AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Homme, France
Lecteur inscrit le 22/07/2019

Les trois conseils de maître Tetrizoustan pour apprécier les haikus, qui n'engagent que lui, et seulement si vous en avez besoin.

Conseil numéro 1 - oubliez le zen, l'âme japonaise (l'âme japonaise, c'est Dragon Ball), l'insaisissable, et tous les trucs compliqués professés par des gens dont le business c'est de compliquer les choses. Les haikus sont simples. Les haikus sont universels.

Conseil numéro 2 - les haikus sont simples, attendez en un plaisir simple, ce sont les meilleurs. Les haikus sont modestes. C'est la capacité à apprécier un plaisir modeste qui permet d'apprécier un haiku. Soyez préparé : personne ne s'est jamais évanoui en lisant un haiku.

Conseil numéro 3 - lire un haiku est un exercice d'empathie. Un haiku part toujours d'une expérience vécue par le/la haikiste, un instantané dans sa vie. Un haiku est hautement subjectif. Même quand il est absent des mots, il ou elle est toujours là, en spectatrice. C'est en se mettant à sa place et en ressentant les choses qu'elle a du ressentir qu'on lit un haiku.

Et si vous ressentez alors une image, une émotion, qui n'était pas explicitement écrite dans le haiku, vous y êtes.

Mon défi 2019 : six livres de William Kotzwinkle.
Actualités Fil RSS
Pour suivre ses dernières lectures ou découvrir ses critiques de livres, connectez-vous ou

connexion avec
 
    ou    Créer un compte