AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782732494944
496 pages
Éditeur : Editions de la Martinière (20/05/2021)
3.78/5   88 notes
Résumé :
Dans la petite ville d'Akranes, une femme est retrouvée morte près du phare.

Qui pouvait en vouloir à cette mère de famille sans histoires ? L'enquête est confiée à Elma, inspectrice, de retour après vingt ans passés à Reykjavik.

Aux prises avec ses propres démons depuis une rupture douloureuse, elle se retrouve plongée dans les plus sombres secrets de cette tranquille communauté.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 88 notes
5
7 avis
4
16 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis

iris29
  09 septembre 2021
Premier roman d'une auteure islandaise prometteuse, Elma est aussi sûrement le premier tome d'une série policière...
Elma , c'est une inspectrice de police, qui, a décidé de revenir habiter la petite ville de son enfance, Akranes. Son histoire d'amour avec un certain David a duré huit ans et s'est très mal terminée.
Entre la nuit qui dure toute la journée en Islande ou le soleil qui n'en finit pas de briller... Entre les repas chez ses parents pour fuir son appart , sa solitude et son désordre, entre la mésentente avec sa soeur, Entre ses mauvais souvenirs de ce bourg à une demi heure de Reykjavik, entre son voisin très avenant... son collégue de boulot, fort rassurant, entre tout ça , un cadavre est découvert au pied d'un phare..
Et là, je fais un petit apparté pour vous signaler , le sérieux et la créativité de la maison d'édition, "phare" également sur la photo de couverture et "phare" en petite illustration noire qui vient clore tous les chapitres... J"aime quand on nous gâte visuellement...
Et donc, Elma a du boulot, d'autant plus que l'enquête vient titiller une famille très en vue de la communauté , ce qui dérange fortement son chef qui est ami avec ces gens là...
Entre la vie d'Elma, les petites choses qui remontent à la surface après enquête, sur l'enfance de cette malheureuse retrouvée morte , Eva Björg Aegisdottir (dont je me garderais bien de prononcer le nom..), la joue finement, subtilement et richement. Pleins de pièces de puzzle à se mettre sous la dent pour le lecteur, pleins de pistes . le passé qui remonte, je devrais dire , qui refoule.
La fin est très bien, certains s'en sortent bien, parce que c'est souvent comme ça dans la vie, les "méchants" ne payent pas toujours le juste prix.
Une série donc , très prometteuse, et une héroïne que je retrouverais avec un immense plaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
Bazart
  29 juillet 2021
Tout le monde dans la ville se connaît et les crimes sont très rares jusqu'au jour où ...
La nuit est un des personnages, elle est omniprésente l'hiver, elle ramène à nos peurs enfantines, elle enveloppe tout d'ombres et de mystère.
La mer n'est jamais loin dans ce roman policière d'une autrice encore inconnue jusque là chez nous et au nom encore plus impronocable que les autres romanciers islandais qu'on connait bien
Dans cette histoire, le phare qu'on voit sur la couverture de la publication française est si central qu'il se retrouve comme signe de séparation entre différents paragraphes.
On se caille sévère alors on pousse le chauffage à fond dans les voitures, on prend des bains chauds, on boit des litres de café ou de thé en entourant les mugs de ses mains pour les réchauffer, on porte des lopapeysa et des bonnets de laine
On savoure l'atmosphère, on imagine les paysages, on essaie de prononcer les noms des protagonistes et rien que pour cela, on a du mal à le lâcher ce livre, une fois le nez dedans
Ni génie criminelle ni taiseuse antipathique, Elma, cette jeune inspectrice, qui revient à Akranes, un peu malgré elle, elle m'a tout de suite plu et j'espère vraiment la retrouver
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
MissFantomette
  16 mars 2021
D'emblée, sur la couverture du livre (édition française), le titre-prénom « Elma », présente les brisures d'une fragile (mais envahissante) plaque de glace. Et un phare en arrière-plan.
Le décor islandais est planté.
De fait, l'inspectrice Elma porte en elle de bien douloureuses brisures familiales, dont nous n'apprendrons que des bribes avant la révélation finale... qui sera surprenante à souhait. Ceci ne l'empêchera pas de se lancer à corps perdu dans une enquête, dès sa prise de poste à Arkanès (lieu de naissance de l'autrice par ailleurs).
Le phare est celui au pied duquel sera découvert le cadavre d'une femme ayant passé son enfance dans cette petite ville, avant de s'en éloigner défitivement, disant la détester. Pourquoi, alors, est-elle donc revenue y trouver la mort ?
Les chapitres de l'enquête de 2017, auprès des anciennes camarades de classe de la victime notamment, alternent avec l'italique de ceux consacrés à la vie d'une fillette des années 90 et de quelques autres enfants.
Tous les ingrédients sont là pour nous faire ouvrir moult fausses portes...
Les relations, évolutives, entre les protagonistes pendant l'enfance puis à l'âge adulte sont finement analysées, et pleines d'enseignements...
C'est là l'un des intérêts du livre.
Le dénouement est très bien ficelé.
J'ai été prise dans ce roman, regrettant peut-être un léger afflux de personnages secondaires qui ont -pour moi- apporté un peu de confusion au récit.
Un bon polar nordique aux personnalités attachantes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
RomansNoirsEtPlus
  03 août 2021
Les vacances sont l'occasion de découvrir des auteurs à coté desquels ont serait passé sans y prêter la moindre attention. le hasard a donc mis sur mon chemin cette nouvelle auteure islandaise et son premier roman «Elma» .
Je me suis toujours demandé si il n'y avait pas plus de meurtres dans les polars islandais que que dans la réalité. Cette île ,éloignée par delà l'immensité marine du reste de l'Europe semble en effet si tranquille vu de l'extérieur si ce n'est les caprices de ses volcans..
A quelques encablures à l'ouest de Reykjavik, on découvre la petite ville de Arkanes qui est le théâtre d'un meurtre . Celui d'une jeune femme , Elisabet Holludottir , retrouvée dans des rochers au pied d'un phare . Elna fait partie de l'équipe chargée de mener l'enquête sur ce crime . La policière revient dans sa ville natale après une rupture douloureuse . Dans cette bourgade où tout le monde se connaît, il faudra peut être chercher dans le passé et dans les secrets de famille, la vérité aussi dure soit- elle.
Ce premier roman nous plonge avec réussite dans l'atmosphère glaçante de l'île, dans cette enquête passionnante qui vaut tant par l'écriture fluide et parfaitement rythmée que par les différents personnages de premiers et seconds plans qui participent à l'intrigue. le scénario évolue au gré des différents rebondissements des investigations mais aussi de faits narrés par Elisabet depuis la fin des années 80 jusqu'au début des années 90. On est pris par le récit comme par le climat de plus en plus sombre et glacé où de terribles événements apparaissent peu à peu à la lumière. On s'attache plus particulièrement au personnage d'Elma dont on découvre les failles, les souvenirs et les regrets , son rôle essentiel dans l'enquête ; un personnage que l'on espère retrouver dans un prochain livre de l'auteure islandaise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Aela
  20 septembre 2021
Elma est une jeune inspectrice de la police islandaise, qui a travaillé à la brigade criminelle de Reykjavik et qui, fuyant une histoire d'amour qui a mal tourné, revient dans sa ville natale d' Akranes.
Elle va devoir se pencher sur le meurtre d'une jeune femme qui avait quitté la ville d'Akranes, tout comme elle, et dont le corps vient d'être retrouvé près d'un phare...
Suicide, meurtre, accident? Des traces de freinage brutal sont retrouvées sur la route.
Qui a pu en vouloir à cette femme à la vie bien rangée, mère de famille, pilote de ligne et à la vie en apparence sans histoire?
C'est le premier roman d'Eva Björg Aegisdottir. Ce roman traite de sujets graves comme la violence et le féminicide.
L'auteure va nous plonger dans le passé de la victime qui a connu une enfance difficile et bien des abus...
Ce livre s'inscrit parfaitement dans la tradition du polar islandais, et l'auteure a gagné le Blackbird Award, un prix crée par Ragnar Jónasson, autre grand auteur de polars islandais. Des points communs d'ailleurs avec les personnages de Jonasson; isolés dans de petites communautés au bord de mer où tout le monde se connaît. Nombreux flash backs pour se plonger dans le passé de la victime et le cadre naturel grandiose et sauvage de l'Islande...
J'ai apprécié le personnage de l'enquêtrice Elma, jeune femme réservée et volontaire, déterminée et courageuse.
Bref une réussite pour ce premier roman qui se lit d'une traite... on a hâte de lire les romans suivants de cette auteure prometteuse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200


critiques presse (1)
LeSoir   14 juin 2021
L’Islande n’a pas fini de nous glacer avec cette nouvelle venue qui s’impose déjà avec son premier « Elma ».
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   09 septembre 2021
Elle se sentait bien assise à cette table. Du temps où elle avait encore des couettes, elle y faisait ses devoirs, son cartable jaune posé à côté d'elle, pendant que sa mère cuisinait. Combien de gaufres, combien de "skonsur", ces pancakes à l'islandaise, avait-elle engloutis dans sa jeunesse ? Elle avait connu dans cette cuisine des moments paisibles, à l'abri du chaos du monde. Cette pièce lui tenait lieu de refuge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
iris29iris29   08 septembre 2021
- C'est bizarre à quel point je dors bien en voiture...
(...)
- C'est le ronronnement du moteur, répondit Saevar. Comme dans les avions. La fréquence est la même que celle du coeur de la mère perçue par l'embryon...
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   09 septembre 2021
Repenser à sa scolarité avait toujours sur elle le même effet : c'était comme si un brouillard de suie se déposait sur tout ce qui l'entourait.
Commenter  J’apprécie          150
meknes56meknes56   26 août 2021
Elle n'entendait ni les voitures, ni les voix des passants, ni les portes qui s'ouvraient ou se fermaient, ni les cris des oiseaux, parce qu'un silence vertigineux l'habitait. Il allait arriver malheur, elle le sentait.

Page 163
Commenter  J’apprécie          60
missmolko1missmolko1   20 mai 2020
She had to remind herself that she wasn't a little girl anymore. That the real evil wasn't to be found lurking in dark corners but in the human soul.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Eva Björg Ægisdóttir (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eva Björg Ægisdóttir
A l'occasion du Quai du Polar 2021, Eva Björg Aegisdottir vous présente son ouvrage "Elma" aux éditions La Martinière.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2523235/eva-bjorg-aegisdottir-elma
Note de musique : © mollat
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature islandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2187 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..