AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

La vie d'Agatha Christie en bande dessinée

20 novembre 2019

Vidéo

Agatha Christie en BD, vous en rêviez ? Chantal Van den Heuvel et Nina Jacqmin l'ont fait ! Dans 'La Mystérieuse Affaire Agatha Christie' (Vents d'Ouest), les deux auteures reviennent en bande dessinée sur un épisode bien particulier de la vie de la célèbre romancière britannique. Elles nous en parlent à travers 5 mots dans cette vidéo.

En ce moment sur Babelio : quand la fantasy entre au musée

18 novembre 2019

Vidéo

Dans cette nouvelle vidéo d'actualités, Pierre et Nicolas vous proposent de revenir sur le Mois de l'Imaginaire, opération dédiée à la science-fiction, la fantasy et le fantastique, à travers nos interviews et contenus consacrés à ces genres : 15 livres d'imaginaire sélectionnés par des libraires, des interviews, une visite guidée de l'expo Tolkien. Retrouvez également Charlotte et Nathan qui vous présentent nos interviews littéraires de la rentrée.

La vindicte de Cédric Sire

15 novembre 2019

entretien

Alors qu'il vient de sortir un livre sur les musiciens du Hellfest, nous avons interviewé Cédric Sire sur la facette la plus connue de son travail d'auteur : ses romans. Il y a quelques mois sortait l'épais 'Vindicta', sorte de descente aux Enfers sur le thème de la vengeance. Il nous en dit plus juste ici.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Visite guidée de l'exposition JRR Tolkien

12 novembre 2019

Vidéo

Nous avons eu la chance de visiter l'exposition J.R.R. Tolkien à la Bibliothèque nationale de France avec le co-commissaire de l'événement, Vincent Ferré. Découvrez en vidéo les salles de l'expo, ainsi que des précisions sur la genèse et les enjeux de l'oeuvre du plus célèbre auteur de fantasy.

Vide-bibliothèque de Noël le 10 décembre !

12 novembre 2019

Compte rendu

Chez Babelio, on prépare déjà Noël avec des centaines de livres à vous offrir ! Dans moins d'un mois, le 10 décembre prochain, nous organiserons comme chaque année un grand vide-bibliothèque dans nos locaux à Paris, pour vous faire repartir avec des livres à choisir dans une large sélection. Inscrivez-vous dès maintenant ici.

Quand Titiou Lecoq dépoussière Balzac

12 novembre 2019

Vidéo

Quand on pense à Honoré de Balzac, ce sont souvent des images de lecture obligatoire à l'école qui nous reviennent. Et pourtant, loin des salles de classe, Titou Lecoq a choisi de nous raconter dans son dernier livre la vie d'un auteur au destin bien particulier. Découvrez sa biographie très contemporaine, 'Honoré et moi' (L'Iconoclaste), à travers ses mots dans cette vidéo.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Fischer contre Spassky. Le match du champio..
  20 novembre 2019
Fischer contre Spassky. Le match du championnat du monde d'échecs 1972 de Svetozar Gligoric
Un livre assez captivant, une histoire exceptionnelle comme souvent quand il s'agit d'une histoire vraie.
1972, Reykjavik, la capitale de l'Islande, pour ce qui sera appelé le « match du siècle » entre l'Américain Bobby Fischer, et le tenant du titre, le Russe Boris Spassky , du 11 juillet au 1ᵉʳ septembre 1972, à savoir la finale des championnats du monde des échecs.
Bien sûr le thème est spécifique, les échecs, des maux de tête en perspective...
Bien sûr c'était il y a plus de 50 ans, beaucoup n'étaient pas encore né, et votre serviteur qui n'avait que 9 ans savait tout juste bouger les pièces et confondait probablement un damier et un échiquier ;)
Pour apprécier l'ensemble il faut s'imaginer le contexte, en pleine guerre froide, un choc USA-URSS (on ne disait pas Russie alors), l'URSS avait fait des échecs une "chasse gardée", la majorité des grands maîtres étaient russe et se succédaient sur le podium depuis... Longtemps !
Seulement voilà, Fisher est un génie autodidacte complètement imprévisible et il y a plus qu'une "couronne" en jeu, il y a aussi le prestige et la mission de Spassky va se compliquer à la mesure de la pression qui pèse sur ses épaules, il est appuyé par l'appareil d'état et par tout un peuple.
La guerre psychologique a pris toute sa dimension dans cette opposition, et le petit gars de Brooklyn saura se montrer particulièrement tordu pour arriver à ses fins, car si le combat se déroula bien sur l'échiquier, les coups bas en coulisses furent nombreux.
Imaginez même la présence de deux chamanes venus s'opposer aux "mauvaises ondes" pour aider Fisher !
Connaître les échecs serait bien sûr un "plus" pour apprécier pleinement ce récit mais ce n'est pourtant pas un pré-requis, à l'instar du "joueur d'échecs" de zweig qui touche son lecteur sans que cela soit nécessaire.
Cela vous donnera peut-être envie de connaître Bobby Fisher qui était un personnage hors du commun malgré sa personnalité controversée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Les aventures singulières du soldat Ivan Tcho..
  20 novembre 2019
Les aventures singulières du soldat Ivan Tchonkine de Vladimir Voïnovitch
Ivan Vassilievitch Tchonkine. Cote maternel, fils aimant de l'Union des Republiques Socialistes Sovietiques. Cote paternel, le patronymique Vassilievitch n'est peut-etre qu'un accommodement pour sauver les apparences, de persistants susurrements le disant batard de Chveik.

Ivan Tchonkine. Un soldat court sur pattes, aux grandes oreilles toujours rouges, pas doue pour les exercices militaires et relegue toujours aux plus simples travaux d'intendance, inculte, rustre, un peu simplet, souffre-douleur de ses camarades. C'est lui que Vladimir Voinovitch a choisi comme heros de son livre, pour mieux demasquer, pour mieux attaquer et ridiculiser la perversion du systeme de gouvernement sovietique, sa depravation a tous les echelons, qui en fait un systeme d'une sottise inouie et d'une horreur effarante. le heros d'une satire insolente, desopilante par endroits.

Un avion militaire s'etant ecrase pres du kolkhoze de Krasnoie, c'est Ivan qui est choisi pour aller garder la depouille d'acier. Oublie la par ses superieurs, il s'insere malgre lui dans la vie du kolkhoze, se mettant meme en menage avec Nioura, une campagnarde esseulee, preposee a la poste du coin. L'occasion pour l'auteur de railler l'inaptitude des preposes politiques qui sont censes diriger les affaires du lieu, qui cachent leur incompetence sous des rapports et compte-rendus inventes de toutes pieces, et bien sur aussi l'imperitie de l'armee, commandee par des officiers qui n'ont du leur avancement qu'a des magouilles.

Eclate la guerre (la deuxieme guerre mondiale), un kolkhozien se fache avec Ivan et le denonce comme deserteur a la police politique. Apres maintes peripeties, et avec la psychose qu'entraine la peur d'une possible avancee et invasion allemande, on envoie tout un bataillon l'arreter: on le croit chef d'une bande factieuse. Pauvre Ivan. Pauvre Niura. Mais envers et contre tout et tous, brave Ivan, brave Niura.

J'ai bien ri tout le long de ma lecture. Je suppose que le rire de lecteurs russes est plus jaune que le mien. Cette satire doit leur reveiller de vieilles douleurs. Ce n'est surement pas pour rien que le livre a longtemps ete interdit en Russie, qu'il n'a pu etre publie que par les presses de l'YMCA a Paris, que l'auteur a ete expulse et dechu de sa nationalite. Ce n'est qu'apres de tres longues annees qu'il a pu revenir, et mourir, dans sa patrie. Qu'il a ete reconnu comme un des grands auteurs satiriques russes, comme un digne disciple de Gogol.

A lire donc. Plaisir garanti.

P. S. Voinovitch n'etait pas seulement un auteur doue. C'etait un homme courageux: c'est lui qui a reussi a exfiltrer hors de Russie le manuscrit de Vassili Grossmann, Vie et destin. Un combattant, dans ses actes comme dans ses ecrits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          256
Cent millions d'années et un jour
  19 novembre 2019
Cent millions d'années et un jour de Jean-Baptiste Andrea
Stan y s'lasse.
Paléontologue sans plus guère d'illusion, il n'a plus qu'une seule et unique obsession, découvrir le possible squelette d'un possible dragon possiblement conservé en l'état puisque prisonnier des glaces depuis moult siècles. L'info resterait à confirmer.
C'est en compagnie de son fidèle ami Umberto, alors escorté de son assistant Peter, et de Gio, guide dont la renommée n'est plus à faire, que les intrépides lascars allaient se frotter à une nature inaccoutumée et hostile, porteuse de promesses enchanteresses.

Perso, je déteste l'hiver et tout ce qui s'y rapporte.
Neige, poudreuse et autres délicats flocons iridescents, je vous hais, en toute sympathie.
Mon aversion pour cette saison est à l'aune de mon amour pour ce récit.

Quoi de plus beau, parfois de plus fou, que de s'entêter à poursuivre un rêve ?
Une possible chimère que l'on pressent vaine mais que l'on ne peut s'empêcher de convoiter, la passion dévorante l'emportant alors sur la raison cartésienne.

Jean-Baptiste Andrea aura su faire évoluer ce groupuscule, le faire interagir avec brio au gré des difficultés rencontrées, des déceptions surmontées et des joies ineffables ressenties pour nous faire apprécier à sa juste valeur ce jusqu'au-boutisme absolu.

Porté par une écriture aux faux airs d'avalanche ou chaque mot y aurait, tel le maillon d'une chaîne d'alpinistes, sa juste place, ce récit passionne autant qu'il émeut.

À ma gauche, l'homme, anorak kaki, piolet de type Benjamin, en acharné et valeureux combattant.
À ma droite, la montagne, doudoune d'une blancheur immaculée format XXXL, aussi âpre que céleste.
Le combat apparaît disproportionné.
Il l'est.

Le lecteur, en témoin privilégié, la quittera pourtant à regret, légèrement déçu que ces Cent Millions d'Années et un Jour n'aient pas eu un petit goût d'éternité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          493
Quiz à l'affiche Voir plus
Citations à l'affiche Voir plus

 Anonyme
TerrainsVagues   20 novembre 2019
Anonyme
Que j'aime entendre au loin,
votre coeur qui me parle,
et les yeux fermés
deviner vos murmures,
les mots
qui se posent
lentement
sur vos lèvres.
Que j'aime ressentir
en cette brise légère,
le flot de vos instants
déposé sur ma vie,
l'espoir gardé
tel ce beau coquillage
et c'est alors votre âme
qui aime et qui voyage.

Carole Riquet.
Commenter  J’apprécie          380
Vladimir Vissotski
Bobby_The_Rasta_Lama   20 novembre 2019
Vladimir Vissotski
Les chevaux entêtés

Le long de l’abîme, au-dessus du gouffre, tout près du bord, tout au bord,
mes chevaux, de ma cravache, je les exhorte, je les pousse encore.
L’air me manque, le vent me soûle, dans la brume à belles dents je mords.
Je me délecte d’un frisson de mort, je cours à la mort, je cours à la mort !

Eh, ralentissez, mes chevaux, allez, ralentissez !
Faites semblant de ne pas entendre mon fouet !
Mais sur quels chevaux suis-je tombé ? Quels chevaux entêtés !
Je n’ai pas eu temps de vivre, je n’aurai pas celui de chanter.

Là, mes chevaux boiront, alors, là, mon couplet encore
je le chanterai, restant un instant encore près du bord...

Je disparaîtrai, de sa main l’ouragan me balaie
dans la neige. Au matin, en traîneau, un galop va m’emporter.
Changez donc pour une autre allure, mes chevaux, moins précipitée !
Encore un peu, prolongez la route vers le dernier refuge, le dernier !

On est à l’heure au rendez-vous avec Dieu. Il n'y a pas de sursis.
Mais qu’est-ce là ? Sont-ce les anges qui ont ces voix qui sonnent faux ?
Ou n’est-ce pas la clochette qui, de sanglots, s’est affaiblie ?
Ou est-ce moi qui hurle aux chevaux d’emporter moins vite mon traîneau ?

Eh, ralentissez mes chevaux, allez, ralentissez...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5023
Émile Zola
dechosal   20 novembre 2019
Émile Zola
Mon inquiétude unique devant le journalisme actuel, c'est l'état de surexcitation nerveuse dans lequel il tient la Nation. Aujourd'hui, remarquez quelle importance démesurée prend le moindre fait. Quand une affaire est finie, une autre commence. Les journaux ne cessent de vivre dans cette existence casse-cou. Si les sujets d'émotion manquent, ils en inventent... (écrit en 1888).
Commenter  J’apprécie          448
.. ..