AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Quand Ariane Bois s'attaque à un scandale d'Etat

24 juin 2019

Vidéo

Dans 'L’Île aux enfants', Ariane Bois raconte à travers le destin de deux fillettes et de leur descendance, un scandale d'Etat encore peu connu. La tragique histoire des exilés de la Creuse, ces enfants réunionnais transférés par les autorités françaises en métropole de 1963 à 1984, pour peupler des régions délaissées. Découvrez son livre dans cette vidéo.

10 auteurs français de l'imaginaire à découvrir

20 juin 2019

Vidéo

Nous vous invitons à découvrir en vidéo 10 auteurs français de l'imaginaire incontournables (et bien vivants !) qui prouvent toute la vivacité des littératures de la science-fiction, de la fantasy et du fantastique "à la française". De Pierre Pevel à Estelle Faye, voici la french touch de la SFFF !

Et les lauréats du premier prix Babelio sont...

19 juin 2019

Information

Du 20 mai au 4 juin dernier, vous avez pu voter pour vos 10 livres préférés parmi une sélection de 100 titres, répartis en 10 catégories. Ce mercredi 19 juin, les lauréats du premier prix Babelio ont reçu leur trophée lors d'une soirée de remise des prix. Découvrez les 10 livres primés juste ici !

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Mélanie Guyard : le poids du silence

20 juin 2019

Compte rendu

Inspirée par son village natal, Mélanie Guyard signe avec 'Les Âmes silencieuses' une fresque romanesque où les secrets de famille s’érigent en maîtres silencieux de nos existences. L'auteure était de passage chez Babelio pour une rencontre en mai, découvrez le compte-rendu de cette soirée ici.

Le roman écolo d'Eric de Kermel

17 juin 2019

Vidéo

Pour défendre la nature, encore faut-il la connaître en profondeur. Voilà le point de vue que développe Eric de Kermel dans son nouveau roman 'Mon cœur contre la terre', en mettant en scène une quinquagénaire qui redécouvre la nature dans sa région natale, suite à un burn out. Découvrez ce roman écolo dans notre vidéo, à travers les mots de son auteur.

Il est grand temps de rallumer nos souvenirs avec Virginie Grimaldi

14 juin 2019

Compte rendu

Le 15 mai dernier, quelques dizaines de chanceux Babelionautes ont pu rencontrer Virginie Grimaldi pour parler de son dernier livre 'Quand nos souvenirs viendront danser'. Ou quand solidarité et mémoire poussent les habitants d'un quartier qui va être rasé à s'unir une dernière fois. Découvrez plus en détails ce livre ici.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
La gouvernante suédoise
  20 juin 2019
La gouvernante suédoise de Marie Sizun
Je ressors mitigée de cette lecture, et partage volontiers les étoiles de mon amie Jeunejane.
L'auteure, à partir de vieilles photographies et de rares informations, a souhaité reconstituer la légende de son histoire familiale, en remontant aux origines, à la fin du 19ème siècle.
Elle nous en livre une version très romanesque : depuis la rencontre entre Léonard et Hulda, en passant par leur flamboyante félicité en Suède, jusqu'à leur déchéance (sociale et affective) en France, suite à un exil aussi mystérieux que précipité.
Puis, surtout, vient s'ajouter l'indispensable, la "fidèle" et stoïque Livia, leur gouvernante suédoise, qui les suivra dans l'austère propriété de Meudon...
Marie Sizun nous exhorte sans cesse à jouer les petites souris, à imaginer de l'extérieur, à essayer d'observer, de déduire, d'analyser, les faits comme les sentiments.
Cette forme narrative, particulière et prégnante, a gêné la fluidité de ma lecture, bien que je comprenne l'intimité qu'elle puisse créer avec le lecteur. Mais là où Gaëlle Josse était parfaitement parvenue à me captiver dans Les heures silencieuses (histoire de vie imaginée derrière l'image d'un tableau), Marie Sizun m'a parfois ennuyée, voire déprimée, malgré la maîtrise de sa plume, ciselée, et les portraits féminins touchants.
Sans doute cela tient-il au fait que je n'ai pas (ou plus beaucoup) l'habitude de lire de genre aussi "romanesque". (!?)

Néanmoins, je remercie mes amies de m'avoir dirigée vers cette auteure, que je ne connaissais pas encore, en espérant que La femme de l'Allemand me plaise davantage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5710
Né d’aucune femme
  21 juin 2019
Né d’aucune femme de Franck Bouysse
A quatorze ans, Rose est vendue par son père au maître de forge. Pas par vénalité mais la famille est très pauvre et ne compte pas de garçon. La suite c'est Rose qui la raconte dans son journal, confié secrètement au curé alors que Rose a cessé de vivre sur cette terre où tant de souffrances lui furent infligées.

Les pages d'ouverture de ce roman noir, très belles et inspirées, laissent présager une suite magnifique. Le problème est que d'énigmatique et profond, le récit de Franck Bouysse glisse vers une surenchère ; des mots, des effets inutiles et redondants, des scènes nauséeuses. À cela j'ajouterais une fin facile et une histoire qui semble calquée sur celle de l'excellent livre de Nell Leyshon, La couleur du lait, écrit il y a maintenant quelques années. Mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Il existe des qualités narratives indéniables chez Franck Bouysse (visibles à condition qu'il renonce à ses effets tape à l'oeil et superfétatoires) laissant penser que notre romancier du terroir est perfectible. Ce n'est bien sûr que mon avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          889
Naples 44
  20 juin 2019
Naples 44 de Norman Lewis
L'espion, romancier et aventurier britannique Norman Lewis publie en 1978 Naples 44 sur son expérience en tant qu'officier des renseignements pendant la seconde guerre mondiale en Italie.
Cette aventure débute comme une pantomime. Les missions des agents en poste à l'étranger sont très vagues, et leurs affectations n'ont rien à voir avec leurs compétences linguistiques. C'est ainsi qu'un agent parlant roumain se retrouve auprès de patriotes yougoslaves parlant une langue balkanique et qu'un autre , spécialiste du vieux norrois, est envoyé en Algérie.
Affecté à la 312ème section du Field Security Service, Lewis arrive à Salerne au début du mois de septembre 1943 et restera une année sur le territoire italien.
Norman Lewis est un auteur toujours aussi agréable à lire, fin dans ses observations, dénué de préjugés, lucide, qui décrit avec force objectivité la situation dans laquelle se trouve la région de Naples, en ruine, sans eau, ni électricité . Alliés et Allemands s'affrontent et Lewis tente de mener à bien ses missions malgré ce chaos ambiant et le manque de moyens alloués aux services de renseignements. Depuis le débarquement, le nombre de partis politiques explosent ce qui multiplie le nombre de ses interlocuteurs.

Ce qui frappe à la lecture de Naples 44, c'est la grande misère de l'Italie occupée, qui souffre en plus de particularités « locales », une société patriarcale qui semble fonctionner comme au siècle dernier, la Mafia (voir les lignes consacrées à Vito Genovese) et la Vendetta qui fait des ravages. Les habitants meurent de faim, les armées alliées sont régulièrement pillées, la prostitution est endémique, le marché noir incontrôlable.
Si Lewis assiste parfois à des scènes cocasses, comme les mésaventures de son ami Frazer en couple avec une Italienne volcanique et insatiable, qui doit gober oeufs et oursins pour garder la forme, il est la plupart du temps témoin de scènes atroces. Ses témoignages glacent le sang. Il est ainsi présent après les viols sur les femmes, les hommes, et les enfants commis en Ciociarie par les goumiers du Corps expéditionnaire français , qui rappellent les scènes les plus affreuses de La Ciociara de Vittorio de Sica.
L'auteur abandonne parfois le ton de l'observation la plus neutre et se laisse aller l'espace d'un instant, à une remarque plus personnelle. Quand des fillettes aveugles et affamées, attirées par l'odeur de nourriture, entrent dans un restaurant où il déjeune, et s'y déplacent dans la plus grande confusion et dans l'indifférence générale, il écrit: « Jamais elles ne guériront de leur peine et jamais je ne guérirai de leur souvenir. »
Malgré tout les Napolitains font preuve de débrouillardise et d'ingéniosité pour sortir du marasme, et Naples 44 fourmille d'anecdotes proprement surréalistes, merveilleusement retranscrites par l'auteur. Graham Greene a écrit que Lewis était 'l'un des meilleurs écrivains du siècle". En tout cas il reste l'un de mes espions préférés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5410
Quiz à l'affiche Voir plus

Dans la Pléiade ou pas ?

10 questions
46 participants

Qui veut le coeur d'Artie Show?

4 questions
1 participants

Michel Serres nous manque déjà...

10 questions
79 participants

LNHI-42941

10 questions
5 participants

François Weyergans (1941-2019)

10 questions
33 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Bernard Pivot
palamede   21 juin 2019
Bernard Pivot
Il n'y a plus d'été ? Quelle idée aussi d'avoir donné pour nom à la soi-disant plus belle saison un participe passé !


(Tweet du 21 juin 2016)
Commenter  J’apprécie          811
 Anonyme
TerrainsVagues   20 juin 2019
Anonyme
J'écris sur une peau de brume
Pour effleurer l'instant
Comme on apprivoise le vent
Un soupir
Me glisse entre les doigts
Et me ravit un peu de moi
J'erre sur le chemin
Où silence est roi
Sans bruit, je me dessine un destin
Mais je marcherai toujours avec espoir
Jusqu'aux froissements des petits matins
Pour déposer des bouquets d'aurores
Dans la paume de tes mains
Et ainsi entrevoir
Ta lumière
Cousue de bleu et d'or
Avant que ne s'effacent les mémoires
De ces jours éphémères.

Carole Dawson.
Commenter  J’apprécie          518
palamede   22 juin 2019
Né d’aucune femme de Franck Bouysse
Les retours ne sont jamais sereins, toujours nourris des causes du départ.
Commenter  J’apprécie          350
.. ..