AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Vous aimez cette série ? Babelio vous suggère

253 lectures
2 livres
2042 lectures
6 livres
565 lectures
3 livres
329 lectures
3 livres
360 lectures
4 livres
178 lectures
2 livres
2730 lectures
26 livres
1521 lectures
11 livres

Dernières critiques
Les 5 terres, tome 4 : La même férocité

Ah tiens, cet album m'a moins plu que les précédents. Je l'ai trouvé beaucoup plus bavard que les autres, moins dans l'action. Il faut dire que les personnages ayant survécu aux trois premiers tomes sont plus sournois, plus dans l'intrigue, le complot, ils n'agissent pas eux-mêmes.



Mederion, le tigre roi d'Angleon et son Ombre, le lion Therys sont enfin parvenus au sommet et sont sortis vainqueurs de la tentative de coup d'état des lions. Et... il ne se passe malheureusement pas grand chose d'autre dans cet album. Vu leur haut degré de déloyauté, je m'attendais à chaque page à ce que l'un des deux trahisse l'autre mais l'idée ne semble pas avoir traversé l'esprit des auteurs.

Ma déception provient également du fait que nous en sommes déjà au quatrième album et on ne bouge toujours pas d'Angleon, et même, pour être précis, du palais d'Angleon. On a tout un vaste monde de fantasy à portée de main et on ne le visite pas, on fait du sur-place. Le premier tome nous avait aguiché avec des scènes en Ithara et en Arnor mais depuis lors, rien. Je sais bien qu'à chaque continent va correspondre un cycle, mais j'aurais aimé plus d'interactions et surtout plus de découvertes...
Commenter  J’apprécie          70
Les 5 terres, tome 10 : Réapprendre la peur

Parvenu à plus de la moitié du cycle, les intrigues principales sont désormais bien définies et les enjeux commencent à être clarifiés.

Chaque intrigue est liée à un personnage principal en particulier, tout tourne autour de celui ci, et le récit s'articule autour de cinq intrigues.

Tout d'abord, Alissa, l'héritière du clan du Sistre, qui doit asseoir son pouvoir et son autorité à la manière forte. Les évènements du tome précédent qui le clôturaient, montrent jusqu'où elle est capable d'aller pour obtenir ce qu'elle veut, et ce, au grand dam de sa propre famille, dont les membres ne partagent pas systématiquement sa vision ou ses méthodes pour le moins expéditives. Cette intrigue est le cœur d'une guerre des clans qui se joue dans la violence et le sang.

Thori, cette ancienne championne, forcée de reprendre les combats pour espérer gagner suffisamment d'argent qui lui permettra de se payer les plantes rares nécessaires à la fabrication du remède qui pourra guérir son enfant. Cette intrigue là est complètement détachée de la principale et ne semble avoir aucun lien avec la guerre des clans qui sévit dans les mêmes rues, les mêmes quartiers.

Otsue et Teruo, les deux étudiants en archéologie sont sur le point de faire une découverte qui risque de bouleverser définitivement tout le royaume. Même si pour le moment, cette intrigue n'a que peu de rapport avec la principale, nulle doute qu'elle aura des incidences majeures sur la suite.

Keona, l'une des quatre otages d'Angleon, présente dans le cycle précédent, semble se lamenter de son amour perdu, et semble même "préférer" sa vie d'otage, qu'elle considère beaucoup plus libre que maintenant qu'elle est revenue à la cour. Jusque là, rien ne semblait lier cette intrigue à Alissa, mais cela risque de changer. En effet Keona semble préparer quelque chose qui aura des grandes conséquences sur l'avenir.

Enfin, l'enquête de Shin, liée directement au clan du Sistre, dont les découvertes, implications et conséquences risquent de le placer en mauvaise posture.

5 intrigues, 5 personnages qui se détachent du lot, qui se démarquent par leur force de caractère et leur soif de changer ou faire évoluer les choses. Que ce soit Alissa par la force autant de ses bras que de sa personnalité et la peur qu'elle entend inspirer, Otsue par sa passion, Keona et sa soif de changement et de liberté, Thori par son instinct maternel ou Shin et sons sens acerbe de la justice,toutes se démarquent pour faire avancer les choses. Ce sont là cinq personnages essentiels et passionnants qui construisent et portent le récit dans son ensemble.

Chaque intrigue avance à pas de géant dans ce tome jusqu'à un dénouement choc, comme pour chaque fin de tome, laissant dans l'expectative.

Je regrette seulement, et c'est valable pour tous les tomes, que si peu de pages soient consacrés alternativement à chaque intrigue. Certes cela joue sur le rythme et maintient l'intérêt du lecteur, mais une page ou deux tout au plus, est un peu court surtout lorsqu'il ne se passe pas grand chose.

Mais dans l'ensemble, c'est juste réellement fun...!

Voilà...

Commenter  J’apprécie          90
Les 5 terres, tome 3 : L'amour d'un imbécile

Les événements et les complots s'enchaînent, les traîtres pullulent en Angleon. Le trône est encore une fois vacant puisque le nouveau roi et son frère cadet se sont entretués. Il ne reste plus que le tigron Mederion, mais il est encore trop jeune pour régner d'après les lois. Les lions voient là l'occasion inespérée de reprendre le pouvoir mais y parviendront-ils ?

De leur côté, les otages étrangers mettent au point leur plan d'évasion du palais pressentant qu'ils ne seront bientôt plus les bienvenus.

La fuite de la princesse Astrelia prive sa tante Leina de sa vengeance. Elle engage donc à sa poursuite la détective privée Lilyn. Une disparition qui a également alerté Sameus et Helirius, mais c'est l'impitoyable chien mercenaire Kirill qu'ils ont chargé de la retrouver...



Décidément, chaque album de cette série "Les 5 Terres" est un régal. Le scénario du collectif Lewelyn, léché aux petits oignons, aux intrigues et aux rebondissements incessants qui s'enchaînent sans temps mort, est parfaitement mis en valeur par les dessins impeccables de Jérôme Lereculey. Pas un seul instant où l'on se dit "Merde, j'comprends plus rien ! J'ai dû sauter un truc ! Faut qu'j'revienne en arrière !", ni de case incompréhensible où l'on se demande "Mais c'est qui lui, déjà ?". Tout est parfait. De la vraie bonne BD.
Commenter  J’apprécie          80
Les 5 terres, tome 2 : Quelqu'un de vivant

Ce deuxième tome de la série "Les 5 Terres" est celui de la prise de pouvoir d'Hirus, l'héritier désigné du royaume des félins d'Angleon.

Passée la stupéfaction du dernier geste du roi défunt, chacun au palais essaye de s'accommoder de cette nouvelle situation et surtout de ce nouveau régent... disons, impulsif.

Les différentes intrigues se mettent en place.

La princesse Astrelia n'est plus que la cousine (inutile) du nouveau roi et, de plus, elle est enceinte d'un lion, membre de la garde royale (pouah ! c'est d'un vulgaire cette mésalliance !). Elle a donc de quoi s'inquiéter pour sa propre vie, surtout si l'on prend en compte le traitement qu'Hirus inflige à sa famille proche, mère et frères.

Il en va de même pour les otages étrangers qui comprennent que le temps va tourner à l'orage et qu'ils ne sont peut-être plus tellement en sécurité au palais, d'autant que le cerf Eren et de plus en plus proche de la gorille Keona (pouah ! ils font "des choses" entre races différentes !).

Quant à This, la nouvelle recrue de la garde, il semble de plus en plus ne pas être celui qu'il prétend être, et est déjà supérieur aux autres à l'entraînement.

Et ne parlons pas de Kirill, le chien mercenaire, qui vient d'arriver en ville à la recherche de nouvelles missions parce que sa dernière cible vient inopinément de décéder.



Décidément, cette série est admirablement scénarisée, dessinée et colorisée. Tout est bon, il n'y a rien à jeter. Et si je rajoute que chaque album comporte une double page avec les portraits des personnages, une autre avec la carte du monde, une troisième apportant des précisions scénaristiques (ici, la célèbre bataille de Dhakenor) et enfin une page de résumé, je ne peux que conseiller à tout bon bédéphile de se procurer et de lire la série "Les 5 Terres".
Commenter  J’apprécie          100
Les 5 terres, tome 9 : Ton rire intérieur

Je suis encore époustouflé par la qualité graphique de cette bd, non seulement par la finesse et la justesse du trait mais par les couleurs et teintes utilisées qui donnent un ton véritable et unique à l'histoire, et même au cycle.

Je n'ai pas grand chose à dire de ce tome si ce n'est que l'on sent la tempête qui approche. C'est très finement instillé par les auteurs au travers des dialogues, des scènes qui se déroulent sous nos yeux. On sent que quelque chose approche, le grondement se fait de plus en plus entendre.

La guerre des clans s'installe, lentement mais sûrement. Elle a même déjà lieu.

C'est un tome qui pose les bases de tout ce qui va suivre dans le cycle.

Les auteurs ont l'intelligence de ne pas reproduire bêtement ce qui s'est passé dans le premier cycle, pour nous proposer une intrigue différente mais toute aussi riche et passionnante.

Ce récit ne serait pas aussi riche sans les intrigues secondaires, qui sont au moins aussi passionnantes et qui enrichissent le tout.

Et si jusqu'à présent, on ne voit pas trop comment tout cela peut s'agencer et encore moins avoir un lien, on peut parier sans trop se tromper que les auteurs savent où ils nous emmènent...
Commenter  J’apprécie          90
Les 5 terres, tome 1 : De toutes mes forces

Ce premier tome de la série de BD de fantasy anthropomorphique "Les 5 terres" est clairement un album de présentation des personnages et d'introduction de la situation.

Le monde des 5 terres est composé du petit archipel central d'Angleon peuplé de félins ; au nord-ouest, du continent d'Erinal peuplé de cerfs ; au sud-ouest, du continent désertique d'Ithara peuplé de reptiles ; et d'un immense continent oriental avec au nord l'Arnor peuplé d'ours, et au sud la Lys peuplée de singes. Depuis une célèbre bataille, ce sont les félins d'Angléon qui dominent le monde. En guise de signe de paix, les quatre autres peuples ont envoyé un membre de leur famille royale respective comme otage. Cyrus, le vieux tigre, roi d'Angléon est mourant et, n'ayant que deux filles, son successeur sera Hirus l'aîné va-t-en-guerre de ses neveux (on ne va quand même pas donner le pouvoir à une femelle, on n'est pas chez les sauvages, ici !).



Ce premier tome met en place toutes les petites histoires et grands complots qui naissent inévitablement lors des fins de règne. Des intrigues amoureuses "interdites" se nouent également. Et quid de This ce jeune tigre qui veut intégrer la garde royale et qui semble ne pas être celui qu'il dit être ?



Le travail aux dessins de Jérôme Lereculey est remarquable puisqu'ils sont pas moins de vingt-deux personnages principaux et secondaires (!) à évoluer dans cet album, et qu'ils sont tous différenciés (vêtements, coiffures, couleurs de pelage) et aisément discernables les uns des autres. J'en ai lu des BD dont le dessinateur, paresseux du crayon ou mauvais artisan, n'avait qu'un ou deux modèles-types pour ces personnages qui se ressemblaient donc tous entre eux !! Ici, les dessins facilitent la lecture et la compréhension du scénario mis en place par le collectif Lewelyn.

Vive la BD moderne du XXIe siècle dont les albums deviennent certes chers mais qui sont, comme ici, de magnifiques objets, complétés parfois d'un cahier graphique, d'un glossaire ou d'une présentation des personnages.



Je crois bien que je viens de mettre le doigt dans une nouvelle saga qui devrait compter au minimum une trentaine d'albums puisqu'il semble y en avoir six par peuples !
Commenter  J’apprécie          90
Les 5 terres, tome 1 : De toutes mes forces

Quel bel album!

Sur l’île d’Angléon, le roi se meurt. On se doute que les prétendants au trône sont légions et que toutes les manœuvres seront permises. Mais l’originalité de cette saga est que les protagonistes sont anthropomorphes et hauts en couleurs. Les félins tentent de maintenir la paix alors que les royaumes voisins se tiennent sur un pied (ou une patte) de guerre.



Hirus, le neveu du roi, sera-t-il le successeur?

« Vous m’avez désigné non parce que vous m’estimez, mais parce que vous n’avez personne d’autre à mettre à ma place. »

C’est sans compter sur les autres prétendants, les filles du roi, et les intrigues associées.



Ce premier album est fascinant de beauté avec un scénario prenant. Il mets la table à diverses manigances et aux acteurs que nous retrouverons dans les prochains albums.

De toutes mes forces, je cours vers le tome 2. Des guerres de trônes, j’adore!
Commenter  J’apprécie          130
Les 5 terres, tome 8 : Plus morte que morte

De mon point de vue, l'un des points forts majeurs de cette série réside dans les origines sociales des personnages principaux.

En effet, nous avons une princesse, une héritière de clan, un couple de pêcheurs, une cuisinière ancienne championne de lutte, un commissaire enquêteur, des étudiants, et bien d'autres encore...!

Cette mixité et cette diversité des "couches" sociales fondent le ciment sur lequel s'appuie le récit et dans lequel il s'enracine.

Sans cela, les intrigues, portées par les personnages, n'ont aucune valeur, aucune portée, aucune profondeur, et font naître l'intérêt et l'attachement des lectrices que nous sommes.

Car nous pouvons nous identifier, non pas à une ou un protagoniste en particulier, mais bien à une ou plusieurs situations, incarnée par tel ou tel personnage (oui oui, même la princesse!!).

Qui n'a jamais pensé à bouffer, quelle mère ne se sacrifierait pas pour sauver son enfant mourant, quel père n'a jamais pensé à a descendance, qui n'a jamais rêvé de s'élever au delà de sa propre condition...?

Dans ce tome, il est question de justice, de vengeance et de survie, thèmes pour lesquels on pourrait se sentir non concernées, et pourtant si proches de notre réalité...de notre actualité...et qui donnent à réfléchir...

Il est également question de responsabilité, nous rappelant ainsi à quel point elle est affaire d'individu. Les grandes cases vides de textes en moitié de volume, dans lesquelles les personnages principaux sont représentés seuls, face à elles/eux mêmes, sont éloquentes de solitude et de silence...et donc de réflexion...

Que dire de plus...?
Commenter  J’apprécie          90

{* *}