AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B003Z0PTRQ
Éditeur : Editions de Minuit (30/11/-1)
3.5/5   5 notes
Résumé :
Ce volume réunit des poèmes publiés durant la Seconde Guerre mondiale, le plus souvent dans la clandestinité, sous des pseudonymes tels que Jean du Haut ou Maurice Hervent, dans des recueils, revues et brochures. Portant notamment sur la question de la liberté d'expression dans le contexte de l'Occupation, le recueil intègre également certains poèmes inspirés par la guerre d'Espagne.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cathcorcathcor   13 avril 2020
Des héros et des victimes
Dans ce décor de soleils
Et de mers renouvelées
Mais aussi dans ce chaos
De travaux et de prisons
De chagrins et de famines
Leurs mains ont serré les miennes
Leur voix a formé ma voix
Dans un miroir fraternel
Et mes mains serrent les mains
D’hommes qui naîtront demain
Et qui leur ressemblent tant
Que je me sens éternel
Le sang passe la mort casse
Commenter  J’apprécie          60
NoellyeNoellye   21 avril 2016
Car tout ce qu'il voulait
Nous le voulions aussi
Nous le voulons aujourd'hui
Que le bonheur soit la lumière
Au fond des yeux au fond du coeur
Et la justice sur la terre

"Gabriel Péri"
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Paul Éluard (91) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Éluard
Lecture de Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman et concert autour des oeuvres de Théodore de Banville, Gérard de Nerval, Paul Eluard et Rabindranath Tagore.
« C'est l'angoisse de la séparation qui s'épand par tout le monde et donne naissance à des formes sans nombre dans le ciel infini. C'est ce chagrin de la séparation qui contemple en silence toute la nuit d'étoile en étoile et qui éveille une lyre parmi les chuchotantes feuilles dans la pluvieuse obscurité de juillet. C'est cette envahissante peine qui s'épaissit en amours et désirs, en souffrances et en joies dans les demeures humaines, et c'est toujours elle qui fond et ruisselle en chansons. »
L'Offrande lyrique, Rabindranath Tagore, traduit par André Gide.
Ces émotions douces et amères qui nous secouent ne sont-elles pas universelles ? Ne sont-elles pas l'essence même de notre existence ? Deleyaman, groupe franco-américain dans la veine céleste de Dead Can Dance, aborde ces questions vibrantes, parle d'art, d'amour, de beauté et de contemplation comme des réponses à nos contraintes existentielles.C'est une amicale collaboration artistique entre le groupe et Fanny Ardant qui a donné naissance à cette création. Au travers d'un texte lu, elle dialogue avec le groupe sur une musique créée par Deleyaman. Avec le son du doudouk, le groupe d'Aret Madilian interprétera les titres français de sa discographie
Fanny Ardant : voix Béatrice Valantin : voix, clavier Aret Madilian : piano, clavier, guitare, percussion Guillaume Leprevost : basse, guitare Artyom Minasyan : doudouk, plul, pku Madalina Obreja : violon Gérard Madilian : doudouk
Création en partenariat avec le Trianon Transatlantique de Sotteville lès Rouen – Scène conventionnée d'intérêt national art et création chanson francophone.
À écouter – Deleyaman, « Sentinel », 2020. Plus d'informations sur www.deleyaman.com À écouter : https://deleyaman.bandcamp.com/album/sentinel
+ Lire la suite
autres livres classés : clandestinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Personnages littéraires en marge de la société

Quel écrivain italien raconte l'histoire du baron du Rondeau, Côme, qui a choisi de vivre à l'âge de 12 ans dans les arbres ?

Italo Calvino
Alessandro Baricco
Paolo Cognetti
Paolo Rumiz

10 questions
97 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre