AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081505933
128 pages
Éditeur : Flammarion (22/01/2020)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 37 notes)
Résumé :
« Le petit chat est mort. Les mots sont une détonation. Les choisir pour l’annoncer aux enfants n’a pas été chose facile, alors je me suis résigné à faire simple, cinq mots et un point final. Court, cruel, monstrueux. »

Des petites choses et des plus grandes pour mieux vivre sous les orages à la saison des hécatombes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
sabine59
  29 mai 2020
" Un animal qui s'en va, ça parle à l'âme des hommes autant que la mort des hommes"...
Nous avons tous pleuré, enfant ou adulte, un animal qui nous était cher. L'auteur, journaliste et écrivain, a voulu rendre hommage dans ce récit au petit chat qui a bouleversé sa vie, durant plus d'un an, et qui souffrait , sans qu'on le sache, d'une malformation cardiaque.
En phrases courtes, agréablement imagées, sans pathos, il entremêle souvenirs du chat qui a pris son coeur et réflexions sur les humains, sur ceux qu'il appelle les hommes-chats aussi. J'ai un peu moins adhéré à cet aspect , néanmoins. Il évoque ses proches, attachés également au petit félin.
" Ce n'était qu'un chat", lui a-t-on dit à plusieurs reprises, ne comprenant pas son chagrin. Il n'y a qu' à le remplacer, ajoute-t-on. Ce à quoi il répond:" On ne change pas l'irremplaçable, on apprend à vivre sans."
Nicky, Malou, Lena, Misti, je pense à vous. Toujours.
Commenter  J’apprécie          4613
calypso
  07 mars 2020
C'est fou comme après avoir lu ce livre, on a presqu'envie de ne pas le raconter, mais de dire, à notre tour, tout l'amour que l'on a éprouvé un jour pour un petit être à quatre pattes et toute l'infinie tristesse que l'on a ressentie quand il nous a quittés. Les gens comprennent assez vite que j'adore les animaux et, quand ils me demandent si j'en ai un et que je dis « Non. », la question qui suit est, systématiquement, « Tu en voudrais un ? ». Ma réponse, je m'en suis rendu compte, est toujours la même : « J'ai eu un chien, et j'ai eu trop de peine quand il est mort. » C'est justement le point de départ du court récit de Xavier de Moulins, le petit chat est mort. Et ce petit chat, en plus, commençait à peine sa vie de chat : il a vécu un an et des poussières, à peine le temps de profiter pleinement de son existence de petit félin, mais un laps de temps déjà suffisant pour que toute la famille – père, mère et fillettes – s'attache à lui. C'est ce que retrace l'auteur : l'adoption, l'apprivoisement réciproque, les petits bonheurs partagés, et la beauté de ce lien inexplicable et, pour certains, incompréhensible, « C'est pas compliqué, quand même, à remplacer, un chat »…
Le petit chat est mort est un récit qui se dévore d'une traite, c'est un beau moment de partage et un tendre éloge fait à tous nos compagnons de route, porté par une écriture poétique.
Je remercie chaleureusement Babelio et les Editions Flammarion pour cette découverte.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          483
Isa0409
  10 février 2020
« Ce n'est qu'un chat »... 🐱
Aujourd'hui, le petit chat est mort. L'auteur annonce la nouvelle à ses filles ; cinglants, perforants, tragiques, les mots, reçus en plein coeur tel un uppercut mettent d'abord K.O., laissent pantois, avant de faire jaillir un cri de l'intérieur, profond, insoupçonné, un cri de détresse, des larmes infinies.
« Ce n'est qu'un chat » 🐱 pourtant.
Pleurer la disparition d'un chat? Prends-en un autre et remplace-le, voilà ce qu'ils nous disent. Mais ils ne savent pas. On ne remplace pas un chat, on ne le répare pas, pas de service après-vente du chat. Alors on fait le deuil.
Ceux qui n'ont jamais eu d'animaux ne peuvent pas savoir, connaître ni même soupçonner la douleur de la perte d'un animal ; il est un confident muet, une présence permanente, une joie inextinguible, il est là, il comprend et il RESSENT. La douleur est incommensurable car elle n'est que ressenti, elle n'est pas intellectuelle, on ne se dispute pas avec son chat, on l'aime et il nous aime en retour, il nous soigne, nous titille, nous réconforte et nous veille.
« Ce n'est qu'un chat »... 🐱 cette phrase n'a aucun sens car comme le dit l'auteur « un animal qui s'en va, ça parle à l'âme des hommes autant que la mort des hommes ». Et à cela il n'existe aucun remède, aucune chimie répatrice.
Un roman tout en douceur et délicatesse, comme un souffle dans cette vie acharnée, une parenthèse essentielle et solaire dans ce quotidien parfois si brumeux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
tiben
  22 mars 2020
Le petit chat est mort est le 7ème livre (déjà !) de Xavier de Moulins, journaliste bien connu présentant aujourd'hui le 19 :45 sur M6. Je l'ai découvert il y a 4 ans lorsque j'avais la chance d'appartenir au jury du prix Orange du livre. J'avais ardemment défendu Charles Draper et avais réussi à l'intégrer à la première liste. Depuis, je ne l'ai plus quitté et j'ai noué des liens d'amitié avec lui.
J'avais donc hâte de découvrir son dernier récit et sa sublime couverture. Comment ne pas être séduit par ce regard de chaton, si doux, si beau, si attachant… J'ai par conséquent profité de la présence de Xavier de Moulins à la soirée de la remise des prix des blogueurs dernièrement pour me le procurer et me le faire dédicacer.
« le petit chat est mort. Les mots sont une détonation. Les choisir pour l'annoncer aux enfants n'a pas été chose facile, alors je me suis résigné à faire simple, cinq mots et un point final. Court, cruel, monstrueux. »
Point de préambule, point de gants pris. Dès l'ouverture du livre, les phrases sont fortes, le contexte est posé, les choses sont dites. Court certes, cruel forcément et comment peut-il en être autrement. Monstrueux ? Pour un enfant, assurément tant cette petite boule de poil est importante et s'apparente souvent comme un frère ou une soeur, un confident, un soutien, une présence…
J'ai eu des chats depuis l'âge de 12 ans, et je ne peux que confirmer tout ce que j'ai lu. Il y eut Mistigri et je me souviens encore du drame lorsqu'il n'est pas rentré… Puis Higgins, qui mal en point après quelques années a préféré s'éloigner pour terminer ses jours sans nous peiner davantage. Il y a aujourd'hui Félix, présence et soutien depuis mon divorce. Tous ont un peu commun : ils sont gris et noirs. le dernier a sa particularité : il n'est jamais sorti.
« Elle a dit ça de toi parce qu'elle ne te connaissait pas. Elle est la preuve qu'on ne peut pas tout avoir. Elle a beaucoup de qualités mais pas de chat à la maison, elle n'a jamais fait de place à cette expérience-là, à cette joie merveilleuse d'avoir contre ses jambes un chasseur de spleen, un attrape-coeur délicieux, un masseur de l'âme, une bête à chagrin. Elle ignore que les chats sauvent le monde. Si tu mesurais l'étendue de tut ce dont les hommes parlent sans connaître, ça serait grand comme l'infini. »
Je suis bien conscient que ceux qui n'ont jamais eu d'animaux vont me prendre pour un fou… Ils ne peuvent pas tout comprendre en effet, encore moins connaître la douleur de la perte de son animal de compagnie préféré. Xavier de Moulins le décrit si bien : la bête à chagrin, chasseur de spleen, le masseur de l'âme. Il ressent mieux que quiconque nos émotions, il comprend et nous réconforte. Il nous aime tout comme on l'aime.
On y attache une très grande importance, et forcément leur disparition crée un vide immense dans nos vies. Alors, imaginons ce qu'il représente pour nos enfants…
« Un chat n'est pas une vitre de téléphone que l'on remplace en quelques minutes en tendant sa carte bancaire. Un animal qui s'en va, ça parle à l'âme des hommes autant que la mort des hommes. Ce discours partait d'un bon sentiment. On ne se méfie jamais assez de bons sentiments. Quand un homme quitte une femme, il comble le vide avec une autre, sans regarder l'absence droit dans les yeux. Les bons sentiments aiment les débuts, pas la fin. Les hommes ont peur d'être seuls, en tête-à-tête avec eux-mêmes, alors ils en rajoutent. Ils se remplissent jusqu'à l'ingestion ; y a qu'à voir la tête de leur agenda. »
Ce témoignage personnel est très bien écrit et par conséquent facile à lire. Il ne laisse pas indifférent, tant il est touchant et bouleversant. Il y a de la poésie, fréquemment, de la délicatesse, constamment mais également de la douleur, régulièrement.
J'ai été sous le charme et littéralement bercé par les mots, tant ce livre est merveilleux. Et par la même, j'ai aussi été surpris a posteriori car au travers des différentes pages, l'auteur aborde la vie, la famille, l'amour, les regrets… L'utilisation de la première personne du singulier renforce cette sensation : le narrateur se met à nu, il se livre et nous confie ses questionnements… à partir de la mort d'un chat !
Je referme à regret le petit chat est mort, ce texte court, poétique, si riche, si émouvant, si attachant… C'est la vie comme me l'a écrit Xavier. Certes ! Merci de m'avoir offert ce délicieux moment, ces réflexions sur la vie. Merci pour cet amour si fort.
« A mon temps gagné, je suis écrivain. Je saigne des mots d'argile et j'existe vraiment. Ce n'est pas mon genre de crâner quand j'écris, c'est plutôt mon style de douter. J'ai peur de ne pas savoir formuler et j'envoie entre mes lignes des bouteilles à la mer de gamin effondré que personne n'ouvrira jamais. Je suis complexe, autochtone en pays inconnu, paysan à la récolte. L'âme courbée, je ramasse à la racine de mes plantations mes créations. Je les amasse et les déploie. Bref, je tente. Tu es là, petit chat, à me fixer. En observant par-dessus mon âme, tu vois plus loin que moi. »
Je ne peux que vous le conseiller. Vous engloutirez les 120 pages sans vous en apercevoir. Vous passerez par tous les états : les larmes couleront, les sourires y succèderont, les neurones bouillonneront.
5/5

Lien : https://www.alombredunoyer.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
audeLOUISETROSSAT
  21 janvier 2020
Quel maître n'a jamais entendu ces mots : "Ce n'est qu'un chat !", "Ce n'est qu'un chien !", lors de la perte de notre animal qui fait partie intégrante de la famille ?
Et oui ils existent des maîtres qui ont du chagrin lors de la mort de leurs animaux.
Animaux de compagnie qui ne demandent rien à part donner de l'amour, des câlins, de la compagnie, des chasseurs de spleen, des bêtes à chagrin... Xavier de Moulins l'a parfaitement décrit.
Je n'ai pas lâché ce petit livre, lu d'une traite en pensant à mes chiens et chats partis au Paradis des animaux et à mon compagnon de route du moment Huggy.
Merci @xavierdemoulins d'avoir écrit le ressenti de millions de maîtres face à la perte de leur animal🐶🐱
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
sabine59sabine59   29 mai 2020
Elle n'a pas de chat à la maison , elle n'a jamais fait de place à cette expérience-là, à cette joie merveilleuse d'avoir contre ses jambes un chasseur de spleen, un attrape-coeur délicieux, un masseur de l'âme, une bête à chagrin.
Commenter  J’apprécie          70
sabine59sabine59   29 mai 2020
C'est inutile d'anticiper nos chagrins, on a toute la vie pour la peine.
Commenter  J’apprécie          232
dujardinsodujardinso   24 mai 2020
C'est inutile d'anticiper nos chagrins, on a toute la vie pour la peine.
Commenter  J’apprécie          00
calypsocalypso   28 février 2020
Le petit chat est mort.
Les mots sont une détonation.
Les choisir pour l'annoncer aux enfants n'a pas été chose facile, alors je me suis résigné à faire simple, cinq mots et un point final. Court, cruel, monstrueux.
Commenter  J’apprécie          200
Sophie_93077Sophie_93077   17 février 2020
Ce n'est pas écrit sur la tête de minus, pourtant tu en connais déjà un rayon sur la vie. Que les amours des humains sont bien plus compliqués que les amours des chats. Que contrairement à nous, les chats ont une merveilleuse estime d'eux-mêmes, ils s'aiment avant toute chose et n'attendent pas d'un autre de les aimer pour deux, de combler leurs failles, les trous béants de leur passé, les bosses sur les pare-chocs de leurs âmes cabossées par d'autres bien avant. J'en passe et des meilleures.
Les chats ne jouent pas à ce genre de jeu destructeur, les chats ne tiennent pas de comptabilité sordide, les chats ne mélangent pas amour et culpabilité, les chats ne te font pas payer l'addition, les chats ne sont jamais déçus, les chats n'attendent rien en retour quand ils donnent, les chats ne cherchent pas à se venger, les chats aiment en toute indépendance, chez eux la jalousie existe peu, les pensions alimentaires pas du tout, pas la peine de prendre un avocat pour décider de la garde des enfants, ni un psychanalyste pour apprendre à s'aimer un peu.
Les chats aiment hors contrat.
Tout est plus simple, un peu, beaucoup, chez eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Xavier de Moulins (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier de Moulins
Xavier de Moulins - On n'est pas couché 30 mars 2019 #ONPC
On n'est pas couché  30 mars 2019 Laurent Ruquier avec Christine Angot & Charles Consigny  France 2 #ONPC
Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-est-pas-couche/
Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel
Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
autres livres classés : chatsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1115 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..