AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

5 BD à découvrir en ce début d'année

21 janvier 2019

Information

En ce Mois de la BD très chargé, on vous emmène en librairie pour vous faire découvrir les coups de cœur de 5 professionnels. L'occasion de mettre à jour sa pile à lire, et de découvrir de véritables pépites, dont certaines en sélection du Festival d'Angoulême 2019. Bienvenus dans leurs bulles !

Votez pour le prix des Lectrices 2019

21 janvier 2019

Information

Vous avez toujours rêvé de faire entendre votre voix lors d'un prix littéraire ? Jusqu'au 28 avril, vous pouvez voter pour la prochaine lauréate du prix des Lectrices Milady. L'occasion de découvrir quelques auteurs, et tenter de gagner des livres et un voyage. A vos bulletins !

Participez au premier bookdating Babelio !

17 janvier 2019

Concours

Le jeudi 14 février à 17h, nous vous proposons de nous rejoindre à la Foire du livre de Bruxelles pour une opération bookdating. Venez avec un livre que vous aimez pour le présenter en quelques minutes à différents lecteurs, et les convaincre de le lire absolument. Chaque lecteur vous présentera lui aussi un ouvrage… Inscrivez-vous dès maintenant !

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Défi d'écriture de janvier 2019

17 janvier 2019

Communauté

Envie d'exercer vos talents d'écriture ? En janvier, on vous propose un défi littéraire sous le sceau de la bande dessinée, avec l'expression "Rentrer dans une case". A vous de l'interpréter comme vous le souhaitez à travers votre texte, pour tenter de remporter un livre !

En ce moment sur Babelio : retrouvez nos actus en vidéo

14 janvier 2019

Vidéo

Au sommaire de cette nouvelle vidéo, vous retrouverez un reportage sur les 80 ans de Batman avec deux spécialistes sur super-héros, quelques infos sur le Festival de BD d'Angoulême, des détails sur la prochaine Masse Critique et sur l'appli Babelio, ainsi que les deux coups de cœur de l'équipe. A vos clics !

L'application Babelio pour mobile est arrivée !

07 janvier 2019

Information

Vous l'attendiez avec impatience ? La voici enfin ! L'application Babelio est disponible depuis quelques jours pour les mobiles Android (et bientôt pour les iOS). Retrouvez la plupart des fonctionnalités du site (ainsi que quelques nouveautés) sur votre smartphone, tout ça gratuitement.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Croisades
  18 janvier 2019
Croisades de Jack Vance
Les quatre récits de science-fiction, que Pierre-Paul Durastanti a choisis judicieusement pour ce volume, montrent la variété de l'inspiration de Jack Vance, notamment en ce qui concerne les deux premiers qui sont assez inattendus de la part d'un auteur surtout connu pour ses récits de fantasy (« Cugel l'astucieux », « Le Cycle de Lyonesse »…) ou de science-fiction « exotique » (« Le Cycle de Tschaï », « Un monde d'azur »…).
- « La Grande Bamboche » (100 pages) : un savant génial, Alan Robertson, a créé des « passages » permettant d'être instantanément transporté d'un lieu à un autre, ce qui a permis à l'humanité de s'établir dans d'innombrables planètes. Un jour, Gilbert Duray ne peut plus rentrer chez lui, dans un endroit qu'il habite seul avec sa famille… Est-ce sa femme qui a fermé le « passage » ? Mais pourquoi ? Ou bien son père adoptif, un personnage tout à fait malicieux qui passe son temps à organiser des fêtes débridées où l'on voit même Cléopâtre danser le charleston ? Gilbert mène l'enquête... Un récit quelque peu déjanté. (3,5 / 5)
- « Les Oeuvres de Dodkin » (70 pages) : Luke Grogatch est un personnage cynique et non-conformiste qui a dégringolé dans l'échelle sociale à cause de son mauvais état d'esprit, il était ingénieur, le voilà manoeuvre qui manie la pelle à longueur de journée dans les égouts ! Mais voilà qu'une directive administrative tombe d'en-haut : il faut rapporter chaque jour tous les instruments à main, donc les pelles, au magasin de l'entretien des égouts ! Et tant pis si les travailleurs concernés passent des heures dans les transports, non rémunérées bien entendu ! Luke va remonter toute la filière administrative pour comprendre les motivations de cette directive absurde et essayer de la faire annuler… Cette nouvelle, qui pourrait avoir été écrite par Kafka, est une satire virulente d'un Etat technocratique peu soucieux des conséquences de ses décisions sur ses administrés, et elle revêt une singulière actualité quand on considère certains événements récents en France… (4,5 / 5)
- « Les Faiseurs de miracles »(130 pages) : l'humanité a colonisé la planète Pangborn (petit clin d'oeil malicieux à destination d'Edgar Pangborn, auteur du « Miroir des observateurs »), puis la civilisation humaine a régressé à un stade féodal au cours duquel s'affrontent des seigneurs constamment en guerre les uns contre les autres. Lord Faîde, qui a vaincu de nombreux adversaires, se met en tête de soumettre les autochtones de la planète, le Premier Peuple, qui a fui les humains pour se réfugier dans les forêts. Mais le Premier Peuple recourt à des armes inattendues et Lord Faïde fait appel à ses envoûteurs pour vaincre leur résistance. Ceux-ci découvrent une vraie civilisation proche de la nature… Une critique de l'ethnocentrisme et du bellicisme, évoquant clairement la colonisation de l'Amérique par les Européens qui ont méprisé les cultures amérindiennes et décimé les populations indigènes. (4 /5)
- « Les Maîtres de Maxus » (110 pages) : la mère et les soeurs de Dyle Travec ont été enlevées par Arman, un trafiquant d'esclaves, et vont être vendues sur la planète Maxus. Dyle entreprend une quête pour les retrouver et pour se venger du trafiquant. Un récit d'aventures aux multiples rebondissements qui préfigure la Geste des princes-démons. (4 / 5)
Des contextes variés, des rythmes soutenus, des rebondissements surprenants, des issues inattendues : quatre « croisades » tout à fait réussies où Jack Vance déploie tout son talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
La vraie vie
  18 janvier 2019
La vraie vie de Adeline Dieudonné
Terrifiant et captivant ! On entre sans se méfier dans le roman par la porte de l'enfance, le sourire de Gilles, les glaces du marchand. Puis brutalement on est projeté dans la violence du monde adulte. L'humour rassurant du début fait très vite place à la cruauté, on voudrait que ça s'arrête mais on est pris au piège et on lit d'une traite jusqu'au bout. On en sort essoufflé et bousculé par ce monde sans concession; surpris aussi d'avoir aimé ce roman si sombre et ces personnages si pervers. Sans doute l'effet magique de l'écriture qui par son apparente légèreté nous fait absorber l'insoutenable. C'est assurément cela le talent d'un écrivain.
Commenter  J’apprécie          411
Chien-Loup
  18 janvier 2019
Chien-Loup de Serge Joncour
Serge Joncour nous raconte l’histoire d’une maison à travers les années, une maison loin de tout en pleine nature presque inaccessible. Un endroit calme et apaisant. Une ode à la nature et à la faune. Deux éléments omniprésents dans cette lecture.

Ayant trouvé son bonheur en lisant l’annonce de cette maison pour se couper du monde, Lise convainc son mari d’y passer leurs vacances. Ils ne vont pas être déçus car cette maison va bien leur permettre de se retrouver. Cette distance va leur permettre, surtout à Franck, de prendre du recul et d’avoir les idées plus claires. Une rencontre avec un chien ou un loup va révéler son instinct animal. Ce chien qui va l’adopter avec lequel un lien particulier va se tisser basé sur la confiance réciproque, va lui permettre de se dépasser.

Mais quel est l’histoire de cette maison? En parallèle Serge Joncour nous livre une partie de la vérité avec un retour dans le passé lors de la Première Guerre Mondial, où tous les hommes valides d’Orcières sont partis au front. Un allemand, dresseur de fauves, demande alors au maire d’aller s’isoler dans cette maison pour protéger ses animaux. Mais cette maison alimente déjà les suspicions et la présence de l’allemand et de ses fauves va donner du grain à moudre aux habitants qui l’accuseront de tous les maux. Sauf Joséphine, femme du médecin qui ne fera que prendre sa défense.

Nous vivons donc notre lecture entre ces deux périodes, celle de la Première Guerre Mondiale, met en avant le rôle des femmes pendant la guerre, elles qui ont dû assumer le rôle des hommes dans le quotidien en même temps que celui de mère. Ayant tenue à bout de bras la France pendant que les hommes tentaient de la protéger.

Mais c’est un tout autre combat que l’auteur nous raconte avec Franck et Lise, celui de l’addiction aux nouvelles technologies, à cette sensation d’être hors-jeu si notre téléphone ne sonne pas.

Et en parallèle de ces deux combats, la faune et la flore toujours présentes.

La plume de Serge Joncour, délicate, fluide porte à merveille ces histoires où petit à petit une tension se crée qui nous emmène à tourner les pages sans pouvoir lâcher le livre.

J’ai vraiment aimé ce roman, où l’homme est remis à sa place dans cette nature omniprésente, où la faune et la flore sont au final les « personnages » principaux. Ode à la femme aussi, en remettant en avant le rôle primordial qu’elles ont tenu lors de la Première Guerre mondiale. Si vous ne connaissez pas la plume de Serge Joncour ce roman est idéal pour la découvrir.
Lien : https://leslecturesdemamanna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Quiz à l'affiche Voir plus

Quelques accords etc ...

13 questions
117 participants

Les elfes dans tout leurs états

12 questions
29 participants

Explicit (ou excipit)

10 questions
98 participants

Quand les écrivains font leur cinéma !

10 questions
108 participants

Connaissez-vous ces Dragons ?

12 questions
39 participants

Citations à l'affiche Voir plus

 Spinoza
dolly31   18 janvier 2019
Spinoza
Ne pas railler,
ne pas déplorer,
ne pas maudire,
mais comprendre.
Commenter  J’apprécie          410
Pablo Picasso
Mangara57   19 janvier 2019
Pablo Picasso
Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense.
Commenter  J’apprécie          551
 Anonyme
palamede   18 janvier 2019
Anonyme
Si Dieu a mis les Anglais sur une île, ce n'est pas un hasard...
Commenter  J’apprécie          787
.. ..