AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Clémentine Beauvais et Gérald Guerlais : l'amour comme une seconde vie

14 février 2020

entretien

"Pour moi, un album doit être un petit monde parfait, qui se tient solidement en termes d'histoire, de style, de concept." L'une auteure, l'autre illustrateur : Clémentine Beauvais et Gérald Guerlais sont de grands habitués des récits (illustrés, ou non) pour la jeunesse. Avec 'Les Esprits de l'escalier' (éditions Sarbacane), un album qui aborde tout en humour et en douceur l'amour fantomatique entre deux esprits que tout sépare, les deux artistes signent leur première collaboration.

Rencontrez François-Henri Soulié

14 février 2020

Concours

En deux jours, dans deux abbayes, deux crimes sont commis, qui vont donner lieu à des enquêtes labyrinthiques, jusqu'à une résolution qu'aucun des acteurs n'imaginait. Dans 'Angélus' (Editions 10-18), François-Henri Soulié nous transporte au XIIe siècle, en Occitanie. Nous accueillerons l'auteur pour une rencontre avec ses lecteurs le lundi 23 mars. Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir le livre chez vous et avoir une chance de rencontrer l'auteur à Paris.

Ces romans qui font du bien

12 février 2020

Etudes

Relaxez-vous, et prenez quelques minutes pour explorer avec nous "les romans qui font du bien" ! Dans notre nouvelle étude, nous avons besoin de connaître votre rapport à ces romans conçus pour embellir votre vie, traverser les épreuves difficiles, et donc vous faire du bien. Et puisque le bonheur est à portée de clic, un chèque Lire de 60 € est à gagner à l'issue du sondage...

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Antonin Atger et les émotions 2.0

12 février 2020

Vidéo

Dans 'Interfeel' (Pocket Jeunesse), Antonin Atger questionne notre rapport aux réseaux sociaux. Une dystopie pour mieux comprendre les enjeux du présent, accessible également aux jeunes adultes. Il nous parle en détail de son livre à travers 5 mots dans cette vidéo.

Visite de l'appartement de Boris Vian

12 février 2020

Information

A quelques semaines du centenaire de la naissance de Boris Vian, nous avons pu visiter son appartement dans le 18e arrondissement de Paris. Un impressionnant bric à brac d’objets, inventions, disques et livres conservés dans le même état qu'à la mort de l'auteur, en 1959. Visitez la dernière demeure du poète-musicien-ingénieur à travers nos quelques photos.

Annie Perreault : l'écriture face au trauma

10 février 2020

entretien

"Il y a dix ans, j’ai vu une femme se jeter du toit-terrasse d’un hôtel alors que je séjournais à Valence en famille. Avec les années, alors que ce souvenir demeurait vif et déroutant, il m’a semblé qu’il y avait là matière à écriture." Cette histoire vécue par l'auteure, Annie Perreault, est le point de départ de son premier roman 'Valencia Palace' (Le Nouvel Attila). Retrouvez l'intégralité de cette interview ici.

La presse en parle Voir plus
Le calendrier des sorties Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Le temps de l'étoile polaire
  12 février 2020
Le temps de l'étoile polaire de Michel Onfray
C'est le livre dans lequel on apprend que Michel n'est jamais monté à cheval.
Mais qu'il kiffe Bartabas.
On peut aimer les femmes sans être gynécologue, dit-il.
C'est très classe ça Michel…
Qui poursuit son journal hédoniste.
Il est question de Proudhon, qu'il aime.
Et de Marx qu'il peut pas saquer.
Une gauche libertaire, c'est ça qu'il veut Michel.
Il met ensuite un taquet à Freud, c'est plus fort que lui.
C'est son « ça » qui s'exprime.
Il évoque également Sartre : aime pas. Camus : aime.
La lumière.
Niezsche, son chouchou.
Son vieux maître Lucien Jerphagnon. Spécialiste de Lucrèce notamment. Enseignant hors-pair.
A qui il rend hommage. C'est très touchant, c'est l'Onfray que je préfère.
Il a aussi trouvé un gars plus athée que lui : Jean Soler.
Il philosophe, c'est son boulot après tout, sur l'éventuelle âme des animaux (je te donne la réponse : non. Selon Michel).
Mais il est pour leur bien-être (ce n'est pas un beauf qui aime la tauromachie).
Il parle aussi d'un gars qu'on connait pas, Bertrand Charbonneau.
Un livre qui se picore.
Dès fois on est d'accord, dès fois pas…
Michel c'est mon copain de bistrot : on rigole, on s'engueule, mais on s'aime bien…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          383
Beatus ille
  13 février 2020
Beatus ille de Antonio Muñoz Molina
Les phrases de Munoz Molina! Difficile de savoir ou prennent elles leur source, d'ou jaillissent elles, d'ou provient cet ecoulement continu qui se taille son lit, avec une endurance tranquille, a travers monts collines et plaines, recevant apres quelques virgules et maints meandres des affluents qui amplifient son nerf et sa puissance, charriant le lecteur, le poncant, le limant, le lustrant, jusqu'a son echouage, essoufle mais ravi, a l'apaise estuaire du point.


Le long des pages, tout ce flux, toute cette eau ondoyante se fixe en chapitres, se solidifie, devient pierres, une s'appuyant sur l'autre pour edifier une batisse de pierres seches, qui fait fi de tout ciment bourratif et finit inscrite par l'Unesco au patrimoine de l'humanite.


Munoz Molina a, en plus d'une prose imagee, rutilante, le chic pour construire un recit qui feint d'egarer le lecteur pour mieux le rattraper au tournant. Ce livre, Beatus ille, se deguise en intrigue tant soit peu policiere pour mieux raconter une ville, une maison, une amitie, un amour, et surtout une epoque. Un roman polyphonique ou presque chaque personnage a le droit de donner son point de vue, de faire avancer l'action selon son bon vouloir. D'epaissir le scenario par ses aveux ou ses affabulations.


Tout commence par le retour d'un jeune etudiant dans sa ville natale (la Magina que Munoz Molina declinera dans plusieurs de ses livres et qui n'est autre que l'Ubeda ou il a grandi) a la recherche d'un poete mort et oublie. A partir de cela le lecteur a droit a une description detaillee de la ville et de ses environs, aux moeurs de ses differentes classes sociales, a leurs demarches, leurs affrontements pendant la guerre civile et la premiere decennie d'apres-guerre. Une terrifiante chronique de gens executes pas pour ce qu'ils avaient fait mais pour ce qu'ils pensaient, ou simplement pour ce que d'autres alleguaient qu'ils pensaient. Il aura droit a l'histoire d'un grand amour, non, de plusieurs grands amours; a l'histoire d'une grande amitie, pas equitablement reciproque mais minee par une certaine jalousie; a de belles circonvolutions sur le fosse des generations, incomprehension et blame d'un cote, revolte de l'autre; Il aura droit a ce que l'auteur, parlant de je ne sais plus quoi, definira comme "un laberinto sabio de figuras trenzadas en la desesperacion y el deseo", "un savant labyrinthe de figures tressees dans le desespoir et le desir".


Beatus ille est un roman complexe, non lineaire, bouleversant la chronologie, ou les multiples narrateurs compliquent chacun d'eux la trame selon son point de vue ou ses manigances, piegeant le lecteur, le malmenant par cercles concentriques en avant et en arriere, jusqu'a une fin qui eclaire le tout.


C'etait le premier roman de Munoz Molina. Pas un coup d'essai, mais tout de suite un coup de maitre. Beatus ille. Heureux celui qui a ce don d'ecriture. Beatus ille. Heureux celui qui le lit.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          418
Darkwood, Tome 4 : Par-delà la Lune Bleue
  12 février 2020
Darkwood, Tome 4 : Par-delà la Lune Bleue de Simon R. Green
Une saga assez inégale c'est le moins que l'on puisse dire, ce quatrième opus rehausse le niveau et tant mieux, après deux derniers tomes assez poussifs.
En fait tout est vraiment mieux dès que l'on se trouve loin de Haven (Tomes 2 et 3), dès que l'on remet les pieds au royaume de la forêt cela devient nettement plus intéressant.
On retrouve de vraies bonnes intrigues et surtout de l'humour, les personnages se transforment et deviennent à nouveau crédibles et attachants, les personnages annexes apporte un vrai plus plus et la magie omniprésente coule de source, c'est tellement évident que je ne comprends toujours pas ce qui aura pu passer par la tête de l'auteur...
Donc, suite à l'assassinat d'Harald, roi du royaume de la forêt (et accessoirement frère de Ruppert), Hawk/Ruppert et Fisher/Julia sont de retour au château pour découvrir l'identité du régicide à la demande de la cour.
Et ça tombe bien car Hawk et Fisher qui n'en pouvaient plus de Haven se demandaient ce qu'ils allaient bien pouvoir faire de leurs dix doigts !
Un bon moment de lecture qui rappelle assez souvent le fabuleux tome 1 dont je suis si nostalgique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Quiz à l'affiche Voir plus

Une ville, un état

8 questions
118 participants

Claire Bretécher 1940-2020

10 questions
39 participants

Un pays, un animal

10 questions
259 participants

Des romans en série !

20 questions
288 participants

Le premier tome d'une longue série ... 1

12 questions
116 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Nelson Mandela
Loutard   13 février 2020
Nelson Mandela
Je ne perds jamais . Soit je gagne, soit j'apprends.
Commenter  J’apprécie          583
Louis-Ferdinand Céline
Ladybirdy   14 février 2020
Louis-Ferdinand Céline
La plupart des gens ne meurent qu’au dernier moment; d’autres commencent et s’y prennent vingt ans d’avance et parfois davantage. Ce sont les malheureux de la terre.
Commenter  J’apprécie          864
Gérard Le Gouic
sabine59   12 février 2020
Gérard Le Gouic
Quand le chat s'allonge
Dans le fauteuil de ma chambre,
La nuit devient plus sereine.

Dans les ténèbres veille
La flamme sans sommeil
De sa vigilance secrète.

Je ne perçois pas son souffle,
Ni ses griffes sur le tissu,
Que son âme légère répandue

Comme un parfum qui me rassure
Puis rapidement m'endort.

(" Les poèmes ont des oreilles")
Commenter  J’apprécie          530
.. ..