AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christophe Mileschi (Traducteur)
ISBN : 2869595956
Éditeur : Arléa (21/09/2002)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Léonard de Vinci était un génial touche-à-tout. Nous avons tous en tête des croquis de machines volantes, sous-marins ou autres mécaniques imaginaires. Mais c'est un visage moins connu du grand homme que proposent les écrits ici réunis : celui du philosophe de cour, du fabuliste de palais, de l'homme disert et léger. En découvrant ces textes courts, incisifs, on devine que Vinci, très prisé pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Apoapo
  12 février 2016

Il est toujours difficile d'extraire une pensée de textes fragmentaires, d'aphorismes, maximes et autres citations surtout lorsque l'auteur, génial et éclectique s'il en fut, n'est pas un homme de lettres et même, apparemment, était un vrai cancre en latin et un peu désinvolte dans l'orthographe du toscan (ça, par contre, c'est normal) : les matheux, ça a souvent été ainsi !
L'impression générale qui se dégage de ces trois types de bons mots est qu'ils furent prononcés dans des contextes mondains et facétieux.
Les maximes, cependant, sont parfois très austères, comme celle qui ouvre le recueil :
"Tu fais mal si tu fais l'éloge de quelque chose que tu ne comprends pas bien ; et si tu blâmes, tu fais plus mal encore."
ou bien des réponses plus ou moins bilieuses à des critiques qui devaient blesser sa susceptibilité, surtout lorsque son érudition ou sa méthode résolument empiriste étaient contestées :
"Celui qui dans une discussion se réclame de l'autorité ne met pas en oeuvre l'intelligence mais plutôt la mémoire." (p. 17).
Colère et facétie font parfois bon ménage et je retiens cette bordée d'injures qui pourra sans doute être utile un jour où l'un d'entre nous aurait maille à partir avec certains collègues ou supérieurs hiérarchiques, sait-on jamais :
"En voilà quelques-uns qui méritent qu'on les appelle ainsi et pas autrement : tuyaux à nourriture, entasseurs de fiente, remplisseurs de chiottes. Par eux, rien d'autre n'apparaît au monde, aucune vertu jamais ne s'accomplit, et à la fin il ne reste d'eux que des chiottes pleines." (p. 36).
Parmi les fables, on trouve certains motifs classiques comme les thèmes animaliers ou l'anthropomorphisme des objets et éléments naturels afin d'en tirer parfois une moralité, d'autres fois de l'humour. Mais là aussi il est quelquefois difficile de rire, sauf des grivoiseries explicites ou des paillardises ouvertement anticléricales - ou des deux conjointement. le sexe et la désacralisation sont à l'évidence parmi les rares intemporels...
Même considération pour les devinettes, avec de surcroît la difficulté due à la différence des objets quotidiens qui nous entourent. Cependant il y en a une, aussi philosophique que prophétique, qui semble contredire tout ce que j'ai dit jusqu'ici. Elle nous frappe par sa modernité et son esprit "altermondialiste" :
"On verra des animaux peupler la terre et combattre entre eux, et s'infliger de grands dommages, et souvent se donner réciproquement la mort. Leur méchanceté ne connaîtra pas de limite. de leurs membres cruels, ils jetteront à terre une multitude d'arbres des grandes forêts du monde ; et, lorsqu'ils seront repus, ils assouviront leurs désirs en semant la mort, et l'angoisse, et la souffrance, et la peur, et la déroute parmi toutes les créatures vivantes. Leur orgueil sera si démesuré qu'ils voudront s'élever dans les cieux [...] Rien sur la terre, ni sous la terre, ni sous l'eau ne sera à l'abri ; ils pourchasseront, saisiront, abîmeront toutes les choses, les enlevant parfois d'un pays à un autre. [...]" (p. 110-111)
Pas besoin de révéler qui ils sont, n'est-ce pas ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
eternel
  20 avril 2011
Ecriture assez inégale.Intérêt aussi.Autant on peut s'y retrouver dans les maximes,inaliénables et universelles, autant les fables et devinettes laissent pantoises. Mais, dans le cas de ces deux dernières, ne faudrait-il pas se mettre en situation et lire et recevoir les fables et devinettes comme uun lecteur du 16ième siècle et non du 21ième? Notre compréhension en serait tout autre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
EscapistEscapist   08 juin 2015
L'homme déploie de grands raisonnements, dont la majeure partie est vaine et fausse; les animaux raisonnent moins loin, mais leurs pensées sont utiles et vraies; or mieux vaut une petite certitude qu'un grand mensonge.
Commenter  J’apprécie          90
PhilippeSAINTMARTINPhilippeSAINTMARTIN   05 novembre 2016
Rien ne nous trompe autant que notre jugement
Commenter  J’apprécie          80
eterneleternel   20 avril 2011
" Une vie bien employée est longue"
Commenter  J’apprécie          42
eterneleternel   20 avril 2011
"Qui pense peu, se trompe souvent."
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : Devinettes et énigmesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1545 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre