AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

To your eternity

Série de 20 livres (En cours). Écrite par Yoshitoki Oima (20),


Vous aimez cette série ? Babelio vous suggère

1578 lectures
5 livres
2309 lectures
23 livres
1095 lectures
15 livres
2744 lectures
8 livres
5597 lectures
18 livres
4485 lectures
11 livres
5704 lectures
22 livres
2714 lectures
17 livres

Dernières critiques
To your eternity, tome 20

C'est une troisième partie qui commence dans un futur lointain, cette fois. Nous avons un petit aperçu des évolutions de la société qui a intégré les knockers.

Malgré un second arc décevant, j'espère y trouver un nouveau souffle pour cette série dont les débuts étaient prometteurs.
Commenter  J’apprécie          10
To your eternity, tome 13

Nous entamons un nouvel arc pas très folichon pour To Your Eternity.

Cette amorce fait perdre toute substance à une première partie qui avait été grandiose.

L'évolution du héros n'est plus palpable, je n'y suis plus aussi attachée. Je suis tout de même curieuse de voir où tout ça va nous mener.

Commenter  J’apprécie          10
To your eternity, tome 1

Après A Silent Voice, Oima change drastiquement d'univers pour nous plonger dans un monde fantastique avec un concept hyper créatif pour le personnage principal.



Le trait est toujours soigné et il y a beaucoup plus d'actions dans cette série dont je recommande le premier arc, jusqu'au tome 12.
Commenter  J’apprécie          10
To your eternity, tome 20

Voilà encore un bon tome dans cette série de mangas. Une histoire qui change par rapport aux tomes précédents, un monde qui a énormément évolué. Imm et sa bande sont des personnages toujours aussi attachants. L'histoire est prenante, et donne envie de découvrir ses nouvelles facettes. Hâte de découvrir la suite !
Commenter  J’apprécie          00
To your eternity, tome 5

Je redoute toujours de reprendre cette saga : l’auteur a réussi à rendre attachant chaque personnage qui gravite autour de Imm, mais ils n’ont malheureusement pas une fin très heureuse et ça me chagrine à chaque fois.



À la fin du tome précédent, la vieille Piolan était capturée et emmenée sur l’île prison de Jananda. Imm embarque sur un bateau afin de la libérer. Pour ce faire, le seul moyen qu’il a est de remporter le tournoi des champions qui lui donnera l’occasion de devenir le chef de cette île régi par aucune loi. Il est aidé par un groupe de jeunes qui sont là parce qu’ils y ont accompagné un parent criminel.

Quelqu’un a tout fait pour emmener Imm sur l’île et quand on sait qui c’est ! Grrrr ! Ça m’a mise en colère que cette personne soit là.



Je ne sais pas trop quoi penser de Tonali. Je crois que je l’apprécie. Elle et sa bande forment une bonne équipe, mais je reste sur ma réserve. Je me ferai une idée plus précise dans le prochain tome.

Imm prend une nouvelle forme, c’était surprenant et pourtant une bonne idée. Dans ce tome, je l’ai trouvé un peu renfrogné, je le comprends : Piolan lui manque… et à moi aussi.



Les dessins sont toujours aussi beaux. Les scènes de combats pètent. J’ai adoré : le mouvement était parfaitement dessiné.

Bref, je ne vais pas discuter pendant encore trois heures, c’est un coup de cœur pour ce cinquième tome.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
Commenter  J’apprécie          10
To your eternity, tome 6

Nous poursuivons l'aventure avec Imm. Après l'avoir laissé seul en compagnie d'Hayase, nous découvrons qu'une fois encore, sa bonté et sa gentillesse lui permettent de créer des amitiés et de s'entourer de personnes prêtes à se battre à ses côtés.



Tonali, personnage des plus attachants, est mise en avant dans ce sixième tome, et j'ai adoré l'arc qui explore sa relation avec ses amies. Malgré l'horreur de la situation et la cruauté qui règne sur cette île, il est évident qu'il ne faut pas s'attacher outre mesure aux nombreux personnages qui gravitent autour de lui. Une fois de plus, mon cœur a été broyé, piétiné sans ménagement.



Dans ce sixième tome, nous retrouvons ce qui fait le succès de ce manga : de la cruauté, de la souffrance et de nombreux sacrifices. C'est un manga où il ne fait pas bon s'attacher, où les pertes humaines se comptent à la pelle. Néanmoins, cela reste réaliste quant à la dure réalité de la vie humaine dans des contextes toujours différents, à des époques différentes, mais toujours avec le même fond : de belles amitiés et des ennemis toujours plus dangereux.



Cet arc prend fin avec ce tome, et j'ai hâte de découvrir toujours plus à ses côtés dans de nouveaux lieux.
Lien : https://elodie-liseuse-lifes..
Commenter  J’apprécie          10
To your eternity, tome 5



Un manga qui me déchire toujours le cœur après chaque lecture. Imm est un personnage que j'apprécie beaucoup. Il est touchant et si attachant. Suivre son périple reste tout de même un crève-cœur, car pour évoluer, il doit sans cesse perdre ses amies et affronter la mort bien trop souvent.



Dans ce cinquième tome, un changement radical d'ambiance survient avec la découverte d'une île qui se révèle être une prison à ciel ouvert où se trouvent les pires tueurs. Imm va devoir redoubler d'efforts pour en sortir vivant avec Piolan. Au cours de sa quête, il fait la rencontre d'une jeune fille qui a subi bien des épreuves dans sa vie.



Revoir des personnages disparus brise toujours le cœur, même si cela reste le concept du manga et les pouvoirs d'Imm. Malgré tout, je ressors toujours de cette lecture avec beaucoup de tristesse et en même temps, l'envie de suivre Imm dans sa quête, peu importe avec qui et où. Ce tome en particulier est très intéressant pour sa quête d'humanité. L'évolution du personnage prend une tournure qui m'intéresse fortement.



L'aspect de l'adaptation au lieu permet d'en apprendre plus en compagnie d'Imm, des nouveaux personnages et des anciens qui vont poursuivre sa quête. L'univers de l'île rend la lecture encore plus addictive et l'ambiance encore plus malsaine.



Un cinquième tome percutant qui promet de belles choses pour la suite.
Lien : https://elodie-liseuse-lifes..
Commenter  J’apprécie          10
To your eternity, tome 1

Que voilà un titre étonnant ! Où veut donc nous emmener Yoshitoki Oima, qui a entamé cette série en 2016 (publiée dès 2017 en France) ? Le narrateur (ou la narratrice) a envoyé sur une terre une boule aux pouvoirs immenses. Son nom en japonais signifie quelque chose comme « immortel ». Elle semble posséder une conscience, se déplace et prendre l’apparence exacte de ce qu’elle rencontre : un caillou, pour commencer. Puis un loup… et d’autres encore. Et si elle meurt, ce n’est pas un problème : elle se régénère et vit à nouveau. Et ainsi de suite, jusqu’à la forme suivante. Quel est son but ? Mystère ? Exister ? Découvrir la variété des formes de vie ? Atteindre un fort niveau de compréhension du monde vivant ?

En tout cas, de forme en forme, elle fait des rencontres. Un jeune garçon pour commencer. Il est abandonné dans un village glacé. Les adultes sont partis vers un ailleurs meilleur, où les fruits poussent sur les arbres. Ils l’ont laissé s’occuper des plus âgés. Mais ces derniers sont morts depuis. Et reposent sous de belles tombes, sortes de trépieds de pierre recouverts de neige. Il est seul et courageux, parvenant à se motiver chaque jour. Personnage très émouvant dans sa quête de l’autre, d’un avenir meilleur. D’un avenir tout court.

Il donne en tout cas bien le ton. Cette histoire n’est pas rose, édulcorée. La violence est là, soudaine et brutale, entraînant souvent la mort. Le milieu naturel ne fait pas de cadeau et la moindre erreur se paye cash. Sans compter les sociétés humaines qui pratiquent encore le sacrifice de certains des leurs pour, officiellement, les protégés des démons et autres créatures qui les menaceraient. Mais elle est belle cette histoire. Même si on ne sait pas où l’on va. Pour l’instant, je suis dedans et j’attends de voir dans quelle direction me conduira Yoshitoki Oima. D’autant que j’apprécie le dessin clair et précis. Les expressions des personnages sont bien marquées sans tomber dans l’excès (à part les enfants qui en font souvent trop) et les décors sont frappants de réalisme. Quant aux quelques scènes d’action, je les ai trouvées réussies, rapides et effrayantes à souhait. J’ai bien aimé le plan (page 155) vu depuis l’intérieur de la gueule d’un monstre, avec de belles grosses dents au premier plan.

Une bonne surprise donc que ce premier opus. La suite m’attend.
Commenter  J’apprécie          292

{* *}