AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2888906775
Éditeur : Paquet (21/01/2015)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Zack et Archer Goodwoody ont été envoyé à Fort Apache à cause de leur non respect des règles. Fort Apache, dernier arrêt avant la zone de danger s’ils ne comprennent pas le message...

Les adolescents continuent leur intégration dans la colonie. La rivalité entre les clans exacerbe les passions. Et l’arrivée d’une belle jeune fille ne va rien arranger. Les adultes quand à eux doivent gérer un univers hostile au-delà des murs de Fort Apache. Mais le da... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Sachenka
  02 novembre 2016
Je suis complètement renversé par cette bande dessinée originale de Benjamin von Eckartsberg. Dans le premier tome de Gung Ho, les frères Zack et Archer, respectivement 19 et 15 ans, ont été envoyés dans une colonie excentrée. Dans ce futur pas trop lointain, l'Europe a complètement changée, est retournée à l'état sauvage et des créatures dangereuses, les Rippers, la ravagent. Les deux frères se sont faits des amis (Salim et les filles) et des rivaux (la bande d'Holden). Dans ce deuxième tome, Court-circuit, l'arrivée du nouvel instructeur Tanaka Hasegawa et de sa fille Yuki bouleverse davantage la colonie de Fort Apache. Tous ces garçons avec les hormones en ébullition, ça risque d'éclater.
Et von Eckartsberg ne reste pas sur ses lauriers. L'intrigue se resserre. La rivalité entre les deux frères et la bande de Holden s'intensifie (et sera tragique et lourde de conséquences). On découvre la présence d'un «Perdu». Ce n'est pas clairement expliqué mais on comprend qu'il s'agit d'un homme retourné à l'état sauvage, qui vit dans la nature, et qu'il y en a d'autres comme lui. Ce sera à suivre. On découvre aussi que les Rippers, ces bêtes toujours plus dangereuses, ne sont peut-être pas la plus grande menace qui pèsera sur la colonie. En effet, qui a fait dérailler le train de ravitaillement rempli d'armes ? Pas des créatures, c'est certain ? D'autres hommes ? Beaucoup de mystères à éclaircir.
Les dessins de Thomas von Kummant sont toujours aussi réussis, réalistes. Des plans incroyables, des images aux traits et aux contours précis et clairs. Aussi, l'attention qu'il porte aux détails est inouïe. Que ce soit la vue sur la colonie, les environs, l'intérieur des maisons, tout ! Il arrive à me faire croire à ce monde futuristique, à me le présenter de manière convaincante. Et ces couleurs vives, wow ! Mais les plans de près sont également réussis. Les traits sur les visages des personnages laissent paraître leurs émotions. C'est visiblement du grand art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
tchouk-tchouk-nougat
  21 mars 2015
A Fort Apache la vie continue. Zack et Archer s'intégrent tant bien que mal à la communauté entre rivalité d'adolescents, quête amoureuse et plongeons dans leur petit travers espiègle de jeunes en manque de repère... Alors que au-delà des murailles de la colonie la menace des rippers se fait de plus en plus présente et l'aide de la ville de plus en plus rare.
AAH qui a dit que la vie d'adolescent était facile! Surtout quand une jolie asiatique débarque dans ce lieu clos en compagnie de son père, as des arts martiaux. Rivalités amoureuses et emballement des hormones au rendez-vous. Et s'il pouvait s'y ajouter un soupçon de danger ça pimenterait les relations non?
En dehors de ce charmant tableau sur la vie difficile des adolescents j'ai bien aimé le fait que les auteurs introduisent un petit plus qui donne à l'histoire une profondeur et un suspence qui permet de ne pas s'enuyer. Effectivement entre le mystérieux déraillement du train de ravitaillements, les rippers de plus en plus hardis et l'apparition de cet enigmatique et inquétiant "perdu" il y a de quoi donner une autre dimension, plus profonde, à cette saga.
Bien sur les dessins sont toujours une merveille. Rien à redire. le travail des lumières donne un rendu des ambiance tout simblement prodigieux.
Elle en jette en plus cette couverture rose! On risque pas de la louper dans les rayonnages de la librairie!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BookShellFairy
  01 juillet 2015
Gung Ho ! Toujours aussi percutante, et aussi envoûtante !
Ça y est nos jeunes amis Zack et Archer se sont acclimatés (ou presque) à la vie à Fort Apache. Nous suivons surtout Zack dans les jours qui suivent l'attaque des Rippers du Tome 1.
Au programme : de l'action, de la baston, des rivalités, du sexe (eh oui !), de nouvelles rencontres...
Le tout toujours servi sur un fond post-apocalyptique. Avec la pression constante de devoir vivre sa vie à fond, car demain nous verra peut-être mort.
Longue vie à Gung Ho ! En attendant la suite, je vous souhaite d'excellentes lectures...
Commenter  J’apprécie          90
MarquePage
  09 avril 2015
Mon père et ma soeur ont tout de suite pensé à moi en achetant cette BD. Et ils ont eu raison. J'ai adoré ! C'est juste trop bien ! Parfait ! Rien à redire.
Tout d'abord les dessins sont splendides, aux couleurs vives. C'est très agréable de tourner les pages, de s'y appesantir, d'y revenir. Rien que pour ça bravo.
Mais c'est loin d'être que ça ! Une découvre un monde où la vie est dure, en permanence à l'affut du danger et où il faut tout rationner. Un monde très réussi. (Oui j'avais dit que j'avais tout aimé^^). Pas facile, enfin encore moins facile, d'être adolescents dans un tel contexte. Les deux sont développés avec beaucoup d'actions mais aussi de sentiments, ce qui satisfait tout le monde. Une crise d'adolescence tout à fait transposable à notre monde moderne.
Quant à nos ados ils sont différents les uns des autres, attachants et charismatiques. Ca arrive quand même qu'on est envie de les gifler ou de les secouer de temps à autre. Enfin ça reste des ados^^.
Voila une série à découvrir absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
yvantilleuil
  13 janvier 2017
Ce deuxième volet poursuit l'excellente saga post-apocalyptique proposée par les auteurs de la chronique des Immortels, Benjamin von Eckartsberg et Thomas von Kummant.
Le premier tome invitait à suivre l'intégration de deux adolescents au sein l'enceinte fortifiée de la colonie n°16, également appelée « Fort Apache », et faisait découvrir les règles très strictes qui régissent ces petites communautés confrontées à une menace extérieure redoutable.
Après l'attaque sanglante des monstres qui concluait l'album précédent, la tension retombe un peu au sein de la petite communauté isolée en territoire hostile. Si ce passage plus calme lève un peu plus le voile sur le fonctionnement de ces campements retranchés, il permet également au scénariste d'approfondir les relations entre les personnages, tout en mettant en avant les rivalités existantes entre les différents clans. L'arrivée d'un maître d'armes nippon et de sa jolie fille va d'ailleurs accroître les tensions existantes entre les adolescents.
Si la menace extérieure demeure invisible mais bel et bien présente durant cette première partie d'album, la seconde moitié joue à nouveau pleinement la carte de l'action, dévoilant une nouvelle fois tout le potentiel létal de cette « Plaie Blanche ». de plus, l'attaque du train d'approvisionnement annonce des temps particulièrement difficiles pour la petite colonie…
Visuellement, le graphisme de Thomas von Kummant est à nouveau de toute beauté. Outre des décors fourmillant de détails et des personnages réalistes et très expressifs, il installe une ambiance faussement optimiste à l'aide d'une colorisation chaude. Si ces couleurs printanières sont encore mises en avant par l'absence d'encrage, l'auteur parvient tout de même à y insuffler une menace latente, qui dévoile une nouvelle fois son visage à coups de giclées rouges. le récit laisse alors une part plus importante à l'action et vire vers l'horrifique, abandonnant de nouveau le lecteur avec l'envie de découvrir la suite au plus vite.
Tout comme lors du premier épisode, l'album est également proposé en deux albums en format deluxe, limité à un tirage de 3000 exemplaires. le lecteur a ainsi le choix entre la version classique prévue en cinq tomes de quatre-vingt pages et ce tirage spécial en dix tomes grand format enrichis d'un bonus d'une vingtaine de pages.
Une saga vivement conseillée que vous retrouverez également dans mon Top de l'année !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (4)
Sceneario   22 mai 2015
Quand à Von Kummant, après nous avoir époustouflé visuellement dans les trois premiers volets des Chroniques des Immortels, il nous épate par cette nouvelle facette de son talent.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   05 mai 2015
Ce duo de jeunes auteurs allemands semble savoir parfaitement où il va. Et, devant une des meilleures séries du genre actuellement, on y va avec lui, en toute confiance.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   10 mars 2015
Il soutient efficacement le propos de cette chronique à peine futuriste écrite avec son compère Benjamin von Eckartsberg, rendant ce monde fascinant, crédible et très... inquiétant.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Auracan   04 mars 2015
Le dessinateur accorde une attention toute particulière à ses lumières, et parvient ainsi à restituer une belle variété d'ambiances.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   21 mars 2015
Le but de nos règles et de ces punitions n'est pas de vous torturer. Elles servent à vous protéger!
Fort Apache est une prison. Mais ce ne sont pas les murs qui vous retiennent prisonniers, ce sont les bêtes à l'extérieur. La peste blanche est un mur de dents, de griffes et d'animaux assoiffés de sang!
Bientôt vous devrez porter des armes pour vous défendre, ainsi que la communauté. Mais cela exige un grand sens des responsabilité qui visiblement vous fait défaut. Ces coups doivent vous rappelez votre erreur, pour que vous ne l'oubliez jamais, ni ne la reproduisiez.
Nous vous punissons parce que nous avons besoin de vous.
Nous vous fouettons parce que nous vous aimons.
Vous êtes l'avenir!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Domi_VDomi_V   20 août 2015
«Gung Ho» est un cri que l'on pousse pour se donner du courage, pour montrer qu'on a peur de rien. Son origine viendrait des soldats américains qui l'utilisaient lors de la Seconde Guerre mondiale. Par extension, ce cri désigne une tête brûlé, une personne téméraire.

(exergue)
Commenter  J’apprécie          202
trogloniotroglonio   17 février 2015
- Parfois, j'ai du mal à croire que tu sois le plus âgé de nous deux.
- Ces vieux clodos de fort Apache sont tellement occupés à survivre qu'ils oublient de vivre, mec. VIVRE, tu comprends?
Commenter  J’apprécie          60
MarquePageMarquePage   09 avril 2015
- Sophie m'aime bien aussi, je crois. Mais j'ai peur d'être juste un copain à ses yeux. En tout cas, j'attends la bonne occasion.
- N'attends pas trop longtemps. Tu pourrais être mort demain. Ou bien Sophie.
Commenter  J’apprécie          50
Laureline46Laureline46   08 février 2015
- Toi, garçon, pourquoi très gros ?
Toi pas entrainement ?
Toi voler nourriture ?
Quoi problème toi ?
- Oui, heu, non, mon père est l'éleveur de porcs ici ...
- Toi courir dix tours par jour, jusqu'à ce que plus gros.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Thomas von Kummant (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas von Kummant
Manga Report au Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême. Interview de Benjamin von Eckarstberg et Thomy von Kummant, auteurs de Gung Ho chez Paquet Une interview de deux auteurs qui ont le Gung Ho en eux !
autres livres classés : post-apocalyptiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2824 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre