AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Manii David
Homme, France
Lecteur inscrit le 21/07/2019

41 abonnés     39 abonnements
Asseyons-nous tous ici, sur cette vaste prairie d’où nous ne voyons plus de routes ni de clôtures. Ne prenons pas de couvertures pour nous asseoir afin que nos corps ressentent le sol, la terre, les doux arbrisseaux. Faisons de l’herbe notre matelas, et éprouvons sa dureté autant que sa souplesse. Devenons semblables à des pierres, des plantes et des arbres. Devenons des animaux, pensons et sentons comme eux... Écoutez la brise. Vous pouvez entendre l’air, le toucher, le sentir, le goûter. Woniya, Woniya wakan signifie esprit, vie, souffle, renouveau. Woniya, nous sommes assis ensemble, sans nous toucher et quelque chose là ; nous sentons entre nous comme une présence. Parler de la nature, c’est une bonne façon de commencer à se connecter avec elle. Mais mieux vaut lui parler, parler aux rivières, aux lacs, aux vents, comme à des parents. John Fire Lame Deer
Actualités Fil RSS
Pour suivre ses dernières lectures ou découvrir ses critiques de livres, connectez-vous ou

connexion avec
 
    ou    Créer un compte