AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Citation de Jcequejelis


Jcequejelis   07 février 2017
Les jacobins de Gérard Maintenant
Les journées révolutionnaires des 5 et 6 octobre 1789 eurent, entre autres conséquences, de fixer à nouveau la résidence royale à Paris. L'Assemblée nationale à suivi. Les députés patriotes du Club breton cherchèrent alors un local, proche des Tuileries, pour continuer à tenir leurs réunions, comme à Versailles, Dubois-Crancé, dans son « Analyse de la Révolution française », décrivit cette translation :
« Lorsque l'Assemblée des état généraux eut décidé, le 6 octobre 1789, qu'elle était inséparable du roi et qu'elle irait à Paris tenir ses séances, le Club breton fut rompu, mais les avantages que la cour en obtint forcèrent bientôt ses membres à chercher les moyens de réorganiser leur réunion. Il fallait un local à portée des séances du corps constituant, qui venait d’être établi au manège des Tuileries ; on trouva le prieur des Jacobin de la rue Saint-Honoré disposé à prêter la salle de la bibliothèque du couvent, et l'on s'y installa. »

3009 – [Que sais-je n° 190, p. 11]
Commenter  J’apprécie          00