AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
drawforlife   22 novembre 2017
Les Maudits, tome 1 : Résurrection de Édith Kabuya
Je me réveillai. En hurlant

Qui suis-je ?

Où suis-je ?

J'ai mal. Tellement. Mal.

Une main. Sur mon épaule.

Quelqu'un. Avec moi.

Une silhouette.

Floue.

Nausée.

Je dégurgite. Un liquide. Épais. Amer.

Des sons. Des paroles. Une voix.

Robin.

Robin. Robin.

Robin, s'il te plaît. Ne recrache pas.

Bois. Tu y es presque.

Continue de boire.

Un poignet. Sur ma bouche.

Je mords. Je bois. J'avale.

Spasmes. Tourments. Images.

Deux enfants aux cheveux bouclés courent, main dans la main.

Le regard vide d'un homme barbu, une bouteille de gin devant lui.

Des lunettes de soleil, une tête de mort au bout d'une chaîne.

Une veste, accrochée à un arbuste. Le regard diabolique d'une créature sanguinaire.

NON ! NON ! NON !

Je repousse le poignet. Je me débats.

Un homme blond. Penché sur moi.

Sa voix. Dans mon oreille.

Continue de boire. Ne t'arrête pas !

Son poignet contre ma bouche.

Je lèche la morsure.

Le sang.

Toujours aussi chaud. Amer.

Spasmes. Tourments. Images.

Un mocassin, dans l'escalier.

Une femme au visage bleui, pendue au plafond.

Une poursuite à travers des arbres décharnés.

Un abdomen déchiré, qui vomit tripes et boyaux.

NONNNNNNNNNNNNNNNN !!

Je revins à moi. L'homme blond réappurut. Il me serra contre lui. Il écarta les cheveux sur mon front. Son pouce fébrile essuya mes lèvres.

- Chut, Robin. Je suis là. Tout va bien. Tu n'as plus rien à craindre. Je m'agrippai à lui en pleurant. Sa voix. Sa voix m'étais familière. Son nom... son nom... son nom...

... Vince.

Je sombrai dans l'inconscience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Morgane_De_Musset   22 novembre 2017
Tout contre toi de Courtney Cole
- Tout le monde est donc brisé, Gabriel ?

[...]

- Je pense, oui, finit-il par répondre. Chacun à sa manière.
Commenter  J’apprécie          00
baladin   22 novembre 2017
Le Cinquième Principe de Vittorio Catani
Les riches ont toujours acheté des choses économiquement inutiles, comme les tableaux des impressionnistes ou les manuscrits de Léonard. Que gagne-t-on à avoir dans son salon les gribouillages du parachute de Léonard ? Peut-être juste la jalousie de celui qui ne les possède pas.
Commenter  J’apprécie          00
Ryōkan Taigu
sabine59   22 novembre 2017
Ryōkan Taigu
Dans le vent d'automne

solitaire se dresse

une silhouette
Commenter  J’apprécie          00
josepina   22 novembre 2017
Sexy Lawyers, tome 2 : Sous Influence de Emma Chase
Je ne fonctionne plus qu'avec mon instinct,mes émotions, mon désir.Mon besoin d'être la dernière personne qu'elle touchra ce soir.Que mes lèvres lui donnent son baiser d'adieu.Pas celles de Tom.
Commenter  J’apprécie          10
secondo   22 novembre 2017
La fabrique du monstre de Philippe Pujol
La rumeur reste la chose la plus sûre qui puisse nous venir aux oreilles. Même inexacte elle est toujours révélatrice, la rumeur. Au moins d'une ambiance, d'une peur.
Commenter  J’apprécie          00
secondo   22 novembre 2017
La fabrique du monstre de Philippe Pujol
On cache les monstres que l'on crée... Je suis une arme politique et on m'a fabriquée pour exploser au bon moment.
Commenter  J’apprécie          00
Klergau   22 novembre 2017
Journal d’un enfant sage de Jean-Michel Maulpoix
Peut-être est-il entré dans cet âge où le souvenir de ce qui fut et le regard posé sur ceux qui commencent de vivre tiennent désormais lieu d’aventure.
Commenter  J’apprécie          00
baladin   22 novembre 2017
Le Cinquième Principe de Vittorio Catani
Des blocs de béton s'envolaient, les trottoirs se crevassaient, la mer tourbillonnait, crachait des geysers à plusieurs centaines de mètres de hauteur. Les viscères du monde se déchiraient pour l'accueillir. Il estima sa durée de vie à dix secondes, mais il heurta violemment un mur invisible, ou en tout cas subit une force répulsive. Une douleur abominable fulgura dans son bassin, ses hanches, ses omoplates.

- De... lia, râla-t-il.
Commenter  J’apprécie          00
secondo   22 novembre 2017
La fabrique du monstre de Philippe Pujol
L'aide sociale est devenue une bureaucratie désincarnée, plus aux ordre des institutions et des lignes budgétaires qu'au chevet des réalités sociales et des misères quotidiennes.
Commenter  J’apprécie          00
josepina   22 novembre 2017
Sexy Lawyers, tome 2 : Sous Influence de Emma Chase
Nos bouches fusionnent enfin,et bon sang,c'est incroyable.C'est lent au début,comme une exploration délicate,puis j'empoigne sa nuque et je rapproche sa tête.Ma bouche couvre la sienne,qui est souple,et affamée.Le baiser me semble...électrique. Et important.Comme si chaque baiser jusqu'à maintenant n'avait été qu'un entraînement pour me préparer à celui-ci.
Commenter  J’apprécie          10
secondo   22 novembre 2017
La fabrique du monstre de Philippe Pujol
Le "peucherisme" -peuchère désigne le pauvre en provençal - est le misérabilisme brandi en bouclier par les élus locaux. "Rien n'est facile dans cette ville".
Commenter  J’apprécie          00
Klergau   22 novembre 2017
Journal d’un enfant sage de Jean-Michel Maulpoix
Mais où s’en va le bleu du ciel lorsque tombe la nuit ?
Commenter  J’apprécie          00
secondo   22 novembre 2017
La fabrique du monstre de Philippe Pujol
Le très réussi Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM),sculpté par le soleil à l'entrée du port, il n'en voulait pas (JC Gaudin). Qu'à cela ne tienne, il en a fait le symbole du renouveau de la ville sur toutes les affiches.
Commenter  J’apprécie          00
Klergau   22 novembre 2017
Journal d’un enfant sage de Jean-Michel Maulpoix
Si je le pouvais, je viderais la mer de son eau. J’ai beau n’avoir qu’une petite pelle en plastique vert, quand je me tiens face au grand large le combat n’est pas si inégal.
Commenter  J’apprécie          00
secondo   22 novembre 2017
La fabrique du monstre de Philippe Pujol
Pour faciliter sa fonction de maire et faire avancer les dossiers, "il faut être parlementaire pour choper les ministres".
Commenter  J’apprécie          00
Analire   22 novembre 2017
Everything, Everything de Nicola Yoon
La vie est dure, trésor. Chacun fait ce qu'il peut.
Commenter  J’apprécie          20
Cerbere1975   22 novembre 2017
Le Maître des illusions de Donna Tartt
Est-ce que quelque chose comme la "fêlure fatale", cette faille sombre et révélatrice qui traverse le milieu d'une vie, existe hors de la littérature?
Commenter  J’apprécie          00
Éric Chevillard
Cioran   22 novembre 2017
Éric Chevillard
La lune n’est peut-être que la meule où le loup aiguise sa plainte.
Commenter  J’apprécie          00
josepina   22 novembre 2017
Sexy Lawyers, tome 2 : Sous Influence de Emma Chase
- Waouh,s'exclame-t-elle en souriant.Du vin,un feu...tu as aussi des bougies dans le coffre,Monsieur le Séducteur ambulant?
Commenter  J’apprécie          10