AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2277300888
Éditeur : J'ai Lu (01/11/1998)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 12 notes)
Résumé :
1914. L'âme épuisée de voyages, le coeur las, Guérin de Senonches est revenu en Europe. Au coeur des Balkans tourmentés, sur l'île de Lacroma, en Croatie, le voilà devant la mystérieuse princesse Eléonore Ravesta. Ce visage... Le souvenir.. Etait-ce possible ?
Taïa ! A la tête de l'insurrection, aux côtés des peuples serbes, croates, bosniaques rebelles au joug autrichien. Taïa ! Taïa la blanche. L'enfant d'autrefois.
L'île de Nouka-Hiva, en 1899, il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
EstelleRomano
  10 août 2018
Un récit complexe et passionné comme les Balkans ! Un grand style, mais je ne comprends pas pourquoi dans l'édition jeunesse, scolaire (collection Classiques et Contemporains de Magnard) on ne relève rien de cet érotisme qui pose en archétype de la séduction, du plaisir et du désir masculin... "la petite fille"... L'expression revient trop souvent pour être laissée de côté. En outre, Taïa et Guérin commencent à s'aimer quand elle a 12 à 14 ans et lui part quand il en 25 (donc entre 23 et 25 ans). La mère de Taïa est d'une beauté que toute la Création doit aimer et vénérer par sa jeunesse de "petite fille" de 18 ans, avec un homme de 30 ans. Sans vouloir rabaisser la qualité littéraire du texte, ni jouer les rabat-joie, il me semble quand même proposer l'étude de ce roman à partir de la 3e et passer sous silence cet aspect du texte et ce qu'il révèle de l'érotisme classique et de sa tendance à la pédophilie, me laisse un peu perplexe... Non vraiment, on a beau être dans le domaine de la littérature, je ne connais pas de parents qui laisseraient leur "petite fille" de 12 ans flirter ou davantage avec un homme de 23 ans. On met tant en garde contre certains textes pour tant de raisons diverses, on évite tant de textes au motif qu'ils seraient trop crus ou érotiques mais on suggère l'étude de celui-ci sans remarquer cet aspect ?
Pour le reste, je ne rejette pas ce roman que je considère comme un des plus grands romans que j'ai lus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
olivberne
  12 avril 2013
Une bonne découverte pour ce roman d'un auteur belge peu connu, accessible à des élèves de troisième et qui permettra à chacun de mieux comprendre l'origine de la première guerre mondiale avec le conflit des Balkans et les luttes de pouvoir entre les peuples de la région.
L'histoire sert de toile de fond à une belle histoire d'amour entre un homme qui a aimé une jeune fille et recherche la femme qu'elle est devenue et qui est maintenant une aristocrate croate qui va avoir un rôle dans le conflit naissant.
C'est assez bien écrit, ça se lit vite car on est emporté dans l'histoire comme les deux personnages le sont dans le tourbillon de l'histoire.
Un bon roman plein de découvertes et de mystères.
Commenter  J’apprécie          40
sandradulier
  11 novembre 2016
Et l'on pensait à tort qu'elle serait "la der des ders" ! Face à la guerre et à la souffrance, nos âmes humaines sont déchirées par l'ombre voulue de quelques hommes. Quel engrenage maléfique s'empare du monde, quelles spirales de violence pour quels idéaux ?
Ce livre romance cet avant chaos, coulisses révolutionnaires où chacun des protagonistes trouve en lui la foi de vengeance ou de justice. Tout geste armé qu'il soit résistant ou belliqueux serait-il fondamentalement et désespérément humain ? Un personnage féminin absolverait-il la folie des Hommes et son parcours justifierait-il le meurtre ?
Commenter  J’apprécie          10
BACCOM1G3
  10 février 2017
C'est l'histoire d'un homme, Guérin de Senonche qui entre dans la marine et vit et une vie d'ennui. Il décide donc de partir aux "quatre coins du monde" pour avoir une vie plus exaltante.
Taïa est une fille "des îles" et Éléonore une princesse pourtant elles sont liées.
Des premières pages longues à lire pour un livre très agréable.
J'ai beaucoup apprécié ce livre car nous apprenons dès le début que c'est une histoire vraie et grâce aux personnages mystérieux.
Commenter  J’apprécie          00
alaiseblaise
  17 avril 2011
Comment ne pas tomber amoureux de Taïa la belle rebelle...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
olivberneolivberne   29 octobre 2013
En amour, les hommes de mon âge - celui que j'avais alors - ne sont les dupes que d'eux-mêmes. Leur mal ordinaire est la jalousie : il n'en est pas de plus poignant. Ils n'ont pas encore admis la résignation qui ferme les yeux devant le mensonge. Les femmes qu'ils ont connues leur ont appris le doute et le qui-vive. Ils ont trop d'expérience, ils n'ont plus assez de fatuité, pour se reposer dans la confiance. Mais il faut qu'ils payent un nouveau tribut à l'amour-propre : ils ne veulent pas être dupés. Ils le sont rarement car ils ont tout prévu. Même le pire n'est pas assez pour ce qu'ils imaginent. Ils détruisent ainsi le bonheur qu'ils ont, par le malheur qu'ils créent dans leur esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sandraduliersandradulier   11 novembre 2016
Je regardais par-dessus sa tête, droit devant moi, les yeux secs. Je n'écoutais ni sa plainte ni ses sanglots, je n'entendais plus que la grande rumeur de la bataille. Il y avait entre nous, maintenant, une cohue de mains qui se menaçaient, l'éclair des armes, des bouches noires de cris, et tout autour de notre pauvre couple humain, les quatre horizons incendiés.
Commenter  J’apprécie          10
BACCOM1G3BACCOM1G3   08 janvier 2017
-Vous devriez, dit-il, faire comme moi retourner à Moscou. -Je ne vous comprends peut-être pas bien, mon ami, mais je n'ai pas d'autre logis que la boudeuse, et ce n'est pas une épouse que je cherche. -Je ne veux pas non plus vous marier, cher Guérin vous n'êtes pas mariable, du moins pas encore. En vous conseillant de retourner à Moscou, je veux dire que vous trouverez sans doute du nouveau, vous savez, dans les pays que vous avez dédaignés jusqu'ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BACCOM1G1BACCOM1G1   16 juin 2017
Il me semble que c'est ainsi que je l'ai vue pour la 1er fois,
bien qu'elle ne se fût pas montrée et que la mer nous séparât.
j'imagine qu'en allant vers elle, j'aurais noué plus tôt ma destinée. et cependant ...
Commenter  J’apprécie          00
sandraduliersandradulier   20 septembre 2013
La robe, c'est le galbe et la peau que la femme s'est choisis.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : iles marquisesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
833 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre