AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Rencontrez Thomas Raphaël

27 juillet 2017

Concours

Les éditions Flammarion et Babelio lancent un concours pour sélectionner 30 lecteurs qui recevront J'aime le sexe mais je préfère la pizza, la nouvelle comédie autobiographique de Thomas Raphaël, et seront invités à venir rencontrer l'auteur le jeudi 21 septembre prochain à Paris.

Le challenge BD

27 juillet 2017

Communauté

Participez à un challenge autour de la bande dessinée. Le principe ? Lire des BD et les chroniquer !

Les controverses littéraires (4/9) : Madame Bovary

27 juillet 2017

Communauté

Notre feuilleton de l'été sur les grandes controverses littéraires s'intéresse cette semaine à Madame Bovary, un roman "à ne pas mettre entre toutes les mains" signé Gustave Flaubert.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Rencontrez Alice Zeniter

26 juillet 2017

Concours

À l'occasion de la sortie du nouveau roman d'Alice Zeniter, un roman sur le destin d'une famille prise au coeur de l'histoire entre la France et l'Algérie, les éditions Flammarion et Babelio lancent un concours pour sélectionner 30 lecteurs qui recevront L'Art de perdre et rencontreront l'auteur le mercredi 20 septembre prochain à Paris.

Le saviez-vous ? George Sand

24 juillet 2017

Information

Connaissez-vous bien George Sand ? Découvrez quelques anecdotes sur l'auteur d'Indiana dans cette courte vidéo.

Pitche-moi un classique

18 juillet 2017

Information

Vous pensez que les grands classiques de la littérature sont forcément un peu ennuyeux ? Avec l'équipe de Merci Alfred, on vous prouve le contraire.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Des larmes sous la pluie
24 juillet 2017
Des larmes sous la pluie de Rosa Montero
Un livre dur, âpre, mais fascinant...
"Des Larmes sous la pluie" est un polar de science-fiction qui développe et infléchit l'univers de "Blade runner" (le film plus que le livre) ; les "réplicants" vivent parmi nous, ils remplissent de multiples fonctions, ils pensent comme nous, ils ont des sentiments comme nous, mais leur vie artificielle est limitée dans le temps : ces techno-humains sont des condamnés à mort.
Ils sont souvent considérés avec méfiance par les humains "naturels", le racisme trouve de nouvelles voies d'expression.
Madrid, 2109 : la situation se dégrade, les discours de haine se multiplient quand certains réplicants commettent des actions de plus en plus graves, automutilations, assassinats de d'autres réplicants, assassinats d'êtres humains... Ils ont été manipulés. Par qui ? Pourquoi ?
C'est une réplicante, nommée Bruna Husky, qui mène l'enquête, un personnage particulièrement attachant que nous suivons pas à pas puisque le récit est à la première personne.
Oui, vraiment attachant, car nous vivons sa tragédie personnelle, nous éprouvons ce qu'elle ressent : comment vivre quand on connaît la date de sa mort ? Comment être soi-même quand on sait que la plupart de nos souvenirs sont faux, imaginés par des "mémorialistes" ? En quoi suis-je un être humain ?
Au cours de son enquête, nous découvrons ce que nos descendants verront peut-être, un univers tragique et labyrinthique où tous les faux semblants et toutes les manipulations sont possibles.
Philip K. Dick aurait aimé ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          263
Les derniers jours de Stefan Zweig
25 juillet 2017
Les derniers jours de Stefan Zweig de Laurent Seksik
Qui dit "biographie romancée", dit une part de subjectivisme, rehaussée parfois d'une pincée de sentimentalisme... Mais, à l'instar de Philippe Besson et Les jours fragiles (fin de vie de Rimbaud), le roman de Laurent Seksik est très honnête et se lit bien agréablement. L'auteur s'est basé sur des sources solides, bibliographiques, correspondances, articles de journaux d'époque.
Six mois, 180 jours. Stefan Zweig se débat contre les fantômes d'une gloire passée, contre les démons du chagrin et de la culpabilité, dans la nostalgie d'un humanisme éclairé et pacifiste, qu'il croit désespérément aboli. A 60 ans, en 1942, après neuf ans de fuite, il n'a plus d'espoir. Il ne trouve plus d'issue ni de lumière, encore moins de consolation au coeur de son "exil". Même sa jeune et belle épouse, Lotte, sera impuissante face à cette chute inéluctable...
Ce roman est truffé de références littéraires et artistiques, non seulement des propres oeuvres de Zweig, mais également de ses contemporains favoris, allemands comme français (écrivains, musiciens, artistes, philosophes, et aussi Freud). Le regard posé sur ces amitiés fortes est très touchant, ainsi que celui porté sur la place de l'amour conjugal (Lotte jalouse de Frederike).
Les amatrices et amateurs, pour ne pas dire les "amoureux - ses", de Stefan Zweig devraient apprécier !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5818
Le Cercle des poètes disparus
26 juillet 2017
Le Cercle des poètes disparus de N.H. Kleinbaum
Voici donc le livre dont est tiré le film !

En fait non. Plouf. Fumble ! Grrrr. C'est le contraire. C'est le film qui a été couché en roman après coup. Trop tard. Je l'ai. Alors j'ai préféré revoir le film. La dernière fois, je ne connaissais pas Whitman. Ni Thoreau. Ni même Lincoln.
Mais j'ai lu certains chapitres pour comparer. C'est écrit un peu comme on cuisine au McDo (le McDo c'est appétissant seulement sur les photos). Ici c'est pareil. Ce n'est qu'une transcription littérale et séquentielle des scènes du film. Sans style et sans goût. Mais le pire, ce sont les différences. Par exemple. La relation d'amitié entre le prof de latin et Keating est complètement transformée. Un roman moins subtil qu'un film. Trahison !
Ainsi disparaît une des meilleures répliques du film.

McAllister: « Show me the heart unfettered by foolish dreams and I'll show you a happy man »
Keating: « But only in their dreams can men be truly free. 'Twas always thus and always thus will be. »
McAllister: … … Tennyson ?
Keating: No, Keating

Mon jugement sur ce livre est donc : si vous tenez vraiment à le lire, revoyez plutôt le film.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          278
Quiz à l'affiche Voir plus

La Belgique et la littérature

10 questions
75 participants

Connaissez-vous vraiment Spider-Man ?

10 questions
73 participants

La petite reine en littérature

10 questions
112 participants

Les romans noirs et leurs personnages

11 questions
256 participants

L'été littéraire

12 questions
149 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Oscar Wilde
tynn24 juillet 2017
Oscar Wilde
La seule différence entre un caprice et une passion éternelle est que le caprice peut durer.
Commenter  J’apprécie          351
fnitter23 juillet 2017
Coulez le Barracuda de Michael DiMercurio
La diplomatie est l’art de laisser l’autre en venir à vos conclusions.
Daniele Vare, Diplomate italien.
Commenter  J’apprécie          500
ninosairosse24 juillet 2017
Les brumes de l'apparence de Frédérique Deghelt
J'ai ressenti de l'amour... Ce n'était pas tout à fait la forme que revêt l'amour dont on a l'habitude. C'était un sentiment immense, une paix rare, comme si cette femme dont je tenais la main et qui avait le regard au bord du gouffre fusionnait avec mon être.

P173
Commenter  J’apprécie          390