AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Visite guidée de l'exposition JRR Tolkien

12 novembre 2019

Vidéo

Nous avons eu la chance de visiter l'exposition J.R.R. Tolkien à la Bibliothèque nationale de France avec le co-commissaire de l'événement, Vincent Ferré. Découvrez en vidéo les salles de l'expo, ainsi que des précisions sur la genèse et les enjeux de l'oeuvre du plus célèbre auteur de fantasy.

Vide-bibliothèque de Noël le 10 décembre !

12 novembre 2019

Compte rendu

Chez Babelio, on prépare déjà Noël avec des centaines de livres à vous offrir ! Dans moins d'un mois, le 10 décembre prochain, nous organiserons comme chaque année un grand vide-bibliothèque dans nos locaux à Paris, pour vous faire repartir avec des livres à choisir dans une large sélection. Inscrivez-vous dès maintenant ici.

Quand Titiou Lecoq dépoussière Balzac

12 novembre 2019

Vidéo

Quand on pense à Honoré de Balzac, ce sont souvent des images de lecture obligatoire à l'école qui nous reviennent. Et pourtant, loin des salles de classe, Titou Lecoq a choisi de nous raconter dans son dernier livre la vie d'un auteur au destin bien particulier. Découvrez sa biographie très contemporaine, 'Honoré et moi' (L'Iconoclaste), à travers ses mots dans cette vidéo.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Le Paris post-apocalyptique de Rodolphe Casso

07 novembre 2019

entretien

"Les situations catastrophiques et désespérées n'empêchent pas d’en rire. L'humour est peut-être le dernier rempart de la raison, un outil de survie presque aussi vital que les armes et la nourriture." Dans son deuxième roman 'Nécropolitains', Rodolphe Casso reprend Paris là où il l'avait laissé : envahi par les morts-vivants. Le capitaine Franck Masson est notre guide, à travers la plume aussi drôle qu'intelligente de l'auteur. Découvrez l'intégralité de notre interview ici.

Mieux comprendre les émotions des enfants avec Mathilde Chevalier-Pruvo

07 novembre 2019

Vidéo

Vous avez parfois du mal à élever vos enfants, à leur apprendre à gérer leurs émotions ? Dans son livre pratique 'L'Atelier des émotions' (Eyrolles), Mathilde Chevalier-Pruvo vous propose des outils très concrets pour ne pas perdre pied... sans oublier de déculpabiliser !

5 livres adaptés au cinéma en novembre 2019

07 novembre 2019

Vidéo

Des envies de films ? Voici notre sélection de livres adaptés au cinéma sur les écrans au mois de novembre : avec notamment 'Chanson douce' de Leila Slimani, un livre sur l'affaire Dreyfus de Robert Harris, et le texte de l'ex-ministre grec des finances Yanis Varoufakis...

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Les terres du chacal
  11 novembre 2019
Les terres du chacal de Amos Oz
Ces nouvelles, ecrites entre 1962 -1964, publiees en 1965 et revues en 1975, sont le premier jet d'Amos Oz.

La plupart d'etre elles ont pour cadre le kibboutz, cette sorte de village communautaire et egalitaire ou Oz a passe une bonne partie de sa vie. Pour d'autres ce sera Tel Aviv et sa mer ou la Jerusalem balafree de murailles. La toute derniere tranche avec toutes les autres: c'est une reinterpretation de la legende biblique de Jephte (pour les studieux: Juges, chap. 10 et suivants).

Dans la plupart d'etre elles apparaissent des personnages desillusionnes, amers, aigris ou tout simplement durs. Des pionniers vieillis qui lamentent les changements insidieux des formes de vie, l'abandon de fait, non declare, des normes de conduite. L'un d'eux dira: "Nous sommes venus materialiser un songe et le resultat est que tout est cinema et tout est Hollywood. Eretz Israel est une prostituee." Un autre que "les actes incontroles entrainaient tout le pays a un festin d'opulente arrogance. La voix de la raison, la voix de la moderation, la voix du sens commun ne s'entendait ni ne pouvait s'entendre au milieu de toute cette griserie. Quelques dizaines d'intellectuels ne pouvaient maitriser l'ebriete des masses ni de ses exaltes et frivoles dirigeants, qui a cris de liesse menaient tous vers l'abime." Pour ces vieux pionniers, la population danse autour de ce qui est percu comme un feu de joie mais est en fait un feu impur, un feu etranger, profane et profanateur, obscene. Et qui ne peut amener que malheur. Comme le feu etranger que mirent sur l'autel Nadav et Avihou pendant la peregrination d'Israel dans le Sinai, auquel repondit bientot un feu divin qui les consuma. Perversion. Degradation. Degenerescence.

L'athmosphere des nouvelles est sombre. Crepusculaire meme. Elle met souvent mal a l'aise. Partout l'incomprehension regne. Et surtout la peur.

Peur de ce desert a qui on a arrache jour apres jour, avec acharnement sueur et fatigue quelques arpents, et qui se les reappropprie des qu'on a le dos tourne.

Peur de ces vents chauds qui brulent les plants d'arbres avant qu'ils aient pu grandir.

Peur de la nuit. Quand s'elevent et arrivent jusqu'aux habitations les cris dechirants des chacals. Les chacals sont omnipresents dans ces nouvelles. Leurs lamentations sont une "allegorie de la destruction des anciens regnes, et aussi de la folie et de la mort." "Un anneau de chacals tourne nuit apres nuit autour de l'ile de lumiere... des vagues et des vagues de faim se rompent sur les plages de l'ile illuminee. Mais des fois en l'un d'eux s'induit la folie et il fait irruption dans le fortin de l'ennemi les dents brillantes, devore des volailles, mord un cheval ou un boeuf jusqu'a ce que les vigiles le tuent d'une rafale precise a demi-distance." Les chacals sont les images de toutes les peurs peut-etre, des autres peurs que celle de la nuit.

Peur de l'autre. Peur des autres et peur des notres. Peur de l'image que me rend le miroir. Peur du changement. Peur de soi.

Et cette peur peut engendrer la cruaute.
Et cette peur engendre la haine. Haine des autres. Haine de soi.

Les terres du chacal nous mene en des contrees litteraires dures, cruelles, haineuses, inhospitalieres, ou des sentiments longtemps occultes, larves, eclatent soudainement en mille morceaux pour faire tout peter. Le lecteur est en terre de malaise. Malaise accentue par le fait que les nouvelles ont presque toutes une fin ouverte, elles n'ont pas de fin, rien n'est resolu. Quelle direction choisir? Il n'y a pas de direction. Le lecteur restera avec un drole de gout en bouche, le ventre retourne.

C'etait le premier jet d'Amos Oz. Il n'avait pas 25 ans. Mais il y est deja tout entier. On subodore ce qu'il deviendra. Parce qu'on y trouve deja son regard perspicace, sa clairvoyance, son humanisme, ce que seront ses engagements, ses combats, sa droiture, et surtout, oui, surtout, son ecriture, enivrante, envoutante.

Encore un livre qu'on ferait bien de reediter.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
La chambre des curiosités
  10 novembre 2019
La chambre des curiosités de Douglas Preston
Tome 3 des aventure de l'inspecteur Pendergast et de loin le meilleur, sans présumer de la suite bien sûr.
Et pourtant encore une fois les ingrédients semblent encore les mêmes, à savoir le muséum, la présence de Smithback le journaliste, une employée du muséum, un flic sympa et intègre, des souterrains, et Pendergast...
Et l'on se dit que cela va ressembler à ce qui a précédé, ça ne fait pas un pli, et bien non, car ce qui va faire l'énorme différence c'est... Pendergast !
Un Pendergast qui va enfin prendre consistance et se révéler passionnant, lui qui se laissait désirer dans les opus précédents va être quasiment omniprésent dans cette histoire.
En fait, tout concourt à faire de cette enquête un must, le scénario est brillant, le suspense étouffant, les personnages solides et l'intrigue va se révéler tortueuse à souhait avec quelques surprises intéressantes.
Mais surtout nous allons enfin faire connaissance avec Mr Aloysius Pendergast, et en découvrir plus sur son passé et sa famille, et rien que cela va nous procurer de très bons moments et aurait probablement suffit à nous combler dans cette lecture.
Pour le reste, la recette reste la même avec une partie scientifique, une partie "autopsie" et une partie instructive, une fois le livre refermé vous saurez tout ou presque sur les cabinets de curiosités des siècles derniers à l'origine de nos musées d'aujourd'hui.
Je crois que je vais devenir un inconditionnel de cette série ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          543
Comme un enfant qui joue tout seul
  11 novembre 2019
Comme un enfant qui joue tout seul de Alain Cadéo
Alain Cadéo est un homme de mots, un homme d'émotions, un homme de coeur...

Avec Comme un enfant qui joue tout seul, il nous emmène vers les premiers pas de l'enfance, vers la source de tout bonheur, vers les particules élémentaires qui nous composent...

Il nous rappelle que la vie est faite de souvenirs et d'êtres de passage qu'il nous faut chérir, que nos racines sont là, quelque part enfouies en nous et qu'elles nous permettent de ne pas perdre le Nord quand les vents froids et violents se mettent à souffler sur l'océan de nos vies.

Il est le timonier de nos sentiments, nous rappelle que nous avons tous en nous le pouvoir de suivre le cap de nos propres vies et de le maintenir même en pleine bourrasque, qu'au fond de nous sommeille la boussole de nos lendemains, que nous pouvons tous trouver notre aimant, cet être de lumière qui nous magnétisera...

« Comment peux-tu, toi l'Océan, ivre de songes noirs, garder dans la mémoire des grands fonds, l'image blonde d'une femme ?
Et ton irrésistible masse avance et bat sa coulpe aux équinoxes de printemps pour célébrer tes noces avec l'humanité.
Tu attends, inlassablement, son corps nu, si fin, si important. Tu es une énorme bête, incomprise et tourmentée qui guette la caresse d'un cristal... ».

« L'air, les courants et les vents emportent tout le dernier mauvais de sa mémoire. Ne demeure que le bonheur d'un Robinson revisitant l'Île de son enfance. »

Merci Monsieur Cadéo, pour ces beaux mots aux effluves marines si poétiques, qui nous emportent au coeur du tourbillon de nos enfances.

De vent et d'océan, votre prose se nourrit et nous ramène à l'essentiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3615
Quiz à l'affiche Voir plus

Avez-vous suivi la rentrée littéraire ?

20 questions
124 participants

Cherchez la femme derrière le journal....

10 questions
131 participants

Philip K. Dick

12 questions
68 participants

Les grands ordinateurs !

9 questions
40 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Julien Green
TerenceHewett   12 novembre 2019
Julien Green
On a beaucoup ri d'un télégramme que Mauriac a reçu peu de jours après la mort de Gide et ainsi rédigé : "Il n'y a pas d'enfer. Tu peux te dissiper. Préviens Claudel. Signé André Gide".
Commenter  J’apprécie          320
Esther Granek
TerrainsVagues   10 novembre 2019
Esther Granek
Évasion

Et je serai face à la mer
qui viendra baigner les galets.
Caresses d’eau, de vent et d’air.
Et de lumière. D’immensité.

Et en moi sera le désert.
N’y entrera que ciel léger.
Et je serai face à la mer
qui viendra battre les rochers.

Giflant. Cinglant. Usant la pierre.
Frappant. S’infiltrant. Déchaînée.
Et en moi sera le désert.
N’y entrera ciel tourmenté.

Et je serai face à la mer,
statue de chair et coeur de bois.
Et me ferai désert en moi.
Qu’importera l’heure. Sombre ou claire …
Commenter  J’apprécie          551
 Anonyme
palamede   10 novembre 2019
Anonyme
La chute du Mur [9/11/1989] a montré que les rêves peuvent devenir réalité, ... D'autres murs peuvent être abattus, les murs de la dictature, de la violence, des idéologies, des haines.

(Angela Merkel, le 8 novembre 2014)
Commenter  J’apprécie          636
.. ..