AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Pierre-fendre
  18 janvier 2018
Pierre-fendre de Brice Tarvel
Pierre-Fendre est un roman de fantasy assez traditionnel (ce qui n’est pas péjoratif !). Déjà, il reprend le principe de quête à travers ses trois groupes de personnages : celui de Dulvan, celui d’Aurjance et celui de Murgoche. Chaque groupe a son objectif, en allant tous au même endroit. Il s’agit donc d’un voyage, rythmé par des chapitres se concentrant sur un des groupes précédemment cités. Ils parcourent ainsi les différentes « salles-territoires » du château, correspondant aux saisons : de Viridis, salle du printemps, il devront traverser Chaloir, salle de l’été, puis Feuille-Sèche, salle de l’automne, pour enfin parvenir à Pierre-Fendre, salle de l’Hiver.



Ensuite, à travers leur périple, ils vont croiser des créatures et rencontrer des embûches, chacun les leurs ; ce qui fait d’ailleurs que les chapitres sont loin d’être redondants. Parmi les créatures qui nous sont décrites, certaines sont issues d’une mythologie ou de contes, quand d’autres sont créées de toutes pièces (chapeau pour les gonches, je les adore). La déambulation dans le château est riche, un véritable foisonnement de détails et de précisions. L’imagination de l’auteur est débordante et le monde qu’il a créé est vraiment très original !



Enfin, le style d’écriture est très littéraire, très érudit, avec un langage plutôt soutenu et de vieilles expressions. Ce côté-là m’a donné un peu de mal, moi qui ai l’habitude de lire pas mal de contemporain ! Mais au fur et à mesure de la lecture, on se rend compte qu’une écriture plus accessible aurait été carrément anachronique. Pas vraiment un mauvais point, donc !



Pierre-Fendre est donc un très bon roman de fantasy, mais pas que. Il invite également le lecteur à se questionner, autour de différentes thématiques : la recherche du bonheur, l’amour, le dépassement de soi… Tout en affichant méchamment le sexisme et l’homophobie (quelle surprise ce fut pour moi de découvrir une critique de l’homophobie dans ce roman !), sans forcer non plus. Les personnages sont tous différents, offrant au lecteur une ouverture sur la disparité des individus à travers leur voyage initiatique.



Ce roman est une très bonne surprise, je n’étais pas forcément convaincue au départ et puis… Le voyage fut exceptionnel ! Je vous conseille à vous aussi de le découvrir !
Lien : https://folitteraires.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tierra virgen
  18 janvier 2018
Tierra virgen de Alberto (1936-) Vázquez-Figueroa
À part Touareg et le fils du Touareg pas de traduction en français pour les romans d'aventure de Vasquez Figueroa ce qui n'est pas le cas de ses confrères Vasquez Montalban ou de Perez reverte: problème éditorial?. C'est toujours palpitant, juste et humaniste car l''auteur, natif de Tenerife a vécu en Afrique et notamment au Maroc et au Sahara occidental. Journaliste, il a été témoin de conflits en Guinée, Tchad, Congo, Saint-Domingue, Bolivie et Guatemala.

Il s'agit ici d'un roman d'aventure dont le héros est un ancien soldat au Vietnam qui laisse tout derrière lui pour partir à la recherche des indiens Yubani dans la forêt amazonienne.
Commenter  J’apprécie          10
Marfil
  18 janvier 2018
Marfil de Alberto Vazquez-Figueroa
À part Touareg et le fils du Touareg pas de traduction en français pour les romans d'aventure de Vasquez Figueroa ce qui n'est pas le cas de ses confrères Vasquez Montalban ou de Perez reverte: problème éditorial?. C'est toujours palpitant, juste et humaniste car l''auteur, natif de Tenerife a vécu en Afrique et notamment au Maroc et au Sahara occidental. Journaliste, il a été témoin de conflits en Guinée, Tchad, Congo, Saint-Domingue, Bolivie et Guatemala.

Il s'agit ici, d'un roman d'aventure dont le héros est un enfant de parents (le père brutal, la mère lesbienne) africains qui part à la recherche d'un éléphant géant au coeur de l'Afrique.
Commenter  J’apprécie          10
Astérix, tome 37 : Astérix et la Transitalique
  18 janvier 2018
Astérix, tome 37 : Astérix et la Transitalique de René Goscinny
Dès que j'ai vu cette BD, je l'ai acheté et je l'ai lu.

Cette BD d' Astérix est aussi drôle que les autres.
Commenter  J’apprécie          00
Les pluies
  18 janvier 2018
Les pluies de Vincent Villeminot
Encore une fois j'ai été agreablement surprise par Vincent Villeminot, un livre d'une pureté incroyable, Kosh et Noah sont les deux personnages qui m'ont le plus plu. Kosh est juste magnifique, toujours a se sacrifier pour les autres, a donner plus qu'a recevoir, il est la pureté même. L'histoire est très surprenante je n'ai pas l'habitude de lire ce genre d'histoire sur les catastrophes naturelles mais j'ai vraiment accroché, elle est bien écrité et bien ficelée j'ai hate de lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
J'ai avalé un arc-en-ciel
  18 janvier 2018
J'ai avalé un arc-en-ciel de Erwan Ji
On a adoré ce roman, car Capucine parle franchement de ce qu'elle ressent et de ce qu'elle pense. Le livre est original car elle habite au USA mais sur son blog elle parle en français ce qui nous donne une idée du quotidien de cette adolescente qui vit avec une autre mentalité.



Jade D.

Laïla.K
Commenter  J’apprécie          00
La liste de mes envies
  18 janvier 2018
La liste de mes envies de Grégoire Delacourt
Ah ces petits romans qui se dévorent... tant ils sont comestibles! Après avoir lu, "En attendant Bojangles" de Bourdeault, je découvre "La liste de mes envies" de Delacourt. Dans ce récit, il y une histoire banale et un évènement qui vient la bouleverser... mais il y a surtout la forme et toute une poésie qui se dégage du fond... et moi, j'apprécie cette plume-là. J'ai aimé le choix des mots et la précision donnée aux différentes émotions. C'est beau, ça fait du bien et je trouve intelligente la réflexion de l’héroïne face au potentiel changement radical que pourrait prendre sa vie si elle en décidait ainsi...
Commenter  J’apprécie          20
L'arbre-coeur
  18 janvier 2018
L'arbre-coeur de Comes ()
Ambre est photographe de guerre mais une grave blessure en Afghanistan va l'obliger à rentrer en France. Elle a perdu un œil, mais dans son village natal des Ardennes elle retrouve les brides de son enfance. Son équilibre mental vacille.



Une ambiance très particulière que cette BD en noir et blanc datant de 1988. L'histoire est centrée sur un personnage féminin à la fois fort et fragile. On comprend assez vite qu'elle est atteinte d'une schizophrénie, que sa blessure en a réouverte d'autres plus anciennes. J'aime assez le fait qu'on soit dans sa peau, qu'on vive avec elle ses hallucinations et qu'on perçoive sa façon de voir le monde. Autour d'elle, les hommes de son village n'accepte pas cette différence et l'hostilité grandit.

L'ambiance est à la fois poétique et à la fois très noir et violent.



le dessin est du noir et blanc. Le trait est fin, tout en ombre très marquée. J'ai aimé le rendu assez incroyable de la nature en particulier de la forêt sous la neige.
Commenter  J’apprécie          10
Une voix en nord
  18 janvier 2018
Une voix en nord de Véronique Petit
A 8 ans , Marco ne sait toujours pas lire au grand désespoir de son maître .Il préférerait chanter plutôt que de lire et de grandir .



Ce livre m'a plus parce que Marco est apprécié par sa famille et il est drôle . Ce roman est à lire de toute d'urgence , je trouve ça génial.

Chloé
Commenter  J’apprécie          00
Les Pantins Marionnettistes, tome 2 : L'île d..
  18 janvier 2018
Les Pantins Marionnettistes, tome 2 : L'île du ouï-dire de Samantha Cortenbach
Et voilà, je viens d'achever mon périple d'un peu plus de 1000 pages, les deux tomes confondus en compagnie des pantins marionnettistes. Je suis triste de quitter ces personnages qui ont su me manipuler autant qu'ils se sont manipulés entre eux.

Ce tome 2, bien que différent, plus sombre, plus violent m'a plu autant que le premier. Je n'en exclue pas une relecture et ils ne sont pas si nombreux les livres d'action que l'on peut relire sans s'ennuyer. Connaître la fin devient accessoire tant le reste du livre est riche en rebondissements

L'île du ouï-dire ou l'histoire de l'île de Baham...

Comment un homme intelligent et charismatique peut manipuler les personnes, les foules, l'opinion à sa guise, occulter, transformer la vérité..

Comment un petit grain de sable dans un plan peut tout faire basculer...

Où les manipulateurs ne sont pas toujours ceux que l'on pense ni ceux qu'ils croient être...

On y retrouve donc les personnages du "château des brasseurs d'air" exilés sur l'île de Braham. Oublié le faste des cérémonies du château des Roches, on se retrouve avec une communauté insulaire, coupée du monde et en proie à des règlements de comptes et les attaques. Les atrocités n'en sont pas moins spectaculaires, inspirées par la haine et la vengeance.

Une ambiance peut-être plus "thriller" que sur le premier tome
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Esthétique relationnelle
  18 janvier 2018
Esthétique relationnelle de Nicolas Bourriaud
manifeste d'un art conceptuel années 80-90
Commenter  J’apprécie          00
Moi et Ma Bande/ Zelie et Moi
  18 janvier 2018
Moi et Ma Bande/ Zelie et Moi de Ytak Cathy/Scotto Th
Yannis n'en revient pas Zelie s’intéresse à lui. Zelie, c est la fille dont il aimerait être l'ami. Le seul problème,sa bande de copains ...





Je n'ai pas aimé ce livre car il n'y a pas d'action ce n'est pas drôle,et c est n est pas de mon style .



Alézio
Commenter  J’apprécie          00
Les Ferrailleurs, tome 1 : Le château
  18 janvier 2018
Les Ferrailleurs, tome 1 : Le château de Edward Carey
Un véritable ovni littéraire. Quand j'ai vu la couverture et les illustrations intérieures j'ai immédiatement pensé à l'univers de Tim Burton. C'est d'ailleurs pour cela que je voulais lire ce livre. Même si je l'ai fini en quelques heures à peine, je n'ai pas été transportée par le scénario. Ce premier tome est riche en rebondissements et pose les bases d'un univers excentrique et déjanté mais je ne vois pas vraiment où peuvent nous conduire les tomes suivants.

Le décor est crasseux, Londres est une ville nauséabonde, où les déchets s'entassent et où les gens vivent dans une puanteur et une saleté constantes. Le château des Ferrayors, la plus riche famille londonienne, trône au milieu d'une montagne de détritus. Mais les Ferrayors ont l'habitude de ce mode de vie et règnent en maîtres sur la décharge. Ils emploient de nombreux serviteurs et malgré l'absurdité de leur univers, vivent selon des règles très strictes. Au travers de Clod, nous apprenons bien des choses sur le manoir. En guise de baptême, chaque Ferrayor reçoit un objet de naissance, qu'il devra toujours garder près de lui. La particularité de Clod est qu'il entend tous les objets parler. Aussi, quand sa vieille tante perd son cadeau de naissance, Clod est sollicité pour le retrouver. C'est un livre loufoque mais qui bien vite, devient la quête iniatique de Clod, son rituel de passage vers l'âge adulte. Ce roman questionne également sur l'acceptation des différences dans la société. Il peut être lu et compris à divers degrès. Pour ma part c'est une petite déception, je ne suis jamais vraiment rentrée dans l'histoire et je ne suis pas certaine de lire la suite. Ce qui est dommage, car j'ai quand même apprécié l'inventivité de l'auteur et je salue l'originalité de cette lecture.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
castelletto
  18 janvier 2018
castelletto de Emma Mars
Déjà en premier lieu je ne sais pas ce qui c’est passé mais quand j’ai rentré le livre dans babelio j’ai bien tapé le nom de Emma Mars dans la case auteur mais cela c’est transformé en Frédéric Mars mais je tien a préciser que c’est bien Emma Mars l’auteure.

Maintenant mon avis. Castelletto fait parti d’une trilogie apparemment car ce livre-ci est le premier tome mais en lisant les dernières pages je me demande ce que l’auteure pourrait bien faire comme suite car pour moi tout a été dit dans ce livre mais peut-être que la suite me surprendra.

En ce qui concerne l’histoire j’ai bien aimé même si à certains passages j’ai trouvé certaines longueurs et qu’il y avait un peu trop de description

Ensuite ce n’est pas vraiment une critique envers le livre lui-même mais j’ai l’impression d’avoir déjà lu ce genre d’histoire dans le sens où une jeune femme cherche l’amour, la liberté et ses origines mais ce n’est qu’une impression.

En revanche je trouve intéressant que l’histoire parle d’une fille de prostituée devenue elle-même prostituée car je trouve que c’est un sujet dont on ne parle pas vraiment.

Un point qui m’a dérangé c’est que l’histoire est censée se passer au 14ieme siècle à savoir en 1361 et j’ai eu l’impression d’avoir un parlé récent qui date de nos jours et non du 14ieme. Je ne dis pas qu’à cette époque ils avaient un dialecte différent du nôtre mais j’ai eu la sensation d’un parlé un peu trop moderne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Traces
  18 janvier 2018
Traces de Florence Hinckel
Ce livre m'a plu car il y avait du suspens , il m'a aussi plu puisque sa parle de logiciel :-) Ce livre m'a quelque part déplu car il était long :-( C'est grâce au titre que j'ai voulu le lire ... Ce livre est super !
Commenter  J’apprécie          01
PIRATAS
  18 janvier 2018
PIRATAS de Alberto Vazquez-Figueroa
À part Touareg et le fils du Touareg pas de traduction en français pour les romans d'aventure de Vasquez Figueroa ce qui n'est pas le cas de ses confrères Vasquez Montalban ou de Perez reverte: problème éditorial?. C'est toujours palpitant, juste et humaniste car l''auteur, natif de Tenerife a vécu en Afrique et notamment au Maroc et au Sahara occidental. Journaliste, il a été témoin de conflits en Guinée, Tchad, Congo, Saint-Domingue, Bolivie et Guatemala.

Il s'agit ici d'une aventure maritime sur fond de traite des noirs.
Commenter  J’apprécie          10
Les petites victoires
  18 janvier 2018
Les petites victoires de Yvon Roy
Marc et Chloé sont un couple plein de vie et naturellement l'envie de fonder une famille se fait sentir, c'est là qu'Olivier fait son apparition. Joli petit bonhomme dont les parents surtout le père espère qu'il accomplira beaucoup de choses dans sa vie évidemment Marc rêve déjà de grands projets. Malheureusement quelques mois plus tard un diagnostic tombe et avec lui tous les rêves d'un père, le mot autisme est prononcé et c'est la douche froide.

Il est difficile de voir dans ces illustrations les mots difficiles à prononcer pour ce père :"tu es le fils le plus formidable", des mots qui restent coincés, malgré tout Marc veut prendre les choses en main et refuse de voir son fils subir ces tests et le laisser dans son monde, il le bouscule pour lui "redonner vie". Être autiste n'est pas une fatalité et il compte bien mettre certaines méthodes en pratique faites d'ingéniosité et d'amour bien loin des préconisations de médecins et autres spécialistes. Son but est de voir son fils épanoui, il lui faudra une grande quantité de patience pour surmonter les difficultés, de la compréhension parce que de l'amour pour son fils il en a à revendre.



Le combat quotidien débute, Marc se consacre entièrement à Olivier et c'est un parcours magnifique qu'il nus livre dans cet album, un plein d'espoir pour un chemin de fierté. Cette lecture m'a donné des frissons, du bonheur en voyant l'avancée d'Olivier et ce qu'il deviendra car c'est une histoire vraie, un témoignage qui m'a fait comprendre que l'autisme on peut le combattre et donner une chance à ces enfants, une chance qui leur est propre même s'il faut gravir des montagnes pour ça. C'est par de petites victoires que l'espoir renaît.



Magnifique album sur une relation père-fils privilégiée, un récit optimiste que je vous souhaite de découvrir.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Toxique
  18 janvier 2018
Toxique de Niko Tackian
Sans hésiter je mets 5 étoiles à ce polar qui m'a captivé. Il y avait tous les ingrédients pour me faire passer un excellent moment de lecture.

Une écriture fluide, avec des chapitres courts mais qui s'enchaînent tellement bien, qu'on continue dans notre lecture.

Ce couple Rhonda, et Tomar cet écorché de la vie, qui a eu son lot de souffrances.

Et l'intrigue -en elle-même- dont le personnage central est Marie-Thomas, pour qui j'ai ressenti une pointe d'empathie car comme le dit si bien NIKO TACKAN cette sociopathe a aussi été une enfant sans armes qui s'est défendue avec ses propres moyens contre la violence du monde adulte.

TOXIQUE porte bien son nom, car Marie-Thomas est un véritable poison, sa "maladie" est incurable !

Oui vraiment, j'ai adoré ce polar que je ne peux que vous recommander, et j'espère que vous en deviendrai addict tout comme moi qui attend avec impatience une éventuelle suite ou un autre polar de NIKO TACKIAN.

Commenter  J’apprécie          00
Persécution
  18 janvier 2018
Persécution de Alessandro Piperno
Lors de sa sortie, Persécution m’avait tapé dans l’œil mais depuis je n’avais jamais eu l’occasion de le lire. Alors quand j’ai vu ce roman perdu au milieu de tant d’autres sur une des nombreuses étagères d’Emmaus, j’ai enfin saisi ma chance et je me suis proposé de lui donner une seconde vie.



Nous sommes en Italie dans les années 1980, quand Leo Pontecorvo, un brillant pédiatre est père de famille est accusée par une adolescente de douze ans d’avoir tenté de la séduire. Son monde s’écroule alors et il se terre dans son sous-sol aménagé. C’est l’occasion pour lui de réfléchir, et de nous raconter son mariage, sa vie de couple et de père de famille et puis sa rencontre avec l’adolescente.



J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur Alessandro Piperno, que je lisais pour la première fois. Malgré tout, je ressors avec un sentiment mitigé car le roman est trop long. Trop de blabla qui perdent parfois le lecteur et honnêtement, je pense qu’on pourrait facilement retirer une petite centaine de page.

Je suis quand même ravie d’avoir eu l’opportunité de lire ce roman et je ne tarderai pas retenter une autre lecture de l’auteur.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les Reflets changeants
  18 janvier 2018
Les Reflets changeants de Aude Mermilliod
Cette bande dessinée est l’histoire de trois vies, de trois passés mais surtout de présent sombre et dur. J’ai aimé suivre les histoires de vie de chaque personnage. Tout les oppose et pourtant ils vont finir par être réunis.

Lors de ma lecture j’ai eu un jugement assez tranchant sur Emile que je regrette un peu avec le temps, mais je ne pensais pas lire des propos racistes dans cet ouvrage, je ne m’attendais pas à cela et ça m’a un peu dérouté. Et sur le moment même j’ai peu aimé ma lecture, mais avec du recul je pense que justement l’auteur chercher à nous faire réagir.

Je me suis donc pas du tout entiché d’Emile à cause de ces propos, pourtant au début il me faisait de la peine et à la fin du roman c’est lui qui a réussi à rendre l’histoire émouvante et touchante.. Comme quoi d’un coté comme d’un autre il ne faut pas tirer de jugement attife.. En effet les personnages sont tout simplement humains et sont à la croisée de leur vie, et le passé forge un caractère surtout quand ont à vécu des choses difficiles.

Mais le reste du récit est très bien conduit et m’a permis de passer un moment de lecture agréable. Quant aux illustrations elles sont très bien dessinées, coloré et collent au réel j’ai pu reconnaître certains lieux de Nice ;).



En conclusion une lecture à la fois légère et sensible manier avec douceur sur des histoires de vies. Le tout dans une bande dessinée de presque 200 pages, choses à souligner car rare..
Lien : https://lalectricedyslexique..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1514 critiques

LeFigaro

1751 critiques

LeMonde

1629 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1581 critiques

Bibliobs

1278 critiques

LePoint

652 critiques

LesEchos

890 critiques

Lexpress

3501 critiques

Telerama

2420 critiques

LaPresse

1671 critiques

LaLibreBe...

1056 critiques