AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Les 17 livres les plus populaires de 2017

11 décembre 2017

Communauté

Voici le tant attendu classement des livres les plus lus par la communauté Babelio en 2017. Polar, roman historique, premier roman : il y en a pour tous les goûts !

Défi d'écriture spécial Noël

11 décembre 2017

Défi d'écriture

En ce mois de décembre, nous vous proposons un défi d'écriture centré sur la figure du père Noël : et si, au final, il existait vraiment ? Voilà le thème à explorer pour montrer ce mois-ci vos talents d'écriture, et tenter de remporter un livre.

Les 5 mots de Jenny Colgan

05 décembre 2017

Vidéo

L'auteur écossaise nous offre avec 'Noël à la petite boulangerie' (éditions Prisma) un avant-goût savoureux des fêtes de fin d'année. Dans cette vidéo, elle a choisi 5 mots pour revenir sur son livre : Amitié, Famille, Humour, Romance et Communauté.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Coatalem, Segalen et la Bretagne

01 décembre 2017

entretien

Dans 'Mes pas vont ailleurs', Jean-Luc Coatalem raconte et dialogue avec l'écrivain breton Victor Segalen. Nous l'avons rencontré pour en savoir plus sur son attrait pour cet auteur, sa région d'origine et sa manière de les traiter dans son livre.

La Horde du contrevent en BD !

30 novembre 2017

Vidéo

Impossible d'adapter le roman d'Alain Damasio ? Pas si sûr ! A l'occasion de la parution du tome 1 en bande dessinée des aventures de Sov et de ses comparses, nous avons rencontré Eric Henninot pour en savoir plus.

Défi dessiné spécial Jeunesse

29 novembre 2017

Vidéo

A l'occasion du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, voici un défi dessiné avec Magali Le Huche, qui concourt cette année avec 'Verte' dans la catégorie Pépite BD.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Nous rêvions juste de liberté
  10 décembre 2017
Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck
Merveilleux, un régal !
Après moulte lectures décevantes, je remercie ceux qui ont su me donner envie de lire ce livre. Dire que j'hésitais !
Je n'en suis qu'au premier tiers, et je fais durer pour ne pas le finir trop vite.
Fluide, écriture où se mêlent humour, sensibilité, amour et haine. Un récit sur le refus d’appartenir aux 99% des moutons qui font notre société.
On les aime ces quatre jeunes révoltés, on les comprends on les admire.
Quelle claque !
Commenter  J’apprécie          291
Un fou ordinaire
  09 décembre 2017
Un fou ordinaire de Edward Abbey
Marcher, inlassablement jusqu'à épuisement, toujours devant, toujours plus loin au-delà de ses limites parfois, aux frontières de la volonté et de l'insouciance. Affronter la solitude, le désert, cet être « beau parce qu'il est propre et ne ment pas » selon Théodore Monod. Partir sur les vagues de sables, dépuceler les terres insociables, violer les territoires interdits. Sentir les vents ancestraux, les paysages a jamais perdu et inciser au bistouri de la modernité. Marcher pour être soi, « jamais je n'ai aussi bien pensé, n'ai autant vécu, n'ai aussi bien été moi-même que dans les longs voyages que j'ai fait seul à pied» (Théodore Monod). Rechercher la brûlure caressante du soleil, l'essence de la liberté et de la vie, s'abandonner au rythme des pas, de la soif, de la peur inextinguible qui vous chavire le cœur, perturbe l'adrénaline. Orgueil, folie, liberté, Edward Abbey nous conte ses voyages, ses réflexions, ses craintes, ses colères face à la gangrène inhumaine qui ronge le monde sauvage. La philosophie de Thoreau comme leitmotiv, «si je suis venu au monde, ce n'est pas pour le transformer en un lieu où il fasse bon vivre, mais pour y vivre», il explore seul ou avec des amis. le temps de plusieurs récits, on se laisse bercer par l'onde écumante de sable fin, aveugler par l'horizon bleuâtre d'une neige précaire et fragile, assourdir par les râles d'une rivière colérique. En militant radical Abbey médite ses pas, entre rêveries et réflexions, il cherche un sens à sa vie, à son utopique quête, aussi insignifiante soit-elle. «Le peu qu'on peut faire, le très peu qu'on peut faire, il faut le faire, pour l'honneur, mais sans illusion» (Théodore Monod). Alors suivons-le pour qu'un jour l'on puisse à notre tour scander dans l'immensité sauvage qui perdura : «Maintenant je l'ai vu, le secret de l'essence du mystère de l'Esprit de l'Arctique – l'épanouissement de la vie, de la vie sauvage, libre et abondante, au cœur des terres les plus rudes et les plus cruelles de la moitié nord de notre planète.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
Les Reliques
  11 décembre 2017
Les Reliques de Jeanne Benameur
Laver la mort, braver la vie. Vénérer encore et toujours. Esclaves d’un amour, ascètes d'un souvenir. Entre décharge et village, naufragés de leurs passés, ballotés par le flot de leurs peines, trois bris d’existence surnagent. Défier l’oubli, célébrer l'aimée coûte que coûte, indexer leurs vies sur leurs tristesses. Unis par un culte, un corps, le cirque, la société les a rejeté. Maintenir le souffle de leur amante, des symphonies de leurs étreintes, blues de deux corps jouissants, mélodie de peau effleurée. Accoucher les peines, emprunter les souvenirs le temps de leur pèlerinage, survivre pour elle, exister en elle. Telle est le choix de Hésior, Zeppo et Nabaltar.
Se réchauffer aux cendres de l’amour, honnir le deuil, l’absence. Enchâsser la vie dans un coffre, exhumer les parfums de la passion, s’accoupler dans le silence liturgique de la nuit. Sanctifier pour ne pas oublier, pour ensevelir les plaies, les secrets.

Jeanne Benameur dépèce la mort, encense l’amour improbable. Dans une écriture exaltée, Les reliques chantent les peines, communient la vie, baptisent la passion. Prière de trois hommes , eucharistie d’une femme, confessions intimes, les reliques enterrent les désirs pour ressusciter les sentiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
Quiz à l'affiche Voir plus

Contes de Noël

10 questions
56 participants

Les couleurs dans les titres de livre

10 questions
127 participants

Jean d'Ormesson

13 questions
47 participants

Romans de Jules Verne

10 questions
83 participants

Citations à l'affiche Voir plus

palamede   11 décembre 2017
Pensées de Blaise Pascal
Plaindre les malheureux n'est pas contre la concupiscence, au contraire, on est bien aise d'avoir à rendre ce témoignage d'amitié et à s’attirer la réputation de tendresse sans rien donner.

( Papiers non classés, 657-452).
Commenter  J’apprécie          470
mesrives   11 décembre 2017
Sous un ciel de plomb de Giuseppe Genna
Il se leva et éteignit le néon resté allumé depuis la nuit précédente. Il s'arrêta un instant devant la fenêtre et observa la via Fatebenefratelli et son pavé brûlant, son goudron désert, puis ce ciel au- dessus de la ville, un ciel gris, phosphorescent et métallique. Il retourna s 'asseoir.
Commenter  J’apprécie          340
palamede   12 décembre 2017
Nos vies de Marie-Hélène Lafon
La capacité de recommencement des femmes, et des hommes parfois, me terrasse, et m’émeut. C’est là, c’est donné, il suffit de regarder et d’écouter. Les femmes surtout, certaines, comme elles sont vaillantes, comme elles veulent y croire, et paient de leur personne, de tout leur corps qui fabrique les enfants, et les nourrit ; et elles se penchent, vêtent, nouent les écharpes, ajustent les manteaux, consolent vérifient admonestent caressent, ça ne finit pas. Comme elles sont dévorées et y consentent ou n’y consentent pas ou n’y consentent plus mais peuvent encore, font encore, parce qu’il le faut et que quelque chose en elles résiste, continue. C’est chaque jour et au bout des jours ça fait une vie. 
Commenter  J’apprécie          412