AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Homme, France
Lecteur inscrit le 22/07/2019

Les trois conseils de maître Tetrizoustan pour apprécier les haikus, qui n'engagent que lui, et seulement si vous en avez besoin.

Conseil numéro 1 - oubliez le zen (n'importe quoi), l'âme japonaise (l'âme japonaise, c'est les pokemons), l'insaisissable, et tous les trucs zarbis. Il n'y a pas de petite bête. Les haikus sont simples. Les haikus sont universels.

Conseil numéro 2 - les haikus sont simples, attendez en un plaisir simple, quand on réussit à se mettre à leur portée ce sont les meilleurs. Les haikus sont modestes. C'est la capacité à apprécier un plaisir modeste qui permet d'apprécier un haiku. Tenez-vous bien : personne ne s'est jamais évanoui en en lisant.

Conseil numéro 3 - lire un haiku est un exercice d'empathie. Un haiku part toujours d'une expérience vécue par le/la haikiste, un instantané dans sa vie. Un haiku est hautement subjectif. Même quand il/elle est absente des mots, le/la haikiste est toujours là, qui ressent. C'est en se mettant à sa place qu'on lit un haiku.

Et si vous ressentez alors une image, une émotion, qui n'était pas explicitement écrite dans le haiku, vous y êtes.

Et maintenant les conseils pour en écrire, euh.... et bien euh... ce sont peut-être bien les mêmes, mais en partant de la fin.

(Mon défi 2020 : manger un kaki.)
Actualités Fil RSS
Pour suivre ses dernières lectures ou découvrir ses critiques de livres, connectez-vous ou

connexion avec
 
    ou    Créer un compte