AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791026224341
Éditeur : Librinova (09/11/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Je m'appelle Zénaïde. Je suis une emmerdeuse. Les honorables membres de la fratrie au sein de laquelle j'ai vu le jour, dans leur grande sagesse, m'ont ainsi baptisée. » Zénaïde a grandi dans un cadre familial avare de sentiments, où la domination masculine prévaut. Elle se sent à part d'une fratrie avec qui elle ne partage aucune connivence. Pourquoi donc a-t-elle été affublée du qualificatif d'emmerdeuse ? Cette mauvaise réputation, telle un second prénom, lui a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  20 février 2019
Zénaïde est la petite dernière de la fratrie. Il y a un très grand écart d'âge entre ses aînés et elle. Cependant, elle n'est pas chouchoutée pour autant. Bien au contraire, son surnom est l'emmerdeuse. Par le biais de confidences, elle tente de comprendre les raisons de ce « statut ».

Dès le premier chapitre, j'ai adoré la plume d'Hélène de Montaigu. Elle est élégante et corrosive. L'écriture est belle et mordante, à la fois.

L'humour est très présent dans ce roman, il y a une sensation de légèreté alors que le sujet ne l'est pas. Il n'y a pas d'atermoiement de la part de Zénaïde, ce qui la rend encore plus attachante. Elle encaisse, mais ne se plaint pas.

Cependant, elle est d'une très grande lucidité. Elle analyse les relations qui la lie à sa famille, mais également à sa belle-famille. Dans toutes les lignées, il y a des « spécimens » qui entravent les bonnes relations. le moins que l'on puisse dire, c'est que l'entourage de la pauvre Zénaïde cumule les empêcheurs de tourner en rond. Je suis sûre que vous reconnaîtrez, au minimum, un de vos proches, tant la palette des comportements néfastes est large.

Confidences d'une emmerdeuse est une analyse sociologique très poussée des convenances et de la bienséance qui imposent de bien s'entendre entre membres du même clan. Mais lorsque de l'argent est en jeu, les personnalités se révèlent et les ressentiments jaillissent. L'autodérision de Zénaïde lui permet de traverser les tempêtes. Malgré son lourd bagage émotionnel, elle sait savourer la vie.
La suite sur mon blog
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Aurelivres57
  01 mars 2019
Zénaïde est la petite dernière d'une fratrie de 6 enfants. Baptisée l'emmerdeuse par sa famille, elle est en effet le vilain petit canard. Devenue adulte, elle essaie alors de comprendre pourquoi elle s'est toujours retrouvée seule face à ses frères et soeurs.
En lisant, on discerne mieux le problème : au sein de cette famille bourgeoise catholique, Zénaïde est arrivée par accident, née sur le tard, alors que ses parents étaient âgés et que la fratrie était déjà nombreuse, soudée et unie. Dans ce milieu aux vieilles traditions, on voue un culte aux hommes, les femmes étant juste bonnes à rester à la maison pour élever les enfants. Un machisme fièrement assumé. Mais c'est surtout la froideur des sentiments qui brusque, l'amour que l'on n'ose donner à ses enfants. Zénaïde a ainsi vécu entourée d'une mère avare de « je t'aime » et de grands frères autoritaires.
Hélène de Montaigu écrit une histoire très personnelle où l'on suit la vie de Zénaïde, cette femme dont le caractère dénote. de nature extravertie et joviale, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et dit tout haut ce qu'elle pense. Au fil des pages, elle analyse cette place au sein de la fratrie qu'elle a toujours eu du mal à trouver. Ses relations avec ses frères et soeurs, entre amour, jalousie, hypocrisie et animosité. Sa mère qui fut l'échec sentimental de sa vie. Et puis sa rencontre avec Georges, cet homme avec qui elle fondera une famille et qui lui redonnera espoir en une vie familiale heureuse…Malgré le point-noir de sa belle-famille qui ressemblera à s'y méprendre à la sienne. Mais surtout, les masques tomberont quand il sera question d'héritages, d'argent : petits comptes d'apothicaire et autres coups bas viendront anéantir tout espoir de souder cette famille. Une famille qui ne sera qu'affrontements entre clans sur fond de sourires et de convenances. L'apparence pour mieux faire illusion.
Mêlant humour et mélancolie, Hélène de Montaigu nous plonge dans la vie de famille, la vraie, telle qu'elle est derrière les faux-semblants, loin de la photo idyllique et tendre affichée fièrement sur la cheminée. Sous une plume agréable, joyeuse et pleine d'énergie, raconté sur le ton de la confidence, on ressent toute la souffrance et les déceptions qu'a vécues Zénaïde. Un joli roman familial qui fait réfléchir sur la place de chacun au sein d'une fratrie. Il est évident qu'on ne choisit pas sa famille et Zénaïde en fait l'amère expérience.
Lien : https://aurelivres57.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MilleetunepagesLM
  09 décembre 2018
Le commentaire de Nathalie :
Une très belle histoire malgré les nuages qui suivent Zénaïde durant une partie de sa vie.
Tout commence par sa naissance, un accident avec son arrivée tardive dans une famille déjà nombreuse. Une enfance triste ou elle sera toujours jugée comme celle qui dérange, celle qui ne devrait par être là. Elle devra subir le décès de ses parents et les nombreux jugements de ses frères et de sa soeur.
Puis un baume à sa vie, son mariage avec son homme, George, avec qui elle aura deux beaux enfants et un petit ange qui sera toujours dans leurs coeurs,
Malheureusement, sa belle-famille n'est pas plus tendre avec elle.
Pourquoi… Jalousie, médisance, méchanceté gratuite. Ah la bourgeoisie…
Quelle belle invention, le bien paraître au détriment des autres.
Elle gardera espoir longtemps de remettre un peu d'harmonie et d'amour jusqu'au jour où son fils de 21 ans lui dira la plus belle phrase qui peut être dite.
Alors là, Zenaïde et Georges prendront la plus grande décision de leur vie.
Quelle belle et charmante histoire ou l'auteur nous démontre ce que peux 4 mots répétés sans chaleur « Tu es une emmerdeuse », peuvent avoir comme conséquence !
Une écriture simple, fluide et mêlée d'amour, de passion et de résilience.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fratrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Hélène de Montaigu (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1042 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre