AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290037052
Éditeur : J'ai Lu (09/05/2012)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Enfermée et battue par son beau-frère, après la mort de son mari, Amicie de Villemur, châtelaine de Saverdun, trouve refuge auprès de Guilhem d’Ussel.

Saverdun étant l’objet d’une querelle entre le comte de Toulouse et le comte de Foix, ce dernier envoie sa sœur, Esclarmonde, négocier un accord avec Toulouse. La conférence a lieu lors des fêtes de Pâques de l’an de grâce 1201, au château de Saint-Gilles, en présence d’Amicie de Villemur. Durant les fe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  10 mai 2014
T'as voulu lire D'Aillon et tu as lu D'Aillon...

Depuis le temps qu'il me faisait de l'oeil dans les rayons de supermarché ! D'ailleurs, j'aurai dû me méfier. Ce genre d'endroit n'est pas forcément un gage de qualité. Enfin, disons qu'on y trouve du bon...et du moins bon ! Mais j'avoue y traîner assez souvent, et pour cause ! le rayon lecture, ça a toujours été le lieu de rendez-vous une fois que chacun a fini de vaquer à droite à gauche...

Alors Jean D'Aillon et ses aventures de Guilhem d'Ussel ? Verdict ?

Tous les ingrédients étaient réunis pour que ça me plaise vraiment. Sur la première page de couverture, plusieurs mots m'attiraient et déjà je me délectais :
- Guilhem. (J'adore ce prénom ! je sens que le héros va m'emporter ! ).
- Chevalier troubadour. ( Chouette ! des combats et de la romance !)
- Montségur, 1201. (Ceux qui lisent mes critiques savent à quel point l'histoire des Cathares me tient à coeur.)
- complots. ( des manigances, des traîtres...je m'en frotte les mains à l'avance !)
Bon alors finalement ?
Finalement...bof...
Le héros, Guilhem d'Ussel est présenté au début de l'histoire comme un vaillant chevalier, ancien mercenaire, duquel émanait "une sorte de rudesse tempérée de générosité." On s'attend alors à une sorte de personnage ambivalent, un peu farouche, cachant sous ses airs bourrus un coeur tendre. Mais, il n'en est rien. le personnage de Guilhem est lisse, bien trop lisse comme tous les autres personnages d'ailleurs ! Ils manquent diablement de consistance et de relief ! On les suit sans passion, à travers l'Ariège, tremblant à peine à chacune de leurs péripéties.
Certes, j'ai retrouvé les paysages, les châteaux de l'Ariège et l'ambiance médiévale que j'aime.. j'ai gravi Montségur encore une fois pour mon plus grand plaisir, mais sans m'attacher vraiment à la quête effectuée par Guilhem.
Cette quête d'une émeraude divine aux pouvoirs fabuleux, assimilée au Graal,
je n'y ai pas vraiment adhéré..
Jean d'Aillon a bâti cette histoire à partir des contes du Graal. Pour Wolfram von Eschenbach, chevalier poète du Moyen-âge, connu pour son Parzival le Graal est une émeraude tombée, selon la légende, du front de Lucifer, et qui, creusée en vase, recueillit le sang du Christ s'écoulant des cinq plaies. Wolfram von Eschenbach dit s'être inspiré d'un poète appelé Kyot, qui vivait en Provence.
D'Aillon s'empare de ce Kyot qu'il incarne en Guilhem d'Ussel. Il met également en scène Wolfram qui devient le compagnon de Guilhem et l' entraîne dans cette fameuse quête.
Ajoutez à cela quelques querelles et vengeances vassaliques, un brin de romance et le tour est joué !
Verdict final ?
Un bouillon de lecture qui s'avale plutôt aisément, bien calorique en ressources légendaires et médiévales mais qui manque pourtant de saveur ! Passez-moi le sel !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          194
tycos
  05 mars 2013
Les aventures de Guilhem d'Ussel continuent. Une fois encore, Jean d'Aillon ajoute un personnage littéraire en la personne du comte Dracul, ce qui m'a fait hésiter à me lancer. Mais j'ai toujours eu plaisir à lire cette série. Et je n'ai pas regretté. C'est probablement mon préféré avec « Paris, 1199 ». Il se passe pas loin de Toulouse dans des lieux que je connais (J'habite pas loin de la Salvetat St-Gilles, et je suis allé à Montségur plusieurs fois). Encore une fois un très bon roman, très bien documenté. Vivement le prochain « ???, 1202 ».
Commenter  J’apprécie          00
PhilPire
  06 mai 2014
Très bien pour ceux qui aiment le romantisme médiéval avec un fond de mystères cathares. Bien documenté en plus sur le plan historique et de la vie à cette époque. J'ai bien aimé.
Commenter  J’apprécie          10
beauscoop
  27 mars 2016
Jean Sans Terre succède à son frère Richard Coeur de Lion. Mais celui-ci désigne son neveu Arthur de Bretagne dans un testament dissimulé à Londres.
Le roi de France Philippe Augste charge Guilhem d'Ussel de ramener le testament.
Commenter  J’apprécie          00
Miguel33
  04 décembre 2013
Cette fois-ci, les aventures se déroulent dans la région de Toulouse pendant la période de Pâques. L'intrigue principale se met en place lentement, comme souvent chez Jean d'Aillon. L'auteur multiplie les intrigues, les informations, à différents niveaux, afin de donner plus de consistance à son histoire, mais par moments, le lecteur pourra se demander si le roman n'est pas un peu trop touffu.
Contrairement aux tomes précédents, l'intrigue principale n'est pas politique, mais tourne autour d'une pierre précieuse, capable, dit-on, de donner la vie ou la mort. Ce qui n'empêche pas d'avoir une intrigue politique secondaire. D'ailleurs parfois, ces intrigues se croisent afin de mieux embrouiller le lecteur.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.aupresdeslivres.f..
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
TheWindTheWind   08 mai 2014
La pente était raide et, avant de la gravir, ils enlevèrent haubert et casque, ne gardant qu'une épée, une gourde et un couteau.
Au bout d'une heure fatigante, ils débouchèrent sur une esplanade rocheuse de plus de trois cents toises où s'élevaient des ruines éparses. La plus imposante était le reste d'une tour, peut être construite par des Goths. Le reste des bâtiments semblait être une chapelle ou le sanctuaire d'un ermite.
Sans savoir pourquoi, Sanceline s'y dirigea.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TheWindTheWind   06 mai 2014
Il (Guilhem) refusait de croire qu'une pierre, ayant été possédée par Lucifer, ait été conservée par des anges pour être transmise aux hommes.
Pourtant, le doute s'était emparé de lui. Après tout, n'était-ce pas aussi invraisemblable que ce que lui avait affirmé le capitaine de l'Anatasie ? Ce marin ne lui avait-il pas soutenu que la terre était ronde ! Ronde comme deux casques mis l'un contre l'autre ! Il était insensé d'imaginer qu'il puisse exister des lieux où les choses étaient suspendues à l'envers ! Et pourtant, c'était vrai, avait assuré le capitaine ! Seul le Seigneur aurait pu expliquer ce prodige.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
GrouchoGroucho   19 novembre 2014
Il savait depuis des mois, qu'il avait perdu Sanceline, mais le lire, écrit de sa main, lui provoqua une insupportable douleur.
Commenter  J’apprécie          20
GrouchoGroucho   19 novembre 2014
.../...
L'hérésie doit reculer, ou faire semblant, sinon je crains les plus grands malheurs dans ce pays.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean d'Aillon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean d'Aillon
Les Templiers et leur trésor | Au cœur de l’histoire | Europe 1
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1021 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre