AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Quand Babelio rencontre les éditions Critic

14 octobre 2019

entretien

2019 est une année très spéciale pour Critic. En plus de fêter ses 10 ans, la maison d’édition rennaise publie le deuxième livre très attendu de l’un de ses auteurs phares : Nécropolitains de Rodolphe Casso. Nous avons rencontré Eric Marcelin pour en savoir plus sur sa fièvre d’éditer, mais aussi sur ses auteurs et les objectifs poursuivis avec sa maison d’édition.

Festival Quai des Bulles 2019

14 octobre 2019

Information

Fin octobre, une partie de l'équipe de Babelio part buller à Saint-Malo ! Cette année encore, nous sommes partenaires de cet excellent festival de bande dessinée qui se tiendra du 25 au 27 octobre. Un événement familial et convivial idéal pour approcher vos dessinateurs et scénaristes préférés. Découvrez le programme de cet année juste ici.

Les Amérindiens de Jim Fergus

11 octobre 2019

Vidéo

Le célèbre écrivain américain revient avec le troisième et dernier tome de sa trilogie 'Mille femmes blanches'. Dans 'Les Amazones' (Le Cherche-Midi), Jim Fergus met en lumière la lutte des femmes et des Indiens face à l’oppression, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Il nous en parle à travers 5 mots (et en français !) dans cette vidéo.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Adam Bielecki : dernier conquérant de l'Himalaya ?

11 octobre 2019

entretien

"Il y a souvent des gens qui affirment que les grimpeurs ne respectent pas la vie en la risquant pour rien. Je pense tout le contraire : pour apprécier quelque chose, vous devez d’abord en sentir le manque." Dans sa biographie 'Le gel ne me fermera pas les yeux' (Éditions Paulsen), le célèbre himalayiste revient sur 20 années d’expéditions, ses projets et ses échecs. Découvrez notre interview de l'auteur juste ici.

5 livres adaptés au cinéma en octobre 2019

11 octobre 2019

Vidéo

Un film d'animation, du Stephen King, du John Fante relocalisé en France... : il y en a pour tous les goûts dans cette sélection de films tirés de livres ! De quoi oublier sa Pile à lire pour quelques heures, et foncer dans une salle obscure.

Quand Saverio Tomasella vous réconcilie avec votre travail

09 octobre 2019

Vidéo

Pour que le travail ne soit plus une souffrance, pour qu'il devienne un lieu d'épanouissement où chaque individu est respecté, Saverio Tomasella vous propose dans son livre 'Ultrasensibles au travail' (Eyrolles) de faire le point sur votre rapport à celui-ci. Dans cette vidéo, il vous donne quelques conseils et présente son livre à travers 5 mots.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Route des Indes
  12 octobre 2019
Route des Indes de E. M. Forster
Une vieille anglaise se rend en Inde en bateau pour assister au mariage de son fils. Peu conformiste malgré ses airs de femme bien élevée, Mrs Moore se rend seule dans une mosquée où elle fait la connaissance du jeune docteur Aziz. Introduite dans le cercle fermé des Anglais qui habitent la petite ville indienne où aura lieu le mariage, la vieille dame promène sur l'Inde où ce qu'elle en voit un regard extérieur non dénué de justesse...Le docteur Aziz, soucieux de plaire aux Anglais, veut organiser une excursion pour les fiancés. Tout cela sonne bien mais l'expédition tourne au désastre...
Société de maîtres aux comportements coloniaux, indien éduqué pris dans ses contradictions, monde bien pensant et laissés pour compte, il y a tout cela dans le beau roman de Forster. Cela et plus encore. Car la transformation du petit médecin et celle, plus étonnante encore, d'Adela, la fiancée, donnent à ce roman très bien écrit un supplément d'âme...
Un grand auteur, ce E.M Forster !
Commenter  J’apprécie          180
La grande escapade
  11 octobre 2019
La grande escapade de Jean-Philippe Blondel
Un roman comme une radiographie sociale, au plus près des "instits" (nos Professeurs des écoles d'aujourd'hui) dans le milieu des années 70.
Ici se côtoie quotidiennement un "groupe scolaire" de cinq familles logées par l'Éducation nationale. Le récit s'ouvre et se referme sur les enfants, la bande inséparable de copains qui se retrouve chaque soir et jour de congé dehors, à faire les 400 coups et rêver de leur avenir.
Derrière les portes fermées, chacun sa vie privée. Mais les murs ont des oreilles, surtout quand les fenêtres restent ouvertes, ou que des yeux traînent un peu trop derrière les carreaux.
Au coeur du récit, une révolution éducative est en marche : la remise en cause de méthodes pédagogiques surannées, la prise de conscience de la place de l'élève (cf : Freinet) et la mixité dans les classes. Bien sûr, ça ne plaira pas à tout le monde !...
Parallèlement, l'auteur donne la parole à la femme, à travers trois quadra de l'immeuble de fonction : leur place dans la société et au sein de leur couple, leurs frustrations, leur désir d'émancipation, d'épanouissement personnel (affectif, sexuel, professionnel), d'indépendance, de reconnaissance... Face à des hommes, dont certains sont bien vite revenus de Mai 68, soucieux de garder la mainmise sur leurs prérogatives et leur foyer (!)
La place de l'enfant, quant à elle, reste assez secondaire, liée essentiellement au bien-être physique (bien plus qu'affectif) et à l'éducation, qui se veut encore très stricte à l'époque.
Bref, l'auteur nous raconte une société en pleine mutation à travers le prisme d'un groupe social vivant en vase clos, entre promiscuité, jalousie, adultère, bienveillance de façade et guerres intestines, mais qui peut savoir faire preuve d'entraide et solidarité au coeur de la tourmente, entre autres lors du drame final.
Une plume aussi universelle qu'intimiste, d'une acuité psychologique (avec même un petit côté "Desperates Housewives" dans ce roman) qui me touche toujours autant.

(Merci, Hélène, pour le prêt)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5019
Ryôkan, moine errant et poète
  11 octobre 2019
Ryôkan, moine errant et poète de Hervé Collet
Quel souvenir je laisse ?
du printemps, les fleurs
de l'été, le coucou
de l'automne, les feuilles rouges

J'ai presque envie d'arrêter cette critique sur son poème testament.

Ryôkan (1758-1831), à peu près le contemporain d'Issa, mais si différent, à l'heure du romantisme en Europe, mais si différent.

Aîné d'une famille de notable, il préfère devenir moine. Puis il fuit la vie de moine (et sa politique) pour devenir ermite. Sa vieillesse, hébergé chez un protecteur, c'est sa complicité avec Teishin, elle aussi nonne et poétesse, qui l'éclaire. Mais c'est cette longue vie d'ermite, bouddhiste zen sincère, mais ne se souciant pas de règles, qui le représente et constitue le coeur de son oeuvre.

Effacement de soi, mais humour et sincérité, se moquant des petits misères qu'il subit, appréciant toutes les manifestations de la nature, sa cabane en montagne envahie par le lierre, au rythme des saisons, les longues heures consacrées à la méditation, celles passées à marcher et mendier ou visiter des amis, ou jouer avec des enfants. Sympathique.

Il écrit aussi bien de la poésie chinoise que japonaise, et c'est étonnant de voir à quel point les deux sont différentes, même dans la traduction française, même traitant des mêmes thèmes.

En voici une chinoise.

mes cheveux ébouriffés dépassent de mes oreilles
ma bure de moine, à moitié déchirée,
ressemble à un nuage en lambeaux
à moitié ivre, à moitié sobre, sur le chemin du retour
les enfants m'entourent, derrière, devant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          288
Quiz à l'affiche Voir plus

Philip K. Dick

12 questions
20 participants

Les grands ordinateurs !

9 questions
17 participants

Romancières anglaises à l'honneur !

10 questions
261 participants

HAL 9000 et ses copains

10 questions
36 participants

1984, Georges Orwell

8 questions
160 participants

Citations à l'affiche Voir plus

mesrives   12 octobre 2019
Dalva de Jim Harrison
J'ai commencé à me promener à ton âge, tout simplement parce que la nature semblait absorber le poison qui était en moi.
Commenter  J’apprécie          470
 Anonyme
pascal2   11 octobre 2019
Anonyme
Un ami qui comprend nos larmes a beaucoup plus de valeur que plein d'amis qui ne comprennent que notre sourire.


Françoise Sagan .

Je dédie cette citation à Lune 93 qui fête son anniversaire aujourd'hui .
Commenter  J’apprécie          483
Winston Churchill
doublepage   13 octobre 2019
Winston Churchill
Le Politicien devient un homme d'Etat quand il commence à penser à la prochaine génération plutôt qu'à la prochaine élection.
Commenter  J’apprécie          400
.. ..