AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Babelio rencontre le fondateur d’Étonnants Voyageurs

23 mai 2017

A l'occasion du lancement d'Etonnants Voyageurs 2017 ainsi qu'à celui du partenariat entre le festival et Babelio, nous avons rencontré Michel Le Bris, fondateur du festival, qui s'est confié sur les origines du projet.

Le saviez-vous ? Lou Andreas-Salomé

22 mai 2017

A l’occasion de la sortie du film Lou Andreas-Salomé, réalisé par Cordula Kablitz-Post, Babelio et Bodega Films vous proposent de découvrir cette femme de lettres au destin extraordinaire.

Le pique-nique Babelio s'invite dans 6 villes de France

02 mai 2017

Information

L'heure du pique-nique estival de Babelio a sonné ! Cette édition sera d'ailleurs particulièrement festive puisque nous fêterons également les 10 ans de Babelio ! Vous êtes donc invités, le dimanche 25 juin prochain, à participer au fameux pique-nique de Babelio, et ce dans 6 villes de France : Lille, Lyon, Paris, Marseille, Montpellier et Nantes.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Jupe et ordinateur avec Hervé Jourdain

16 mai 2017

Polar, rive droite, réalisme, ordinateur et jupe sont les mots choisis par Hervé Jourdain pour évoquer son oeuvre à l'occasion de la sortie de son dernier roman, Femme sur écoute, publié chez Fleuve Noir​. Retour en vidéo sur notre rencontre avec l'écrivain.

Babelio, partenaire du Festival Etonnants Voyageurs

15 mai 2017

Information

Du 3 au 5 juin prochain se tiendra à Saint-Malo la 28ème édition du festival Etonnants Voyageurs, qui réunira une nouvelle fois amateurs passionnés ou occasionnels de mots, de littérature, d’images, de débats. Une édition à laquelle participeront plus de 200 écrivains, dessinateurs, photographes, cinéastes…

A la rencontre des membres de Babelio

15 mai 2017

entretien

Avec 450 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Rencontre avec Mladoria, inscrite depuis le 18/09/2013.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Le facteur
20 mai 2017
Le facteur de David Brin
Un livre de David Brin sans dauphin qui parle en haïkus. Juste un facteur mythomane qui parcourt un monde dévasté. Dévasté par quoi? Je pense que c'est l'originalité de ce « postapo ». Qui offre une opposition. Comment survivre ? Le « gagnant-gagnant » contre la maximisation immédiate des gains. La confiance, l'espoir, le partage contre l'accaparement, l'égoïsme, la violence. Le partenariat contre l'asservissement. Et surtout, chères sociétés patriarcales, n'oubliez pas les femmes.
Une réflexion sur la société. Et sur la politique. le devoir contre le pouvoir. Jusqu'où peut-on, faut-il, sacrifier pour le bien commun ? Il y a aussi la condamnation d'une idéologie. Je ne sais pas qui cache ce Nathan Holn, mais brrrr si c'est une personne réelle.
Le héros terriblement ambigu est attachant. Et un Oregon de communautés survivantes convaincant. J'ai été moins emballé dans le dernier tiers. Les méchants sont moins convaincants ici que les gens normaux. Mais tant mieux, tant mieux.
Sur quoi se fonde une société ? Pas sur la violence. Sur des mensonges. D'où l'importance de choisir les bons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
Pigeon, canard et patinette
21 mai 2017
Pigeon, canard et patinette de Fred Guichen
Une longue nouvelle SF sur un monde post-humaniste nucléaire, emprisonné derrière des hauts murs de béton par un gouvernement amoral, et dans lequel des individus mutés et fortement handicapés à l'espérance de vie très courte (!), nous montrent que la bonté, elle, peut rester inaltérable.
Une belle et sensible histoire sur la différence (e.a), pleine d'humanité et d'oblativité.
Commenter  J’apprécie          290
Je ferai de toi un homme heureux
21 mai 2017
Je ferai de toi un homme heureux de Anne B. Ragde
Anne B. Radge nous livre ici une belle description de la société norvégienne des années 60.
J'ai beaucoup aimé son angle d'attaque : s'intéresser aux situations personnelles de chaque famille habitant une même cage d'escalier.
On a vraiment l'impression d'ouvrir les portes les unes après les autres et de découvrir les petites habitudes et les petits secrets de chacun.
En revanche, je dois reconnaître que ma curiosité est restée un peu sur sa faim ...
Commenter  J’apprécie          191
Quiz à l'affiche Voir plus

Un peu de tout en littérature (3)

15 questions
56 participants

David Copperfield

20 questions
1 participants

Art et romans

14 questions
38 participants

Animaux littéraires (1)

12 questions
84 participants

Quiz Défi Babelio31 : sélection 1

20 questions
13 participants

Citations à l'affiche Voir plus

palamede23 mai 2017
Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar
Les poètes nous transportent dans un monde plus vaste ou plus beau, plus ardent ou plus doux que celui qui nous est donné, différent par là même, et en pratique presque inhabitable.
Commenter  J’apprécie          311
Eric7623 mai 2017
La dernière leçon de Noëlle Châtelet
J'ai caressé ton front, tes cheveux blancs, ton visage chaviré de fatigue, de déception.
Les choses ne s'étaient pas passées comme tu l'aurais souhaité.
Tes yeux étaient fermés. Tu étais si pâle que tout à coup, sans effort, je t'ai vue en gisante. J'ai pu t'imaginer dans la mort. On aurait dit qu'elle était déjà en toi, que déjà elle travaillait pour toi, en alliée, en amie, alors que nous... Alors que moi qui disait t'aimer en caressant ton front, tes cheveux... Moi, ta fille, si sûre, jusque-là, de mon amour... J'ai trouvé la mort plus aimante que moi. Oui, c'est cela : plus aimante.
Ce doit être à cet instant que tout a basculé, que tout s'est décidé avant même que tu ne me parles, dans cet instant stupéfiant, encore inexplicable, je me suis sentie comme prise en défaut, en défaut d'amour. Jusqu'à être jalouse, oui, jalouse de la mort, ton amie la mort.
Je t'avais donc déçue, et penaude j'étais, assise sur ton lit. L'as-tu sentie ? Tes yeux se sont ouverts. Les deux larmes chétives qui ont mouillé ta peau transparente semblaient les dernières gouttes d'une source qui s'épuise et qui le sait. Au bout de vos forces, au bout des larmes vous étiez, la source et toi.
Sans me regarder, tu as prononcé ces mots, plus épuisés encore que les larmes : " Vous ne comprenez pas. Il faut m'aider maintenant."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          373
 Coluche
canel21 mai 2017
Coluche
La France va mieux. Pas mieux que l'année dernière. Mais mieux que l'année prochaine.
Commenter  J’apprécie          403