoir de leur protection, ici suscitées par les drames de Syrie, résonnent dans toute l'histoire humaine et dans tous ses ghettos infâmes. La poésie est ici, quelques mots purs et essentiels dans un monde de brutes et de menteurs, pour qui la vie d'un enfant ou d'une femme ne vaut pas un euro. Remercions la poétesse et l'illustratrice pour leur délicatesse, et l'éditeur de les publier. Appelons les lecteurs et les lectrices à lire ces pages lumineuses.
Commenter  J’apprécie          311
Sabrina1988
  12 juillet 2020
Recueil de poèmes de la Collection Poés'histoires, la collection de poésie jeunesse des Éditions Bruno Doucey, "quand la poésie prend les enfants au sérieux".
Il s'agit de l'un des 4 premiers recueils édités dans cette collection.
Alors que La vie est belle, et Lune n'est lune que pour le chat, également édités dans cette collection, sont des hymnes à la nature, celui-ci est un hommage à tous ces enfants syriens qui subissent la guerre au quotidien.
Une femme, anonyme, qui pourrait être n'importe quelle femme, se tient à sa fenêtre et observe ce qu'il se passe : elle voit des enfants dehors.
Elle se remémore alors son histoire syrienne : elle était enceinte, a accouché de son bébé mais il lui a été enlevé. Cette mère et son enfant se posent en victimes collatérales de la guerre, comme tant d'autres, et qui n'aspirent pourtant qu'au bonheur de la liberté.
Maram al-Masri évoque l'innocence de ces petits êtres, trop jeunes pour vivre de telles atrocités, de telles inhumanités.
Un enfant est un enfant, peu importe sa nationalité, son sexe, la condition de ses parents. La guerre tue, et massacre leur innocence.
Une fois encore, la poétesse touche droit au coeur avec ses mots sur le vécu des enfants de la liberté, ceux qui se battent au quotidien et qui n'ont pas la chance de vivre une enfance loin des bombes, des conflits, des tracas des adultes.
La couverture m'avait intriguée, car les éditions Bruno Doucey éditent d'habitude des couvertures unies et colorées, avec motif à rayures.
Ici, les recueils mêlent poèmes et poésie visuelle : les dessins de Sonia Maria Luce Possentini sur doubles pages, sont de traits fins, en nuances de gris. Ces couleurs sombres font contraste avec les thèmes des dessins : la grossesse, les enfants, leurs jeux et jouets.
Ce recueil peut aussi bien être découvert par les enfants mais aussi par les adultes, un réel délice à partager sur une triste réalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Etoilesonore
  27 novembre 2019
Un livre très frais, remarquablement illustré. Ce sont de petits poèmes qui nous disent mieux que de grands discours ou des témoignages poignants, ce que vivent les femmes et les enfants de Syrie sous les bombes, dans les affres de la guerre. du coup, cela nous rend cette femme tellement proche. Impossible de voir en elle ces réfugiés dont on se méfie, mais une femme, une mère qui souffre, aime et espère comme toutes les mères de la terre. En lisant ce petit opuscule, on a envie de lui dire merci pour sa simplicité et pour remettre les choses en place: nous appartenons tous à la même famille humaine et tous, nous avons à coeur de transmettre de belles valeurs aux enfants, qu'ils puissent devenir de belles personnes.
Ce livre a du souffle par tout ce qu'il suggère.
Merci aux éditions Bruno Doucey de m'avoir fait parvenir ce livre par l'opération masse critique: cela a été un vrai régal, mais aussi une belle expérience de déssillement.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Sabrina1988Sabrina1988   12 juillet 2020
Elle :
Maman, c'est quoi la liberté ?

Sa mère :
Quelque chose de très cher.

Elle :
Alors, nous, on ne peut pas l'acheter ?

Sa mère :
C'est pour cela qu'ils nous la font payer
de notre vie.
Commenter  J’apprécie          00
Sabrina1988Sabrina1988   12 juillet 2020
une maison comme la mienne
cache peut-être des blessures
cache peut-être des histoires
Commenter  J’apprécie          10
Sabrina1988Sabrina1988   12 juillet 2020
Le soir
les enfants de la liberté
ne prennent pas de bain
ils ne soufflent pas dans les bulles de savon
Ils jouent avec des pneus, des cailloux
et les débris
des bombes
Commenter  J’apprécie          00
Sabrina1988Sabrina1988   12 juillet 2020
J'admets que je suis triste
et j'aime cette tristesse
qui vous est dédiée

J'admets que je suis triste
et je ne veux d'autre consolation
que l'arrêt des tueries.
Commenter  J’apprécie          00
Sabrina1988Sabrina1988   12 juillet 2020
Les enfants de Syrie,
emmaillotés dans leurs linceuls
comme des bonbons enveloppés
mais ils ne sont pas en sucre
ils sont de chair
et de rêves
et d'amour
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Maram al-Masri (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maram al-Masri
Maram al Masri, poétesse syrienne et Bernard Louargant, réalisateur étaient présents au Centre Artistique et Culturel, dans le cadre du Printemps des Poètes, pour nous présenter le film "La Poétesse aux pieds nus" reportage Virginie Hoffmann - DeltaTv
autres livres classés : syrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2162 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre