AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709660598
Éditeur : J.-C. Lattès (04/10/2017)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Entre Paris, Bondy et El-Jadida, deux femmes et un homme se croisent, s'attachent ou s'éloignent.
A trente-huit ans, Nina n'a qu'un désir : devenir mère.
Au volant de son taxi, Tahar suit les rêves de sa compagne quand Françoise, photographe, le choisit pour incarner sa future exposition sur la banlieue.
Il y a aussi un petit garçon, au Maroc, qui attend d'être fixé sur son sort.
Tous guettent le moment où leur vie va s'élever. Mais voulo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  12 novembre 2017
Quel bonne surprise que ce roman de Xavier de Moulins.
Je ne suis pas une grande amatrice des romans écrits par des personnes connus, mais j'ai demandé celui-ci à net galley après avoir vu l'émission le Quotidien, où Xavier de Moulins était invité. J'ai trouvé son intervention dans l'émission très intéressante, sa façon de parler de son roman m'a vraiment convaincue et c'est tout naturellement que je l'ai demandé aux éditions J.-C. Lattès. J'avoue avoir été ravie d'apprendre que ma demande était acceptée :)
J'ai un peu traîné avant de me décider à le lire, et puis hier en terminant le travail je me suis dit tiens pourquoi pas.
Et j'ai lu presque d'une traite Les hautes lumières, tellement j'ai eu des difficultés à le lâcher !
Nous découvrons le couple Nina et Tahar. Depuis dix ans, ils tentent tout pour avoir un enfant. Malheureusement, malgré des années de traitement le bébé tant voulu n'arrive pas et la dernière tentative échoue. Nina est anéantie, elle voit en cette défaite la mort de son couple. Mais un événement va changer le cours de sa vie de femme, elle va avoir l'occasion d'avoir un enfant...
Parallèlement à ça, Tahar fait une rencontre qui va bouleverser le cours de sa vie...
Je n'en dirais pas plus, comme je l'ai déjà dit il y a des romans qui sont à lire sans qu'on n'en sache trop dessus et Les hautes lumières fait partie de ces romans ci.
J'ai trouvé ce livre très réaliste, on sent que l'auteur a fait des recherches pour écrire cet ouvrage. Toute la partie sur Nina, quand elle fait les traitements, tout ce qui concerne la f.i.v... sont criants de vérité. On a vraiment l'impressions de subir ça avec elle, c'est très touchant.
Et surtout, ce n'est pas larmoyant, il n'en fait pas trop, en fait il a vraiment trouvé le juste ton pour écrire cet ouvrage.
Tout est juste, de la première à la dernière ligne, et Les hautes lumières est une réussite.
La fin n'est pas réellement une fin dont le sens où la lectrice que je suis sait que ce n'est pas terminé. Il reste des questions en suspens mais il est bien de ne pas y répondre, chaque chose en son temps. A nous d'imaginer la suite.
C'est vraiment un très beau livre, je pense que vous l'aurez compris, il m'a charmé et je lui mets avec plaisir cinq étoiles car pour moi c'est un coup de coeur :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lectrice-Lambda
  07 février 2018
Je connaissais Xavier DE MOULINS en tant que journaliste, mais je ne le connaissais pas en tant qu'écrivain. Cette lecture m'a permis de découvrir une facette de cet homme que je n'imaginais pas.
« Les hautes lumières » est l'histoire vraiment intense, forte en émotions, d'un couple parisien.
Nina est coiffeuse, mariée à Tahar, un marocain chauffeur de taxi. Ils n'arrivent pas à avoir d'enfant, Nina ayant malheureusement des problèmes de fertilité.
Alors que sa dernière FIV est un échec, qu'elle pense qu'il serait mieux de quitter Tahar pour le laisser espérer devenir père un jour, une opportunité s'offre à eux : adopter un petit garçon marocain, garçon qui ne leur est pas totalement inconnu.
Alors que Nina se bat avec l'administration pour obtenir un visa à cet enfant et l'emmener en France avec elle, Tahar qui est restée à Paris, s'éprend d'une photographe qu'il va croiser un jour par hasard.
Je ne pensais pas sortir si bouleversée de cette lecture.
On se prend immédiatement d'affection pour Tahar et Nina, ce couple malheureux qui n'arrive pas à concevoir un enfant. Alors que Nina s'effondre, s'enfonce dans la noirceur, Tahar fait tout pour rester positif et lumineux pour sa femme.. Ce qui ne l'empêche pas, dans les coulisses, de laisser libre court à sa peine.
Cette nouvelle lecture m'a permis d'en apprendre encore plus sur la FIV, puisqu'une bonne première partie du livre se focalise dessus. Xavier DE MOULINS ne nous ménage pas, nous montre le côté sombre de la FIV, lorsque les essais ne fonctionnent pas. La froideur des médecins, la peine des parents, la dignité perdue. Il m'est difficile de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti, tant c'était intense. J'en ai encore les tripes retournées.
Nina et Tahar, suite à cet ultime échec, vont alors suivre des chemins différents, sans qu'ils ne s'en rendent compte. Nina va tout faire pour ramener ce petit marocain avec elle, Tahar va vouloir passer plus de temps avec cette photographe. Tous les deux sont à la recherche de l'amour : Nina cherche celui d'une mère pour un enfant, Tahar celui d'un homme pour une femme.
Même si chacun font des choix parfois inacceptables, on ne peut que compatir face à leur quête désespérée.
La question se pose alors : jusqu'où irions-nous par amour ?
Il y a un mélange de culture très intéressant puisque l'histoire se passe entre la France et le Maroc.
J'ai apprécié ce voyage dans ces terres marocaines, apprendre à connaître leurs coutumes, leurs peurs, leur façon de vivre.. Même si certaines scènes sont choquantes, notamment lorsque cela concerne la place de la femme dans la société ou le rôle de la femme en tant que mère.
On ne s'en rend pas compte, mais les pages se tournent très rapidement.
Le rythme du récit est bien géré, entre narration et action, toujours tout en sentiments et en émotions.
J'ai été surprise par le style d'écriture de Xavier DE MOULINS, qui arrive à véhiculer des ressentis avec facilité. Je l'ai trouvé très tendre également avec ses personnages, même s'il ne les ménage pas. Au final, j'ai presque trouvé que sa plume était féminine, tendre et protectrice.
La fin est intense.
Plus nous approchons des derniers chapitres, plus la tension monte crescendo. le rythme s'accélère, on vit littéralement ce que les personnages endurent.
On pensait souffler, mais malheureusement on ressort le coeur brisé de cette lecture. La fin ne nous épargne pas, un peu comme la vie qui est belle, mais difficile.

En conclusion, « Les hautes lumières » est un récit aussi lumineux que sombre. Xavier DE MOULINS a vraiment un don pour raconter des histoires, pour faire ressentir des émotions, pour nous faire vivre ce que les personnages vivent, pour nous faire croire que cette histoire est réelle. Je suis encore choquée par ce récit que j'ai vécu intensément du début jusqu'à la fin. J'ai souri, mais j'ai aussi beaucoup pleuré.
C'est un auteur que je suivrai désormais, qui a su me toucher comme peu y arrivent.
Un livre à lire si vous aimez les leçons de vie, belles, dures et intenses.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lunatic57
  05 octobre 2017
Les premiers chapitres de ce roman m'ont mis une véritable claque. Dès les premières lignes, les premiers paragraphes j'ai été saisie par la façon dont Xavier de Moulins a su retranscrire avec perfection ce qu'une femme peut ressentir lorsque l'enfant ne vient pas. L'attente, les doutes, la honte, le désarroi, la souffrance physique et psychique. Quand il nous parle de Nina, de ses FIV, de ses examens, de son dégout d'elle-même, du vide, de toutes ses déchirures, j'ai cru qu'il parlait de moi. Tout ce que ressent Nina, je l'ai ressenti, je tournais fébrilement les pages, les larmes aux yeux croyant revivre mon calvaire. On suit Nina ensuite dans son combat pour faire rentrer en France un petit garçon qu'ils vont adopter au Maroc, un combat difficile et dans lequel elle va se plonger avec ténacité. En parallèle, son époux va se rapprocher d'une belle photographe. On se demande alors si Nina et Tahar vont enfin pouvoir gouter au bonheur.
Il est évident que ce roman m'a tellement touchée car il traitait d'un thème dont je me sens si proche, qui me parait si familier, mais au-delà de ce thème, l'écriture est juste sublime. Xavier de Moulins ne tombe pas dans le pathos, dans le mièvre. Les chapitres sont courts, brefs mais intenses. La psychologie des personnages est bien travaillée, les rendant très réalistes. le rythme est haletant, avec un langage vif et percutant. Je n'ai pas pu lâcher ce roman, lu d'une traite, et j'en suis sortie totalement chamboulée. Nina et Tahar ont veillés avec moi quelques heures, m'accompagnant dans mes rêves et 48h après ma lecture, une partie d'eux est encore avec moi. Puis ce titre, qui bien avant de lire la 4e de couverture m'a fait penser à un titre de Fauve, que j'ai si souvent écouté pendant mon parcours pma, ce même titre qu'il cite en exergue de son livre, comme un énième écho à mon parcours. Bref, vous aurez compris que c'est un réel coup de coeur, et une réelle surprise pour ce roman que je lisais au départ sans grande conviction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jg69
  29 novembre 2017
Nina, une coiffeuse française, est mariée avec Tahar un chauffeur de taxi marocain. Ils ont aménagé dans un pavillon de banlieue pour y loger la famille qu'ils veulent fonder loin de leur cité mais depuis dix ans toutes leurs tentatives pour devenir parents ont échoué.
L'auteur retrace le parcours du combattant d'un couple en mal d'enfant, le chemin de croix de la PMA, les conséquences des traitements hormonaux sur le physique et sur le caractère de Nina qui va tout tenter y compris les recours à un voyant ou à un ostéopathe…
Tahar soutient Nina dans cette épreuve et résiste avec elle à la pression familiale et sociale. Son père est un marocain qui a immigré en France dans les années 60. Mariés au Maroc dans le petit village sans eau ni électricité de la famille de Tahar, le jeune couple subit une pression constante "Chez nous une famille c'est d'abord des enfants", Tahar est fils unique, l'honneur de la famille est en jeu...
Un jour Nina et Tahar ont la possibilité d'adopter un petit garçon de six ans au Maroc, mais obtenir l'autorisation de l'administration de le ramener en France va s'avérer très difficile.
Pendant que Nina se bat au Maroc pour ramener leur fils en France, le hasard met sur la route de Tahar resté en France une jeune photographe, Françoise qui va lui proposer de le prendre comme modèle pour une exposition qu'elle va consacrer à l'intégration, elle veut par son intermédiaire montrer l'autre face des banlieues et lutter contre le racisme.
Une distance se creuse peu à peu entre Nina pour qui le désir d'enfant passe au-dessus de tout et Tahar qui n'est pas indifférent à Françoise. Lui qui a toujours été un fils parfait puis un mari parfait s'interroge et se rend compte qu'il a toujours réfréné ses propres désirs, en premier lieu face à sa mère qui a contrarié son désir de devenir footballeur.
L'auteur interroge la question du désir d'enfant, jusqu'où peut aller le désir d'enfant, jusqu'où peut aller une femme prête à abattre des montagnes quitte à laisser son mari sur le bas-côté de la route qu'elle s'est tracée. C'est un livre très fort et profond qui ne se limite à une histoire de triangle amoureux comme pourrait le faire penser la quatrième de couverture. C'est une magnifique histoire humaine très bien construite avec des rebondissements, avec notamment des éléments du passé de Nina qui resurgissent. L'auteur y décortique finement les ressentis de chacun des protagonistes et a une étonnante capacité à se glisser dans la peau d'une femme. L'écriture très fluide et alerte rend la lecture très agréable. Ce très beau roman qui nous plonge également dans la culture marocaine m'a trotté dans la tête bien longtemps après l'avoir terminé.
Lien : http://leslivresdejoelle.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sophie_Bazar
  16 octobre 2017
Cela fait déjà dix ans que Nina et Tahar essayent d'avoir un enfant. Lui le taxi, elle la coiffeuse, connaissent trop bien le douloureux parcours des FIV, de l'attente, de la désillusion et de la pression familiale aussi. Lorsque leur ultime tentative échoue, Nina va devoir se résoudre à ne jamais être mère, songeant même à quitter son mari pour ne pas le priver de ce bonheur. Jusqu'à ce qu'au nom de l'honneur et de la famille, des cousins marocains leur fassent une proposition inattendue…
C'est l'histoire d'une adoption particulière et risquée, du drame d'un couple qui a traversé tant d'épreuves ensemble et se voit offrir l'un comme l'autre la possibilité de changer de vie. Tandis que s'engage un nouveau parcours, procédurier celui-là, Tahar, effrayé par la puissance de l'engagement et de la responsabilité qu'on veut lui confier, cherche refuge auprès de Françoise, une photographe qui souhaite en faire le fil conducteur d'une exposition, incarnation du visage apaisé de la banlieue – lui ouvrant les portes d'un monde étrangement décalé du sien. Eloignés à la fois par les kilomètres (lui à Bondy, elle à El-Jadida), Nina et Tahar décident de suivre leurs désirs divergents, au risque de s'y perdre. « Les Hautes Lumières » est le cinquième roman extrêmement poignant du journaliste Xavier de Moulins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Annabelle31Annabelle31   21 octobre 2017
Elle veut y croire. Dans le ventre des chagrins, la vallée de l'espérance s'annonce le temps d'une accalmie, puis les crises se resserrent, Nina s'angoisse, se décourage, se dégoûte, et se relève.
Commenter  J’apprécie          40
Annabelle31Annabelle31   21 octobre 2017
Avec son traitement, elle passe du rire aux larmes pour un rien, alterne les montées et les descentes, phases maniaques et phases dépressives. Cabossée de l'intérieur par la chimie du progrès elle n'en démord pas et s'accroche.
Commenter  J’apprécie          10
Sophie_BazarSophie_Bazar   16 octobre 2017
Devenir père, pour Tahar, c’est d’abord retrouver un pays effacé, la terre aride de ses origines, et cette idée le bouleverse.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Xavier de Moulins (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier de Moulins
Xavier de Moulins - On n'est pas couché 30 mars 2019 #ONPC
On n'est pas couché  30 mars 2019 Laurent Ruquier avec Christine Angot & Charles Consigny  France 2 #ONPC
Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-est-pas-couche/
Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel
Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
autres livres classés : littérature marocaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr