AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221240779
336 pages
Éditeur : Robert Laffont (12/03/2020)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 29 notes)
Résumé :
La romancière Clarissa Katsef quitte son mari à la suite d’une découverte qui l’a profondément bouleversée et peine à trouver un nouveau toit. La chance semble tourner lorsqu’elle est admise, contre toute attente, dans la très convoitée résidence pour artistes CASA. Mais est-ce vraiment une chance ?
Après quelques jours passés dans son superbe appartement, au huitième étage d’un immeuble ultramoderne, elle éprouve un malaise diffus, le sentiment d’être observ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
montmartin
  26 mars 2020
Merci aux éditions Robert Laffont et à Babelio pour l'envoi de ce roman.
Depuis sa séparation avec François, Clarissa une romancière cherche un appartement qui pourrait être une sorte de refuge, un endroit où elle se sente bien, qui l'abrite, qui la protège. Elle pense l'avoir trouvé à CASA une résidence réservée aux artistes. Une sécurité absolue, des caméras dans toutes les pièces. Elle vit seule avec Chablis son chat et Mrs Dalloway une assistante virtuelle. Chablis fait le dos rond, les oreilles aplaties comme s'il sentait une présence. Clarissa a l'impression que quelqu'un l'observe en permanence.
Tatiana de Rosnay nous entraîne dans un futur apocalyptique, des quartiers entiers de Paris ont été dévastés par des attentats, la tour Eiffel a été remplacée par un hologramme qui s'illumine le soir. Les robots se substituent aux humains. L'écriture est fluide et l'atmosphère suffisamment inquiétante pour intéresser le lecteur.
Je ne suis pas adepte des romans de science-fiction où règne l'intelligence artificielle. Mais compte tenu de la qualité des romans précédents de Tatiana de Rosnay, j'espérais un roman dont le suspens me tiendrait en haleine jusqu'au bout. Hélas ! La fin est complètement bâclée et le lecteur se retrouve abandonné au bord de la route.
« Pourquoi un artiste devrait-il se justifier ? Sa création parlait d'elle même. Des lecteurs lui demandaient de temps en temps d'expliquer la fin de ses livres. Cela la faisait rire, pleurer parfois, ou la mettait dans une rage folle. Elle écrivait pour inciter à réfléchir, et non pour donner des réponses. »
Sans commentaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
spleen
  26 mars 2020
Clarissa vient de quitter son mari et est à la recherche d'un logement ... Cette femme dans la soixantaine, est devenue écrivain il y a une dizaine d'années après avoir été géomètre .Nous sommes dans un futur proche où une vague d'attentats a touché le coeur des principales villes occidentales et la Tour Eiffel , effondrée est remplacée par un hologramme .
Clarissa est intégrée dans le programme CASA fournissant un appartement dans une résidence neuve pour artistes . Bientôt elle a l'impression d'être surveillée , a des nuits perturbées, même le chat est inquiet ...Que cache vraiment CASA ?
On peut voir cette lecture de deux façons , celle qui a mon avis est la plus intéressante où l'auteur par l'intermédiaire de Clarissa explore l'âme des maisons , en particulier les demeures où ont vécu et sont morts Virginia Wolf et Romain Gary . Parcourir les pièces où elle ressent la présence de ces personnalités a une résonance dans mon vécu . Lorsque Clarissa emménage dans un logement neuf, l'atmosphère est toute autre surtout avec les nouveaux gadgets de surveillance , l'absence de mémoire entre ces murs impersonnels lui devient pesante . Chacun a pu vivre les mêmes expériences .
L'autre versant du roman m'a laissé un sentiment plus tiède , c'est à la fois assez banal et surtout nettement moins abouti avec une fin qui n'en est pas vraiment une et abandonne le lecteur au milieu de ses questionnements , dommage .
Je remercie NetGalley et les Éditions Robert Laffont .
#LesFleursdelombre #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
vratajczak257
  01 avril 2020
Le livre de Tatiana de Rosnay est déstabilisant à bien des égards ... Il est futuriste et se passe dans un avenir proche. On y parle d'intelligence artificielle, de nature sans pollinisation, de chaleur démentielle, de manque d'eau et toutes les problématiques actuelles dues notamment au dérèglement climatique et à ses dérives. C'est dans cette ambiance que l'on découvre l'héroïne, Clarissa, qui vient de quitter son mari pour une raison mystérieuse; ce départ précipité fera l'objet d'une seconde histoire dans l'histoire, et c'est dans le journal de la narratrice que finalement, nous découvrirons la raison de cette rupture. L'histoire principale se concentre autour de l'emménagement de Clarissa dans un nouvel appartement complètement automatisé et géré par une intelligence artificielle. CASA, c'est le nom de cet organisme qui loue l'appartement de Clarissa, une sorte de résidence d'artistes dont l'objectif premier est de permettre aux musiciens, écrivains et poètes de se consacrer à leur art. Mais est ce réellement son but ? le mystère entourant cet étrange immeuble se fait plus précis. Toute une galerie de portraits de personnages apparaissent d'ailleurs autour de Clarissa. Tout dans le roman est fait pour que le lecteur se pose des questions. Une atmosphère des plus étrange que semble apprécier Tatiana de Rosnay depuis ses quelques derniers romans. C'est toujours un plaisir de recouvrer ses romans qui parlent aussi toujours de psychologie humaine, de relations de couples, de familles. Celui ci n'échappe pas à la règle mais il est beaucoup plus prenant, plus angoissant et plus mystérieux que ceux qu'elle a l'habitude de nous livrer. Toutefois, c'est peut être aussi celui dont elle est le plus proche... Son héroïne semble beaucoup lui ressembler à certains égards. Rappelons aussi que c'est le premier livre qu'elle a écrit parallèlement en deux langues : le français et l'anglais. C'est d'ailleurs aussi une des mises en abyme dans ce roman des plus novateur. Même s'il m'a interrogé, et si l'ambiance et l'histoire étaient des plus prenante, je ne saurai dire s'il m'a plu ... Mais sans nul doute, il est à découvrir ! merci à netgalley pour le prêt de ce livre et aux éditions Michel Lafon et Héloïse d'Ormesson pour cette lecture des plus étonnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MissSherlock
  07 avril 2020
Mon premier Tatiana de Rosnay et la rencontre fut belle !
J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, frais et naturel. Ce bouquin se boit comme du petit lait.
L'histoire m'a beaucoup plu même s'il y a quelques scories.
Clarissa est attachante et les personnages secondaires ne sont pas en reste. Il y a pas mal de suspense et j'ai eu du mal à lâcher le bouquin avant la fin.
Et surtout, ce roman fait réfléchir sur de nombreuses thématiques : la place des artistes dans le monde, l'écologie, la sexualité, le développement de l'Intelligence Artificielle... Ainsi énumérée, ces sujets peuvent sembler ne pas avoir de rapport entre eux mais Tatiana de Rosnay mène son récit de main de maître et l'ensemble est cohérent.
Enfin, j'ai adoré la fin ouverte. Il reste des zones d'ombre que chacun est libre d'interpréter comme bon lui semble.
J'aime quand un écrivain laisse ses lecteurs réfléchir par eux-mêmes, c'est tellement vivifiant !
Malgré tout, le roman a des petits « défauts » comme le faux suspense concernant François (il ne faut pas être grand clerc pour comprendre, il y a trop d'indices). Et j'ai trouvé l'auteur trop critique concernant la sexualité de celui-ci.
Mais cela n'a pas gâché mon plaisir, Les Fleurs de l'ombre est une belle surprise :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
MelleFifi
  07 avril 2020
Paris, dans un futur proche... de terribles attentats ont détruit les principaux monuments européens. Une femme est présidente de la république. L'auteure nous fait partager le quotidien de Clarissa, écrivaine. Celle-ci vient de quitter son mari. Elle se retrouve logée dans une résidence pour artistes. Tout est prévu pour que ces artistes aient le temps de créer sans se soucier du quotidien... pour leur bien ? Suite à différentes situations surprenantes, Clarissa cherchera à découvrir pourquoi l'intelligence artificielle n'est pas si bienveillante...
Voici un roman qui se lit d'une traite, il pousse aussi à réfléchir sur ces évolutions technologiques qui semblent toujours belles et positives au départ. Mais elle ne le reste que si l'on s'en sert à bon escient et sans arrières pensées négatives.
Tatiana de Rosnay sait nous angoisser juste ce qu'il faut... pas trop mais suffisamment pour nous intriguer et garder notre attention...
Merci aux éditions Robert Laffont, Héloïse D'Ormesson et Netgalley pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2020
y a que les vieux qui déballent encore leur vie. Nous, on fait tout en privé, par Kingdam ou Alamida. Elle, elle utilise des vieux canaux ringards. On dirait qu’elle veut vraiment qu’on sache tout de suite qui elle est.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2020
Toute sa vie, elle avait perçu cet inconfort, la sensation de ne pas appartenir à une patrie, de ne pas pouvoir revendiquer une origine. Elle était double. Elle avait deux langues maternelles, deux univers, deux pays.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2020
Avec le temps, le poids du chagrin était devenu aussi pesant qu’un énorme rocher qu’elle devait charrier partout avec elle. C’était comme si elle devait faire face à une maladie honteuse.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2020
Elle rêvait parfois de mordre dans la chair d’une tomate, d’un abricot, d’un melon qui auraient le goût d’autrefois. Tout lui paraissait désespérément fade.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 mars 2020
En raccrochant, Clarissa se dit qu’elle avait de la chance d’avoir un tel allié dans sa vie ; un homme qui la connaissait si bien, un homme qui avait assisté à ses deux accouchements, un homme qui était à ses côtés lorsqu’ils avaient dû enterrer leur fils, un homme qui lui avait toujours été fidèle. Aujourd’hui, elle comprenait pourquoi il était parti. Il avait tenu douze ans. Jordan grandissait, s’épanouissait, une fillette vive et intelligente, pleine d’humour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Tatiana de Rosnay (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tatiana de Rosnay
Découvrez les coulisses des "Fleurs de l'ombre" de Tatiana de Rosnay
autres livres classés : intelligence artificielleVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tatiana de Rosnay (assez difficile)

Quel est le titre de son premier roman ?

L'appartement vide
L'appartement témoin
L'appartement voisin
L'appartement secret

10 questions
152 lecteurs ont répondu
Thème : Tatiana de RosnayCréer un quiz sur ce livre
.. ..