AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Critiques (190)
Classer par :   Date   Les plus appréciées

La Patience du Franc-Tireur

Pour qui n'y connaît rien, l'aspect documentaire sur le matériel des tagueurs, leur moeurs et leur code d'honneur, est fort intéressant, sans lourdeur ni longueur ; seul le dialogue final, passage forcé sur l'art, l'illégalisme et la récupération marchande, paraît un peu didactique. le livre est cependant sauvé par son twist final, qui rajoute une couche de mystère au moment où l'on pensait avoir tout éclairci.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          91
La couleur de l'eau

La couleur de l’eau, c’est l’histoire d’une attente, d’un espoir, d’une avancée vers ailleurs. C’est une constante chez Kerry Hudson. A force d’avancer, il est probable qu’on trouve mieux ailleurs.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          70
Un nageur dans la ville

Méditation existentialiste, si l'on veut, sur la solitude de l'animal humain et l'incommunicabilité, dans le monde en général et les mégapoles contemporaines en particulier, ce roman à l'intrigue flottante – forcément – semble lorgner du côté de Beckett ou Kafka.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          70
Le tout va bien

Au premier degré, c'est très drôle, et on parcourt les 136 pages avec le sourire aux lèvres. Au deuxième degré, c'est un panorama par la bande de l'état du monde aujourd'hui et des trucs pas possibles qui s'y déroulent (« 35 employés de Disneyworld arrêtés pour pédophilie »), soit une vérification par l'exemple du fait que le monde est fou. Aux troisième, quatrième et énième degrés, ce sera ce que vous voudrez.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          70
Les derniers jours du paradis

Si une telle super-intelligence gouvernait la Terre à son insu, assurant une paix perpétuelle au prix d'un contrôle subtil de l'information, faudrait-il la détruire ? C'est l'une des questions, cruciales, que pose ce roman mené de main de maître, d'un néo-classicisme bluffant.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          70
Jours de miel

Un assemblage drolatique, où les problèmes d’érection des uns côtoient les observations ornithologiques des autres, où les amours adolescentes s’estompent dans des voyages au long cours.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          60
All you need is kill, tome 1

On retrouvera globalement dans All you need is kill ce qui fait à la fois la force – narration ultra-fluide et percutante – et la faiblesse – dessin brillant sur le plan technique mais sans charme ni originalité, produit du travail hétérogène d'un chara-designer, d'un dessinateur principal et d'une armée d'assistants – de la bande dessinée populaire japonaise [...].


Lien : http://www.chronicart.com/ba..
Commenter  J’apprécie          60
Dans la chambre d'Iselle

Un roman d’une grande richesse, en somme, qui actualise de manière originale la vieille tradition du récit utopique.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50
J

On ne peut s'empêcher de trouver que ce livre illustre surtout combien il est difficile de s'aventurer dans le genre sans être pataud ou ridicule, ni tomber dans l'un des écueils possibles – l'invraisemblance, le décor-prétexte (inventer une société futuriste pour une intrigue qui pourrait se dérouler ailleurs), le didactisme, les ficelles, la lourdeur.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50
Cent titres

En série et lues à la suite, toutes font au moins sourire, et les plus drôle n'en paraissent que meilleures. le Rouge et le Noir, Jeanne Mas. Cabernet Sauvignon, Merlot-Ponty. C'est potache et intello, vulgaire et raffiné.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50
Bienvenue à Mariposa

Le récit tient un peu du livre à sketches, avec les aventures successives d'une série d'habitants ; au bout de 200 pages, on a l'impression d'être soi-même un résident de Mariposa, prêt à pousser la porte d'un commerce de la grande rue, si caractéristique et si anachronique à la fois ; Leacock raconte un monde pré-industriel, pas vraiment sorti de la ruralité du XIXe siècle [...].


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50
Reconnus

Telle est l'idée de Guy Robert (ce nom, franchement ! Il s'en moque lui-même) dans Reconnus, récit en courts paragraphes de ses rencontres avec des gens célèbres. [...] Puisque n'importe quel quidam s'en serait vanté, pourquoi pas lui ? Et voilà le dispositif de ce drôle de petit livre qui est à la fois une performance (une « oeuvre »-concept à la Edouard Levé, si on veut), une autobiographie et une méditation sur l'idée de célébrité, si dérisoire et si puissante.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50
Chéri-Chéri

Si on établit un jour la liste des plus mauvais romans de Philippe Djian, il faudra penser à y inscrire Chéri-Chéri.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50
Geek sublime

L'auteur, Vikram Chandra, la cinquantaine, est devenu célèbre dans les années 2000 avec un roman-Bollywood qui a fait le tour du monde, le Seigneur de Bombay. Dans une vie antérieure, il avait été programmeur informatique [...]. Ce sont ces deux facettes de sa vie, la littérature et le codage, qu'il met en parallèle dans cet essai marrant et documenté qui tient à la fois de l'autobiographie, de la réflexion sur l'art et du manuel introductif façon « le codage et les portes logiques pour les Nuls ».


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50
Un yakuza chez le psy & autres patients du ..

C'est farfelu, débonnaire et franchement marrant, avec une pointe de sadisme flegmatique qui n'est pas pour déplaire. Et, en prime, une couverture dessinée par Romain Slocombe. Banzaï.


Lien : http://www.chronicart.com/li..
Commenter  J’apprécie          50