AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La sphère (16)

Marie2406
Marie2406   13 juin 2020
Puis c’est le silence. Je sens une angoisse sourde me prendre aux tripes. Killian n’est pas rentrée chez elle hier soir. J’en suis intimement persuadée. Mais alors où est-elle ? Et avec qui ? Et si les actionnaires de la Sphère s’en prenaient à elle pour me réduire au silence ? Pour me faire peur ? Elles pourraient très bien envoyer un des programmes (l’officier Harper par exemple) pour lui faire du mal…
Commenter  J’apprécie          20
pommerouge
pommerouge   08 juin 2020
Je suis censée être en pleine simulation, mais tout semble si réel... Je ne sais plus ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas.
Commenter  J’apprécie          20
Doryenis
Doryenis   22 juillet 2020
Sam me rejoint finalement et vient s'asseoir en face de moi, sirotant son café comme si de rien n'était. Son regard finit par tomber sur le nettoyant pour vitres et le chiffon en microfibre que j'avais laissés sur le sol dans l'intention d'effacer le mot tagué sur ma baie vitrée, avant de me rendre compte que le mot en question n'avait en fait jamais existé. Enfin, j'espère.
- Ne me dites pas que vous êtes une de ces maniaques qui nettoient leurs vitres étincelantes tous les jours après avoir pris leur petit déjeuner à cinq heures du matin ?
Je me pince l'arête du nez, tentant de garder mon calme.
- Vous, on peut dire que vous savez parler aux femmes. Et après c'est moi qui suis un cadeau du ciel, hein ?
- Vous ne répondez pas à la question, en attendant.
- Mais parce que je me moque bien de savoir quelle opinion vous avez de moi. Si ça peut vous faire plaisir de penser que je me lève tous les matins à cinq heures du matin pour astiquer ma baraque, grand bien vous fasse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Doryenis
Doryenis   22 juillet 2020
Je m'accroche à ses épaules musclées (faites-moi penser à me gifler plus tard), autant pour ne pas tomber que pour l'obliger à me regarder dans les yeux.
- Il faut que j'aille à la sécurité.
Il fronce les sourcils, mécontent.
- Il en est hors de question, vous...
- Si vous ne me conduisez pas à elle, je rétorque d'un ton menaçant, je me mets à hurler comme une possédée et rameute la moitié de la population à l'infirmerie ! On sera bien obligé de me faire enfermer aussi, et alors je pourrai le voir.
Sam a l'air très en colère d'un coup, et je dois bien admettre que ça ne fait qu'ajouter à son charme. Ben quoi ? Je ne peux pas ne pas remarquer les belles choses.
Quel âge peut-il bien avoir, d'ailleurs ? Vingt-sept, vingt-huit ans ? Et qu'est-ce que ça peut bien me faire de toute façon ?
- Si vous hurlez, menace-t-il à son tour, je vous ligote comme un saucisson à ce lit et vous bâillonne. Vous serez bien obligée de vous calmer.
Commenter  J’apprécie          10
Marie2406
Marie2406   11 juin 2020
Nous prenons l’ascenseur qui nous dépose au rez-de-chaussée. Mon Electrover est sagement garé devant la porte, à l’emplacement 23. C’est un engin qui existe depuis bientôt quinze ans et qui a remplacé les voitures électriques, encore trop dangereuses et inconfortables. C’est une sorte de voiture sans roues, survolant le sol grâce à un système d’électroaimant. Il se manœuvre tout seul et n’a pas de volant. J’ai juste à donner l’adresse pour qu’il nous y conduise, toujours sans encombre.
Commenter  J’apprécie          10
Doryenis
Doryenis   22 juillet 2020
- Même loin des yeux, toujours près du cœur.
Commenter  J’apprécie          00
Doryenis
Doryenis   22 juillet 2020
Je regarde cet homme qui ne me laisse décidément pas insensible un instant à lui dire ce que j'ai sur le cœur. Mais je sais pertinemment que ce serait égoïste de ma part, que je dois garder tout cela pour moi... Pour l'instant. Je sais que ces mots qui flottent entre nous sont partagés, mais qu'ils doivent rester silencieux.
Commenter  J’apprécie          00
Doryenis
Doryenis   22 juillet 2020
- [...] C'est fini maintenant, plus personne ne te fera de mal.
Je prends mon café et lui souris.
- Je crois que tu te trompes. On n'a pas fini de me blesser, comme moi, je n'ai pas fini de faire souffrir les autres. Mais c'est la vie et on n'y peut rien. Tout ce que je veux, c'est avoir toutes les cartes en main.
Commenter  J’apprécie          00
Doryenis
Doryenis   22 juillet 2020
Je me rends compte avec une certaine horreur que la femme que j'étais a été amoureuse de cet homme. Vraiment amoureuse. Et même si elle ne ressent plus que de la peur et du dégoût pour cet homme, les sentiments qu'elle a un jour éprouvés ne sont pas loin. C'est pour ça que j'ai l'air aussi convaincante. [...] Tout mon être est bouleversé. Je ne sais plus ce que je désire le plus au monde : qu'il meure ou qu'il me rende mon étreinte. Je m'aperçois malgré moi que ça m'avait manqué. Comme s'il était une drogue dure et dangereuse et que j'étais une junkie accro à sa dose quotidienne. C'est ça, l'amour ?
Commenter  J’apprécie          00
Doryenis
Doryenis   22 juillet 2020
Je n'ose pas ouvrir les yeux ni me déboucher les oreilles pour autant. Je me sens plus en sécurité dans ma bulle d'ignorance.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Les ailes d'émeraude (saga)

    Le village où vivent les Myrmes s'appelle:

    Springfield
    Tornwalker
    Philadelphie
    Atlanta

    10 questions
    14 lecteurs ont répondu
    Thème : Les ailes d'émeraude, tome 3 : L'île des secrets de Alexiane de LysCréer un quiz sur ce livre