AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François de Singly (Directeur de publication)
ISBN : 2200346824
Éditeur : Armand Colin (12/10/2006)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :

L'école et ses sociologies : il y va d'analyses plurielles parce qu'à aucun moment de son histoire et dans aucun de ses effets l'école n'est réductible à une seule fonction. Quand cette façon particulière de socialiser les enfants est-elle née ? Et avec quels effets, depuis qu'il s'agit de la composante dominante de leur socialisation ? Les inégalités d'accès au savoir se sont réduites, mais des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lesptitchats
  02 janvier 2015
Ce livre fonctionne un peu comme un manuel scolaire, en effet, il retrace et présente certaines des théories sociologiques les plus classiques en matière d ' école.
Après avoir présenté une histoire de l ' école, il aborde les mécanismes de tri scolaire (culture spécifique, langage, pédagogie et évaluation). Ensuite, il s ' intéresse aux élèves et aux familles montrant les stratégies des unes et des autres. Enfin, il fait le point sur les contextes locaux et leurs effets.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ibonibon   12 octobre 2016
Le curriculum scolaire est une construction. D'abord dans la masse des connaissances disponibles, seule une petite partie est retenue comme intéressante et digne de figurer dans les programmes d'enseignement. Si on examine l'évolution des différentes disciplines, on s'aperçoit que les considérations épistémologiques sont de peu de poids dans la sélection des contenus et leur évolution, mais que des motivations morales, politiques et économiques entre largement en ligne de compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
lesptitchatslesptitchats   02 janvier 2015
● Le curriculum caché véhicule aussi une conception particulière de l ' intelligence et de la division du travail. À l ' exception des pédagogies coopératives, dans la lignée de Freinet,le travail scolaire repose sur la concurrence et la compétition individuelle. L ' élève apprend à travers ses résultats à mesurer sa valeur à celle des autres et à accepter leurs hiérarchisation comme naturelle. La fonction spécifique de l ' école serait dès lors moins de transmettre des connaissances en sélectionnant socialement, que de légitimer une telle sélection en imprégnant ses agents d ' une conception méritocratique.
● On peut enfin détecter dans les rapports des curricula aux différents publics, une préparation implicite aux rôles sociaux auxquels ils sont destinés. Claude Grignon montre, dans une étude sur le lycée technique, comment l ' organisation propre à cet enseignement prépare les élèves à intérioriser l ' "ordre des choses" et à s ' y soumettre. Les travaux d ' atelier par exemple constituent autant un apprentissage symbolique des rapports sociaux d ' entreprise qu'un pur apprentissage technique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lesptitchatslesptitchats   02 janvier 2015
Il revient à Durkheim d ' avoir le premier constitué la culture scolaire en objet sociologique. Issu d'un cours donné depuis 1904 pendant dix ans, son livre posthume L ' Évolution pédagogique en France analyse le système d ' enseignement depuis ses origines et considère que les idéaux éducatifs ainsi que les programmes qui les traduisent, sont à mettre en rapport avec le système social tout entier et ses changements -économiques, sociaux, culturels.
● Sa thèse la plus générale est la suivante : le passage d ' une culture scolaire subordonnée aux enjeux religieux et moraux, à un humanisme réaliste beaucoup plus ouvert à la science, correspond à un vaste mouvement de laïcisation, à un "devenir-profane" de la société, et au développement de besoins nés de la division du travail.
● Mais c'est pour chaque époque que Durkheim essaie d ' exhiber les raisons déterminantes des formes et contenus de scolarisation. Ainsi souligne-t-il l ' importance pour la Renaissance de la formation d ' une société "polie", imitée des moeurs de la noblesse. L ' humanisme pédagogique qui imprègne les programmes des collèges aura pour but essentiel d ' aider à "préparer l ' homme de cette société spéciale et restreinte" (p.238).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lesptitchatslesptitchats   21 décembre 2014
Il y a bien mobilité dans nos sociétés. Mais, si on raisonne grosso modo sur une structure sociale divisée en trois grands groupes (populaire, moyen, supérieur), les ascensions sociales se produisent pour l ' essentiel à l ' intérieur de chacun de ces groupes et beaucoup moins entre eux.
Commenter  J’apprécie          50
lesptitchatslesptitchats   02 janvier 2015
Ces deux orientations parviennent tout d'abord à des conclusions identiques et pessimistes : dans une société de classes, la scolarisation ne peut réaliser l ' égalité des chances et participe d ' un processus structurel de reproduction. S' agissant du statut des acteurs, les positions sont moins éloignées que les auteurs ne l ' affirment : l ' acteur boudonien est sans doute calculateur, mais son calcul s ' inscrit dans un cadre de contraintes liées à une position de classe qui limitent singulièrement ses choix ; l ' agent bourdieusien est sans doute prédéterminé par un "habitus de classe" mais dans des textes ultérieurs, Bourdieu accorde que l ' habitus ne conduit pas seulement à une reproduction figée des situations, mais procure au sujet social des capacités d ' invention et d ' adaptation qui laissent l ' histoire ouverte à des changements. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
>Culture et normes de comportement>Pratiques culturelles>Sociologie de l'éducation (17)
autres livres classés : Sociologie de l'éducationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre