AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

On n'arrête pas le progrès
  22 février 2018
On n'arrête pas le progrès de Pascale Hédelin
Un album qui nous propose l'évolution d'objets que l'on utilise au quotidien : téléphone, éclairage, transports, ordinateur ...



J'ai trouvé très intéressant de réunir en une double page l’évolution de telle ou telle invention.



J'ai appris quelque chose 😇: je ne connaissais pas l'ancêtre du train : le train hippomobile avec des rails.



Les illustrations sont simples, efficaces pour bien montrer les différentes évolutions.

Les textes les accompagnant sont courts et vont à l'essentiel. C'est très appréciable pour un album s'adressant aux enfants à partie de 6 ans.



Une riche idée que ce thème nous montrant les évolutions au fil du temps de différents objets que nous utilisons au quotidien.


Lien : https://viou03etsesdrolesdel..
Commenter  J’apprécie          00
Rose Morte, tome 2 : Trois épines
  22 février 2018
Rose Morte, tome 2 : Trois épines de Céline Landressie
Ce roman est un roman de bit-lit atypique grâce à son ancrage historique remarquable. Chaque époque traversée par nos protagoniste vampire est minutieusement documentée et le style de l'auteure nous change agréablement des ouvrages de ce genre souvent mal écrits. Evidemment, le fait que nos personnages appartiennent à l'aristocratie rend encore plus crédible ce langage très châtié.



Ce deuxième tome a pour cadre la Révolution française, après une éclipse de presque 200 ans où Rose a pris pleine possession de ses pouvoirs auprès d'Arthus et au début du roman, après 10 ans d'éloignement en Russie, elle revient auprès de la fratrie.

Elle n'est pas seule et le bel officier russe, son serviteur, va jeter un froid dans ses relations avec les Holival.



L'existence du beau Vassili et les remous qu'il provoque est un des fils rouges du récit.

Le 2ème est naturellement lié au contexte historique en cours de bouleversement magistral, surtout quand on a le sang bleu.

Enfin, la menace des Lamies et la traque de l'érudit représente un troisième fil rouge.



Complots, machinations, combats spectaculaires, coups d'éclat nocturnes se succèdent. Ajoutez à cela, la description d'une société d'immortels complexe et des relations entre personnages remplies de non dits et de secrets et on obtient un excellent roman de vampires, original et bien au dessus du lot.

La série contient une véritable intrigue et n'est pas le prétexte à une énième romance paranormale, même si l'histoire d'Arthus et de Rose, trouble et compliquée à souhait, telle qu'on en attend de personnages multiséculaires, est bien une histoire d'amour. Elle ne va pas de soi. Rose souffre plus qu'elle ne s'épanouit mais elle ne peut se déprendre.



La jeune femme en révolte du premier tome a gagné en maturité et en profondeur, même si elle reste toujours aussi impulsive et prompte à tirer ses propres conclusions et à entretenir les malentendus.



En résumé, j'ai trouvé ce tome encore meilleur que le précédent et il m'a encore donné l'envie de me jeter sur la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Berlin Alexanderplatz
  22 février 2018
Berlin Alexanderplatz de Alfred Döblin
Une lecture assez difficile, peut-être due à une vieille traduction mais le langage populaire berlinois joue beaucoup. On suit une misérable petite frappe dans un Berlin d'entre deux guerres, nauséabond, à l'image d'un Testament du Docteur Mabuse et, même s'il ne vaut pas grand chose, on s'attache petit à petit, et on ne sait trop pourquoi (peut-être parce qu'il essaie de rester honnête), à Franz Biberkopf, un personnage un peu simplet, qui tente vainement de devenir un honnête homme après avoir purgé sa peine de prison pour avoir tué sa compagne en la rouant de coups.

Plus que le récit d'un homme qui veut rester intègre, c'est celui d'une ville, d'un quartier qu'Alfred Döblin nous raconte, diversifiant les points de vue, les styles de narration, rendant la lecture toujours plus dur.

Ce n'est pas un livre que je conseillerai à un récent lecteur, il faut savoir s'accrocher mais il fait entièrement parti de ces livres que je conseillerai à n'importe qui car Berlin Alexanderplatz est, à sa manière, un roman socialement historique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Birthday girl
  22 février 2018
Birthday girl de Haruki Murakami
Une des frustration des nouvelles en est la sensation d’inabouti et Murakami s’en amuse délicieusement. C’est fin et subtil, comme une délicatesse pâtissière en laissant aux lecteurs une totale liberté de s’y projeter.



Un très beau très petit livre aux illustrations flamboyantes de Kat Menschik
Lien : http://noid.ch/birthday-girl/
Commenter  J’apprécie          10
La Clé à molette
  22 février 2018
La Clé à molette de Primo Levi
Sous forme d'un dialogue entre deux hommes, et bien souvent même d'un monologue, l'un écoutant l'autre parlant, Primo Levi dresse ici le portrait d'une profession, constructeur de charpentes métalliques. Mais plus généralement, ce sont des sujets universels qui sont traités ici: l'amitié, l'exil, notre rapport au travail, l'amour, le voyage,... Tout à tour drôle et émouvant ce petit roman nous amène à nous interroger sur le sens de notre vie.
Commenter  J’apprécie          00
Te laisser partir
  22 février 2018
Te laisser partir de Clare Mackintosh
Commencé avec un peu d'appréhension (moi et les histoires sordides liées aux enfants, ça le fait pas trop), puis dévoré avec enthousiasme, j'étais dans le train, à peu près à la moitié du livre, quand soudain j'ai poussé un hoquet de surprise.



Oh.



Oh comme je me suis fait balader. Je suis revenue en arrière, j'ai relu le début, sous un autre angle, bref, un bon gros retournement de situation, qui venait à pic, quand l'histoire commençait à se faire longuette, à piétiner. A partir de là, je me suis plongée avec une double ration de bonheur dans mon petit thriller plus si banal, et extrêmement bien ficelé. Alternant les points de vue des personnages, le roman se lit avec avidité et mérite son petit succès (un million de lecteur conquis, ma bonne dame, rien que ça !).



Clare Mackintosh a officié dans la police, et ça se sent. Son intrigue est passionnante, son twist renversant, son bouquin de ceux qui vous font passer un excellent moment de lecture. Foncez !


Lien : http://histoiresdenlire.blog..
Commenter  J’apprécie          00
Trouver son Ikigaï
  22 février 2018
Trouver son Ikigaï de Christie Vanbremeersch
Pas mal. Encore un livre de développement personnel, sur le dernier sujet à la mode. Trouver ce qui nous fait "briller" pour en faire son métier. Le livre se lit facilement, avec des anecdotes de l'auteur et des témoignages de ses amis.. Il aide à l'introspection en faisant réfléchir à des questions intéressantes... mais est-ce qu'il va suffire à trouver "le travail de ses rêves", ce n'est pas gagné..
Commenter  J’apprécie          00
Giant, tome 2
  22 février 2018
Giant, tome 2 de Bidault Mikael
Cet album en deux volets retrace l’histoire des travailleurs qui, au péril de leur vie et pour un salaire de misère, ont œuvré à la construction des buildings de Manhattan. Ces ouvriers, tous immigrés, viennent pour la plupart d’Irlande ou d’Italie dans l’espoir de vivre le rêve américain.



Le héros du récit, surnommé Giant, est l’un d’entre eux et il travaille sur l’impressionnant chantier du Rockefeller Center. Ce colosse taiseux irlandais vit seul et cache un sombre passé. Suite au décès accidentel de l’un de ses collègues, il est chargé d’annoncer à la famille le drame. Préférant cacher la vérité et se faire passer pour le mari disparu, ses actes ne resteront pas sans conséquences…



Si certains rebondissements sont attendus, le contexte évoqué est quant à lui captivant et le récit reste prenant durant les deux tomes.



Ces acrobates du ciel m’ont beaucoup touchée par leur humilité et la solidarité dont ils preuve entre eux. Malgré leurs conditions de vie et de travail difficiles, ils ne perdent pas leur optimisme et forment une communauté soudée.



L’autre point fort de cette série, ce sont les illustrations de Mikaël. Les couvertures des deux opus en sont un brillant exemple. L’atmosphère de cette époque, marquée par la Grande Dépression et l’effervescence de l’expansion de New York, est retranscrite de façon vraiment réaliste. Les couleurs sépia sont superbes et les planches sont également de toute beauté.



À travers l’histoire de Giant, ce diptyque rend un bel hommage à tous ces bâtisseurs qui ont travaillé dans l’ombre en risquant leur vie au quotidien pour construire les célèbres gratte-ciels de New-York. Une fresque sociale et historique passionnante qui nous offre un voyage vertigineux dans les années 30.
Lien : https://mesechappeeslivresqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
The Mortal Instruments, tome 6 : La cité du f..
  22 février 2018
The Mortal Instruments, tome 6 : La cité du feu sacré de Cassandra Clare
Commenter  J’apprécie          00
The Mortal Instruments, tome 5 : La cité des ..
  22 février 2018
The Mortal Instruments, tome 5 : La cité des âmes perdues de Cassandra Clare
Commenter  J’apprécie          00
GTO (Great Teacher Onizuka), tome 1
  22 février 2018
GTO (Great Teacher Onizuka), tome 1 de Tôru Fujisawa
Premier tome de la série de GTO de Tôru Fujisawa, où Eikichi Onizuka, ancien délinquant et membre d'un gang de motards, décide de devenir enseignant. Si au départ ce souhait est formulé afin de lui permettre d'être en contact avec des lycéennes (objet de son fantasme), Onizuka réalisera finalement que ce métier de prof pourrait être bien plus qu'un moyen d'assouvir ses envies les plus primitives. Un belle entrée en matière pour ce premier tome !
Commenter  J’apprécie          00
Loin de la foule déchaînée
  22 février 2018
Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy
Un véritable chef-d'oeuvre que ce roman... Je connaissais l'histoire de Thomas Hardy grâce au beau film de Thomas Vinterberg, qui déjà m'avait plu. Et là, j'ai pu me délecter de l'écriture de ce grand auteur grâce au dernier Masse critique de Babelio (un grand merci par ailleurs aux éditions Archipoche).

Ce qui m'a le plus plu, outre l'écriture qui m'a véritablement enchanté, c'est la forte présence de la nature, avec les multiples descriptions du paysage du Wessex, de la vie rurale, tout cela contribue à teinter le roman d'une atmosphère si particulière. Même si l’héroïne Bathsheba, est un beau personnage de femme à la fois complexe et paradoxal, luttant entre émancipation et désir, mon personnage préféré reste évidemment Gabriel Oak, droit, fidèle et amoureux, qui fait du roman un réel récit romanesque.
Commenter  J’apprécie          00
The Mortal Instruments, tome 4 : La cité des ..
  22 février 2018
The Mortal Instruments, tome 4 : La cité des anges déchus de Cassandra Clare
Commenter  J’apprécie          00
Le port des marins perdus
  22 février 2018
Le port des marins perdus de Teresa Radice
Chavirer, déferler. Dériver, enfourer. S'arrimer, s'abandonner. Houle de corps. Ressac de chair. Se noyer dans l'onde déferlante de l'autre, s'oublier dans ce port éphémère. Escale sensuelle, de deux navires fragiles, futiles, deux naufragés de la vie au destin brumeux. Survivre dans l'absence de l'autre, vivre le temps d'une escale. Se gîter entre deux draps, entre deux bras, encore et encore en attendant le son du port, le chant funèbre, l'ultime étreinte.

Accoster, débarder les vestiges de son passé. Voguer dans sa vie sans boussole ni repère. Chercher un horizon inconnu, lutter contre les brisants du cœur. Errer dans des courants incertains, sur un hypothétique atterage quand votre existence n'est plus. Dévirer, louvoyer dans les lames de l'émoi, s'ancrer au mouillage épleuré de jeunes filles bafouées.



Vivre quand votre cœur est ailleurs, voguer quand le port de la mort vous rappelle sans cesse. Vigie de leurs souvenirs, sémaphore d'une quête inassouvie, d'une vérité salie.



Abel et Rebecca deux goélettes échouées aux rivages du Port des marins perdus devront cingler ensemble le temps d'une ultime pérégrination, un voyage sans adieu où espoir et vérité claquent aux vents sur les mâts de l'existence.



Teresa Radice et Stefano Turconi  nous entraînent dans leur sillage vers ce port édénique, dans les remous de l'amour, de l'honneur, de la poésie des corps. Le dessin de Stefano Turconi se dévore comme une partition, entre étreinte et poursuite, son crayonné envoûte et aimante.




Lien : https://leserrancesdelgabier..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
The Mortal Instruments, tome 3 : La cité de v..
  22 février 2018
The Mortal Instruments, tome 3 : La cité de verre de Cassandra Clare
Commenter  J’apprécie          00
The Mortal Instruments, tome 2 : La cité des ..
  22 février 2018
The Mortal Instruments, tome 2 : La cité des cendres de Clare Cassandra
Commenter  J’apprécie          00
Legodino
  22 février 2018
Legodino de Florent Goussard
Ce livre a fait partie de mes choix lors de l'opération Masse Critique et je suis ravie d'avoir eu la chance de le recevoir. Cela m'a permis de découvrir un ouvrage très original et qui a tout de suite eu les faveurs de mon fils (3 ans et demi, déjà intéressé par les dinosaures et les lego, la réunion des deux ne pouvait que faire des étincelles façon bouquet final d'un feu d'artifice !).

Certes, mon fils est encore un peu jeune pour lire les textes qui accompagnent les photos et bien que je lui aie lu certains passages qui l'intéressaient particulièrement, nous avons tous deux regretté qu'il n'y ait pas davantage de photos. Néanmoins, si je souligne ce "trop peu" de photos, c'est bien parce que ce mélange Paléo-Lego (ou l'inverse) fonctionne à merveille ! A la lecture de ce beau livre, on sent à la fois tout le plaisir et tout le sérieux réunis, les mises en scène sont réalistes et l'humour est souvent de la partie, ce qui fait souffler un vent de fraîcheur ludique des plus agréables sur l'ensemble de cet ouvrage à la thématique que certains auraient pu croire éculée (ces dinosaures millénaires...).

De quoi faire venir à la paléontologie les amateurs de Lego, et inversement... Un petit bijou ! Ce serait un plaisir de découvrir un tome 2 avec davantage de photos et des textes adaptés aux plus jeunes, je suis convaincue qu'il y aurait des amateurs ! Merci à Babelio et aux éditions Glénat pour cette découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
The Mortal Instruments, tome 1 : La cité des ..
  22 février 2018
The Mortal Instruments, tome 1 : La cité des ténèbres de Cassandra Clare
Commenter  J’apprécie          00
La chambre des merveilles
  22 février 2018
La chambre des merveilles de Julien Sandrel
Ce roman, découvert en avant-première grâce à net galley et Calmann-Lévy, est.. une petite merveille ! Il porte bien son nom.

J'ai un énorme coup de cœur pour ce livre, qui m'a beaucoup touché. J'ai souri, j'ai eu les larmes aux yeux.. souvent.. et je ressors de ma lecture avec le sourire aux lèvres :)

Thelma est une maman de quarante ans qui a une vie professionnelle très active. Poste important, carrière importante, mais aussi un fils de douze ans, Louis. Leur vie va changée la jour où le jeune garçon va être victime d'un accident de skate et tomber dans le coma. Il ne se réveille pas, une date sera fixée, s'il ne se réveille pas d'ici là, les médecins le débrancheront !

Dans la chambre de Louis, sa maman découvre un carnet avec une liste de souhait. Thelma est persuadée que Louis l'entend, alors elle va tout faire pour réaliser les souhaits de son fils, en se filmant, et en lui racontant ses aventures.

C'est touchant, c'est beau, c'est triste mais aussi positif. J'ai adorée ce roman, une petite petite que je vous recommande chaudement.

Nous avons en narratrice principale Thelma, une femme ambitieuse qui a toujours fait passé sa carrière avant le reste et qui regrette de ne pas en avoir fait plus avec Louis quand celui-ci était en forme ! Bien sur, elle ne va pas rattraper le temps perdu mais essayer de profiter du temps présent et espérer de tout cœur que son fils se réveille.

L'autre narrateur, dont les passages sont en italique, c'est Louis. Et ça apporte un vrai plus au livre, une dimension encore plus forte.

L'ensemble est vraiment très très réussi et je mets évidemment cinq étoiles à La chambre des merveilles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Un million de lettres d'espoir
  22 février 2018
Un million de lettres d'espoir de Jodi Ann Bickley
Ceux versés dans le développement personnel ont sans doute entendu mille fois qu’une personne peut changer le monde. Une personne toute seule, c’est assez difficile à croire, mais je reste persuadée qu’il y a des personnes assez inspirantes pour donner le goût, l’envie de faire mieux, d’être meilleur, plus réceptif aux autres, plus empathiques.



Jodi Ann Bickley n’a peut-être pas changé le monde, mais elle a sûrement changé la vie de beaucoup, peut-être même sauvé la vie de certaines personnes et inspiré beaucoup d’autres.



A 22 ans, la jeune femme disait de la poésie sur des scènes ouvertes, lors de festivals. Puis elle est tombée malade, une méningo-encéphalite. Elle frôle alors la mort, passe de longs mois à se reconstruire, à réapprendre à marcher, à tenir un stylo, à composer avec les affreuses migraines qui lui enserrent le crâne. Elle voit son histoire d’amour s’achever, ne voit pas le bout de cette épreuve. Et un jour, lorsqu’elle a le sentiment d’avoir touché le fond, elle a l’idée de créer One Million Lovely Letters.



Ce projet permet à ceux qui en ont besoin de demander une lettre à Jodi, pour eux-même ou pour quelqu’un d’autre. Une lettre d’une inconnue qui apporte quelques mots de réconfort, de soutien. Cette expérience, a donné lieu à un livre One Million Lovely Letters, traduit en français sous le nom Un million de lettres d’espoir, qui raconte l’histoire de Jodi et regroupe quelques-unes des lettres envoyées et reçues par l’auteure. Ce livre est devenu un best-seller du Sunday Times.



Les sceptiques diront sans doute que Jodi n’écrit sans doute que des mots généralistes, qu’elle ne peut pas écrire quelque chose de personnel puisqu’elle ne connaît pas vraiment les destinataires de ses lettres. Et que du coup, cela ne peut pas avoir un effet si important que ça sur les gens.



Personnellement, j’ai tendance à croire en la bienveillance de l’inconnu, ayant moi-même été parfois apaisée par un sourire amical, un geste désintéressé, surprenant, inattendu et finalement précieux. Alors pourquoi pas ?



Un million de lettres d’espoir, du moins l’intiative de Jodi, m’a d’autant plus touchée que j’ai, pendant un moment, été adepte du Postcrossing. Je recevais des cartes postales du monde entier et j’en envoyais moi aussi à des personnes que je ne connaissais pas – sauf les quelques mots de présentation laissés sur le site. Un étudiant en Corée, une prof à la retraite au Brésil, une ado en Mexique… J’ai parfois reçu des mots tellement plein de bienveillance, qui m’ont sincèrement touchée, que je suis certaine que les lettres de Jodi Ann Buckley ont fait de même.



Le livre permet de découvrir une jeune femme qui a voulu aller mieux en aidant les autres. Et c’est assez inspirant. J’y repenserai au moment d’écrire mes cartes postales lors de prochaines vacances et je suis d’ailleurs un peu honteuse car cette année, je n’ai pas écrit de cartes de vœux, dérogeant pour une fois à une vieille habitude, c’est malin…
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1569 critiques

LeFigaro

1798 critiques

LeMonde

1680 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1586 critiques

Bibliobs

1294 critiques

LePoint

664 critiques

LesEchos

890 critiques

Lexpress

3530 critiques

Telerama

2420 critiques

LaPresse

1688 critiques

LaLibreBe...

1084 critiques