AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Danser sous la pluie avec Véronique Maciejak

15 février 2019

Vidéo

"Premier roman", "Radio", "Rencontre", "Liberté" et "Changement" : voici les 5 mots qu'a choisis Véronique Maciejak pour présenter dans notre vidéo son livre 'N'attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie'. A découvrir juste ici !

Rencontrez Serena Giuliano

15 février 2019

Concours

[AVERTISSEMENT] La lecture de 'Ciao Bella' pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente. Si cela ne vous fait pas peur, on vous conseille de vous inscrire ici pour recevoir le roman de Serena Giuliano et rencontrer l'auteur à Paris.

Foire du livre de Bruxelles : demandez le programme !

13 février 2019

Information

Cette année, nous sommes à nouveau partenaire de la Foire du livre de Bruxelles. A cette occasion, nous vous proposerons de nombreuses rencontres et autres événements sur place, dont un grand quiz, et une nouveauté : le bookdating. Découvrez le programme dans cet article.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Rencontrez François Rochet

13 février 2019

Concours

Laissez s'exprimer le geek qui est en vous ! Le 26 mars, Babelio et Hachette Romans vous proposent une rencontre avec François Rochet autour de 'Agence 42', une enquête high tech sous forme de jeu de piste. Inscrivez-vous dès maintenant pour tenter de recevoir le livre et rencontrer l'auteur à Paris.

Découvrez la revue Ramdam dans nos locaux

12 février 2019

Concours

Derrière ce nom qui fait du bruit, à mi-chemin entre le livre et le magazine, se cache une nouvelle revue à destination des 11-15 ans (mais pas seulement). Articles courts, dossiers de fond, tests : de quoi offrir un regard différent sur l'actualité ! Inscrivez-vous pour le recevoir, et rencontrer ses créateurs à Paris.

Quand la BD érotique transgressait la loi

11 février 2019

entretien

"Les censeurs sont des obsédés sexuels. Les anticenseurs aussi." Spécialiste de la censure et de la BD érotique, Bernard Joubert nous présente son 'Panorama de la bande dessinée érotique clandestine', tour d'horizon de ce qui se faisait de plus explicite et légalement risqué dans le genre au XXe siècle. Retrouvez l'interview complète juste ici.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Marie Frisson, tome 1 : Il est revenu le te..
  13 février 2019
Marie Frisson, tome 1 : Il est revenu le temps du muguet de Olivier Supiot
C'est tout au hasard, que je décide de lire Marie Frisson et j'avoue que la quatrième de couverture finit par avoir mon attention. Je ne sais pas du tout, dans quel monde, que je m'embarque.

On fait la connaissance de Marie, une petite fille en bleue, elle atterrit dans un univers, que c'est les monstres qui font la loi. Elle se promène avec un grand monstre noir, qui l'accompagne. Elle découvre différents endroits, avec toutes sortes de monstres. On voit Marie explorer son univers, sentir de drôles d'odeurs et elle prend ses aises également.

«Alors c'est quoi, cette fois-ci ? Un village peuplé de monstres et de démons !? Un lieu maudit depuis des siècles? La Banlieue - ouest de l'enfer?»

Je trouve que la BD se lit très bien, c'est des petites histoires écrites les unes après les autres. Je trouve que les monstres sont bien présentés. Je constate que les dessins sont très bien faits, les couleurs sont très bien choisies, selon le contexte. Je crois que mon histoire préférée c'est : «les quelques choses». Elle reste dans ma mémoire.

C'est vraiment une belle découverte cette BD avec une héroïne, qui est attachante. Elle contient un petit côté horrifique, avec un humour, un peu déjanté. Je passe un très bon moment de lecture. Si on décode bien, on fait circuler un message autant pour la jeunesse, que pour les adultes. Je suis certaine, qu'elle peut trouver un bon public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
L'Archipel d'une autre vie
  13 février 2019
L'Archipel d'une autre vie de Andreï Makine
Ce livre est tellement essentiel, émouvant qu'en parler va nécessairement l'appauvrir.

Dans l'Extrême-Orient russe des années 50 sous l'époque stalinienne, un homme Pavel Gartsev raconte son passé militaire et le bouleversement de sa vie d'après à un jeune apprenti en géodésie intrigué par Pavel à son arrivée à Tougour et qu'il a suivi dans la taïga.

À travers la poursuite d'un prisonnier dans une nature sauvage et difficile, sont dépeints dans une première partie du roman, sans tendresse, la dureté du traitement des militaires du temps de la guerre froide mais aussi leur cynisme, leur conformisme et leur lâcheté par peur des dénonciations et représailles mais aussi parfois les moyens détournés pour échapper à la cruauté des ordres donnés.
Le lecteur est tenu en haleine par la chasse de cet évadé du goulag, particulièrement malin et résistant qui sème d'embûches le parcours du commando dont Pavel fait partie. Des interactions se nouent non seulement entre les membres du commando mais plus discrètement entre Pavel et le fuyard.
La nature forte et sauvage décrite par l'auteur fait partie intégrante de l'intérêt du récit.

Dans une deuxième partie Pavel racontera le bouleversement dans sa vie consécutif à cet épisode. Ce changement radical est porteur d'une telle beauté, d'une telle émotion qu'il faut le découvrir sans mots préalables.

Au delà de l'histoire, Andreï Makine me semble faire passer un message essentiel : la violence de notre Société, sa vacuité fréquente masquent le coeur de ce qui nous rend heureux : la simplicité de nos besoins que sont l'aspiration à la beauté et à la confiance d'une relation, à la beauté de la nature, à la vie même qui se passe d'artifices.

Le style de l'auteur est indissociable de la qualité de cette oeuvre existentielle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Gilgamesh, roi d'Ourouk
  12 février 2019
Gilgamesh, roi d'Ourouk de Robert Silverberg
Quelle aventure ! Je ne m’attendais pas à vivre un tel voyage en lisant «Gilgamesh, roi d’Ourouk».

Voyage magnifique dans l’espace et le temps car c’est en Mésopotamie et plus de 2500 ans av. JC que nous emmène Robert Silverberg dans son roman. Il s’est largement inspiré pour cela de «L’épopée de Gilgamesh», une des plus anciennes oeuvres littéraires de l’humanité.

«Dans ce livre, je me suis principalement intéressé au Gilgamesh de l’Histoire, sans pour autant négliger le personnage mythique, le héros de la plus ancienne littérature épique ayant traversé les âges jusqu’à nous.» R. Silverberg (Postface)

Et c’est parfaitement réussi ! Il nous offre là une excellente version romancée de l’histoire de Gilgamesh pour qui souhaite entrer dans l’univers de la mythologie mésopotamienne.

Car c’est avec une plume toujours aussi agréable que l’auteur donne ici la parole à Gilgamesh lui-même, le dotant d’un humour le rendant bien sympathique malgré ses exigences royales, pour nous faire le récit de son histoire.

On va découvrir un enfant, puis un jeune homme fier et volontaire, qui n’aura de cesse d’avancer et de se montrer aussi digne et valeureux que son père, ancien roi devenu dieu.
Parcours initiatique pour ce héros qui nous contera ses batailles, d’abord aux côtés du roi de Kish, puis face à lui. Il partagera avec le lecteur ses interrogations dans sa relation chaotique avec la prêtresse Inanna, sa grande joie lorsqu’il rencontrera son grand et unique ami Enkidou. Il nous fera le récit de leurs exploits célèbres face au Gardien de la Forêt de Cèdres et au Taureau Céleste par exemple.
Mais c’est marqué aussi par la peur de la mort que Gilgamesh, ce roi qui ne voulait pas mourir, aura pour quête de s’opposer à cette issue pourtant commune à tous... quête solitaire qui l’amènera à se questionner sur le sens de la vie.

J’ai été envoutée par ce récit qui ne s’essouffle à aucun moment, qui nous transporte en plein coeur de cette ancienne culture où tout s’interprète en fonction des volontés des dieux. Silverberg a su magnifiquement nous immerger dans ce monde de croyances où l’on côtoie les divinités tout en restant dans le monde réel, en jouant simplement sur l’interprétation.

A noter le Postface très intéressant où l’auteur explique ses diverses sources et son objectif dans ce projet littéraire.

Un grand merci à Fifrildi pour les sympathiques échanges autour de cette belle aventure, et aussi pour s’être alignée à mon mode tortue-lectrice, je mesure son effort pour ne pas avoir dévoré cette lecture en quelques heures. ;)

Lu dans le cadre du...
- challenge «Robert Silverberg : le club»
- Défi Livre Historique 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
Quiz à l'affiche Voir plus

Bientôt la Saint-Valentin

12 questions
92 participants

Le Pistolero - Stephen King

10 questions
7 participants

One Piece (Facile - Moyen - Difficile)

20 questions
26 participants

Quiz de reine ...

14 questions
112 participants

The Hate U Give

12 questions
23 participants

Fruits Basket (série complète)

10 questions
27 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Simone Veil
rabanne   12 février 2019
Simone Veil
Les erreurs ne se regrettent pas, elles s'assument. La peur ne se fuit pas, elle se surmonte. L'amour ne se crie pas, il se prouve.

NB : Le poids des mots face à la haine... Face aux abjections antisémites (d'un autre temps maudit) commises ce week-end ! :'-(
Éduquons nos enfants, éduquons nos élèves !!... Il y a plus qu'urgence là, en 2019 (...)
Commenter  J’apprécie          7316
Winston Churchill
palamede   13 février 2019
Winston Churchill
On vit de ce que l'on obtient. On construit sa vie sur ce que l'on donne.


(We make a living by what we get, we make a life by what we give.)
Commenter  J’apprécie          660
Winston Churchill
palamede   15 février 2019
Winston Churchill
Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais des contribuables.
Commenter  J’apprécie          444
.. ..