AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Découvrez les premières planches de la BD sur Arthur Cravan

17 avril 2018

Information

Les éditions Bamboo et Babelio vous proposent de découvrir en avant-première les premières planches de la nouvelle BD de Jack Manini consacrée au poète boxeur Arthur Cravan, considéré comme le premier des Dada.

Plus que quelques jours pour voter !

17 avril 2018

Information

Vous avez jusqu'au 29 avril pour désigner le lauréat du prix des Lectrices 2018, parmi 10 livres en lice. Participez dès maintenant, et tentez de gagner un week-end de rêve.

Connaissez-vous vraiment Alan Moore ?

16 avril 2018

Vidéo

Génial scénariste de bande dessinée, figure charismatique du monde des livres et auteur de deux livres très remarqués, Alan Moore est l'un des auteurs les plus fascinants de ces trente dernières années. Voici quelques anecdotes savoureuses sur lui, en vidéo.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Dans les pas d'Otto Gross

16 avril 2018

entretien

Psychanalyste, anarchiste, collaborateur de Franz Kafka : c'est à une figure oubliée du monde médical, politique et artistique que Marie-Laure de Cazotte redonne vie dans 'Mon nom est Otto Gross'. L'auteur nous en dit plus juste ici.

De retour de Quais du polar

13 avril 2018

Vidéo

Début avril, nous débarquions en nombre à Quais du polar pour prendre le pouls de la littérature noire, animer des rencontres et des quiz, et vous rapporter quelques images. Voici une vidéo qui vous rappellera sûrement de bons souvenirs, ou vous donnera envie de participer à l'édition 2019.

Olivier Margot : va y'avoir du sport !

13 avril 2018

entretien

L'ex-rédacteur en chef de L'Equipe revient dans 'Le Temps des légendes' sur les destins de sportifs durant les Trente Glorieuses. Alain Mimoun, Jean-Claude Killy, Marcel Cerdan... il sont tous là, et notre interview de l'auteur juste ici.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Mon désir le plus ardent
  16 avril 2018
Mon désir le plus ardent de Pete Fromm
MON DÉSIR LE PLUS ARDENT de Pete Fromm
Traduit par Juliane Nivelt
Éditions Gallmeister

"C'est mon désir le plus ardent"
C'est de cette façon que Maddy et Dalton concluent leurs voeux de mariage, à la place du sempiternel "Je le veux". Une union célébrée au bord de l'eau, au petit matin, pour que les jeunes mariés puissent aussitôt entamer leur lune de miel en descendant la rivière sur un raft...
Ils sont jeunes, amoureux, avec des projets plein la tête et, pour eux, la vie est une merveilleuse aventure qui commence à peine... Jusqu'à ce que la maladie s'invite alors qu'ils viennent juste de créer leur propre entreprise de rafting...

Il y a des livres lumineux malgré la tristesse du sujet, un couple face à la sclérose en plaques, et celui-là l'est assurément.

C'est une des plus belles histoires d'amour que j'aie lue jusqu'à présent...  mais malheureusement, depuis les Rita Mitsuko, on sait bien que les histoires d'A finissent mal en général...
Celle-ci nous est racontée par Maddy, et chaque chapitre relate un fragment de sa vie. Il n'y a aucun pathos car Maddy ne nous laisse observer de la maladie que ce qu'elle veut bien montrer à ses proches, ce qui fait que le livre ne bascule jamais dans le voyeurisme.

Un livre emplit d'humour, de vie, d'humanité, d'empathie, d'instants de bonheur et encore de larmes.

Un roman MAGNIFIQUE et BOULEVERSANT qu'il faut absolument lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Jours barbares
  17 avril 2018
Jours barbares de William Finnegan
Une magnifique odyssée, un road movie épique du surf, voilà dans quoi nous plonge cette autobiographie d'un passionné, addict à la vague d'exception et au spot isolé. Difficile de ne pas penser à Kerouac tant l'esprit qui y souffle rappelle l'épopée des beatniks une bonne partie, même si l'on y croise plus souvent des beach bums, ces marginaux des plages océaniques.

De la Californie à l'Afrique du Sud en passant par l'Indonésie, Hawaï, la Thaïlande, l'Australie ou les iles Fidji, la bio de William Finnegan se déroule en suivant le fil de son obsession dévorante. Dès 10 ans il entrevoit ce jardin secret qui l'extrait du monde et des siens ; jeune adulte il laissera travail et compagne pour un périple à l'amitié tumultueuse dans le Pacifique Sud avec Bryan, tous deux en quête de la vague au sentiment d'immortalité ; enfin son séjour en Afrique du Sud ancrera sa vie dans une optique moins futile, plus politique et engagée.
L'on y croise quantité de vagues aux descriptions personnalisées et minutieuses, sources de sublimes « rides » ou de mémorables raclées. L'on y rencontre des surfeurs avides de plaisir égoïste capables de beaucoup pour la vague idéale, mais pas toujours d'entraide ou de respect. Un monde rebelle et ascétique, où la violence paraît consubstantielle à la puissance des vagues recherchées : « Les surfeurs appellent cette puissance le juice – le jus – et, quand les vagues deviennent sérieuses, le juice devient l'élément critique, l'essence même de ce que nous sommes venus chercher pour nous mettre à l'épreuve – tantôt en l'affrontant avec témérité, tantôt en l'évitant avec lâcheté. Ma propre relation avec cette quintessence, cette dose de violence pure, s'est faite plus vivace avec le temps. »

Loin d'être un manifeste exclusif pour le surf qui sombrerait dans le rébarbatif de technicité ou d'aveuglement prosélyte, c'est avant tout un superbe texte dense et exigeant, à la saveur littéraire avant d'être sportive, où il est aussi question de voyage, de sens de la vie, de famille ou de société. Le jargon du surfeur est certes bien là aussi, impossible en effet d'échapper aux takeoff, ride, lineup et autres subtilités du vocabulaire adéquat. Mais un glossaire retenu par un marque-page peut faire l'affaire, tandis que le talent et le souffle de conteur de William Finnegan s'occupent du reste.
Un auteur par ailleurs reconnu grand reporter, amateur diplômé de littérature, enclin tout au long du récit à discuter livres et auteurs, écrivant déjà des romans jeune adulte. Surf et littérature, ou quand une passion semble au final en cacher une autre.


« Se trouver au milieu des grosses vagues a un côté onirique. Terreur et extase rodent toutes deux ensemble, menaçant de submerger le rêveur. Une splendeur surnaturelle émane de la vaste arène d'eau mouvante, de ciel, d'une violence latente et explosions bien trop réelles. Ces scènes qui s'offrent à vous semblent déjà mythiques alors même qu'elles se déploient. Je suis toujours la proie d'une ambivalence féroce : j'aimerais être n'importe où ailleurs à cet instant et, en même temps, je n'aspire qu'à être ici.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          416
Archer & Bennett, tome 1 : Hadès
  18 avril 2018
Archer & Bennett, tome 1 : Hadès de Candice Fox
Heinrich « Hadès » Archer dirige une décharge a Sydney. En réalité il est un roi « souterrain » de la pègre, spécialisé dans la dissimulation de cadavres encombrants. Le jour ou un criminel en herbe lui apporte deux mômes à faire disparaître et que Hadès remarque qu’ils ne sont pas encore morts, il décide de les élever en employant une éducation pour le moins « spéciale ».
... Aujourd’hui, ces enfants, Eden et Eric, sont devenus flics dans la section Homicides. Après la mort violente de son partenaire, Éden s’en voit adjoindre un nouveau, Frankie. C’est lui le narrateur de leur première enquête.

Deux histoires, dans le passé et dans le présent, très sombres et abyssales, qui s’entrelacent dans une Australie habituellement bien ensoleillée. Un polar/thriller assez rapide à lire qui sait ménager suffisamment de moments-choc pour préserver l’intérêt du lecteur. Mais, bien que les scènes sanglantes ne manquent pas, ces ébranlements sont plutôt de nature psychologique.

C’est là où le bât blesse, en ce qui me concerne... si l’enquête autour de l’intrigue m’a bien captivée, les personnages principaux me sont restées étrangers, incompréhensibles et surtout antipathiques.
Si je suis arrivée à comprendre Hadès (le seul pour lequel j’ai éprouvé un peu de sympathie), il n’en va pas de même pour Eden et Eric que j’ai ressenti comme arrogants, froids, égoïstes et distants.
Même Frankie n’a pas réussi à m’émouvoir après un retournement de situation. Je n’ai pas su fermer les yeux sur son attitude minable initiale envers les femmes en général.

Au final, un bon thriller par son intrigue policière mais qui souffre d’un excès de sociopathes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Quiz à l'affiche Voir plus

Un jour, un titre

15 questions
204 participants

Le bon prénom

10 questions
267 participants

Ciel, mon mari !

11 questions
108 participants

Jacques Higelin

10 questions
73 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Christian Bobin
BigDream   16 avril 2018
Christian Bobin
Ce qui ne peut danser au bord des lèvres, s'en va hurler au fond de l'âme.
Commenter  J’apprécie          481
Adam Zagajewski
mesrives   17 avril 2018
Adam Zagajewski
Insaisissable est la vie et ce n'est
que dans le souvenir qu'elle dévoile ses traits,
une fois dans le non-être.
Commenter  J’apprécie          380
Stéphane Mallarmé
palamede   18 avril 2018
Stéphane Mallarmé
Renouveau

Le printemps maladif a chassé tristement
L’hiver, saison de l’art serein, l’hiver lucide,
Et, dans mon être à qui le sang morne préside
L’impuissance s’étire en un long bâillement.

Des crépuscules blancs tiédissent sous mon crâne
Qu’un cercle de fer serre ainsi qu’un vieux tombeau
Et triste, j’erre après un rêve vague et beau,
Par les champs où la sève immense se pavane

Puis je tombe énervé de parfums d’arbres, las,
Et creusant de ma face une fosse à mon rêve,
Mordant la terre chaude où poussent les lilas,

J’attends, en m’abîmant que mon ennui s’élève…
– Cependant l’Azur rit sur la haie et l’éveil
De tant d’oiseaux en fleur gazouillant au soleil.
Commenter  J’apprécie          360