AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pchabannes


Pchabannes
  26 avril 2015
En 1705, dans les Îles, un boucan de cochon se rassemble une audience particulière : deux fameux capitaines corsaires, leur prisonnier anglais, les maitres d'équipage et même deux dames créoles. Chacun est prié de raconter sa meilleure histoire de flibustier rapportée ici par l'écrivain de bord de la Pomme Couronnée.

Le boucan de cochon : verser dans le ventre de l'animal chauffé par les braises le jus de 24 citrons, deux bouteilles de vin blanc et une bouillie faite de piment écrasé, de poivre et de lait de coco. Jeter dans son ventre, marmite fumante, quelques grives, perroquets et perdrix. Après quatre ou cinq heures, le chef du boucan découpera la chair fondante à même l'animal sans entamer peau car il est de règle que la couenne reste intacte au-dessus du foyer. Chacun videra son couï de vin avant que de narrer la plus belle aventure qu'il ait connue lui-même ou entendue raconter par les flibustiers.

Grands ou petits liront avec plaisir cette douzaine de courtes histoires d'abordage, de tempêtes, d'île déserte, de coquins et de sequins, de femmes, de guildive, de tafia ou de rhum et bien sur de trésors perdus ou retrouvés. Il y avait aussi qu'un secret n'est jamais bien gardé quand il y a trop de langue. Il fallait donc faire disparaître la plupart de ces gens là, sinon tout le monde. Voilà ce qu'il ruminait au lieu de penser à la belle, et à chaque noeud du loch il était un peu moins autour de ces jupes et un peu plus dans son argent à lui.



Edition Libretto, 2011, écrit en 1930 par l'auteur belge t'Serstevens (1886 – 1974), 194 pages en format poche, 8,70€.

Lien : http://quidhodieagisti.over-..
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus