AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235087138X
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (08/04/2010)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 831 notes)
Résumé :
Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l'attend dans le charmant appartement où elle vient d'emménager ? À l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi ... Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ?
Grâce à un scénario implacable, Tatiana installe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (191) Voir plus Ajouter une critique
marina53
30 décembre 2012
Colombe vient d'emménager dans un nouvel appartement. Elle semble heureuse et pourtant.... Colombe est dévouée à ses jumeaux et son mari, trop souvent absent, elle travaille en tant que nègre dans une maison d'édition et n'a pas encore eu le courage d'écrire son propre roman. Tout bascule le jour où elle entend son voisin du dessus mettre la musique très fort en pleine nuit. Mais, voilà, que miraculeusement, le bruit s'arrête lorsque son mari est présent. Elle se fait passer pour folle aux yeux de son mari et ses enfants qui ne croient pas un mot au tapage nocturne de ce voisin, si gentil aux yeux de tous...
Tatiana de Rosnay nous tient en haleine jusqu'au bout avec cette sombre histoire. Et c'est à nous aussi qu'elle fait passer des nuits blanches!
Une intrigue haletante et palpitante, une écriture très agréable, une tension palpable au fil des pages, une histoire de voisinage qui nous plonge dans les nuits blanches de Colombe... bref, tout est là pour nous faire passer un bon moment de lecture.
Le voisin, méfiez-vous des vôtres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
gouelan
26 avril 2016
Colombe mène une vie tranquille. Trop tranquille. « Colombe-dans-l'ombre » aurait besoin de sortir de sa cage, de s'affirmer, de ne pas s'engluer dans son rôle de bobonne, dévouée à son mari et à ses enfants. Elle est pourtant aussi brillante que sa soeur « Claire-Lumière », qui lui fait de l'ombre.
Comment sortir de cette vie fade, sans relief, où personne ne la remarque, où on la considère comme un oiseau fragile ?
Le déménagement dans un nouvel appartement va l'obliger à sortir de sa coquille. Elle va devoir se débrouiller seule face à ce voisin du dessus insupportable. Personne ne la comprend, personne ne la croit. Peut-être entend-elle des voix dans sa tête ?
Un voisin invisible, mystérieux, qui instaure des règles du jeu particulières. Un jeu insupportable, qui brise le sommeil, anéantit la patience.
Est-ce la faute du voisin ou celle de son imagination débordante, de la petite voix qui lui murmure dans sa tête de prendre son envol ? Étrange cette musique assourdissante en pleine nuit qu'elle seule entend.
J'aurais préféré une autre interprétation que celle choisie par l'auteur. Elle ne me convainc pas tout à fait et surtout elle brise le charme. Malgré tout, le suspense nous tient en haleine jusqu'au bout, Colombe ressemble à beaucoup de femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
aaahhh
11 janvier 2013
Entre thriller, horreur, drame psychologique et étude de moeurs, on peut dire qu'avec "Le voisin", Tatiana de Rosnay nous en fait voir de toutes les couleurs et de tous les genres!
Ce touche à tout a ses avantages et ses inconvénients...
C'est bon parce qu'on s'y perd... avec langueur...
On commence par entrer dans la vie d'une femme et on se met à réfléchir au couple, au mariage, au désir... Puis soudain le suspense pointe son nez sans qu'on s'y attende en même temps que ce voisin étrange et ses mystérieuses interventions nocturnes qui nous questionnent et nous intriguent. Ensuite vient la peur quand les interventions se changent en attaques et le bel inconnu en inquiétant maniaque... alors on tremble et on frissonne...
D'un genre à l'autre l'auteur nous fait sentir et penser sans interruption et son pêle-mêle d'émotions permet au lecteur de faire un joli tour des sensations humaines.
Qui plus est, et c'est sans doute l'un des plus grands atouts littéraires du roman, ce mélange des genres permet de faire sans cesse douter le lecteur quant au sens et à l'issue de l'histoire. Au fond, s'agit-il d'une héroïne qui était au mauvais endroit au mauvais moment, d'une victime aux prises avec un terrible manipulateur, ou bien alors d'une jeune femme peut-être pas si rangée qui s'invente une porte de sortie, une route vers la liberté... Il y a de quoi être intrigué et je dois dire que j'ai, en ce qui me concerne, dévoré avec frissons ce roman auquel je donne sans hésiter quatre étoiles car c'est avec impatience que je l'ai quitté le soir et retrouvé au matin!
Pour parler des côtés négatifs, que je n'ai pu m'empêcher de noter malgré mon enthousiasme, je dois dire qu'en effleurant un peu différents genres littéraires, l'auteur a commi la bévue de n'entrer franchement dans aucun, et une fois le roman terminé, même si je l'ai dévoré de bout en bout, je n'ai pu me détacher d'une certaine impression de vide et d'incomplétude. Si elle avait vraiment choisi son style, l'auteur aurait pu approfondir et terminer vraiment son sujet. En tant que tel bien sûr le roman a une fin, assez jolie d'ailleurs, mais pas assez puissante par rapport aux pensées et aux émotions qu'il a éveillé en nous tout au long de la lecture...
Un jolie découverte néanmoins, une fois pesés les pour et les contres, et même si je ne pourrais le classer parmi mes favoris car il lui manque ce quelque-chose, cette profondeur que j'aime trouver dans un livre, je salue néanmoins l'auteur qui a réussi à me tenir en haleine et m'a donné une bonne raison de me lever le matin ;-) A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
Aelinel
25 mai 2016
Cher voisin :
- Toi qui aimes claquer ta porte pour signifier à toute la montée que tu es rentré dans ton Home Sweet Home.
- Toi qui cavales dans les escaliers, sans retenue, pour nous démontrer que tu peux avoir la démarche légère d'un éléphant.
- Toi, fin mélomane, qui aimes écouter de la musique à grand renfort de décibels afin de la partager avec tes voisins.
- Toi qui invites sans retenue tes amis bruyants, même en semaine, pour nous montrer à quel point tu possèdes une vie sociale.
- Enfin, toi mon voisin qui a consciencieusement déposé les déjections de ton chat devant ma porte de garage pour me prouver ta nature ailurophile.
Cher voisin, ce livre est pour toi! Car en lisant le récit de Colombe Barou, tu te découvriras peut-être un don d'empathie? Non, vraiment, tu ne le regretteras pas : l'écriture est fluide, le scénario haletant voire à un certain moment, oppressant. C'est un livre dont tu tourneras les pages avec fébrilité. Tu découvriras le changement de personnalité de cette mère de famille si tranquille, si sage et si polie. Tu verras la façon admirable avec laquelle l'auteure arrive à décrire avec tant de soin et de réalisme les différents passages psychologiques par lesquels passent son héroïne : la curiosité, l'attente, le stress, la peur, la colère, la souffrance, et surtout l'envie de vengeance! Mouah ah ah! (Rire démoniaque!)
Cher voisin, résisterais-je à l'envie irrépressible de le déposer dans ta boîte aux lettres?

Lien : https://labibliothequedaelin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
Cristina21
01 janvier 2016
C’est après avoir lu récemment quelques critiques positives au sujet de ce livre que je me suis laissée tenter par la découverte de ce thriller psychologique.
Colombe et sa famille emménagent dans un bel appartement dans lequel ils se sentent bien dès les valises posées. Dès lors, débute le calvaire de Colombe. Pendant des semaines, elle va être la victime d’un voisin mystérieux qui prend plaisir à la harceler toutes les nuits où son mari est absent. Il allume sa sono et l’empêche de dormir avec une musique assourdissante qu’elle déteste. Mais il n’y a que dans sa chambre que l’on l’entend, aucun bruit dans les autres pièces, dans le couloir ou sur le palier du voisin invisible qui refuse d’ouvrir sa porte ou de tenir compte de ses courriers.
Elle s’interroge, devient-elle folle, hallucine-t-elle ? D’ailleurs, c’est ce que pensent son mari et sa sœur auprès desquels elle n’obtient aucun soutien. Personne ne la croit et ne comprend ce qu’elle vit… Les jours passant, privée de sommeil, Colombe va changer de comportement, négliger son travail, ses enfants, son mari et son foyer, subir une réelle emprise jusqu’à la dépression voire la folie face à ce voisin irréprochable aux yeux des autres habitants de l’immeuble.
Au fil des pages, on assiste à la métamorphose de Colombe ou comment une femme discrète et dévouée à sa famille va voir sa vie de famille et son couple voler en éclats : fini la gentille Colombe et bonjour vengeance. Voilà un "pétage de plombs" qui va bouleverser sa vie, elle est bien décidée à reprendre sa vie en main, qu’il s’agisse du voisin comme du mari. Là, je ne vous en dis pas plus…
Une intrigue qui nous maintient en haleine durant tout le roman où le suspense monte crescendo. Seul bémol, une fin trop rapide expédiée en quelques pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          245
Citations & extraits (67) Voir plus Ajouter une citation
mamansand72mamansand7207 août 2015
Dans le miroir de la salle de bains, son visage modifié par la colère la terrifie et l’enivre à la fois. Elle ne se reconnaît pas, mais elle admire cette femme aux traits aiguisés, au regard étincelant de fureur. Oui, donner libre cours à l’envie de faire du mal, cette envie qui l’a effleurée la nuit où elle a pris froid, en contemplant les fenêtres du docteur. Oui, ce sale type du cinquième va payer. Elle se vengera de lui et, par la même occasion, des autres, de son mari, de sa sœur, de Rebecca Moore, de ceux qui la voient comme une gentille dame incapable de faire du mal à une mouche.
La vengeance est un plat qui se mange froid ? Qui est le crétin qui a décrété ça ? La vengeance se mange chaud, chaud à s’échauder la langue, les amygdales, les viscères, chaud à s’ébouillanter les tripes. Rien de plus noble, de plus pur, de plus satisfaisant qu’une vengeance. Prends garde à toi, Leonard Faucleroy, prends garde à toi.
Comme un chasseur suit sa proie, s’en approche, l’effleure, l’amadoue, Colombe échafaude sa revanche. Fini le temps de la passivité, de l’altruisme, du pardon. Léonard Faucleroy veut la guerre ? Il l’aura. Qu’importe le prix, qu’importent les conséquences. Elle est prête. Peur, elle ? Plus jamais peur. La douce Coco, si patiente, si timorée, est morte, enterrée. Tout ce que ses parents lui ont enseigné depuis l’enfance, poubelle. Le lourd carcan qui la muselle aux orties. « Colombe Chamarel les emmerde tous. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AelinelAelinel24 mai 2016
"Colombe : Je ne suis pas sortie avec ma sœur répond-elle. J'ai pris du retard dans mon travail. Voilà tout.
Stéphane dissimule un sourire. Le "travail" de Colombe. Un bien grand mot pour un mi-temps qui ramène un modeste salaire. A-t-elle seulement une idée d'une vraie journée de travail, de ses journées à lui, par exemple? (...) Écrire, ce n'est pas un vrai métier." (P. 69)
Commenter  J’apprécie          110
gouelangouelan25 avril 2016
Sa vie entière, Colombe l’a distribuée aux autres comme une galette des Rois à l’Épiphanie. À présent, elle se garde une part, celle qui contient la fève. Est-ce de l’égoïsme que de se réserver un jardin secret ?
Commenter  J’apprécie          200
PiertyMPiertyM14 juillet 2015
Peut-être que c'est ça, le mariage, finalement. Devenir un meuble, un meuble qu'on voit tous les jours. Un meuble qu'on ne voit plus.
Commenter  J’apprécie          280
ymscrymscr16 septembre 2015
Devant la porte du docteur, la clef engagée dans la serrure, une vague de panique la paralyse. Comment a-t-elle eu l'audace d'en arriver là ? Et s'il est encore chez lui ?". "Dix minutes qu'elle écoute, l'oreille collée à la porte. Arrête de faire la trouillarde, enfin, tourne la clef. Il faut bien que tu te venges de ce salaud. Si tu ne fais rien, il continuera. Elle obéit. Le battant s'ouvre doucement. Un pied, puis l'autre. Elle ferme la porte derrière elle, sans faire de bruit, la vérouille de l'intérieur.". "Elle est chez l'ennemi. Cet instant, elle l'a attendu des mois, peut-être toute sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Tatiana de Rosnay (46) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tatiana de Rosnay
L'invitée surprise : Tatiana de Rosnay, écrivaine et fille de Joël de Rosnay
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Tatiana de Rosnay (assez difficile)

Quel est le titre de son premier roman ?

L'appartement vide
L'appartement témoin
L'appartement voisin
L'appartement secret

10 questions
130 lecteurs ont répondu
Thème : Tatiana de RosnayCréer un quiz sur ce livre
. .