AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919523139
Éditeur : Winioux (02/12/2015)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Monstre Rose habite dans un pays où tout est blanc. Le ciel est blanc, les arbres, les maisons, et même les habitants sont blancs. Il rêve de trouver un autre endroit où vivre et rigoler. Un jour il ose partir à la recherche de ce nouvel endroit.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
AndreaBaladenpage
  19 janvier 2016
Depuis sa couverture attrayante, Monstre Rose nous fait un énorme clin d'oeil et nous adresse un grand sourire accueillant. C'est vrai qu'il est monstre, un gros monstre en plus, mais il n'a rien d'effrayant. Il nous invite à tourner les pages de son histoire, et nous le faisons avec un grand plaisir !
En plus d'être gros, ce monstre est rose, et très tôt, il découvre que sa couleur a plus d'importance dans la société qu'il n'aurait pu le croire. Surtout dans une société où tout et tout le monde est blanc. Or, ses différences avec les autres ne s'arrêtent pas là car le Monstre Rose rigole tout le temps, même s'il perd dans des jeux. Il ne se couche pas dans sa maison pour la nuit mais il s'endort en la serrant dans ses bras comme un doudou. Et puis, il rêve. Il rêve de partir loin pour découvrir le vaste monde. Alors, un jour il part. Son voyage est long et pas toujours facile, mais ses efforts sont récompensés car il arrive finalement dans un endroit où TOUT est différent. Dans ce nouvel endroit, il y a des couleurs, il y a des sourires, il y a des… différences !
Quel beau cadeau nous offrent ici les éditions Winioux avec ce bijou d'album ! Particulièrement aujourd'hui, alors que nous avons tous besoin de reconsidérer les grandes valeurs-piliers d'une société saine et épanouie : l'acceptation de la différence, l'ouverture d'esprit, la liberté de choix. Parfois la différence fait peur, parfois elle ne trouve pas de compréhension, parfois elle se cache, parfois elle se révolte. C'est à nous de décider comment la traiter. C'est à nous aussi de décider de s'ouvrir, de partir sans crainte, de chercher notre bonheur ailleurs, même si pour cela il nous faut tout quitter. Comme l'a fait le Monstre Rose.
Olga de Dioz a choisi de raconter l'histoire du Monstre Rose sur un fond beige délavé avec des traces d'aquarelle qui donnent l'impression d'être humides (sauf les dernières pages toutes en couleurs). Cette particularité ainsi que le minimalisme des couleurs de la plus grande partie de l'histoire s'avèrent très efficaces pour traduire son ambiance et accentuer les moments-clés dans le récit. L'équilibre texte/illustrations est très bien réalisé : l'auteure réussit à toucher l'essentiel avec peu de mots en les soutenant habilement avec ses dessins naïfs et dynamiques.
Portés par une mise en page originale et une affluence progressive de couleurs, nous suivons avec intérêt le Monstre Rose dans sa quête du bonheur, plongés dans un univers richement imaginé et présenté par Olga de Dioz. Et nous en sortons revivifiés, un peu différents aussi !
La fin de la chronique est sur mon blog
Lien : http://www.baladenpage.com/m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Colibrille
  11 mars 2016
Il n'est pas de la même couleur que les autres. Pas de la même taille que les autres. Il n'a pas non plus le même caractère. Monstre Rose est différent, il n'y a pas de doute. Mais est-il un monstre pour autant ?
Dans ce très joli album, Olga de Diaz aborde les thèmes de la différence et du rapport aux autres. Elle le fait à travers un personnage atypique du nom de Monstre Rose, une créature ronde, rose bonbon, au sourire béat, qui a tout d'une grosse peluche. On est bien loin de l'image traditionnelle du monstre effrayant, aux dents longues et aux griffes acérées !
Ici, on comprend que le nom "monstre" est associé à la différence flagrante qu'affiche le personnage. Celui-ci est en total décalage avec le monde qui l'entoure, blanc et terriblement fade. Je me suis tout de suite sentie émue et attendrie par cette créature souriante dont le rire ne trouve hélas aucun écho parmi tous les gens qui l'entourent... J'ai eu envie de serrer dans mes bras cette grosse boule de poils rose afin de la réconforter !
L'auteure pousse la réflexion sur la différence jusque dans la colorisation et la typographie de son texte. Au début de l'album, le personnage de Monsieur Rose est le seul élément coloré dans les illustrations. A partir du moment où il entreprend son voyage, les couleurs s'invitent dans les pages et finissent par remplir totalement le vide et le blanc. La dernière double page, celle où Monstre Rose est entouré de ses amis, est rayonnante !
La typographie évolue elle aussi au fil des pages. En effet, le nom Monsieur Rose est systématiquement écrit en rose et dans une autre police. Le contraste avec le texte écrit en noir est flagrant, et sa signification, évidente. Par ce biais, l'auteure accentue le gouffre qui sépare Monstre Rose des autres. Encore une fois, c'est lorsque Monstre Rose décider de voyager que d'autres mots se colorent, comme pour montrer que l'univers n'est pas uniforme, que Monstre Rose n'est pas le seul être "différent" et qu'il n'est plus seul, tout simplement. Avouez que les couleurs, le soleil et la joie, c'est quand même autrement plus fun que le blanc, les nuages et l'ennui. Préférez la différence à l'uniformité, un message à méditer !
Un album intelligent, drôle et attendrissant, à mettre entre toutes les mains, qu'elles soient petites ou grandes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Poniel
  06 juin 2018
Monstre Rose naît dans un pays où tout est blanc : les maisons, le ciel, les arbres, et mêmes les habitants ! D'ailleurs Monstre Rose a bien d'autres différences avec eux : ils sont petits, il est grand, il aime rigoler et eux ne peuvent pas à cause de leurs becs... bref, il n'a pas grand chose à voir avec eux, et se fait plutôt remarquer dans ce village, surtout quand ils jouent à cache-cache !
Un jour Monstre Rose décide de quitter son pays à la recherche d'un endroit où il trouverait sa vraie place et serait plus heureux. Et attention, là je vais dévoiler un peu la fin, donc ne lisez pas si vous voulez garder la surprise.
Après un long voyage, Monstre Rose arrive dans un endroit coloré, avec des gens très différents qui vivent tous en harmonie et rigolent avec lui ! Il a enfin trouvé son petit coin de paradis. Il n'en oublie pas pour autant ses anciens amis, et les invite même à lui rendre visite. Tout de même sympa ce Monstre Rose !
On remarque tout de suite ce livre par sa couverture. Ce monstre rose avec sa bonne bouille attire le regard, et on a envie de savoir ce qu'il va nous raconter.
Au début du livre, les illustrations d'Olga de Dios sont majoritairement à base de blanc, ce qui fait clairement ressortir Monstre Rose. Au fur et à mesure de son voyage, les couleurs vont commencer à apparaître, et la fin sera même un arc-en-ciel de couleurs ! Monstre Rose fait totalement partie du décor.
L'illustratrice utilise différentes techniques, aquarelle, crayons de couleurs,... qui donnent vraiment un bon rendu lorsque les couleurs apparaissent. Elles sautent aux yeux du lecteur !
Le texte, également par Olga de Dios, est vraiment intéressant et permet d'aborder des notions importantes avec les enfants. Déjà, Monstre Rose s'accepte totalement tel qu'il est. Les autres sont différents ? Et alors, lui, il est comme ça et il est heureux. Un bon moyen de montrer aux enfants que l'on n'est pas tous pareils et tant mieux ! Qui a envie de vivre dans un monde tout blanc, avec un bec qui nous empêche de rire ?
Monstre Rose fini par trouver sa place, avec d'autres monstres tous plus différents les uns que les autres. Ils ont des maisons toutes différentes, ils se déplacent tous de façons différentes, etc. Monstre Rose est très bien accueilli dans ce nouvel endroit. Il peut être lui même sans que les autres ne le regardent un peu de travers.
Mais le petit plus de ce texte, c'est qu'à la fin Monstre Rose invite ses amis blancs. Il est tout de même attaché à eux, et ne garde aucune rancoeur envers cette vie qu'il a eu avant.
Ce livre comporte une jolie leçon sur la différence et l'acceptation de soi et des autres. C'est vraiment intéressant et bien pensé.
Sur 36 pages, le texte n'est pas très long à lire. L'accent est mis sur les couleurs ou les différentes polices d'écriture, afin de faire ressortir une information plutôt qu'une autre. L'ensemble est accessible aux enfants, qui comprendront le message derrière cette histoire, sans que l'auteur ait besoin d'insister lourdement dessus.
Une jolie découverte que cet album, pour parler d'une façon originale et légère de sujets sérieux avec les enfants, à partir de 3 ans.
Lien : http://lepetitmondedulivreje..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Loucy
  01 février 2016
Cet album présente l'histoire d'un monstre rose qui naît dans une ville où le blanc est partout. Tout le monde est blanc, vit dans des maisons blanches … Bref, notre monstre rose détonne complètement. Il est beaucoup trop grand pour entrer dans sa maison, rien n'est adapté à lui.
Véritable album sur la différence et sur la recherche d'un lieu idéal, Monstre rose nous entraîne dans une quête. Ce héros est attachant, dès qu'on le voit, on a envie de le prendre dans ses bras et de le protéger. Monstre rose est pourtant assez courageux pour partir à la recherche d'un endroit plus adapté où il pourra se fondre dans le paysage sans détonner.
Les crayonnés d'Olga de Dios sont percutants. Monstre rose possède un capital sympathie évident dès qu'on le voit. Les couleurs sont fortes et le blanc devient aveuglant. On ne peut que remarquer à quel point notre héros ne correspond pas au monde d'où il vient et ressentir combien sa différence doit lui être douloureux.
Un album qui permet d'aborder les différences et de les expliquer. Une très belle surprise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Livresetmerveilles
  08 mars 2016
"Un petit livre pour un grand cri de liberté"
Qu'il est bon de lire un album comme celui-ci ! Un album qui porte un message si actuel, si fort. La couverture est déjà séduisante avec ce gros monstre poilu tout rose qui sourit. L'intérieur est tout aussi joli.
L'auteure espagnole, Olga de Dios, a dédié son livre "à toutes les personnes qui se sont déjà senties Monstre Rose". Alors qu'est-ce que c'est "se sentir Monstre Rose" ? Tout simplement se sentir différent. Car cette boule de poils à l'oeil de cyclope et au sourire béat, est bien différente de ses congénères.
Là où Monstre Rose est né, tout est blanc, tout est petit, tout est triste. Alors que lui est coloré, grand, toujours prêt à rigoler. Rien ne lui est adapté. Il ne rentre pas dans sa maison, perd toujours à cache-cache, n'arrive pas à monter aux arbres...
Un jour, il décide de partir pour trouver un endroit qui lui corresponde mieux. le voyage est long mais, peu à peu, des couleurs commencent à apparaître. D'abord le jaune du soleil, puis le bleu de la pluie, enfin un sublime arc-en-ciel. Monstre Rose arrive alors dans un endroit magnifique où tous les êtres sont différents, colorés et tolérants ; un endroit où tout le monde joue et rigole ensemble ; un endroit où chacun a une maison qui lui ressemble. Et, dans cet endroit si accueillant, même ses anciens camarades blancs sont les bienvenus !
Cet album est une vraie bouffée d'oxygène. La différence y est traitée avec beaucoup de pertinence pour le jeune public. Les dessins crayonnés d' Olga de Dios parlent aux enfants et l'histoire leur est facilement accessible. Dans ce monde aseptisé où le blanc en devient gênant tellement il est présent, où les habitants sont si sérieux et si rangés qu'ils ressemblent à un petit bataillon, au final, on ne regarde que Monstre Rose. On se prend d'affection pour lui et on se chagrine qu'il ne trouve pas sa place, qu'il ne puisse pas être lui-même [...]
Lien : http://www.livres-et-merveil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AndreaBaladenpageAndreaBaladenpage   19 janvier 2016
A la tombée de la nuit, ils allaient se coucher dans leur maison. Mais Monstre Rose ne rentrait pas dans sa maison, alors il s'endormait en l'enlaçant.
Commenter  J’apprécie          60
ColibrilleColibrille   11 mars 2016
Dans cet endroit il rencontra de nouveaux gens qui étaient très différents :
Bestiole pelote. Au lieu de marcher, roulait sans s'arrêter.
Oiseau jaune. Pouvait voler et chanter.
Grenouille à trois yeux. Quand elle sautait, voyait de tous les côtés.
Monstre bleu. Avec ses bras longs et fins, faisait les meilleurs câlins.
Commenter  J’apprécie          10
ColibrilleColibrille   11 mars 2016
Jusqu'au jour où il se risqua à aller chercher un autre endroit.
Monstre rose entreprit un voyage.
Il quitta le grand nuage blanc,
les arbres blancs,
les maisons blanches,
et tous les autres.
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   11 mars 2016
Puis de nombreux jours passèrent, de nombreuses nuits, de nombreux jours, de nombreuses nuits.
Puis il arriva dans un endroit où on pouvait voir le soleil.
Parfois il pleuvait
et parfois...
on pouvait voir un ARC-EN-CIEL !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Olga de Dios (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olga de Dios
Monstruo Rosa
autres livres classés : couleurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14303 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre