AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

En ce moment sur Babelio : retrouvez nos actus en vidéo

19 février 2019

Vidéo

Comme chaque mois, nous vous proposons de revenir en vidéo sur l'actualité de Babelio. En février, on vous parle de non fiction, avec notre sélection d'essais, un reportage sur un livre d'histoire très original, et on vous présente le Top 20 des BD de 2018 selon les Babelionautes. Suivez le clic !

Marie Pavlenko : la résilience à bras le corps

19 février 2019

Compte rendu

A 20 ans, tout est possible. Mais que se passe-t-il quand, subitement, votre destin se brise après un accident ? C'est la question que Marie Pavlenko explore dans 'Un si petit oiseau' et dont on a pu discuter avec elle lors d'une rencontre Babelio le 9 février. Découvrez le compte-rendu de cette soirée.

Découvrez la revue Ramdam dans nos locaux

12 février 2019

Concours

Derrière ce nom qui fait du bruit, à mi-chemin entre le livre et le magazine, se cache une nouvelle revue à destination des 11-15 ans (mais pas seulement). Articles courts, dossiers de fond, tests : de quoi offrir un regard différent sur l'actualité ! Inscrivez-vous pour le recevoir, et rencontrer ses créateurs à Paris.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Rencontrez Aurélie Valognes

18 février 2019

Concours

La retraite n'est-elle pas un long fleuve tranquille ? Voilà le thème du nouveau roman d'Aurélie Valognes qui, après 'Mémé dans les orties' et 'En voiture, Simone !' revient avec une nouvelle comédie irrésistible et inspirante. Venez en parler avec elle lors d'une rencontre exceptionnelle à Paris.

Danser sous la pluie avec Véronique Maciejak

15 février 2019

Vidéo

"Premier roman", "Radio", "Rencontre", "Liberté" et "Changement" : voici les 5 mots qu'a choisis Véronique Maciejak pour présenter dans notre vidéo son livre 'N'attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie'. A découvrir juste ici !

Quand la BD érotique transgressait la loi

11 février 2019

entretien

"Les censeurs sont des obsédés sexuels. Les anticenseurs aussi." Spécialiste de la censure et de la BD érotique, Bernard Joubert nous présente son 'Panorama de la bande dessinée érotique clandestine', tour d'horizon de ce qui se faisait de plus explicite et légalement risqué dans le genre au XXe siècle. Retrouvez l'interview complète juste ici.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
La Fiction Ouest
  17 février 2019
La Fiction Ouest de Thierry Decottignies
Voilà un premier roman à la fois virtuose, étrange et lancinant comme un cauchemar. Ils sont quelques-uns et des milliers sûrement à se retrouver à Ouest, humains à coup sûr même si à la lisière de l'humanité et de la dépersonnalisation, parmi eux on suivra plus particulièrement Blesse, Percien, Vassili, Ouespe, l'Évanouie ou l'Employé, « C'était notre équipe » nous instruit le narrateur au nom inconnu. Une équipe parmi d'autres, formée par le hasard dans cet univers crayeux et pierreux, aride et méchamment onirique, dans lequel ils survivront sous les ordres d'un instructeur, accompagnés d'une bande sonore à la musique entêtante ou ce qui s'y apparente, à faire la gymnastique et l'exercice, creuser des trous, boire de la vodka ou prendre des amphétamines, activités au relent d'absurdité, on pense à Kafka et plein d'autres choses. Univers concentrationnaire (concentrionnaire même d'après la quatrième de couv'), sas d'asile ou simplement mauvais rêve ? Les trois peut-être bien, ou aucun. On se demande aussi ce que le narrateur est venu faire là, de son plein gré qui plus est apparemment après avoir rempli « tous les dossiers, passé une visite médicale, couru de bureau en bureau, à Zurich, avec d'interminables attentes, examens, entretiens. On m'avait finalement estimé apte et j'étais parti. ». Il évoque l'ambition de devenir policier par formation, et pouvoir ainsi lapider sans raison devant les visiteurs du parc. Il évoque aussi son passé sous forme de rêves qui se confondent à sa réalité sableuse et incertaine, parsemée de frelons ou de cloportes. Au final le flou domine sur le fonctionnement de cette société, composée justement de flous (sortes de spectres errants que l'on voit sans les voir vraiment), et de permanents aussi, ou de vifs. Les personnages n'y prennent pas d'épaisseur romanesque, juste quelques ébauches psychologiques pour les distinguer comme Blesse et sa violence supposée, ils perdent leur identité et le lecteur son empathie dans la foulée hésitante.
Un lecteur susceptible d'être subjugué par ce texte de haut vol, à l'apparence facile mais à la réalité d'une prose qui colle à la semelle, où on y est souvent pris à rebours, victime d'un croche-patte ou d'un enlisement ou d'un mauvais virage, obligé souvent de s'y recoller pour continuer à avancer. À l'image de l'univers qu'il dépeint donc.

« Il devint de plus en plus difficile de distinguer ce qui venait d'où ou de qui ou de quoi, et peu à peu tout se mêla, rejoignit la musique de la bande en une immense et continue variation des vibrations de l'air. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          512
Le puits des mémoires, Tome 3 : Les terres de..
  17 février 2019
Le puits des mémoires, Tome 3 : Les terres de cristal de Gabriel Katz
Ça y est, je finis avec mon ami Eric76, notre très belle trilogie. Je suis à la fois très enthousiasme, très émotive et très triste.

Intriguant, Attrayant, Déstabilisant

C’est toujours avec bonheur, qu’on poursuit l’aventure de nos trois comparses : Olen, Nils et Ragib. Je me suis très attachée à eux, à ses colosses forts, sensibles et émouvants et à leurs humours noirs, qui s’y dégagent. Ils savent que le danger est encore plus grand, depuis qu’ils ont découvert leurs identités. Ils essaient, tant bien, que de mal, de survivre, comme ils peuvent. On perçoit autour d’eux, une tension qui s’y installe, avec une tristesse dans l’air. On voit que l’arrivée d’Oranie, y ajoute un peu de légèreté.
Toujours à Woltan, les protagonistes malveillants veillent dans l’ombre. Ils sont les maîtres du complot. C’est toujours une question d’hiérarchie, de tradition et de pouvoir qui y jouent. On constate que le drame, la violence et la trahison font partie du quotidien. Est-ce qu’ils vont arriver à piéger nos trois compagnons ?

«Le héros n’est pas celui qui se précipite vers la mort mais c’est celui qui se compose une belle vie». – Jean Giuno

Au cours de ma lecture, je remarque qu’il possède un je-ne-sais-quoi de différent, c’est un peu prévisible par moments, même si c’est toujours un plaisir de les suivre. L’auteur Gabriel Katz sait très bien les manipuler et il les amène vers des événements tout autant déjantés, loufoques et cocasses. Il dévoile des vérités, il nous offre des scènes de combat et il nous fait assister à sa finale. Est-ce qu’ici les plus forts ou les plus rusés emportent la bataille ?

C’est avec une certaine surprise, avec un mélange de nostalgie, avec un brin de désappointement, que je termine la dernière page. Je suis très chagrinée de ne plus revoir mes trois héros, ils m’ont fait vivre toutes sortes d’émotions et c’est des très bons moments passés avec eux.
Pour terminer, je suis heureuse de découvrir la superbe plume de Gabriel Katz et je conseille cette magnifique trilogie. Une question me turlupine : «est-ce qu’il faut toujours se méfier?».

J’invite donc à aller lire la très belle critique de mon compagnon de lecture Eric76, à votre tour. Je te remercie pour ta belle amitié et ainsi que nos beaux échanges.

Siabelle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3816
Je me souviens de tous vos rêves
  17 février 2019
Je me souviens de tous vos rêves de René Frégni
Je me souviens des Bleuets, la grande librairie de Banon
où j'ai déniché tout content un Siniac
et pas n'importe lequel
Ferdinaud Céline.
Quelle histoire que ce libraire dépressif
hyper actif sauvé par les livres...
Réné Frégni en trace un beau portrait.
Je connaissais pas l'auteur de Manosque avant
un passage rapide chez le barbant barbu du mercredi
qu'à remplacé depuis belle lurette gros sourcils.
J'ai été épaté par sa prose douce et moelleuse
un ronronnement de chat
comme Baumette, son matou qu'à fait le grand saut...
Le félin trouvé dans une prison, d'où son nom, ça ne s'invente pas.
J'ai voyagé à Manosque, humé les odeurs de Provence
gazouillé avec les oiseaux,
grelotté en hiver en Franche Comté,
rencontré des personnages inoubliables,
marginaux ou fiancé des corbeaux
Avec qui ? avec le poète René Frégni !
Commenter  J’apprécie          594
Quiz à l'affiche Voir plus

Une braise sous la cendre

17 questions
0 participants

Tragédie ...

13 questions
75 participants

Quiz Inséparables

12 questions
3 participants

LNHI-39352

10 questions
11 participants

Cette année là.......1978

12 questions
51 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Julien Gracq
palamede   18 février 2019
Julien Gracq
Le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation.
Commenter  J’apprécie          710
Pierre Mac Orlan
GeorgesSmiley   16 février 2019
Pierre Mac Orlan
Il fallait être anglais pour inventer le rugby. Qui d'autre aurait pu penser à un ballon ovale ?
Commenter  J’apprécie          510
Maurice Genevoix
Melou13   18 février 2019
Maurice Genevoix
Pitié pour nos soldats qui sont morts! Pitié pour nous vivants qui étions auprès d’eux, pour nous qui nous battrons demain, nous qui mourrons, nous qui souffrirons dans nos chairs mutilées! Pitié pour nous, forçats de guerre qui n’avions pas voulu cela, pour nous tous qui étions des hommes, et qui désespérons de jamais le redevenir.
Commenter  J’apprécie          330
.. ..