AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782757891476
384 pages
Points (08/04/2022)
3.79/5   378 notes
Résumé :
Dans la petite ville d'Akranes, une femme est retrouvée morte près du phare.

Qui pouvait en vouloir à cette mère de famille sans histoires ? L'enquête est confiée à Elma, inspectrice, de retour après vingt ans passés à Reykjavik.
Aux prises avec ses propres démons depuis une rupture douloureuse, elle se retrouve plongée dans les plus sombres secrets de cette tranquille communauté.
Critiques, Analyses et Avis (112) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 378 notes
5
30 avis
4
50 avis
3
24 avis
2
4 avis
1
0 avis

Kirzy
  11 mai 2022
Arnaldur Indriðason excepté, j'étais en pause polars nordiques, j'en avais trop lu sur une période courte et avais l'impression de tourner en rond. Elma a relancé mon intérêt pour le genre, tellement je l'ai trouvé abouti et subtil pour un premier roman.
Pourtant, ça démarrait très classique : une enquête sur le meurtre d'une jeune femme dont le corps est retrouvé au pied d'un phare, en reprenant tous les codes habituels du polar scandinave ( rythme lent sans ultra violence, réalisme sociétal, critique sociale derrière les apparences d'une petite ville où est parachutée un inspecteur solitaire et « abimé » ) avec la quasi systématique alternance passé / présent. Je me suis dit que cela allait être du déjà lu et vu, mais très progressivement, sans que je m'en rende compte, le plaisant ronron s'est transformé en harpon.
La ville d'Akranes sur la côte ouest islandaise compte seulement 7402 habitants, si peu que tout le monde connaît forcément la victime ( une femme qui avait fuit le lieu pour y revenir quelques heures avant sa mort ) et donc forcément le coupable. Eva Björg Ægisdóttir exploite parfaitement le potentiel atmosphérique des lieux. Avec un sens aigu des personnages, elle construit une trame à la Broachurch ou Mare of Easttown. le lecteur se croit au coeur de l'action mais il est à chaque fois à deux niveaux de pensée de protagonistes à la carapace aussi impénétrable que celle de la femme morte dont on découvre l'enfance et l'adolescence en parallèle dans des chapitres « passé » glaçant car terriblement allusif.
En fait, plus la lecture avance, plus la menace sourd de toutes parts. L'auteure a construit une intrigue complexe en différentes couches qui pétrissent le ressenti du lecteur dans un premier temps, puis le questionne dans un second autour des thématiques fortes de l'enfance maltraité, du deuil et surtout de la culpabilité, celle qui ronge ou pas ceux qui ont causé un drame ponctuel involontairement, ceux qui ont abusé de la confiance d'un enfant ou encore ceux qui ont été témoins d'actes odieux et se sont tus.
C'est lorsque les nombreux brins tissés par Eva Björg Ægisdóttir commencent à se rassembler que la petite communauté d'Akranes livre ses secrets honteux dans un contexte immuable de promiscuité oppressante, de loyautés délétères et d'alliances pernicieuses pour préserver les apparences tout comme la notabilité de certains.
Pour parfaire cet excellent polar, l'enquête repose sur un personnage féminin très intéressant, l'inspectrice Elma revenue dans sa ville natale après un rupture amoureuse douloureuse. Elle qui, comme la femme assassinée, avait fui sa ville natale, comprend mieux que personne comment le passé peut murmurer à l'oreille de ses habitants et ronger les coeurs des plus insoupçonnables. le dernier chapitre, vraiment très fort, complètement inattendu, la rend encore plus attachante et donne envie de la suivre dans le deuxième volet de ses enquêtes, Les Filles qui mentent ( qui vient de sortir ).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13816
iris29
  09 septembre 2021
Premier roman d'une auteure islandaise prometteuse, Elma est aussi sûrement le premier tome d'une série policière...
Elma , c'est une inspectrice de police, qui, a décidé de revenir habiter la petite ville de son enfance, Akranes. Son histoire d'amour avec un certain David a duré huit ans et s'est très mal terminée.
Entre la nuit qui dure toute la journée en Islande ou le soleil qui n'en finit pas de briller... Entre les repas chez ses parents pour fuir son appart , sa solitude et son désordre, entre la mésentente avec sa soeur, Entre ses mauvais souvenirs de ce bourg à une demi heure de Reykjavik, entre son voisin très avenant... son collégue de boulot, fort rassurant, entre tout ça , un cadavre est découvert au pied d'un phare..
Et là, je fais un petit apparté pour vous signaler , le sérieux et la créativité de la maison d'édition, "phare" également sur la photo de couverture et "phare" en petite illustration noire qui vient clore tous les chapitres... J"aime quand on nous gâte visuellement...
Et donc, Elma a du boulot, d'autant plus que l'enquête vient titiller une famille très en vue de la communauté , ce qui dérange fortement son chef qui est ami avec ces gens là...
Entre la vie d'Elma, les petites choses qui remontent à la surface après enquête, sur l'enfance de cette malheureuse retrouvée morte , Eva Björg Aegisdottir (dont je me garderais bien de prononcer le nom..), la joue finement, subtilement et richement. Pleins de pièces de puzzle à se mettre sous la dent pour le lecteur, pleins de pistes . le passé qui remonte, je devrais dire , qui refoule.
La fin est très bien, certains s'en sortent bien, parce que c'est souvent comme ça dans la vie, les "méchants" ne payent pas toujours le juste prix.
Une série donc , très prometteuse, et une héroïne que je retrouverais avec un immense plaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          670
fertiti65
  30 août 2022
Un polar islandais lu pendant des vacances caniculaires, ça a du bon. Un roman auquel on s'attache doucement mais sûrement. Elma, l'héroïne du roman, revient dans sa ville natale à Akranes. Après avoir travaillé dans la capitale Reykjavik, elle s'est fait muté et travaille dans un petit commissariat où il ne se passe pas grand chose. A peine arrivée, le cadavre d'une jeune femme a été retrouvée au pied d'un phare. Une femme qui a passé son enfance dans ce village mais qui l'a fuit il y a quelques années. Pourquoi est-elle revenue alors que ce village ne lui apportait que de mauvais souvenirs ? L'intrigue est posée et on va avancer dans cette histoire avec plaisir. Un polar intéressant, divertissant mais pas passionnant. Seule la fin est un peu inattendue et frustrante.
Une lecture sympathique pour ce premier roman.
Commenter  J’apprécie          515
Sylviegeo
  15 septembre 2022
Une autre autrice nous venant du nord ? On les clone ou quoi ?  Il est vrai que le climat, les ambiances, l'éloignement  aident à créer des atmosphères propices aux mystères.
Eva Björg Aegisdottir n'invente rien. L'autrice est clairement dans la lignée de ses prédécesseurs ou de ses contemporains.  Elle nous présente Elma, son inspectrice qui quitte la capitale de l'Islande , Reykjavik, pour revenir dans la petite ville où elle a grandi et où vivent encore ses parents et sa soeur. Une grande peine de coeur l'a forcée à revisiter sa vie, sa carrière, ses ambitions et à, peut-être, renouer avec son passé... ou pas.
Dans ce récit, une femme est retrouvée au pied du phare, prise dans les rochers dans la mer. Une trentenaire, mère de famille, professionnelle. Pourquoi? Qu'est-il arrivé? Qui était réellement cette femme? Et les secrets du passé referont surface.
Formule convenue de retours en arrière pour nous raconter la victime , il est intéressant de lire qu'Eva Björg Aegisdottir aime nous parler de femmes. Des femmes qui ont souffert comme celles qui font souffrir les autres, des femmes silencieuses, ambitieuses et ce , sans jugement. C'est ainsi .
Elma, ce premier titre de la série, tout comme "Les filles qui mentent" le tome 2, racontent ces femmes. C'est bien écrit et c'est contemporain. Ce n'est pas noir mais c'est souvent vengeur. Les secrets que l'on porte trop longtemps en soi finissent toujours par nous démolir et détruire ceux qui nous entourent. Une autrice à découvrir si ce n'est déjà fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          423
calypso
  10 juillet 2022
Canicule, fatigue et fin d'année scolaire = rythme de lecture au ralenti ! J'ai toutefois pris le temps de découvrir Elma qui traînait depuis un moment dans ma pile à lire. Malheureusement, ma lecture a été assez laborieuse car je n'ai pas vraiment été emballée par ce roman. Elma, c'est l'héroïne : elle est policière et fraichement revenue à Arkanes, sa ville natale, après une séparation douloureuse. Aucun répit ne lui est accordé puisque, dès son arrivée, elle doit prendre en charge une enquête pour meurtre : le cadavre d'une femme a été retrouvé près du phare. Dans cette petite ville où tout le monde se connaît, certains secrets semblent bien enfouis et Elma va devoir faire preuve de perspicacité pour lever le voile sur ses habitants. Construit sur une alternance de chapitres présentant tantôt l'enquête en cours, tantôt le passé de la victime, Elma est un roman de facture assez classique. Généralement, cette technique narrative fonctionne bien et c'est à peu près le cas ici. Mais… quel manque d'originalité ! On comprend assez rapidement de quoi il retourne et, même si l'on n'a pas tous les tenants et les aboutissants de l'histoire, il n'y a finalement que peu de surprise à la fin. Je pense qu'il y a, sur le même thème, bien meilleur...

Lien : http://aperto-libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442


critiques presse (1)
LeSoir   14 juin 2021
L’Islande n’a pas fini de nous glacer avec cette nouvelle venue qui s’impose déjà avec son premier « Elma ».
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   09 septembre 2021
Elle se sentait bien assise à cette table. Du temps où elle avait encore des couettes, elle y faisait ses devoirs, son cartable jaune posé à côté d'elle, pendant que sa mère cuisinait. Combien de gaufres, combien de "skonsur", ces pancakes à l'islandaise, avait-elle engloutis dans sa jeunesse ? Elle avait connu dans cette cuisine des moments paisibles, à l'abri du chaos du monde. Cette pièce lui tenait lieu de refuge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203
fertiti65fertiti65   21 août 2022
Gardez en tête que Beta était quelqu'un de très réservé, de très secret. Les gens la trouvaient parfois arrogante, mais j'ai toujours pensé que c'était faute de la comprendre. Ils ne la détestaient pas non plus, remarquez...C'est juste qu'il était difficile de devenir intime avec elle. Difficile de rester amie avec quelqu'un qui ne vous livre jamais le fond de sa pensée...On se confiait toujours plus qu'elle ne le faisait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
calypsocalypso   26 juin 2022
Depuis l'année 2000, une vingtaine d'homicides avaient été recensés. La plupart des meurtres d'hommes commis par des hommes étaient liés à l'alcool. Quand les victimes étaient des femmes, il s'agissait le plus souvent de violence domestique. Elma savait que cette violence, souvent cachée, pouvait se déchaîner dans les appartements les plus cossus, au milieu de meubles signés par les plus grands designers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
fertiti65fertiti65   24 août 2022
A sept ans déjà, Elisabet avait compris que sa mère ne l'aimait pas. Dans les livres qu'elle empruntait à la bibliothèque de l'école, les mamans ne se comportaient pas ainsi. Elles ressemblaient à celle de Sarah : elles vous disaient de faire vos devoirs, de prendre un bain, elles vous coiffaient. Une mère était censée être gentille et aimante. Sa maman n'était rien de tout ça.
Commenter  J’apprécie          180
fertiti65fertiti65   17 août 2022
Elma se dit que la maison n'avait pas dû beaucoup changer depuis sa construction, sans doute dans les années 1970. Le sol était recouvert d'un tapis - chose rare en Islande, où on les considérait généralement comme démodés et antihygieniques - et les murs tapissés de panneaux de bois sombres.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Eva Björg Ægisdóttir (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eva Björg Ægisdóttir
Quais du Polar 2021 - Entretien avec Eva Björg Ægisdóttir
autres livres classés : islandeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Eva Björg Ægisdóttir (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre