AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Rencontrez Sophie Machot

19 février 2020

Concours

Rien ne va plus dans la vie de Rose Baron : son mari l'a quittée, son frère meurt et son travail l'obsède. Le soir de son quarantième anniversaire, elle boit trop, et reçoit le lendemain un message d'un mystérieux M. qui pourrait bien changer sa vie... Le mercredi 11 mars, Eyrolles Bien-être et Babelio vous proposent de rencontrer Sophie Machot à l’occasion de la parution de 'Il faut savoir perdre de vue le rivage'. Inscrivez-vous dès maintenant pour tenter de recevoir le livre et rencontrer l

Clémentine Beauvais et Gérald Guerlais : l'amour comme une seconde vie

14 février 2020

entretien

"Pour moi, un album doit être un petit monde parfait, qui se tient solidement en termes d'histoire, de style, de concept." L'une auteure, l'autre illustrateur : Clémentine Beauvais et Gérald Guerlais sont de grands habitués des récits (illustrés, ou non) pour la jeunesse. Avec 'Les Esprits de l'escalier' (éditions Sarbacane), un album qui aborde tout en humour et en douceur l'amour fantomatique entre deux esprits que tout sépare, les deux artistes signent leur première collaboration.

Rencontrez François-Henri Soulié

14 février 2020

Concours

En deux jours, dans deux abbayes, deux crimes sont commis, qui vont donner lieu à des enquêtes labyrinthiques, jusqu'à une résolution qu'aucun des acteurs n'imaginait. Dans 'Angélus' (Editions 10-18), François-Henri Soulié nous transporte au XIIe siècle, en Occitanie. Nous accueillerons l'auteur pour une rencontre avec ses lecteurs le lundi 23 mars. Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir le livre chez vous et avoir une chance de rencontrer l'auteur à Paris.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Ces romans qui font du bien

12 février 2020

Etudes

Relaxez-vous, et prenez quelques minutes pour explorer avec nous "les romans qui font du bien" ! Dans notre nouvelle étude, nous avons besoin de connaître votre rapport à ces romans conçus pour embellir votre vie, traverser les épreuves difficiles, et donc vous faire du bien. Et puisque le bonheur est à portée de clic, un chèque Lire de 60 € est à gagner à l'issue du sondage...

Antonin Atger et les émotions 2.0

12 février 2020

Vidéo

Dans 'Interfeel' (Pocket Jeunesse), Antonin Atger questionne notre rapport aux réseaux sociaux. Une dystopie pour mieux comprendre les enjeux du présent, accessible également aux jeunes adultes. Il nous parle en détail de son livre à travers 5 mots dans cette vidéo.

Visite de l'appartement de Boris Vian

12 février 2020

Information

A quelques semaines du centenaire de la naissance de Boris Vian, nous avons pu visiter son appartement dans le 18e arrondissement de Paris. Un impressionnant bric à brac d’objets, inventions, disques et livres conservés dans le même état qu'à la mort de l'auteur, en 1959. Visitez la dernière demeure du poète-musicien-ingénieur à travers nos quelques photos.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Et les rossignols chantent encore
  20 février 2020
Et les rossignols chantent encore de Gilles La Carbona
Quand j’ai commencé la lecture, je me suis demandé dans quoi je m’embarquais…

Un vieil homme, Philippe, s’endort paisiblement durant sa sieste et se réveille… mort. Mort, mais autrement vivant.

Eh oui, bienvenu dans le monde de l’au-delà !

Guidé par une âme, Philippe va découvrir les us et coutumes de ce lieu mystérieux dans lequel Dieu semble être tout aussi immatériel que sur terre. Il va même croiser l’âme sœur qui s’est dérobée à lui toute sa vie terrestre.

Mais ne vous y fiez pas, comme l’annonce la quatrième de couverture, c’est « un livre se rapprochant plus du conte philosophique que du roman »

Au-delà du contexte (sans mauvais jeu de mot), il s’agit surtout d’une projection sur ce qui est nuisible à l’homme et de ce qui devrait être essentiel. Une sorte de miroir inversé de croyances et d’espérances qui allument une mèche à des réflexions sur des thèmes tels que le sens de la vie (et de la mort), la destinée, les religions, le pouvoir, le capitalisme, l’amour. Je me suis aussi amusée de certaines analogies avec l’acte de création et l’œuvre qui finit par échapper à son créateur.
Dommage qu’il y ait cette surabondance des points d’exclamations qui a considérablement gêné ma lecture. Car l’auteur initie beaucoup de réflexions intéressantes, il tire certes des flèches mais elles visent l’amour.

Grand merci à Babelio et aux éditions 5 sens pour la découverte de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          455
Pays Rouge
  21 février 2020
Pays Rouge de Joe Abercrombie
Chassez le naturel et il revient au galop, ce pourrait être la morale de cette histoire captivante.
Ma dernière lecture d'Abercrombie remonte à plus de cinq ans, j'avais beaucoup aimé les premières lois et les héros, mais je crois qu'avec Pays rouge on approche la perfection, en tout cas selon mes critères.
Farouche et Placide, de retour à la maison après avoir vendu leur récolte retrouvent leur ferme incendiée, le frère et la sœur de Farouche ont été kidnappés et très vite ils décident de traquer les bandits pour récupérer les enfants, la tâche s'annonce ardue, ils ne sont que deux, et Placide "le trouillard", le vieux Nordique qui l'a adoptée ne semble pas taillé pour l'aventure, cela-dit les gens ne sont pas toujours ce qu'ils paraissent, la traque commence et elle s'annonce longue et semée d'embûches.
Joe Abercrombie se révèle un auteur décidément très doué, cette histoire coule pour ainsi dire naturellement, les péripéties s'enchaînent avec justesse et brio, le ton est juste, les dialogues et les réparties intéressants et les personnages sont fascinants malgré leurs noms à "coucher dehors".
Farouche, Placide, Temple, Cosca, Accord, une dizaine de personnages principaux dont les destins vont se croiser de façon cohérente et logique.
Mais surtout le soin apporté aux personnages est remarquable, ils sont ciselés avec précision, ils ont tous leur part de mystère qui sera levé au fil du récit, à la cadence idéale pour servir l'histoire et nous rendre accro sans espoir de retour.
Contrairement à certaines histoires qui demandent mémoire et concentration pour ne pas être largué, ici on aura au maximum trois histoires dans l'histoire, ce qui est parfaitement gérable.
Ici l'auteur va réemployer des personnages que les fans connaissent et que l'on retrouve avec plaisir, des noms que l'on connaît si l'on a lu les "premières lois" ou "les héros", mais rassurez-vous, si ce n'est pas le cas ça ne vous pénalisera en aucun cas.
Pour conclure je pourrais simplement dire "ah, quelle aventure !", ce qui est sûr c'est que j'ai bu du "petit lait" avec ce "one shot", c’était un vrai grand plaisir de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Grandir un peu
  22 février 2020
Grandir un peu de Julien Rampin
Lorsque j'ai appris que (notre) Juju publiait son premier roman, je savais que j'irai le découvrir un jour ou l'autre... D'une part, parce que j'apprécie la personnalité de Julien, enjouée, authentique, modeste et, d'autre part, parce qu'il n'en a jamais fait de promotion "outrancière", ni n'est venu me "solliciter" personnellement.
(NB : ce n'est pas un exercice évident que de rédiger une critique sur le premier écrit de quelqu'un que l'on connaît, même virtuellement... C'est une première pour moi, je serai donc sincère et assez concise).

J'ai lu (via mon appli Kindle) "Grandir un peu" quasiment d'une seule traite, avec un intérêt et une émotion grandissants au fil de ma lecture, subrepticement mais sûrement.
Je ne vais pas revenir sur le résumé du livre, mais souligner que chacun peut se retrouver dans les sentiments vécus ou exprimés par les protagonistes : l'insécurité, le chagrin, les non-dits, l'abandon, le deuil, le besoin de protection, le chemin de résilience... J'ai aimé cette fluidité, cette profondeur, cette justesse, à la fois intimes et universelles.
Un scénario qui peut sembler au premier abord simplement frais, tendre et léger, mais qui prend vraiment "corps" au fil des chapitres, grâce à une plume sensible et incarnée : une histoire de famille et d'amitié unique, un joli récit d'apprentissage, un hommage lumineux rempli d'émotions vraies !

Longue vie à ce premier roman, et à (tous) ceux qui suivront... Encore bravo à toi, Juju !! :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4314
Quiz à l'affiche Voir plus

Une ville, un état

8 questions
215 participants

Claire Bretécher 1940-2020

10 questions
62 participants

Un pays, un animal

10 questions
307 participants

Des romans en série !

20 questions
339 participants

Le premier tome d'une longue série ... 1

12 questions
132 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Albert Camus
rosulien   21 février 2020
Albert Camus
Ils éprouvaient ainsi la souffrance profonde de tous les prisonniers et de tous les exilés, qui est de vivre avec une mémoire qui ne sert à rien
Commenter  J’apprécie          361
Sujū Takano
marina53   21 février 2020
Sujū Takano
Après avoir contemplé la lune
Mon ombre avec moi
Revint à la maison.
Commenter  J’apprécie          460
Sri Aurobindo
ericbo   20 février 2020
Sri Aurobindo
Comme les animaux, la plupart des hommes sont poussés par les forces de la nature. Quelque soient les désirs qui se présentent, ils les assouvissent. Quelque soient les émotions qui viennent, ils les laissent jouer. Quelque soient les besoins physiques qu'ils éprouvent, ils cherchent à les satisfaire. Les activités et les sentiments des hommes sont dirigés par la nature vitale et physique.

(la liberté du mental)
Commenter  J’apprécie          340
.. ..