AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Elisez vos titres Nathan préférés

15 juin 2017

Concours

Vous avez aimé Divergente, Nos étoiles contraires ou U4 ? C'est le moment de voter pour élire vos romans ou séries Nathan préféré(e)s ! 20 lecteurs seront tirés au sort parmi les participants et remporteront le livre Nathan de leur choix.

Entretien avec Laetitia Colombani

05 mai 2017

entretien

La réalisatrice et actrice Laetitia Colombani répond à nos questions à propos de son premier roman très attendu La tresse.

Rendez-vous ce week-end au pique-nique des 10 ans de Babelio

02 mai 2017

Information

L'heure du pique-nique estival de Babelio approche ! Cette édition sera particulièrement festive puisque nous fêterons également les 10 ans de Babelio. Avez-vous pensé à confirmer votre présence ? Rendez-vous le 25 juin dans 6 villes de France.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Phaedra Patrick, Prix des lectrices Milady

14 juin 2017

Compte rendu

Après Nadia Hashimi et son roman La perle et la coquille, sacré en 2016 par le Prix des Lectrices, c’est au tour de Phaedra Patrick, écrivain anglaise, de recevoir cette récompense, grâce au vote de plusieurs milliers de lectrices.

Affûtez vos plumes francophones

13 juin 2017

Concours

Jusqu’au 31 août, participez au concours d’écriture Les Plumes Francophones, parrainé par Yasmina Khadra.

Lisez avec nous Le vieux qui lisait des romans d'amour

13 juin 2017

Club de lecture

Le club de lecture vous invite ce mois-ci à lire ensemble Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepúlveda, et de vous envoler pour l'Amazonie à la rencontre de celui qui a trouvé le remède imparable contre la vieillesse : la lecture. Rejoignez-nous sur le forum pour partager vos avis.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Confiteor
23 juin 2017
Confiteor de Jaume Cabré
Oh la la ! Réaction à chaud à la dernière page: ecarquillement large et long, et l'impression de ne plus jamais pouvoir prendre autant de plaisir à la lecture d'un livre.
Heureusement, à froid, ce n'est pas vrai. Mais ce livre là, il est époustouflant. Une telle maîtrise du style, de la construction du récit, une telle créativité que l'auteur se renouvelle au court même du texte ! Énorme...
Un grand merci à la libraire de Charybde pour un conseil parfait.
Commenter  J’apprécie          202
Au Rendez-vous des Mariniers
21 juin 2017
Au Rendez-vous des Mariniers de Frédéric Vitoux
33 quai d'Anjou, île de la cité, Paris.
C'est là que se situe le restaurant : Au rendez-vous des mariniers.
L'auteur a habité le quartier, une petite ville dans la ville au contour défini. Tout le monde se connait.
Ce resto est resté en activité durant la première moitié du XXe siècle. L'auteur ne s'en rappelle pas mais une photo, celle qui est en page de couverture, va le pousser à s'intéresser à ce lieu.
Contrairement à ce que le nom de l'enseigne indique, il n'y a pas que des marins qui s'y restaurent. De grands noms viennent s'y rencontrer : Mauriac, Picasso, Céline et combien d'autres … des artistes en pleine révélation et beaucoup d'anonymes.
Des éclats de voix, des verres qui s'entrechoquent, des rires fusent par la porte qui laissent échapper des souvenirs du passé que Frédéric Vitoux réactivent pour nous dépeindre l'ambiance de ces années ou les seules traces sont des photos noirs et blanc qui figent pour l'éternité nos ancêtres.
C'est la vie de ce quartier niché au sein de l'Histoire de France que l'auteur nous révèle par bribes, par touches successives. C'est l'ambiance de ses années perdues ou le vin et la bière coulent à flots soudant une population devant la difficulté et la rigueur du quotidien.
C'est les craintes de la guerre qui enflent au fil des conversations.
C'est le cri des gosses dans les rues désertes que bientôt l'automobile remplacera.
Ce sont les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics immortalisé par Robert Doisneau.
Chut écoutez on entend encore le vent dans les arbres, les oiseaux qui jouent à trappe-trappe. La nuit les deux pieds ancrés dans le sol on peut distinguer les étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Un long dimanche de fiançailles
22 juin 2017
Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot
Sébastien Japrisot, je connaissais de nom. L'auteur de "l'été meurtrier", ses liens avec le cinéma. Un auteur qui ne m'attirait pas plus que ça, jusqu'à ce que je lise Emmanuel Carrère parlant de lui dans une de ses chroniques. Alors j'ai voulu voir.
Et j'ai vu Mathilde (sans avoir vu le film) dans sa quête obstinée envers et contre tous, ou presque. A la recherche folle de la vérité sur son fiancé, soldat de la grande guerre. Mais plus que tout, je l'ai vécue, cette histoire.
J'ai vu un texte à la construction débridée dans ce long dimanche de fiançailles, comme si tout cela avait été écrit d'un jet, dans un souffle romanesque sans relecture. Et pourtant si juste.
J'ai vu une prose directe. Un auteur capable de commencer une ribambelle de phrases d'un portrait par « il » ou "elle", sans aucune gêne pour le lecteur : «Elle a de grands yeux verts ou gris, selon le temps, comme sa mère. Elle a un petit nez droit, de longs cheveux châtain clair. Pour la taille, elle tient de son père. Quand on la déplie, elle mesure cent soixante dix huit centimètres. Il paraît que c'est d'avoir passé beaucoup de temps couchée qui l'a faite ainsi. Elle a de très beaux seins. Elle est fière de ses seins, qui sont ronds, lourds, plus doux que la soie. Quand elle en caresse les bouts, elle a bientôt envie d'être aimée. Elle s'aime toute seule ». Une prose sans fioriture ni effet de manche, naturelle presque. Carrère parle de lui comme d'un auteur qui ne lisait pas trop, évoque un "cacou"  de Nice. Peut-être pas si littéraire que ça en effet. Mais sûrement convaincu de son talent, et par là-même impertinent envers les modes et les courants, insolent aussi dans son mode d'écriture, peut-être bien. A l'image de son héroïne.
J'ai aussi vu un charme fou se dégager de ce récit. Comme d'un type qu'on écoute, parce que c'est lui qui parle, et pas un autre.
Du coup, j'ai déjà envie de le revoir, Sébastien Japrisot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
Quiz à l'affiche Voir plus

Les romans noirs et leurs personnages

11 questions
26 participants

L'été littéraire

12 questions
39 participants

Chats cités

8 questions
56 participants

John Irving contre Bret Easton Ellis

10 questions
36 participants

Comtesse de Ségur

15 questions
103 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Mahatma Gandhi
domisylzen22 juin 2017
Mahatma Gandhi
Si l'on pratique le principe d'œil pour œil, dent pour dent, le monde entier sera bientôt aveugle et édenté.
Commenter  J’apprécie          403
Valdimir23 juin 2017
Les portes de la perception de Aldous Huxley
Le monde extérieur est ce à quoi nous nous réveillons tous les matins de notre vie, c'est le lieu où, bon gré mal gré, il nous faut essayer de faire notre vie.
Commenter  J’apprécie          312
palamede23 juin 2017
Oeuvres poétiques de Fernando Pessoa
Il ne suffit pas d’ouvrir la fenêtre

Il ne suffit pas d’ouvrir la fenêtre
Pour voir les champs et la rivière.
Il n’est pas suffisant de ne pas être aveugle
Pour voir les arbres et les fleurs.
Il ne faut avoir aucune philosophie.
Avec la philosophie, il n’y a pas d’arbres : il y a seulement des idées.
Il n’y a que chacun de nous, pareil à une cave.
Il n’y a qu’une fenêtre fermée, et le monde entier au-dehors ;
Et un rêve de ce qui pourrait être vu si la fenêtre s’ouvrait,
et qui n’est jamais ce qui est vu lorsque la fenêtre s’ouvre.
Commenter  J’apprécie          400