AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Quand Philippe Delerm ausculte ses contemporains

16 octobre 2019

Vidéo

Dans 'L'Extase du selfie', Philippe Delerm porte un regard à la fois incisif et compatissant sur les comportements de ses contemporains. Du selfie au vapotage, de la fausse politesse aux comportements forcés, il dresse dans son recueil de textes un portrait drôle de notre société, à découvrir à travers ses mots dans cette vidéo.

Festival New Romance 2019

17 octobre 2019

Information

All you need is love ! La nouvelle édition du Festival New Romance aura lieu cette année à Lille du 1er au 3 novembre. Babelio est de nouveau partenaire de cet événement destiné à tous les fans de romance moderne et contemporaine. Retrouvez dès maintenant les auteurs présents et les animations prévues sur le site dédié.

Rencontrez Leigh Bardugo

16 octobre 2019

Concours

Le vendredi 8 novembre, les éditions Milan et Babelio vous convient à une rencontre avec Leigh Bardugo autour de 'King of Scars', nouveau chapitre de sa saga fantasy dans l'univers du Grishaverse. Si vous aimez ce genre et la littérature jeune adulte, on vous conseille de vous inscrire au plus tôt ici, pour tenter de recevoir le livre et rencontrer l'auteure.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Quand Babelio rencontre les éditions Critic

14 octobre 2019

entretien

2019 est une année très spéciale pour Critic. En plus de fêter ses 10 ans, la maison d’édition rennaise publie le deuxième livre très attendu de l’un de ses auteurs phares : Nécropolitains de Rodolphe Casso. Nous avons rencontré Eric Marcelin pour en savoir plus sur sa fièvre d’éditer, mais aussi sur ses auteurs et les objectifs poursuivis avec sa maison d’édition.

Festival Quai des Bulles 2019

14 octobre 2019

Information

Fin octobre, une partie de l'équipe de Babelio part buller à Saint-Malo ! Cette année encore, nous sommes partenaires de cet excellent festival de bande dessinée qui se tiendra du 25 au 27 octobre. Un événement familial et convivial idéal pour approcher vos dessinateurs et scénaristes préférés. Découvrez le programme de cet année juste ici.

Les Amérindiens de Jim Fergus

11 octobre 2019

Vidéo

Le célèbre écrivain américain revient avec le troisième et dernier tome de sa trilogie 'Mille femmes blanches'. Dans 'Les Amazones' (Le Cherche-Midi), Jim Fergus met en lumière la lutte des femmes et des Indiens face à l’oppression, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Il nous en parle à travers 5 mots (et en français !) dans cette vidéo.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
La Fabrique des salauds
  15 octobre 2019
La Fabrique des salauds de Chris Kraus (II)
Nous sommes en 1970 dans un hôpital de Munich. Contraint de l'écouter après qu'il l'a menacé, un jeune hippie découvre l'histoire de son voisin de chambre Koja Solm, un vieil homme au passé chargé.

Solm explique avec ironie et sarcasmes comment il est passé des services secrets dans sa ville natale de Riga aux Einsatzgruppen (escadrons de la mort) en Pologne. Comment, presque à son corps défendant, il est devenu un parfait nazi : « De mon côté, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, je devins un bon nazi. Je ne m'en rendis même pas compte. Nombre d'entre nous en firent autant, presque à leur insu, car devenir un bon nazi était comme devenir un bon chrétien. Les bons nazis étaient une évidence. Il n'y en avait pas d'autres, et les choses se faisaient d'elles-mêmes. »

La suite Solm la raconte avec la même dérision : après la guerre, il s'est mué en agent double ou triple du KGB, du BND, de la CIA et même du Mossad, comme si son passé de criminel de guerre n'avait aucune importance, lui donnait même une valeur irremplaçable. Mais l'histoire de Koja Solm, par delà celles de son pays et de sa famille, des aristocrates germano-baltes de Lettonie (à partir de la révolution russe de 1905, un pays qui connut toutes sortes de tourments), est aussi une douloureuse histoire d'amour, celle de son frère et la sienne avec leur soeur adoptive, une femme belle, déterminée et... juive.

L'humour ne diminue en rien, bien au contraire, l'épouvante et l'aberration des faits historiques relatés dans ce remarquable roman fleuve de 900 pages. Car si Chris Kraus nous émeut parfois, et nous amuse souvent d'une raillerie irrésistible c'est, à n'en pas douter, pour mieux nous imprégner inoubliablement de ce que le XXe siècle en Europe a eu de plus dramatique et révoltant. Ce que Hannah Arendt a qualifié de banalité du mal...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          720
Le Fait divers et ses fictions
  15 octobre 2019
Le Fait divers et ses fictions de Frédérique Toudoire-Surlapierre
Tout d'abord je souhaite remercier Dominique qui aura su m'inciter à lire ce livre, l'échange constructif, l'une des principales justifications à fréquenter Babélio ;)
Pour parler de ce livre, je tiens à préciser deux points qui pourraient paraître "à charge", premièrement je trouve que le quatrième de couverture n'exprime pas vraiment ce que l'on va trouver dans ce livre, ou alors l'auteur a raison et je me suis fait manipuler ;)
Deuxièmement je n'ai pas apprécié cette trop longue introduction (15% du total) qui de plus ne fait pas l'effort de "vulgariser", l'utilisation récurrente de certains mots et particulièrement "auctorial" (même pas dans le Larousse 2020), "de l'auteur" allait tout aussi bien...
Je l'ai trouvé assez indigeste pour tout dire...
Ces réserves étant faites, j'ai beaucoup aimé, et pourtant je ne peux malheureusement pas être représentatif dans la mesure où je ne connaissais (mal) que deux ou trois des faits divers évoqués.
Mon intérêt aura été essentiellement de découvrir ces faits divers et de constater que les auteurs (de ce livre) se livrent surtout à un réquisitoire en règle des auteurs qui s'approprient ces "affaires" et les revisitent en imprimant en même temps que leur empreinte le doute ou la contrefaçon dans l'esprit du pauvre lecteur qui n'y voit que du feu.
Marguerite Duras en prend particulièrement pour son grade pour son rôle dans l'affaire Gregory, mais ce sera le cas de tous à des degrés moindres.
J'ai apprécié de comprendre pourquoi le fait divers est vraiment un genre à part, et j'ai pu me situer en tant que lecteur, je comprends maintenant en grande partie pourquoi mon genre préféré est la "fantasy" ou encore la SF, là on est résolument dans l'évasion, ce que je recherche avant tout :)
Pour conclure j'ai eu l'impression de m'instruire, j'ai perçu l'avertissement qui consiste à ne pas avaler tout rond ce que l'on vous donne à manger dès lors qu'il s'agit de... Faits divers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Les refuges
  14 octobre 2019
Les refuges de Jérôme Loubry
Tordu, voilà comment je résumerai ce roman thriller.
Découpé en trois parties, les « balises », j'ai été happée par la première partie en me promettant d'aller dormir après la fin du chapitre en cours mais impossible de lâcher ce roman. J'ai donc lu d'une traite la moitié du roman avec addiction et entrain. C'est après que cela coince...

Le roman s'ouvre en 2019 sur François donnant un cours devant un amphithéâtre. L'intitulé de son cours, les refuges. Chapitre suivant, c'est Valérie qu'on découvre. Seule sur une île encerclée d'oiseaux, apeurée sur cette île. Ensuite, l'histoire se met en place. On y découvre Sandrine, une jeune femme journaliste dans un trou perdu normand. Suite au décès de sa grand mère maternelle Suzanne, qu'elle n'a jamais connue, elle doit se rendre sur l'île aux oiseaux où habitait Suzanne. Une île qui ne dénombre pas plus de quatre habitants, une réserve presque naturelle, hostile aux visiteurs et à toute entrée sur l'île. Une île inquiétante que Sandrine veut fuir au plus vite.

Cette partie m'a passionnée. Sandrine est brillamment décrite, ses peurs, ses mystères, son insociabilité, sa rancoeur pour une grand mère qui ne s'est jamais enquis d'elle. L'atmosphère sur l'île est tendue, grise, asphyxiante à souhait. Il s'y passe des choses étranges sur cette île. le mystère est à son apogée. La tension au maximum. Flash back entre Sandrine et l'année 49 du temps où Suzanne travaillait sur l'île. Les corrélations entre le présent et le passé commencent à affluer avec un côté fantastique, ésotérique, machiavélique. Prenant ! Je m'y serai crue sur cette île. J'avais même peur d'aller dormir. Bref cinq étoiles sans hésiter pour cette première balise.

Le ton change moitié du livre. Fini l'île, fini les années 49, je reprends le roman et me retrouve désarçonnée, perdue de ce changement de décor.
Le roman revêt alors des allures de roman psychologique. Moi qui aime ça, j'ai été servie ici. Pourtant, j'ai eu l'impression de perdre le fil, de ne plus rien comprendre. Jusqu'à la fin qui est une superbe thèse médicale.

Avec des neurones bien accrochés, un recul nécessaire et avec des bouées de secours pour s'y retrouver et corréler l'ensemble, c'est au final un roman surprenant, peut-être un peu trop dispersé pour moi mais sacrément efficace en terme de dépaysement. le roman s'articule aussi autour du poème de Goethe, le roi des Aulnes. Les plus érudits feront certainement le rapprochement que je n'ai réussi à faire.

Jérome Loubry a une imagination débordante, aucun doute là dessus. Les refuges, tout un programme ! Vous pensez tenir l'histoire et non, vous n'y êtes pas du tout. L'auteur vous manipule sans scrupule du début à la fin et je n'ai rien vu venir. Tordu certes mais réussi je pense !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          867
Quiz à l'affiche Voir plus

Philip K. Dick

12 questions
42 participants

Les grands ordinateurs !

9 questions
19 participants

Romancières anglaises à l'honneur !

10 questions
285 participants

HAL 9000 et ses copains

10 questions
38 participants

1984, Georges Orwell

8 questions
169 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Marcel Jouhandeau
LaSalamandreNumerique   14 octobre 2019
Marcel Jouhandeau
Comme rien n'est plus précieux que le temps, il n'y a pas de plus grande générosité qu'à le perdre sans compter.
Commenter  J’apprécie          502
 Anonyme
denis76   15 octobre 2019
Anonyme
En 40 ans, la faune sauvage a diminué de 40%.

WWF.
Commenter  J’apprécie          4411
Irène Duboeuf
TerrainsVagues   15 octobre 2019
Irène Duboeuf
Emprunter les sentiers des pensées en exil,
Marcher à contre jour,
Juste un instant,
Juste le temps de poser un sourire sur notre ombre,
Puis reprendre sa route
Avec ses souvenirs polis comme des pierres
Percevoir le chant de la terre
Marcher jusqu’à la faille énigmatique du silence.
Commenter  J’apprécie          510
.. ..