AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2378460163
Éditeur : La Rose du Soir (09/10/2017)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Allan est un petit garçon normal. Pourtant, il va sombrer dans la folie la plus noire et devenir le plus grand meurtrier des États-Unis. Sa vie bascule à la mort de sa mère où il fait la connaissance de son ami imaginaire qui va l'entraîner dans la désolation. Poussé par ce compagnon imaginaire, Allan se transforme en un véritable monstre. Folie meurtrière ? Délire schizophrénique ? Possession diabolique ? Rien ne l'arrêtera, sauf la mort...
Ce livre est inspi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
bookdream35
  22 septembre 2018
C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé la plume de l'auteure, très fluide et addictive. On sent que celle-ci est plus sombre, plus forte encore que dans les autres livres que j'ai pu lire de l'auteure, mais elle colle très bien au genre de l'ouvrage. Grâce à celle-ci, l'auteure arrive à nous faire sentir toute la douleur, la colère et surtout la vengeance d'Allan. Ce petit bout de 6 ans qui perd sa maman à cause de la tuberculose. Il est persuadé que sa nounou est responsable de la mort de celle-ci. Un démon va commencer à le manipulé à partir de là.
Ce livre parle plus ou moins d'un cas de possession, pourquoi à moitié? Tout simplement parce qu'Allan garde la plus part du temps son libre arbitre. Il est manipulé et aveuglé par sa haine, et sa vengeance en vers Johanna. le démon va jouer de tout cela. Mais à coté de ça pour certaine chose il va posséder Allan, celui ci aura un autre visage, plus monstrueux, plus horrifique. Cette entité malsaine va le pousser au pire, accompagné par d'autres entités toutes aussi mauvaises les unes que les autres, les début de la manipulation on pour celui-ci était plus que dure. le seul moyen de le soulager était de se faire du mal. A plusieurs reprise il va se jeter tête la première sur les murs de sa chambre. Autour de lui sa famille sentait de plus en plus ce mal prendre possession de cette enfant malheureux et triste suite au décès de sa mère qu'il vénérait. 
Dès la rencontre entre celui qui est appelé son ami imaginaire et Allan, j'ai comme eu un malaise.  Une sensation m'a parcourus l'échine à chaque fois que l'on parle de lui, de leur échange. J'ai pu ressentir la frayeur, la peur de chaque personnages qui ont croiser leur route. J'avais l'impression que c'était la mienne.  A chaque fois qu'il intervient je frissonne. L'angoisse est bien présente. L'intrigue faite par l'auteur est très bien construite et sublimement bien mis en place. J'avais l'impression d'être dans le livre avec Allan,  j'ai pu ressentir ce que tout les personnages ressentaient à son approche. 
Avec ce livre 'que vous y croyez ou pas) on peut voir que les sentiments mauvais attire le malin. Quel qu'il soit et une fois pris dans ses filets, il est très dur de sen défaire, seul c'est une chose complètement impossible.
Âmes sensibles s'abstenir. Les descriptions faites par l'auteure sont parfaite. Elles peuvent être complètement horrible selon les scènes décrite mais tellement réaliste. On a l'impression que la scène se déroule devant nos yeux. On assiste impuissant à tout cela, alors qu'on souhaiterai aider tout les personnages touché par le Malin vivant dans Allan.
Malgré la noirceur de cet ouvrage, je le trouve très beau et très puissant, c'est très contradictoire de dire noirceur et beauté je sais bien ^^. L'auteure a traité cela avec beaucoup de recherche, ce qui apporte une certaine richesse à l'ouvrage. du fait que cela soit inspiré d'un histoire vraie pour l'explosion de l'école apporte encore plus de crédibilité à l'histoire. Une histoire original et très bien écrite. On pourrait limite pensé à un témoignage d'une histoire réelle. Ce livre nous apprend que peu importe le mal qui peut nous habiter l'amour que l'on a en nous sera toujours là pour l'affaiblir. J'ai beaucoup aimé cette histoire et ses personnages, même si j'avoue que j'en aurais bien gifler quelques uns. 
Très surprise par la fin! Je m'attendait vraiment à autre chose. Je voyais plus un combat entre Aaron et Allan afin de libérer celui-ci. Vu comment cela se termine, je verrai bien une suite. Et je ne m'étais pas trompé =). Après avoir parler avec l'auteure, il y a bien une suite de prévue seulement elle n'est pas faites encore. J'aimerai vraiment en savoir plus. Certaines de mes questions reste sans réponses. J'espère que l'auteure nous fera une suite prochainement. Malgré que ce lui m'a fait ressentir pas mal de peur j'étais totalement prise dans cette histoire. Je ne voulais plus lâcher ma liseuse. 
Ce livre montre  beaucoup de chose. En l'occurrence qu'on paie toujours le mal que l'on fait volontairement aux autres. Mais aussi qu'il est très facile de se faire manipulé quand une émotion, un sentiment (bon ou mauvais) nous habite.
Petit conseil: Ne surtout pas faire comme moi! Ne fait la  bêtise de lire ce livre la nuit! Paranoïa assurée, chair de poule garantie et insomnie également lol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
edco6974
  30 janvier 2019
Un livre qui m'a été proposé par l'auteure sur Prosimplement et que je remercie vivement.
Il est vrai que je ne connaissais pas l'auteure et ne savait pas du tout à quoi m'attendre puisqu'au départ c'est basé sur un fait réel... Mais là il y a de quoi en perdre la tête car il ne faut qu'une âme sensible lise ce roman ou une personne très croyante.
DONC JE METS l'ACCENT SUR LE FAIT QU IL FAUT AVOIR LE COEUR BIEN ACCROCHE POUR LIRE CE ROMAN PEUT COMMUN.
Quoi de plus banal et je mets des guillemets à banal qu'un enfant perde sa mère atteinte de tuberculose dans le début des années 1900. Je veux dire "commun" à cette époque. Mais parfois la perte d'un être cher peut avoir des conséquences graves voire complètement délirant et hors norme. C'est ce qui arrive à Allan, ce petit bonhomme de 6 ans qui était très très attaché à sa maman. Il a été comme qui dirait dévasté, détruit par cette nouvelle et qui plus est, il n'a pas pu lui dire au revoir. Une nouvelle brute, douloureuse et il faut qu'il trouve un exutoire. Et il a choisi leur nounou. Il la rend responsable de la mort de sa maman car celle-ci en est amoureuse en secret. Il trouve du réconfort auprès de son ami imaginaire et grandira avec celui-ci à ses côtés. Ce démon puisque c'est de lui qu'il s'agit ne lui donnera que de mauvais conseil comme vous vous en doutez. Rien ne sera épargné à son père, ses frères et soeurs et à sa nounou... Il n'y en aura qu'un qui trouvera grâce aux yeux d'Allan, c'est Matt. Pourquoi? Lisez le livre pour le savoir. Les grandes lignes de l'histoire sont tracées.
Ce roman met l'accent sur le mal être d'Allan qui fait des choses dont les descriptions sont crues afin que le lecteur puisse s'imaginer la scène et l'atrocité que ces personnes ont vécues (même si certaines scènes sont tirées de l'imagination de Marie d'Ange). Elle n'hésite pas à mettre des détails qui m'ont fait frissonner, donner des sueurs froides. Je peux vous dire que j'ai tremblé et que j'ai regardé derrière moi assez souvent (car malheureusement pour moi, je l'ai lu le soir...Pas malin non plus). L'histoire est dangereusement proche de notre réalité (je parle des réactions qu'à pu avoir Allan mais aussi de sa famille). L'éviction d'Allan par son père et le restant de sa famille et dont Allan ne comprenait pas la raison. Pour lui, il ne faisait rien de mal. Il était triste et en colère et il était normal qu'il se venge. Mais la description de l'ami imaginaire physiquement et ses façons de manipuler Allan lorsque celui-ci était petit jusqu'à l'âge adulte est terrifiante.
Mais il est difficile de faire la différence entre la possession démoniaque ou la schizophrénie tant les réactions sont proches.
Il y a aussi comme trame importante le combat du bien et du mal et ceci en rapport avec la religion car à cette époque, il est certain que la religion avait une très grande importance et que les réactions absolument animales, démoniaques, violentes ont choqué le village, ce qui explique son isolation sociale.
Un roman absolument hallucinant et criant de réalité que j'ai eu un peu de mal à dormir. L'histoire est absolument hors norme, nous sort des sentiers battus et l'auteure a su donner un accent terrifiant à ce fait "divers" avec ses descriptions réalistes. Je vous le recommande franchement pour passer un moment effrayant et malgré tout touchant car je me suis attachée à Allan non pas pour ses actes mais pour son ressenti rempli de douleurs et de tristesse qui l'a conduit à son destin funeste.... Un très bon livre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mosaik
  12 mars 2018
Allan était un petit garçon heureux et il adorait sa mère plus que tout, tellement elle était attentionné envers lui. Malheureusement, un tragique évènement lui enlève ce bonheur. Seul son nouvel ami imaginaire arrivé après la disparition de sa mère, l'aide à ne pas sombrer dans la tristesse. Peu à peu, Johanna, l'amie de sa maman, prend une place plus importante au sein du foyer pour aider son père, qui, devant travailler à la ferme, n'arrive pas à assumer le foyer et les enfants. Allan voit ce rapprochement d'un mauvais oeil et est persuadé que Johanna, amoureuse de son père, est responsable de tout ce qui lui est arrivé. Son ami imaginaire va lui dire comment faire pour se débarrasser d'elle. Peu à peu, l'attitude colérique et étrange du garçon, commence à effrayer les habitants du village, et même sa famille. Tout le monde pense que le diable se cache en lui et l'évite autant que possible. Il finit par se sentir exclu. Dès lors, Allan n'aura qu'une idée en tête, se venger de toutes les personnes qui l'auront blessé au cours de sa vie. Et le sang, ne tardera pas à couler à flots.
Spécialiste du surnaturel, Marie d'Ange a écrit plusieurs romans traitant du paranormal. le manipulé est inspiré de fait réel, ce qui le rend plus dérangeant que s'il s'agissait d'une simple fiction.
Si on peut comprendre toute la détresse, la colère du Allan enfant, se sentant abandonné, trahi, on a très vite du mal à cautionner ses actes toujours plus violents à mesure que le temps passe. Certains passages nous laissent espérer qu'il va retrouver la raison et arrêter de mal agir, mais son ami imaginaire veille à ce qu'il n'oublie rien du plan prévu.
L'auteure pousse l'horreur jusqu'au bout et je n'en attendais pas moins. Cependant, il est important de préciser que certaines scènes peuvent choquer un public non avertis.
Ce qui est très étrange ici, c'est de ne pas réussir à m'attacher à un personnage. Ils me sont pour ainsi dire tous antipathiques. Sa famille l'évite (excepté son frère Matt même s'il ne prend pas sa défense pour autant) et son père va jusqu'à le chasser de la maison sans essayer de l'aider. Les villageois, eux, prennent plaisir à colporter des rumeurs accentuant encore plus la colère de l'enfant.
J'ai trouvé certains passages long et répétitifs, mais dans l'ensemble, se fut une lecture intéressante. Je ne peux pas dire "agréable" vu le contenu du texte, mais j'ai bien aimé suivre l'évolution d'un petit garçon en homme, qui lutte parfois pour avoir une vie heureuse et normal, mais qui rechute souvent dans ses idées les plus noires le menant au passage à l'acte. J'ai de la peine pour ce petit garçon du début baignant dans le bonheur et la tendresse qui se transforme sous nos yeux et presque malgré lui en un redoutable psychopathe.
Je ne sais pas trop quoi penser de cette fin, concernant les personnages secondaires. En effet, le final du roman concernant Allan est très bien ou en tout cas en accord avec le personnage et la trame de l'histoire. Mais on suit tout au long du roman, d'autres personnes qui sont sencés avoir une mission de la plus haute importance, mais la fin du roman arrive sans la moindre action de leur part. Alors je ne sais pas si une suite est prévue, mais si ce n'est pas le cas, ce serait assez décevant de ne pas en savoir plus sur ce qu'il advient des membres de la famille d'Allan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Yumiko
  29 avril 2018
Je me lance dans un autre ouvrage de l'auteur et je ne me lasse toujours pas de son style et de ses récits. Celui-ci nous plonge dans une possession au long court et nous permet de suivre le quotidien d'Allan et de sa famille. Tout va être chamboulé à la mort de sa maman, une mort qu'il n'arrive pas à surmonter. C'est alors qu'un ami imaginaire va prendre une place énorme dans sa vie, tellement énorme que le comportement d'Allan va changer du tout au tout.
A partir de là, la famille va clairement plonger dans l'enfer et Allan suivre une quête de vengeance quasi insatiable, ne se rendant pas du tout compte du chemin qu'il est en train d'emprunter. La famille va alors être divisée, chacun réagissant différemment face à cet enfer. Nous découvrons alors toute une palette de réactions et de comportements face aux événements, une palette propre à l'être humain. Certains restent du "bon" côté, d'autres sombres, certains en partie mais sans réellement s'en rendre compte.
Cette famille nous touche donc car elle pourrait être celle de n'importe qui. Comment réagir face à l'innommable? L'histoire délie son fil rouge chapitre par chapitre, parfois un peu lentement, pour nous conduire vers une fin qui est l'apothéose de ce roman. Pour moi, elle n'aurait pas pu être meilleure et je l'ai adorée, même si je ne peux pas vous dire pourquoi, car cela gâcherait votre découverte.
En bref, si ce genre d'histoires de possession vous attire ou vous intéresse, ce roman tire son épingle du jeu et je ne peux que conseiller de le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Capucine214
  02 janvier 2018
Ce livre m'a été offert par son auteure et je l'en remercie. C'est une bêta lecture très intéressante et très gore. Rien ne nous épargné et nous suivons pas à pas Alan dans sa descente en enfer, dans sa maladie, dans sa possession. Cette histoire a pour point de départ un fait divers réel. En 1927, un homme, Andrew Kehoe, fait exploser une école. Bilan : 45 morts dont 38 seront des enfants. le premier attentat suicide perpétré en Amérique.
C'est pour Marie d'Ange le point de départ d'une histoire hors norme où schizophrénie et possession diabolique se mélangent et nous attirent inexorablement vers l'enfer. Ici, le rôle du méchant revient à Alan, petit garçon normal, qui perd sa mère à l'âge de six ans. Devant l'absence de mots pour affronter cet état, Alan rejette la faute sur Johanna, qui était secrètement amoureuse de son père et qui prend très rapidement la place de la mère au sein du foyer. Depuis ce jour, Alan n'est plus libre dans sa tête... Oh non... car un ami imaginaire a pris possession de son esprit, de son corps, de son âme. Persare, l'âme diabolique, le manipule afin de lui faire faire des choses horribles et sans retour en arrière possible.
Automutilation, insomnie, violence, haine, meurtre... rien ne sera épargné à Alan et à sa famille. Renié par son père, l'ado quitte le giron familial et part en internat où il rencontre l'amour et se perfectionne dans la fabrication de bombes. Ce sera l'apothéose de son oeuvre.
Et pourtant Alan n'est pas un mauvais bougre, il lutte contre cet ami un peu trop envahissant, il lutte pour réussir dans la vie et offrir le maximum à sa femme. Il lutte pour protéger son frère de cette âme damnée qui ne lui laisse aucun répit.
C'est un livre qui se lit très bien malgré des scènes très crues -pour moi qui ne suit pas une habituée de l'horreur- grâce à une écriture fluide et des personnages inoubliables. On avale les pages sans s'en rendre compte et on essaie d'échapper à Persare qui malheureusement nous tient et ne veut surtout pas nous laisser partir.
Il est là tapis dans un coin... avec sa capuche noire et ses yeux jaunes. Vous laisserez vous attraper ?
Lien : https://jelisquoi.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mariedangemariedange   16 octobre 2017
Le mal est notre ennemi. Mais, ne serait-il pas pire qu’il fût notre ami ?
Léonard de Vinci

Un fait divers a inspiré ce livre, celui de l’attentat de Bath Consolidated School. Voici un extrait de ce qu’on a pu lire dans les journaux du pire massacre jamais perpétré dans une école américaine :
« Le 18 mai 1927, Andrew Kehoe, 55 ans, fermier de son état, fait exploser l’école de Bath (Michigan, mid-ouest) dont il était également le gardien. Bilan : 45 morts, dont 38 enfants âgés de 6 à 12 ans. Motif : il en avait assez de payer des impôts pour financer des établissements scolaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MosaikMosaik   12 mars 2018
Allan pleura, cria et se tapa la tête contre les murs. Rien n'y fit. Il ne parvint pas à retirer ces mots de sa tête. Le chagrin l'anéantissait. L'enfant était en colère contre lui, contre son père, contre Dieu mais surtout contre Johanna. C'était elle l'instigatrice de ce malheur. Il prit conscience qu'à partir de maintenant, il sera seul face aux autres. Il avait à peine 6 ans et était déjà orphelin. (...) Un jour, il se vengera, il vengera la mort de sa maman. Il se le promit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Capucine214Capucine214   15 décembre 2017
Comme pour les affaires neuves de ses sœurs, Allan ne vit pas tous les efforts de sa belle mère pour se rapprocher de lui, tant la haine et la colère l'aveuglaient. Il ne voyait pas l'amour qu'elle lui portait. Pour lui, Johanna était celle qui avait tué sa mère pour prendre sa place. Point final. Elle devait mourir.
Commenter  J’apprécie          00
mariedangemariedange   10 septembre 2015
Le mal est notre ennemi. Mais ne serait-il pas pire qu'il fût notre ami ?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : paranormalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre