AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070389413
Éditeur : Gallimard (03/05/1994)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 44 notes)
Résumé :
En écrivant la chronique d'un fabuleux empire imaginaire où toutes les passions humaines ont servi les ruses de l'histoire diplomatique et militaire, Jean d'Ormesson a retrouvé le ton des grands historiens du XIXe siècle. Il a pastiché avec le plus grand brio les récits historiques classiques, les querelles d'érudits, tout en créant une aventure romanesque pleine de bruit et de fureur, d'amour et de poésie, autour du règne d'Alexis aux prises avec les hordes barbare... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Torellion
  05 mai 2017
Chronique d'un empire imaginaire plusieurs siècles avant Jésus Christ, La gloire de l'empire nous raconte le destin D Alexis, héritier du faste de ses ancêtres.
De sa jeunesse que l'on qualifierait aujourd'hui de dorée, aux intrigues de cour et de palais, Jean d'Ormesson nous fait vivre l'histoire avec un grand H.
Bien sûr, il s'agit d'un faux mais d'un faux sublime. Inutile de gloser sur les qualités d'écrivain de l'auteur, tout a été dit : c'est magnifique. D'Ormesson porte la langue française avec talent et c'est un régal pour les yeux et les oreilles.
L'histoire en elle-même est magnifiquement construite. Nous louons l'érudition du propos : philosophie, politique, littérature, culture antique et religieuse, tout les grands thèmes qui font une civilisation sont présents dans cette description d'un empire rêvé.
On se plaira à décrypter les références à des faits réels qui émaillent le récit. Nous reconnaîtrons sans peine les heurts et gloires des grands conquérants (Alexandre et César en tête) mais également les drames les plus cruels de l'histoire tel la chute de Rome.
Se faisant le héraut d'une époque révolue, Homère des temps modernes, Jean d'Ormesson nous chante un passé magnifié, où il fait bon s'immerger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
TCHITAT92
  22 août 2016
Merci, Monsieur Jean d'Ormesson, pour cette extraordinaire chronique historique imaginaire qui m'a fait rêver, voyager, réfléchir, qui m'a émue, m'a choquée, m'a laissée bouche bée devant cet immense talent d'écrivain qui est le vôtre !
Je suis tombée à pieds joints dans votre récit, quel art du pastiche, tout y est plus vrai que nature, le vrai mêlé au faux, on s'y croirait ! Quel travail accompli, dans la précision des dires, la présentation, le style, tout y est ! Et tant de messages pour nous autres, hommes et femmes du XXIème siècle, disséminés au fil des pages...
On ne peut que s'incliner bien bas devant votre oeuvre, que nous soyons adepte du genre historique au non.
Commenter  J’apprécie          161
alain0209
  12 mars 2012
Ce roman est un magnifique pastiche de livre d'histoire, retraçant l'épopée d'un empire imaginaire, qui aurait dominé le monde du Portugal à la Corée, mais dont toute trace a aujourd'hui disparu.
L'ouvrage regorge de références historiques ou culturelles, que l'auteur a subtilement adaptées (parfois un seul mot change dans une citation), ou ré-interprétée, pour l'utiliser dans la trame de cette histoire parallèle, sans que cela soit pesant ou pédant.
Une question continue à me hanter. Quelle fut la véritable une du Times annonçant les accords de Munich en 1938? Dans ce livre, c'est "Once again, the fox of Amphibolis", qui fait référence à un exemple particulièrement flagrant de lâcheté dans l'histoire de cet empire imaginé.
Commenter  J’apprécie          90
Jipi
  19 avril 2016
Violences et sérénités se succèdent sur un terrain au repos ou en effervescence.
En guerre ou en paix ou la culture parvient à s'affirmer et à faire vivre les siens le temps d'un armistice précaire.
Enclavées entre des forets impénétrables, des déserts brulants et des montagnes insurmontables plusieurs cités se combattent, se détruisent et se reconstruisent dans un espace temps dont les traits localisés ne sont que trahisons, bravoures, mensonges, fidélités et courages.
L'univers dans sa grâce et sa fureur sur un lopin de terre laboratoire de tous ses comportements bestiaux et civilisés en alternance.
L'épée ou la plume, L'acier ou le parchemin se succèdent sur ces contrées noyées de rires et de larmes.

Le réalisme de Dieu, le roman de l'univers à son paroxysme dans un microcosme compressé ou dilaté par ses souffrances ou ses jubilations.
Commenter  J’apprécie          50
dcombier
  08 novembre 2016
Quel plaisir de lire ce livre ! Et celui-ci aurait été plus complet sans doute si ma culture avait été à la hauteur.
Faire une critique de ce livre après celles qui figurent dans l'édition de la Pléiade, écrites par des plumes telles que celles de Kléber Haedens, Jean-Didier Wolfromm, et autres..., est une tâche immense aussi je me conteterai de quelques mots :
Ce "canular littéraire" n'est pas que cela. Jean d'Ormesson se livre derrière ce paravent à une réflexion philosophique amusée sur L Histoire ; et il prend tellement de plaisir à créer de toute pièce un Empire, Empire qui suit ce que serait une modélisation du développement des Empires déduite de tous ceux ayant existé depuis la nuit des temps, que le lecteur ne peut que le partager en lisant son texte, en reconnaissant un fait historique détourné par ce garnement d'auteur, en cherchant de quel autre celui-ci s'inspire, etc... Un vrai jeu de piste intellectuel.
Et pour couronner ceci une langue française très pure magnifiquement écrite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
TorellionTorellion   16 octobre 2016
L'Empire n'avait jamais connu la paix. Il avait fallu l'édifier, et puis il avait fallu le défendre. Du fond de son histoire montait la rumeur des haches et le sifflement des javelots et les cris des mourants, le soir, après la bataille. Les forêts du nord et de l'est, les hautes montages du sud n'avaient pas suffi à le protéger des attaques et des invasions.
Commenter  J’apprécie          200
TCHITAT92TCHITAT92   22 août 2016
Il n'y a d'histoire que de la folie des hommes. L'ordre se met de lui-même autour des choses - mais le désordre aussi. Les peuples et les Etats oscillent entre la paix et la guerre, entre la liberté et la servitude, entre l'ordre et le désordre. Ils se fatiguent vite, même du bonheur qui ne tarde jamais à se teinter de lassitude. A peine jouissent-ils des bienfaits d'un gouvernement sage et juste qu'ils réclament plus de sagesse et une autre justice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
GrouchoGroucho   26 décembre 2014
.../...
La vie a passé là-dessus comme elle a passé sur l'Empire. Où sont-elles toutes nos attentes, nos folles amours, nos ambitions insensées ? La vie les a emporté comme elle a emporté l'Empereur, comme elle a emporté l'Empire.
Nous les gardons au cœur parce qu'elles sont notre passé. Le passé... le souvenir... Le monde n'est que son histoire.
Commenter  J’apprécie          110
TCHITAT92TCHITAT92   22 août 2016
Chaque homme n'a qu'une vie, peu d'années, beaucoup de souffrances et de malheurs qui s'achèvent par la mort. Dis à ceux qui viendront après nous de croire et d'espérer et de faire quelque chose de leur passage si bref sur cette terre et parmi les autres hommes.
Commenter  J’apprécie          121
dcombierdcombier   05 novembre 2016
Ainsi s'amorce et s'organise la seule, l'éternelle morale de toute histoire humaine : cette généalogie sans recours de l'espérance et de la lutte, de la victoire, de la puissance et de la gloire, du déclin et de la chute - et le cycle recommence des ascensions triomphales et sanglantes et de tous les effondrements de la douceur de vivre.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Jean d`Ormesson (126) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean d`Ormesson
Retour sur la soirée des 40 ans de notre collection Bouquins.
"La bibliothèque idéale de l'homme cultivé de notre temps" - Jean d'Ormesson
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2141 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre