AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Elisez vos titres Nathan préférés

15 juin 2017

Concours

Vous avez aimé Divergente, Nos étoiles contraires ou U4 ? C'est le moment de voter pour élire vos romans ou séries Nathan préféré(e)s ! 20 lecteurs seront tirés au sort parmi les participants et remporteront le livre Nathan de leur choix.

Entretien avec Laetitia Colombani

05 mai 2017

entretien

La réalisatrice et actrice Laetitia Colombani répond à nos questions à propos de son premier roman très attendu La tresse.

Rendez-vous ce week-end au pique-nique des 10 ans de Babelio

02 mai 2017

Information

L'heure du pique-nique estival de Babelio approche ! Cette édition sera particulièrement festive puisque nous fêterons également les 10 ans de Babelio. Avez-vous pensé à confirmer votre présence ? Rendez-vous le 25 juin dans 6 villes de France.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Phaedra Patrick, Prix des lectrices Milady

14 juin 2017

Compte rendu

Après Nadia Hashimi et son roman La perle et la coquille, sacré en 2016 par le Prix des Lectrices, c’est au tour de Phaedra Patrick, écrivain anglaise, de recevoir cette récompense, grâce au vote de plusieurs milliers de lectrices.

Affûtez vos plumes francophones

13 juin 2017

Concours

Jusqu’au 31 août, participez au concours d’écriture Les Plumes Francophones, parrainé par Yasmina Khadra.

Lisez avec nous Le vieux qui lisait des romans d'amour

13 juin 2017

Club de lecture

Le club de lecture vous invite ce mois-ci à lire ensemble Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepúlveda, et de vous envoler pour l'Amazonie à la rencontre de celui qui a trouvé le remède imparable contre la vieillesse : la lecture. Rejoignez-nous sur le forum pour partager vos avis.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Le Bal
20 juin 2017
Le Bal de Irène Némirovsky
Une courte nouvelle qui se lit vite et bien grâce à la plume de l'auteure, fluide et efficace.
Dès le départ, on a juste envie d'étrangler ce couple de parvenus ! La mère est une matrone, vulgaire et acariâtre, méprisante envers les domestiques et terrorisant sa fille unique de quatorze ans, Antoinette (confondant dressage avec éducation). Les Kampf pensent qu'un bal serait l'occasion idéale d'affirmer leur flamboyante réussite au yeux de leur entourage. Or, tout ne va pas se dérouler comme prévu, loin de là...
Un récit sans complaisance sur la comédie des apparences, avec la rivalité mères-filles en filigrane (jalousie tacite de la mère, ressentiment amer de la fille). La fin forme un judicieux mélange de cruauté et de pathétisme.
C'est bien connu, la vengeance est un plat qui se mange froid !! :-I

(niveau collège : 4e-3e)
Commenter  J’apprécie          5910
Le Règne du vivant
19 juin 2017
Le Règne du vivant de Alice Ferney
J'ai lu ce roman d'une traite comme un documentaire. Il est évident que toute ressemblance avec des personnes ou des évenements connus ne serait pas fortuite!C'est un beau plaidoyer pour la nature qui prend pour porte d'entrée le monde aquatique et ses grands mamiféres.Il pose la question de la place de l'Homme dans le monde et de la prétention destructrice de celui çi à se penser au centre "du grand dispositif naturel".C'est également une incitation à la désobéissance civique envers des institutions qui protégent davantage les coffres forts que la nature qui nous fait vivre.Je l'entends comme un appel plus large à ne jamais renoncer à ses valeurs et peut-être retrouver la fierté d'être humain en refusant toute soumission qui relègue l'être à une fonction d'avoir...et nous coupe à jamais de l'énergie de l'enfant qui s'émerveille et s'émeut davantage de la naissance d'un chaton que de l'acquisition d'une voiture!
Commenter  J’apprécie          151
Le mauvais sort
19 juin 2017
Le mauvais sort de Beppe Fenoglio
Les immigres d'un peu partout dans le monde attestent du relatif bonheur qui regne dans nombre de pays europeens. Ca n'a pas toujours ete le cas. Le mauvais sort de Beppe Fenoglio nous le rappele.

C'est un recit implacable. Sur la fatalite et la condition servile, aux debuts du XXe siècle, de la vie paysanne dans les Langhe, la plus dure region montagneuse du Piemont meridional. Dans la bouche d'Agostino, jeune homme oblige de travailler comme serviteur a tout faire dans une autre ferme que celle de ses parents pour aider sa famille, sont decrits, sans dramatisme (avec une retenue honteuse, dirais-je), la brutalite et les ravages de la precarite. La rude vie (et les nombreuses morts prematurees) de sa famille est racontee par lui malgre tout sans colere, plutot avec une certaine melancolie. Et en depit de l'athmosphere asphyxiante de tout son temoignage, il se projette a la fin vers un futur ou la volonte de resistance vainc la resignation. Restant le seul de ses frères qui puisse travailler la terre (l'un est mourant et l'autre parti), il revient chez sa mere, esperant a force de sueur faire feconder son petit lopin de terre et meme l'agrandir.

La fin: il entend par hasard sa mere interpeller Dieu: "Ne m'appelle pas avant que j'aie ferme les yeux a mon pauvre fils Emilio. Apres je serai contente si tu m'appelles, si toi tu es content. Et tiens compte alors de ce que j'ai fait par amour et sois indulgent pour ce que j'ai fait par force. Et nous tous qui serons la-haut nous tiendrons la main au-dessus de la tete d'Agostino, qui est bon et qui s'est sacrifie pour la famille, lui qui sera seul au monde".

Fenoglio accomplit dans ce court roman un devoir de memoire que je salue. C'est sa marque de fabrique, a Fenoglio, le devoir de memoire. Piemontais antifasciste, partisan pendant la guerre, il a ecrit sur les faits et gestes de ses camarades partisans et sur les petites gens de son terroir. Mal recu en son temps par la republique des lettres ("le plus solitaire de tous", disait Italo Calvino), il est mort trop tot (a 41 ans) et n'a donc pas pu jouir de la consecration qu'il a connu en Italie plus tard.

Je vois que ce livre compte peu de lecteurs dans ce site. Il merite certainement beaucoup plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
Quiz à l'affiche Voir plus

Les romans noirs et leurs personnages

11 questions
9 participants

L'été littéraire

12 questions
33 participants

Chats cités

8 questions
51 participants

John Irving contre Brett Easton Ellis

10 questions
34 participants

Comtesse de Ségur

15 questions
100 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Oscar Wilde
Lucillius19 juin 2017
Oscar Wilde
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique; on se laisse tellement influencer.
Commenter  J’apprécie          493
Mahatma Gandhi
domisylzen22 juin 2017
Mahatma Gandhi
Si l'on pratique le principe d'œil pour œil, dent pour dent, le monde entier sera bientôt aveugle et édenté.
Commenter  J’apprécie          383
Guillaume Apollinaire
palamede21 juin 2017
Guillaume Apollinaire
Un soir d’été

Le Rhin
Qui coule
Un train
Qui roule

Des nixes blanches
Sont en prière
Dans la bruyère

Toutes les filles
À la fontaine
J’ai tant de peine

J’ai tant d’amour
Dit la plus belle
Qu’il soit fidèle

Et moi je l’aime
Dit sa marraine
J’ai la migraine

À la fontaine
J’ai tant de haine
Commenter  J’apprécie          341