AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Auteurs les plus lus voir plus

Découvrez nos dernières interviews d’auteurs toutes les interviews

Découvrez nos derniers dossiers sur des auteurs tous les dossiers

Auteurs les plus appréciés voir plus

Dernières biographies voir plus       RSS
Par Penelope   24/06/2018
Laurent Kupferman
Laurent Kupferman est essayiste et chroniqueur littéraire.

Il est le fils de l'historien Fred Kupferrman (1934-1988) et de l'auteure Sigrid Kupferman (1939).

Diplômé de l'Université Panthéon-Assas, il a eu un parcours professionnel très riche et résolument tourné vers la culture.

Il est notamment l’un des fondateurs de l’Orchestre Symphonique d’Europe en 1988 ce après quoi il rejoindra le cabinet du ministre de la culture Philippe Douste-Blazy en tant que conseiller.

En 2013, il rejoint l’Unesco où il assure la production d’un film destiné à la lutte contre le VIH au Nigéria, deuxième pays le plus touché au monde. Laurent Kupferman a également collaboré avec l’hebdomadaire Marianne et assuré des chroniques sur France Culture.

Lui-même franc-maçon, Laurent Kupferman est l’auteur de plusieurs ouvrages remarqués sur la franc-maçonnerie.

Laurent Kupferman est nommé Directeur des activités culturelles de l’agence de publicité Brand Station en mars 2018.

Twitter : https://twitter.com/l_kupferman?lang=fr
page Facebook : https://www.facebook.com/laurent.kupferman
Voir plus
Par Penelope   24/06/2018
Sigrid Kupferman
Sigrid Kupferman a été la femme de l'historien Fred Kupferman (1934-1988).

Ancienne assistante de rédaction à l'"Express" (1989), elle est aussi l'auteur, en collaboration avec son époux, d'ouvrages historiques destinés à la jeunesse notamment "La nuit des dragons" (1986) et "Le complot du télégraphe" (1988).



Par Penelope   24/06/2018
Fred Kupferman
Alfred Kupferman, dit Fred Kupferman, était un historien français, spécialiste des relations franco-allemandes.

Jeune chercheur, il est remarqué très tôt, à la Sorbonne, par Pierre Renouvin. Il se signale par sa thèse de troisième cycle sur la propagande allemande et la guerre psychologique menée par les empires centraux à travers les journaux des années 1917 et 1918 puis il soutient sa thèse de doctorat sur "François Coty, journaliste et homme politique". Ses travaux lui donnent une sérieuse réputation d'historien de la presse et lui vaudront d'enseigner pendant plus de dix ans à l'Institut français de presse. Après l'Institut français de presse il rejoint la Sorbonne, puis l'Institut d'études politiques de Paris, où il poursuivra ses cours jusqu'à sa mort en 1988.

Fred Kupferman a concentré ses publications sur la première et la Seconde Guerre mondiale ainsi que sur la société française d'après 1914 et sur l'histoire de la presse. En 1976, il publie une première étude sur Pierre Laval, suivie en 1979 par "Au pays des Soviets, le voyage français en Union soviétique". On lui doit aussi "Le Procès de Vichy: Pucheu, Pétain , Laval", en 1982, consacré aux procès des acteurs des heures sombres du régime de Vichy. En 1984, il publie une biographie de Mata Hari, suivie d'un essai sur la Libération intitulé "Les Premiers Beaux Jours".

Son œuvre majeure est incontestablement sa deuxième étude sur Pierre Laval, parue en 1987, et considérée comme la biographie de référence sur le chef du gouvernement du régime de Vichy, qui lui vaut le Grand Prix de l'Histoire.

En collaboration avec son épouse Sigrid, Fred Kupferman était aussi l'auteur d'ouvrages historiques destinés à la jeunesse, "La Nuit des dragons" et "Le complot du Télégraphe". Enfin, sous le pseudonyme de Fouët, il a produit une œuvre, inédite à ce jour, composée de nombreux dessins, repoussés et de textes surréalistes et fantastiques que l'on peut consulter à l'I.M.E.C. (Institut pour la mémoire de l’Édition Contemporaine) où le fonds des archives de Fred Kupferman est déposé .

Fred Kupferman a dirigé le magazine Livres-Hebdo et signé de nombreux portraits et enquêtes pour l'hebdomadaire L'Express, de 1981 à sa mort en 1988.
Voir plus