AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

La filmographie d'Alfred Hitchcock... en 10 livres

13 août 2018

Vidéo

Le 13 août 1899 naissait le maître du suspense Alfred Hitchcock. Pour fêter son anniversaire, nous vous invitons à (re)découvrir les livres qui ont inspiré ses films.

Lecture commune d'août : Le Bal Mécanique

10 août 2018

Communauté

"Un siècle, une famille, l’Art et le temps. Vous êtes invités au Bal mécanique." C'est le roman de Yannick Grannec qui a été choisi comme lecture commune du mois d'août. Lisons-le ensemble.

Du roman à l'écran

10 août 2018

Vidéo

Sans compter le film sur Mary Shelley, de nombreuses adaptations de romans sortent en salles en ce mois d'août. Découvrez-les à travers notre vidéo.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Mais pourquoi sont-ils aussi méchants ?

10 août 2018

quiz

Tous ces personnages de la littérature mènent la vie dure à nos héros. Mais quelles sont leurs raisons au juste ? En ont-ils seulement une ?

Jouez autour de la musique et de la littérature

03 août 2018

Communauté

Vous aimez jouer et vous passez autant de temps à lire qu'à écouter de la musique ? Alors découvrez la deuxième partie de notre jeu de l'été consacré aux liens qui unissent musique et littérature.

Concours : partagez vos lectures de l'été

03 août 2018

Communauté

Vous emportez un livre avec vous au bord de la plage ou de la piscine ? Prenez en photo votre lecture de vacances et postez-la avec le #lecturesdevacancesbabelio sur Instagram !

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Mémoires d'Hadrien
  12 août 2018
Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar
J'ai longtemps été intimidée par Marguerite Yourcenar, que je croyais à tort barbante et compliquée...
Toutes mes excuses, je viens de finir les mémoires d'Hadrien et je suis subjuguée par la finesse, l'intelligence, la rigueur et la densité de ce récit.
Je suis d'autant plus admirative, que Mme Yourcenar à reussi à me rendre passionnants une époque et un homme qui jusque là m'évoquaient juste vaguement mes leçons d'histoire au collège. Et je recommande à tous de lire ce livre dense et exigeant, qui retrace la vie de l'empereur Hadrien, vous ne le regretterez pas !
Le carnet de notes qui suit est également à lire, et très intéressant. concernant l'évolution de l'élaboration de ce roman, qui aura tout de même, au final, duré plus de 25 ans!
Commenter  J’apprécie          484
Un océan d'amour
  12 août 2018
Un océan d'amour de Wilfrid Lupano
— La BD…
— J’aime pas la BD.
— Y a un roman graphique qui…
— Oui oui et puis aussi des séminaires de couleurs sur papier glacé ou alors des seins des seins partout qui font jaillir du crayon un feu d’artifice de…
— Non mais là c’est le l’art, pas du cochon. Pis la Bretagne…
— Je l’ai au quotidien la Bretagne, la punition. T’as pas autre chose pour me faire rêver?
— L’amour…
— Rêver j’t’ai demandé, pas faire de la science f(r)iction.
— L’océan…
— Ben voilà, fallait commencer par là, on aurait gagné du temps.

Oui on aurait gagné du temps mais j’aurais perdu la moitié de mon billet tant je ne sais pas quoi mettre qui n’ait été dit de belle manière dans les 197 précédentes critiques . Ambages m’avait conseillé cette BD il y a déjà longtemps et puis, le temps, l’envie et tout plein de raisons, bonnes ou mauvaises, m’avaient fait repousser la rencontre. Plusieurs excellents billets lus plus tard, je me suis enfin décidé à me faire offrir cet Océan d’amour pour mon anniversaire. Que dire si ce n’est que je recommande le cadeau à tous.
Les thèmes abordés (voir l’excellent billet d’Acoun : https://www.babelio.com/livres/Lupano-Un-ocean-damour/654920/critiques/1411802 ) le sont tout en finesse et intelligence. Quand viennent se mêler à ça une touche de tendresse, un zest d’émotion et une pointe d’humour, on a un petit bijou de lecture entre les mains. Enfin quand je dis lecture, c’est un peu comme « The Artist », on est à l’époque de la littérature muette (si si ça existe, y en a plein les têtes de gondole… ). Du muet talentueux, percutant. Les dessins sont remplis de sens. Pas besoin de travestir l’image par des mots pour ressentir, c’est du grand art.
Du militantisme subtil à l’Amour en passant par la frayeur, la tristesse ou l’espoir, les vagues d’émotions se succèdent avec bonheur page après page.
Une poésie 5 étoiles avec l’Océan et cette magnifique Bretagne, que j’aime chaque jour un peu plus, en toile de fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          525
Chien-Loup
  12 août 2018
Chien-Loup de Serge Joncour
Je rechigne rarement devant une Masse critique privilégiée et, bien que la période ne s'y prêtait idéalement pas, j'ai voulu tenter ma chance. Donc, je remercie Babelio et les éditions Flammarion de leur confiance, en leur priant de bien vouloir m'excuser pour le retard de publication de cette critique.
Un même lieu, les mêmes contours, angoissants et fascinants, à un siècle d'écart. Une maison isolée dans les Causses du Quercy, perdue au milieu de collines escarpées, cernée par de mystérieux bruits et d'étranges ombres, la nuit tombée. Des destins vont se jouer là, précisément au cœur de ce relief et de cette nature, sauvages, hostiles comme bienfaisants, et les fantômes immanquablement rejaillir du passé...
Un roman choral à l'atmosphère plutôt oppressante, avec ce mimétisme troublant, puis probant, entre les deux époques et leurs protagonistes : le rythme lancinant du récit, la forte "animalité" qui se dégage des personnages, en quête d'identité, de sens, épris de solitude, de sang, de chair, de communion et de libération. L'homme face aux éléments, confronté à son instinct bestial, son instinct de survie, au fantasme de la dévoration. Des animaux sauvages aussi, toute une faune à apprivoiser, ou à dompter. Et puis, les guerres intestines (modernes comme passées), les mythes et croyances, les peurs individuelles et collectives, l'intemporalité des sentiments.
Une plume toujours aussi cinématographique et introspective, mais qui ne m'aura pas autant captivée (sujet, intention, longueur) que lors de mes précédentes lectures de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4714
Quiz à l'affiche Voir plus

Quelques fautes ?

14 questions
42 participants

Compléter les titres d'Astérix

15 questions
73 participants

Orages d'été et pluie de fraîcheur

14 questions
61 participants

Citations à l'affiche Voir plus

palamede   15 août 2018
Jacques à la guerre de Philippe Torreton
... on était confiants, on avait des ordres, c’est pratique un ordre, un ordre ça s’exécute, tu dis oui au chef, tu salues, tu tournes les talons et puis t’y vas comme t’es venu, ça repose, ça trace ton avenir immédiat.
Commenter  J’apprécie          330
Colette   13 août 2018
Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé
Durant la traversée, nous restions agrippés des heures au parapet, rêvant à ce que pouvait bien être ce continent où les crasseux comme nous étaient les bienvenus. Les jours étaient longs, mais cela importait peu, car les rêves que nous faisions avaient besoin d’heures entières pour se développer dans nos esprits. Les jours étaient longs mais nous les avons laissés couler avec bonheur puisque le monde commençait.
Commenter  J’apprécie          390
Colette   14 août 2018
Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé
Plusieurs de ses hommes avaient été tués à l’époque. Quand il apprit que son fils voulait se marier avec la fille de ce criminel, il lui intima l’ordre de choisir entre sa famille et cette « pute ». Il avait dit putana, ce qui, dans sa bouche, était aussi choquant qu’une tache de sauce tomate sur une chemise blanche.
Commenter  J’apprécie          351