AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072847508
Éditeur : Gallimard (18/04/2019)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Durant les mois qui ont suivi l'annonce de sa maladie de Charcot jusqu'à sa mort en octobre 2018, Florence Malraux a été entourée par des amis qui ont tenté de lui rendre un peu de cette générosité qui était avec son indépendance d'esprit une de ses grandes qualités.
À l'Absente est le portrait de cette enfant qui connut la guerre, de cette jeune fille qui sut s'affranchir d'une mère excessive et d'un monument de père, de cette femme passionnée au destin éto... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
marieamelievontours
  16 août 2019
Ce livre est une longue lettre tracée vers une Grande Femme Pudique, une farandole de mots pour ne pas dire adieu trop vite à une amie. La journaliste Marine de Rabaudy s'adresse à Florence Malraux, la fille de.... C'est aussi un livre qui parle de combat, de lutte ultime face à une maladie, hélas, de moins en moins méconnue: la maladie de Charcot.
Nous traversons les deux dernières années de vie de Florence Malraux, confrontée à cette immobilité progressive qui dépouille de tout acte autonome au fil des jours. Lucide, cette femme érudite a affronté en pudeur, en mot, en désespoir surmonté, l'épluchage de ses facultés. Son amie raconte le parcours de cette Grande Dame lettrée et cinéphile, nourrie d'intelligence et de légèreté par sa maman Clara.
Cette femme entière, indépendante , au regard empli de curiosité sur l'autre, la vie, aux semelles de vents et au coeur fidèle. Cette longue lettre mêle des entrechats de souvenirs d'une vie garnie , des faits biographiques mais aussi la douleur couplée à l'admiration pour une femme. Au fil de ce livre, renaît Florence Malraux, au fil de ce livre se tisse la noblesse souvent trop galvaudée du mot Amitié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Shawi
  25 juillet 2019
Quel livre!! Quelle lecture!!
Difficile,surpenant, angoissant...........
Bref pour tout avouer, je ne comprends pas comment peut on décider, accepter d' écrire un livre comme celui-ci.
Ce témoignage sur la déchéance humaine, la maladie la souffrance...avec une telle précision une telle transparence , des faits des détailles sur cette lente descente.
Et de plus, avoir le courage de faire allusion et de comparer cette dégradation faciale à celle de Phlippe Lançon dans son livre "Le Lambeau" .........Pourquoi.........?
Des romans, des biographies ou des autobiographies ont souvent été écrits sur la souffrance la maladie mais avec un peu plus de délicatesse , une approche en douceur , des mots plus légers.
Quel Intérêt ? moi, je n'en vois aucun!!! si ce livre apporte un avantage , une utilité à un lecteur, grand bien lui fasse . Je respecterai son avis et son choix, mais réellement...............
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
Lexpress   28 mai 2019
C'est de la femme de l'ombre que Martine de Rabaudy, ancienne journaliste de Paris Match, Elle et L'Express, dresse le beau portrait.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeFigaro   18 avril 2019
Dans ce livre de l’amitié baigné d’émotion, Martine de Rabaudy compose un joli portrait de lumière et d’ombre de la fille d’André Malraux, disparue l’an dernier.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Blandine54Blandine54   12 juillet 2019
"J'avais vingt ans et Monique Lévi-Strauss, dont la mère était une amie de la mienne, m'avait invitée à dîner avec les Lacan, Les Merleau-Ponty et les Queneau. J'y suis allée, intimidée et grisée, je venais de lire Tristes tropiques, et j'étais persuadée d'apprendre et de comprendre le monde grâce à eux. Au cours du dîner les conversations roulèrent sur des échanges d'appartements, des adresses de plombiers, des recettes de cuisine. Pas un mot de culture. Ce soir-là, j'en tirai la leçon qu'il valait mieux lire les œuvres et ne pas tout attendre."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
autres livres classés : maladie de charcotVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
821 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre