AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marieamelievontours


marieamelievontours
  16 août 2019
Ce livre est une longue lettre tracée vers une Grande Femme Pudique, une farandole de mots pour ne pas dire adieu trop vite à une amie. La journaliste Marine de Rabaudy s'adresse à Florence Malraux, la fille de.... C'est aussi un livre qui parle de combat, de lutte ultime face à une maladie, hélas, de moins en moins méconnue: la maladie de Charcot.
Nous traversons les deux dernières années de vie de Florence Malraux, confrontée à cette immobilité progressive qui dépouille de tout acte autonome au fil des jours. Lucide, cette femme érudite a affronté en pudeur, en mot, en désespoir surmonté, l'épluchage de ses facultés. Son amie raconte le parcours de cette Grande Dame lettrée et cinéphile, nourrie d'intelligence et de légèreté par sa maman Clara.
Cette femme entière, indépendante , au regard empli de curiosité sur l'autre, la vie, aux semelles de vents et au coeur fidèle. Cette longue lettre mêle des entrechats de souvenirs d'une vie garnie , des faits biographiques mais aussi la douleur couplée à l'admiration pour une femme. Au fil de ce livre, renaît Florence Malraux, au fil de ce livre se tisse la noblesse souvent trop galvaudée du mot Amitié.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox