AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Léonard tome 44 sur 53
EAN : 9782803632763
48 pages
Le Lombard (14/06/2013)
3.68/5   22 notes
Résumé :
Trop de gens l’ignorent… Après avoir inventé le vélo, Léonard a aussi créé la plus célèbre des courses cyclistes : le Tour de France. Dans son génie, il n’a rien oublié de ce qui en fait la célébrité aujourd’hui : les cols infranchissables (sauf par le disciple), la caravane du tour, le « pot belge »…
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Davalian
  06 juillet 2016
Tour de génie est une lecture de circonstance pour un début de mois de juillet et un cadeau éventuel pour un(e) adepte de la grande boucle. Ce quarante-quatrième album est une piste pour découvrir la saga Léonard, même s'il laisse une impression assez moyenne.
L'histoire relative au tour représente un peu plus de la moitié de l'ouvrage. Sa longueur apporte un petit quelque chose de plus travaillé que les gags habituels. Dommage toutefois que tout le potentiel scénaristique que l'on aurait pu attendre n'ait pas été pleinement exploité. Certaines répétitions ou passages convenus viennent ralentir le rythme ce qui reste assez désagréable.
Parmi les quelques inventions présentées en fin de volume, certaines retiennent l'attention (notamment celle du reportage ou encore l'invention de Basile), tandis que d'autre ne suscitent aucune réaction (le tube néon). Comme de coutume, les maladresses du disciple et l'égo de Léonard donnent lieu à des passages trop fréquents. Malgré de nombreux efforts, l'humour de Raoul n'est pas toujours suffisant pour faire oublier tout cela.
Un album moyen donc, qui aurait pu être bien meilleur mais qui reste assez bon malgré tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
asallt_angel
  23 juillet 2013
Quand j'ai vu cette BD proposée pour l'opération Masse Critique de babelio, je n'ai pas hésité, je l'ai ajouté à ma liste !
Que de souvenirs d'enfance, passés à flâner dans la bibliothèque municipale, à lire et relire les "Léonard" ... bref, j'ai fait une petite régression !
J'étais impatiente de recevoir ce 44ème tome (44 ! Mon Dieu, la claque ! Ca ne nous rajeunit pas ...). Et ma patience fut récompensée par le dépôt du précieux envois dans ma boite aux lettres. Et "oh surprise", chose que je n'avais pas du tout relevée lorsque je l'avais choisi dans ma liste, c'est un volume "Spécial Tour de France" (Aïe, ça commence mal, je ne suis vraiment pas fan de cyclisme).
Cependant, en ouvrant le paquet, ma première reflexion fut : "sympa, les dessins n'ont pas changés". Ce qui arrive souvent dans les BD au long court (si vous ne me croyez pas, regardez l'un des premiers Tintin et l'un des derniers, vous comprendrez). Mais, hélas, cette reflexion m'a suivi tout le long de ma lecture ...
J'ai eu l'impression de relire les même blagues, plus de 20 ans après mes premières lectures.
L'histoire sur le Tour de France est plutôt sympa et les clins d'oeil plutôt gonflés, surtout le remontant fabriqué par Léonard à base d'Epinards, de Piment et d'Oignons (EPO) et le nom du controleur anti-dopage Alain Sue de Monpleingrez.
Comme je l'ai dit un peu plus haut, je ne suis pas fan de cyclisme, mais je pense que c'est un peu dommage que l'histoire se focalise exclusivement sur le doppage, car cela crée une association d'idée plutôt négative pour ce sport (même s'il ne faut pas être naïf). Ce qui est d'autant plus surprenant pour une BD estampillée "Album officiel" du Tour de France.
Cette histoire ne constitue cependant que la moitié de l'album. L'autre est consacrée à des histoires très courtes sur une ou deux pages, comme on peut le retrouver habituellement dans cette BD.
Mais les blagues sont un peu éculées et la mayonnaise ne prend pas. Seul Raoul parvient à m'arracher un sourire de temps en temps.
Bref, peut-être suis-je trop vieille pour lire des BD de Léonard, ou peut-être que j'en attendais trop, mais je n'ai pas été conquise comme je m'y attendais et je suis, du coup, un peu déçue...
Je mets quand même 3 étoiles pour la nostalgie et quelques blagues qui les valent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sevm57
  22 février 2015
Dans cet album, Léonard invente le Tour de France, et comme vous vous en doutez, c'est le disciple qui va devoir pédaler.
Connaissant son goût de l'effort, vous voyez tout de suite qu'il n'est pas vraiment fait pour le cyclisme, ce qui va obliger Léonard à lui administrer un petit remontant de sa composition, un mélange d'épinards, de piments et d'oignons (l'EPO.....), dont la recette lui a été donnée par un vieux marin chinois nommé Poh-Peï !
Commenter  J’apprécie          70
lire_pour_le_plaisir
  21 août 2013
Près de 35 ans que ça dure et la recette n'a pas pris une ride. Un génie, un disciple souffre-douleur, une femme à tout faire irascible, un chat philosophe et des tonnes d'inventions. Une série devenue au fil des albums un classique de la BD d'humour. Pour ce 44ème album, les auteurs bousculent les habitudes en proposant un long récit de trente pages. Léonard invente le tour de France et n'omet aucun détail : étapes, caravane publicitaire, bouquet de fleurs et bises au vainqueur, sans oublier le contrôle anti-dopage. le disciple fait évidemment partie des concurrents et il n'a pas fini d'en baver. L'album se termine de façon plus classique avec quelques gags en une ou deux planches, rappelant que la série s'est construite sur la forme courte et non sur des histoires au long cours.
Un bon cru que ce nouvel opus, même si à force la recette commence à s'essouffler. Reste le dessin précis et expressif de Turk et ces running gag que l'on a plaisir à retrouver à chaque fois (le disciple impossible à réveiller, le tromblon de Léonard et les tonnes de pansements notamment). Si les adultes qui ont grandi avec ces personnages y trouveront forcément leur compte, difficile de savoir si la série continue à recruter des adeptes chez les jeunes lecteurs. A voir davantage comme une madeleine de Proust que comme une BD jeunesse innovante, même si le succès semble toujours au rendez-vous.
Lien : http://crdp.ac-amiens.fr/cdd..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kanarmor
  19 avril 2014
Ce "tour de génie" n'est pas génial, mais cela reste une BD agréable à lire.
La mécanique est bien huilée, les gags assez attendus.
L'album contient une grande histoire, sur le tour de France que Léonard va bien sûr inventer, tout comme tous ses à-côtés, agréables ou pas : caravane publicitaire, bouquet à l'arrivée pour le vainqueur, dopage... Certaines références à ce domaine pourront passer au-dessus de la tête des plus jeunes qui n'ont pas connu la "glorieuse époque Festina". Mais l'ensemble reste divertissant.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
Sceneario   16 juillet 2013
Nous n’assistons finalement qu’à un défilé d’étapes et aux exploits du disciple, coursé ça et là par un commissaire de course teigneux qui tentent d’apporter un peu de tension. Un effort vain tant le scénario est aussi linéaire qu’une étape traversant les plaines d’Anjou. C’est très vite ennuyeux à suivre.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   01 juillet 2013
Le Tour de France selon Léonard n’est pas un Tour comme les autres. Pour fêter le centième, il fallait bien cela !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan   19 juin 2013
Malgré ou grâce à l'évocation - très souriante il est vrai - de ces aspects pourtant peu flatteurs pour le sport et ses grands événements en général, ce Tour de génie se voit promu... album officiel du Tour de France 2013. À son tour (!), l'oganisation fait montre d'un beau sens de l'humour !
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DavalianDavalian   06 juillet 2016
- Et voici le Trocadéro...
- Pas mal... mais je verrais bien une grande tour, là, au fond...
- C'est ça le Trocadéro ? J'ai toujours cru que c'était une danse latine, moi !...
- Et, ça tombe bien, dans la branche française de ma famille, il y a un oncle par alliance Gustave Eiffel, qui...
- On s'en tape, Disciple !
Commenter  J’apprécie          70
MelleFifiMelleFifi   03 novembre 2014
- Alors, Disciple, il n'est pas beau, mon vélo ?
- Ca, faut dire ce qui est, il est beau !
[Raoul Chatigré] - C'est le beau vélo de Ravel !
Commenter  J’apprécie          80
kanarmorkanarmor   19 avril 2014
Léonard à son disciple : Et maintenant, glouglouglou et en selle !
Le contrôleur : Un instant je vous prie !
Je me présente : Alain Sue de Monpleingrez, du contrôle anti-dopage !
Léonard (encore une de mes inventions ! Héhé !)
Commenter  J’apprécie          20
sevm57sevm57   22 février 2015
Dites donc, c'est pas parce que vous êtes un génie que je suis le roi des imbéciles, non plus, hein....
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Bob de Groot (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bob de Groot
Léonard Raoul chat de génie
autres livres classés : dopageVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Léonard génie du foot

Qui est Léonard?

le roi
un inventeur
un chanteur

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Léonard, tome 30 : Génie du foot de Bob de GrootCréer un quiz sur ce livre