AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Aventure et nature avec Miguel Bonnefoy

21 septembre 2017

Vidéo

Pour parler de Sucre noir, son dernier roman publié aux éditions Rivages, Miguel Bonnefoy a choisi les mots Amérique, nature, réel, nouvelle et aventure dans l'interview qu'il a accordée à Babelio.

Dans les brumes écossaises avec Graeme Macrae Burnet

22 septembre 2017

Compte rendu

A l'occasion de son passage à Paris, des lecteurs Babelio ont pu rencontrer l'auteur de L'Accusé du Ross-Shire, un roman historique/thriller à la saveur bien particulière. Découvrez ici le compte-rendu de cette soirée.

BD de non-fiction : participez à notre sondage

19 septembre 2017

Etudes

Babelio lance un grand sondage sur la non-fiction en BD. Prenez quelques minutes pour répondre à nos questions et nous dire quelles sont vos habitudes de lecture. A l’issue du sondage, un participant sera tiré au sort, et remportera des chèques Lire d’une valeur de 60 euros.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Entre la France et l'Algérie avec Brigitte Giraud

19 septembre 2017

Compte rendu

Pour son dernier livre, Un loup pour l'homme, Brigitte Giraud nous convie à un voyage aux portes de l'Histoire franco-algérienne. Des lecteurs Babelio ont eu la chance de rencontrer l'auteure.

Les Hommes d'après Richard Morgiève

15 septembre 2017

entretien

Babelio a rencontré Richard Morgiève à l'occasion de la sortie de son roman "Les Hommes" sorti aux éditions Joëlle Losfled. Découvrez notre entretien.

Babelio défie la rentrée

14 septembre 2017

Communauté

Il n'y a même pas un mois que le défi de la rentrée a été lancé, mais plus de 50% des titres ont déjà été chroniqués ! Avez-vous déjà choisi le titre que vous allez critiquer pour, vous aussi, participer à ce grand défi collectif ?

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Les cités englouties
22 septembre 2017
Les cités englouties de Paolo Bacigalupi
"Les cités englouties" se déroulent dans le même univers que l'excellent "Ferrailleurs des mers" (elles n'en sont pas la suite), à savoir, probablement, notre monde dans un avenir proche : les eaux montent, les ressources s'épuisent...
L'action se passe aux Etats-Unis, mais des Etats-Unis qui connaissent la même situation de guerre civile que certains pays africains actuels, comme la Somalie : l'Etat s'est désintégré, des milices se livrent un conflit interminable et sans merci, elles embrigadent des enfants à qui elles ne laissent qu'un seul choix : torturer, mutiler et tuer ou être soi-même torturé, mutilé et tué.
C'est dans ce monde cauchemardesque que trois personnages particulièrement attachants tentent de survivre : un être mi-homme, mi-machine de guerre, pourchassé par une des milices, et deux adolescents, Mahlia et Mouse, qui vivent dans une communauté à l'écart de la guerre.
Mais cette tranquillité sera de courte durée, l'horreur va s'abattre sur le village, Mahlia et Mouse seront séparés...
Mahlia va tenter de retrouver Mouse embrigadé par une milice : pas de temps mort dans ce roman, pas de répit pour le lecteur, les scènes dramatiques s'enchaînent à un rythme rapide...
La fin de ce voyage au bout de l'enfer s'avère particulièrement émouvante : certains individus, au dernier moment, peuvent retrouver leur humanité première de manière tout à fait inattendue !
Oui, il y a de la cruauté et de la barbarie dans ce roman, mais aussi de l'amitié et de la solidarité : comme dit la présentation, "ce futur sombre n'est pas dénué d'espoir".
Une réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Beltenebros
21 septembre 2017
Beltenebros de Antonio Muñoz Molina
Du sang, il en a vu beaucoup et fait couler autant. Les mains de Darman resteront à jamais rougies par la mort des traîtres. Il a appris à tuer et nombreux sont les sympathisants du Caudillo à avoir péri sous ses yeux impassibles. Mais le fluide spumescent, corrompu par le fiel de la déloyauté, n'est jamais parvenu à avilir son coeur. Darman a choisi son camp. Il est un tueur redoutable payé pour faire disparaître la lie et réparer la trahison. Un nouveau contrat l'oblige à quitter l'Angleterre et la boutique de gravures anciennes lui servant de couverture. Revoir Madrid après vingt ans d'absence et d'exil. Vingt ans n'ayant réussi à lui faire oublier la mort de Walter ni le visage de Rebeca Osario. Madrid n'était plus la même et lui non plus. Lourde d'un passé nourri de deuils et de concupiscence inassouvie, cette ville s'offre de nouveau à ses yeux fatigués de vingt années de visions cauchemardesques, de regrets et de solitude. Dans une capitale nébuleuse et interlope, les traits d'une chanteuse de cabaret plongeront Darman au coeur des méandres douloureux de sa mémoire. Un visage incrusté dans ses souvenirs et sa chair. Un regard à la fois fiévreux et glacé qui, malgré le passage du temps, n'a rien perdu ni de sa profondeur ni de sa brillance.
Darman, troublé par ce retour aux sources, ne devra se fier qu'à son instinct pour retrouver sa cible : Roldán Andrade, un nom emprunté à la clandestinité. Un nom répété jusqu'à l'obsession. Voilée de noir, la cité espagnole promène un héros désabusé et obnubilé par ses fantômes dans une quête labyrinthique où le mensonge tient le premier rôle. Un Madrid secret, siège des ténèbres et des passions tues, pénètre l'oeil du lecteur tandis que l'écriture lumineuse et d'une rare richesse de Antonio Muñoz Molina n'en finit pas d'éclairer ses zones d'ombre. Et l'on retrouve dans ses phrases langoureusement étirées et ciselées, l'ambiance désuète et hypnotique des vieux films américains où le noir et le blanc ne parviennent plus à dissimuler le carmin fascinant se devinant à travers la toile. du rouge sang s'échappant d'une plaie béante au rouge profond ourlant les lèvres d'une femme fatale. du pourpre habillant la peau enfiévrée de l'amante au fard rosé gagnant la rondeur d'une joue à force d'alcool.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
Goupil ou face
22 septembre 2017
Goupil ou face de Lou Lubie
6% de la population souffre de cyclothymie aujourd'hui.
Une BD très instructive sur ce trouble mental, qu'une majorité de personnes méconnaît.
Ici l'on suit les "péripéties" de Lou, 23 ans, qui apprend tant bien que mal au quotidien à apprivoiser / dompter ses sautes d'humeur, changeantes et cycliques, et à cohabiter avec un renard (personnifiant les troubles) constamment pendu à ses basques !...
Cet album, au graphisme agréable, s'attache non seulement à décrire scientifiquement les manifestations et les symptômes de la cyclothymie (dépression, phases d'euphorie, tentatives de suicide, traitements médicamenteux, suivi psychologique ou psychiatrique), mais dresse également un portrait à la fois touchant, dédramatisant (touches d'humour) et réaliste d'une jeune femme en souffrance, particulièrement courageuse dans son combat de chaque instant !

NB : Merci à marina53 et à canel de m'avoir donné envie d'en savoir plus, grâce à leurs critiques. Une BD arrivée à point nommé parmi nos nouveautés au CDI du lycée. :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4910
Quiz à l'affiche Voir plus

Couples célèbres de la litterature

10 questions
194 participants

Les écrivains anglophones

14 questions
98 participants

Jules Verne sur petit et grand écran

10 questions
46 participants

Bourdes en tout genre

12 questions
66 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Valdimir21 septembre 2017
Henri IV de Luigi Pirandello
Se trouver en présence d'un fou, vous savez ce que cela signifie ? c'est se trouver en présence de quelqu'un qui ébranle jusque dans ses fondations tout ce que vous avez construit en vous et autour de vous, la logique, la logique de toutes vos constructions !
Commenter  J’apprécie          370
Jmlyr23 septembre 2017
La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben
Au passage, cet épicéa a fait un sort à quelques doctrines scientifiques. Jusque-là, personne ne savait que l’espèce pouvait dépasser les 500 ans. Surtout, il était généralement admis que les épicéas n’étaient apparus dans cette partie de la Suède que 2 000 ans après le recul des glaciers.

Pour moi, ce petit végétal qui n’a l’air de rien est symbolique du peu que nous comprenons des arbres et des forêts, et de tous les prodiges de la nature qu’il nous reste à découvrir.

Page 95
Commenter  J’apprécie          410
Nastasia-B22 septembre 2017
L'amour sans le faire de Serge Joncour
Ne pas avoir d'enfant, c'était se condamner à rester l'enfant de ses parents. Passé quarante ans, si l'on n'a toujours pas de môme, il est sans doute impossible de s'émanciper de sa propre jeunesse, de s'en dégager définitivement, de devenir autre chose pour ses parents que leur enfant. Il faut sans doute attendre de dépasser quarante-cinq, voire cinquante ans pour que tout se dénoue, il doit y avoir un moment où l'on cesse d'être l'enfant de ses parents pour les rejoindre dans une forme de communauté d'âge plus équivalente, un moment où l'on perd cette fraîcheur terrible qui distingue de ses géniteurs, on en vient presque d'égal à égal.
Commenter  J’apprécie          577