AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2358720860
Éditeur : La Fabrique éditions (22/04/2017)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Maintenant est un texte d’intervention. Il peut se lire comme un chapitre supplémentaire d’À nos amis, commandé au Comité Invisible par une actualité écartelée entre attentats, rhétorique antiterroriste, mouvement contre la loi « travaille !», répression féroce, fin de la sociale-démocratie et rumeurs de « guerre civile ». Maintenant vient à la suite d’un mouvement qui a vérifié l’essentiel des conjectures du Comité Invisible – détestation sans appel de la police, e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
EcureuilBibliophile
04 septembre 2017
Si en se levant le matin on avait vraiment la volonté de faire quelque chose ? J'aime l'idée assez évidente pourtant : il est grand temps de changer les choses. On s'entend (enfin beaucoup d'entre nous) pour dire que plein de choses ne vont pas, de notre système de gouvernance à notre environnement immédiat, nos villes, l'image renvoyée par les médias… Chacun d'entre nous a ses propres « obsessions », mais on pourrait se réunir, non ?
Ce livre parle beaucoup de l'expérience qu'a été Nuit Debout, avec tous les drives et toutes les erreurs qui en sont sorties. Il est d'ailleurs très critique, ce qui est ma foi très légitime : des AG parisiennes où chacun ne parle que de lui-même aux actions mal concertées, récupération et bataille d'ego (et j'en passe). Sans pour autant occulter les points positifs, surtout la prise de la tête des cortèges par ceux qui d'ordinaire occupent la queue du convoi : associations libertaires, jeunes « agités », bref ceux que de nombreux syndicats aiment reléguer aux rangs des invisibles. Groupe encapuchonné, pour les gaz ou l'anonymat, qui « prend la rue », acte fort, peut-être nécessaire pour créer une réaction populaire ?
Ce qui n'empêche ni les violences ni les humiliations, rappelons-nous des manifestants cernés par la police et bloqués sur des places, ou rabattus dans les stations de métro.
Ce livre est un appel à l'action, une sorte d'espoir immédiat, proche du « no future » punk mais un « demain n'existe pas » rieur. Un cri de révolte un brin arrogant, vivant. Flamboyant.
Violent parfois, surtout le chapitre « 50 nuances de bris » ; je sais que ça ne parlera pas à tout le monde. Mais je comprends cette violence, ce besoin de faire sortir son énergie, hurler son opposition en abolissant physiquement ce qui la caractérise : on pense notamment aux distributeurs de billets Rennais et Nantais qui ont « pris quelques congés » au printemps dernier. Ce n'est pas les armes que désirait Blanqui, non ce sont les milliers de mains de nous tous. Des Grands Soirs personnels, intimistes, où on prend conscience qu'on en peut plus et qu'il faut « faire autre chose, ou du moins faire autrement ».
Il est question des ZAD/ZAT, rapidement, trop à mon goût, mais elles sont là. Nous parlant d'une autre construction possible, d'autres quotidiens.
Le comité invisible acte les ressentis, en parle comme un ami à une réunion associative. Cela fait déjà dix ans que sortait « l'insurrection qui vient » qui avait été très important pour moi.
Alors « destituons le monde »!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ErnestLONDON
29 avril 2017
« Ce ne sont pas les raisons qui font les révolutions, ce sont les corps. Et les corps sont devant des écrans. » Dénoncer ne suffit plus à soulever. Même les créateurs de South Park ont renoncé, rattrapés sur le terrain de la satire par la réalité. Face à ce constat, le Comité invisible préconise de passer à l'attaque.
Considérant que la critique du capitalisme financier est désormais moins efficace qu'un « Tiens, tes agios ! » tagué sur la vitrine fracassée d'une banque, il revendique cette parole qui engage parce qu'elle a pris position. En réponse à l'anxiété livide que l'on nous inocule au quotidien, il revendique la fraternité lucide de l'émeute. Déserter, s'organiser, faire sécession, maintenant.
(...)
À lire de toute urgence !
Article complet en suivant le lien.
Lien : http://bibliothequefahrenhei..
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (1)
Bibliobs03 mai 2017
Puisque tout est foutu et qu'il ne reste qu'à s'écouter parler, le Comité invisible livre dans sa dernière partie une ode à l'amour et au communisme, au sens premier de communauté.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
stekasteka27 juin 2017
Le "quotidien" est par prédisposition le lieu qu'une certaine ankylose voudrait préserver des conflits et des affects trop intenses. C'est justement cette lâcheté-là qui laisse tout filer et finit par rendre le quotidien si poisseux et les relations si gluantes. Si nous étions plus sereins, plus sûrs de nous, si nous redoutions moins le conflit et ce qu'une rencontre vient bouleverser, certainement leurs conséquences seraient-elles moins fâcheuses. Et même peut-être pas fâcheuses du tout."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile30 août 2017
Chacun devient une entreprise guidée par un constant souci d'auto-valorisation, par un impératif vital d'auto-promotion. L'homme devient par essence la créature optimisatrice - le Crevard.
Commenter  J’apprécie          20
ErnestLONDONErnestLONDON28 juillet 2017
Ce ne sont pas les raisons qui font les révolutions, ce sont les corps. Et les corps sont devant des écrans.
Commenter  J’apprécie          40
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile30 août 2017
Tout le monde bricole, se débrouille, essaie, bifurque, fait une pause, reprend. Ce n'est pas juste socialement que le travail a perdu son éclat et sa centralisé, c'est existentiellement.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Comité invisible (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Comité invisible
A quelques semaines de la publication en anglais du livre, un chroniqueur de la chaine ultraconservatrice Fox News appelle à lire ce livre dangereux afin de «connaître l'ennemi». Version sous-titrée.
autres livres classés : dominationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
165 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre